Auteur : by La FAB.

[LE FOCUS DE LA SEMAINE] – Loi Travail: est-on à l’aube de profonds changements? C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le Business Club de France – Uniquement sur BFM Radio! 

Logo-BFMBusiness-sans-contourloi-travail-2016

 

 

 

→ Diffusion : samedi 2 septembre 2017 à 7h et dimanche 3 septembre à 15h


TALK 1: LILO reverse 50% du CA généré par les liens sponsorisés à des projets solidaires

FOCUS DE LA SEMAINE: Tout, tout, tout sur la Loi Travail

TALK 2: CRYOLOG invente la pastille-date limite de consommation: vert, on mange, rouge, on jette! 

TALK 3: JOUÉCLUB a 65 ans et recrute 1000 personnes pour la période des fêtes

TALK 4: SAMBOAT : 12 000 bateaux à moteur et voiliers à louer partout dans le monde

 


C’EST NOUVEAU DANS LE BUSINESS CLUB DE FRANCE :

LE FOCUS DE LA SEMAINE


(Ré)écouter et télécharger cet entretien:

Beaucoup d’informations ces derniers jours sur les ordonnances de la Loi Travail, faisons le point sur les changements à venir. Elle entrera en vigueur fin septembre. Sommes-nous à l’aube de profonds changement? Les PME vont-elles vraiment bénéficier de cette nouvelle loi? 

Notre invité: Jean-Noël Chaintreuil, président de 231E47

Pour en savoir plus sur les ordonnances : Loi Travail 2017

Ce qu’il faut retenir, selon Jean Noel Chaintreuil 

  • Plus de pouvoir pour les employeurs
  • Bouleversement du dialogue social
  • Simplification en cas de licenciement

L’essentiel

  • La ministre du Travail, Muriel Pénicaud veut que «la négociation fixe les règles de fonctionnement dans l’entreprise et dans la branche».
  • Au sein des TPE (les entreprises de moins de 20 salariés), il sera possible de négocier des accords directement avec des salariés non élus ou mandatés
  • Création d’une «rupture conventionnelle collective». Aujourd’hui, seules les ruptures conventionnelles individuelles sont possibles.
  • Les indemnités de licenciement prud’homales seront plafonnées. En cas de licenciement abusif, le salarié ne pourra pas se voir attribuer plus de 3 mois de salaire jusqu’à deux ans d’ancienneté devant les prud’hommes (jusqu’à 20 mois pour 30 ans d’ancienneté). Les indemnités légales sont elle portées à 1/4 de mois de salaire par année d’ancienneté (contre 1/5 aujourd’hui).
  • «Le passage aux accords majoritaires» sera «anticipé» sur tous les sujets «au plus tard au 1er mai 2018» au lieu du 1er septembre 2019.
  • Les instances du personnel (DP, CE, CHSCT) seront également fusionnées en un «conseil social et économique».

N’hésitez pas à réagir ! 

 

 

 

 

 

Publicités

SAMBOAT: déjà 70 millions de bateaux loués en 2017! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

samboat-location-bateauxLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

 

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 9 septembre 2017 à 7h et dimanche 10 septembre à 15h


TALK 1: LILO reverse 50% du CA généré par les liens sponsorisés à des projets solidaires

FOCUS DE LA SEMAINE:  la Loi Travail: que va-t-elle apporter aux PME?

TALK 2: CRYOLOG invente la pastille-date limite de consommation: vert, on mange, rouge, on jette! CRYOLOG invente la pastille-date limite de consommation: vert, on mange, rouge, on jette! 

TALK 3: JOUÉCLUB a 65 ans et recrute 1000 personnes pour la période des fêtes

TALK 4: SAMBOAT : 12 000 bateaux à moteur et voiliers à louer partout dans le monde


TALK 4: SAMBOAT, avec Laurent Calando, cofondateur

(Ré)écoutez et téléchargez cet entretien:

samboat-location-bateaux

Le « Airbnb » des bateaux

Louvoyer à petits prix, en quelques clics, partout dans le monde, c’est ce que la start-up SamBoat a rendu possible.

Un bateau est utilisé en moyenne moins de dix jours par an par un particulier, alors qu’il coûte cher en entretien et en emplacement. Partant de ce constat, Laurent Calando, 26 ans, ex-chef de marché dans le gaz à Total et Nicolas Cargou, 27 ans, diplômé en e-commerce, fondent en avril 2014 Samboat, une plateforme numérique mettant en relation des propriétaires de bateaux et des particuliers en Aquitaine, en Poitou-Charentes, et bien au-delà.

Démocratiser la plaisance

Les deux jeunes s’installent à l’Auberge numérique à Bordeaux, dans le quartier Bacalan et mettent 5 000 euros sur la table pour tester le concept et s’assurer qu’il y a un marché (ils commençent par louer le bateau de leurs parents). La réponse n’a pas tardé. « Nous avons eu plus de 1 000 demandes de réservations à l’été 2014 et rapidement 300 bateaux inscrits », raconte Laurent Calando.

Les tarifs moyens avoisinent 208 € la journée (soit environ 40 € / personne) à 4000€ la journée.

COMMENT ÇA MARCHE ? 

samboatOn inscrit le bateau en ligne, comme pour un appartement, et le propriétaire reçoit des demandes, et peut les accepter ou les refuser. On peut faire une demande le matin pour le jour même.

Services:

  • Service de conciergerie (on vous accueille, on fait l’état des lieux d’entrée et de sortie… si le propriétaire) 
  • Le bateau peut aussi être loué avec un skipper.
  • Location à quai aussi en temps qu’hébergement insolite

Assurance: un partenariat avec la MAIF couvre le bateau (remplace l’assurance du propriétaire)

 LES CHIFFRES CLÉS DE SAMBOAT

  • Activité: plateforme de location de bateaux entre particuliers
  • Date de création: 2014
  • Siège social : Bordeaux
  • CA: NC – 26 millions € de demandes de location
  • 12 000 bateaux à moteur et voiliers à louer partout dans le monde (+ 2000 seulement entre juillet et aujourd’hui)
  • Fonds levés depuis la création: 2 millions €
  • 70 000 demandes de réservations pour un montant de 26 millions € cette année, et plus de 25 000 demandes de location pour près de 10 millions d’euros depuis le 1er juillet 2017.
  • 80% des locations sont à la journée

SamBoat-21

LES PROJETS DE SAMBOAT: L’INTERNATIONALISATION

Pour l’instant Samboat est présent en France et accroit son implantation en  Italie, Grèce, Espagne, Croatie et à Bora Bora

LE SAVIEZ-VOUS ?

  • Un bateau sort en moyenne 10 jours par an, « il serait dommage de ne pas en faire profiter ceux qui veulent partir en virée »
  • Coût moyen d’un bateau hors achat: 3 000 € par an
  • Frais d’entretien du bateau = 10% de la valeur à neuf tous les ans
  • En outre, les ports de plaisance sont saturés. 54000 places de port manquantes
  • Les bateaux à moteur sont les chouchous des français : 70% des locations se font sur des bateaux à moteur contre 30% pour les voiliers.
  • Autre tendance, les plaisanciers en herbe sont de plus en plus nombreux à louer un bateau avec skipper, cette formule représente 16 % des locations.
  • Jusqu’à présent très masculin, le nautisme est un milieu qui se féminise d’année en année grâce aux plateformes collaboratives. En effet, 35% des locataires SamBoat sont des femmes.
  • Intéressant: le marché se porte mieux en période de crise car les propriétaires ont vendu leur bateau et préfèrent louer, c’est le seul secteur du nautisme qui n’a presque pas connu la crise.

CRYOLOG repousse les dates limites de consommation. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Logo-BFMBusiness-sans-contourcryolog-logoAu Business Club de France

 

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 9 septembre 2017 à 7h et dimanche 10 septembre à 15h


TALK 1: LILO reverse 50% du CA généré par les liens sponsorisés à des projets solidaires

FOCUS DE LA SEMAINE: La loi Travail: que va-t-elle apporter aux PME?

TALK 2: CRYOLOG invente la pastille-date limite de consommation: vert : on mange, rouge : on jette!

TALK 3: JOUÉCLUB a 65 ans et recrute 1000 personnes pour la période des fêtes

TALK 4: SAMBOAT : 12 000 bateaux à moteur et voiliers à louer partout dans le monde

TALK 4: CRYOLOG, avec PIERRE PETEUIL, DIRECTEUR GÉNÉRAL

(Ré)écoutez et téléchargez cet entretien:

cryolog-logoCréé en 2002, Cryolog est une société française dont le principal actionnaire est CapAgro (fond d’investissement en capital innovation spécialisé dans l’agroalimentaire).

Aujourd’hui, Cryolog est doté d’une unité de fabrication de ses pastilles dont le process est breveté à plusieurs niveaux ainsi qu’un laboratoire de contrôle qualité.

Cryolog fabrique à grande échelle de la pastille TopCryo à partir d’un procédé de haute technologie utilisant un micro-organisme (non pathogène évidemment) qui permet de tracer le vivant par le vivant. Elle est issue de la recherche française et plus particulièrement de la microbiologie prévisionnelle. Elle indique la qualité du produit grâce à un changement de couleur simple : vert, c’est encore consommable, rouge, ça n’est plus consommable.

cryolog sandwich

La pastille microbiologique est une date de péremption intelligente, elle va s’ajuster en fonction des conditions de conservation du produit depuis le fabricant jusqu’au consommateur.

En 2016, Cryolog devient le partenaire de plusieurs centres hospitaliers et traiteurs en France, dont le plus grand traiteur Lyonnais, PIGNOL.


EXCLUSIVITÉ BFM BUSINESS : Les pastilles seront prochainement proposées au grand public. La chaine de magasin Franprix va tester ces pastilles sur ces produits dans les prochaines semaines. Le grand public va ainsi pouvoir s’approprier de cette innovation, mieux conserver ses produits, plus longtemps… Faire aussi des économies sur ses achats…

→La pastille permet de multiplier par deux la DLC d’un produit et de réduire ainsi le gaspillage de 35 %.


LES CHIFFRES CLÉS DE CRYOLOG

  • Activité: Fabrication de pastilles de contrôle de date limite de consommation d’un produit
  • Date de création: 2002
  • Lieu: NANTES (44)
  • CA: 30 000 €
  • Effectif: 6
  • Une cinquantaine de clients

LES OBJECTIFS DE CRYOLOG

Tester la pastille dans les GMS en France et poursuivre la recherche sur la pastille dans le but d’apporter un complément d’information à la DLC (date limite de consommation) qui est aujourd’hui, fixée de façon théorique selon une condition de conservation mesurée en laboratoire et non sur la vraie vie du produit. A terme, nous devrions, grâce à l’évolution de la réglementation, voir ces pastilles apparaître en grande surface et dans l’industrie agroalimentaire.

cryolog

EXTRAITS DES ECHOS – juillet 2017

L’étiquette intelligente de Cryolog évite le gâchis alimentaire des DLC

La jeune entreprise nantaise Cryolog commercialise une pastille de microorganismes reflétant l’état réel d’un aliment. Un outil pour éviter le gâchis alimentaire lié aux dates de consommation.

FONCTIONNEMENT

Vert, on mange ; rouge, on s’abstient ! Tel est le message de la pastille Topcryo, mise au point par la société nantaise Cryolog. Cette étiquette intelligente fonctionne à base de micro-organismes signalant ainsi la limite de consommation d’un produit. Elle met en oeuvre des bactéries de grade alimentaire qui vont se comporter de la même manière qu’un aliment.

  • L’étiquette, sous forme de gel, est composée d’un échantillon de bactéries et de nutriments sélectionnés pour avoir la même évolution de vie que le produit », explique Pierre Peteuil, directeur général de Cryolog. La véracité du code vert-rouge supplante celle d’une DLC (date limite de consommation)« fixée par les industriels sur des températures théoriques de 8 degrés ». Autrement dit, on jette des produits encore consommables, car bien conservés.

Ainsi, avec une conservation plus froide, la durée de vie des produits peut être multipliée par deux et permettre également une réduction du gaspillage alimentaire.

La pastille, qui coûte aujourd’hui 20 centimes d’euro l’unité, pourrait descendre à 2 ou 3 centimes via des économies d’échelle.

LE BESOIN

« Aujourd’hui, les états européens travaillent beaucoup sur le gaspillage alimentaire. L’Union Européenne est ouverte à une réflexion autour de la remise à plat des critères de calcul de la DLC fixe pour en faire une dynamique. Déjà, on note des initiatives en Allemagne et en Suède », ajoute-t-il.

LES CLIENTS

Recapitalisé en 2014 par le fonds CapAgro, Cryolog s’est d’abord adressé au marché professionnel, celui des traiteurs notamment. La maison lyonnaise Pignol, par exemple, utilise ces pastilles que Cryolog fabrique lui-même, avec ses sept salariés, dans son atelier nantais.

L’entreprise, qui compte une cinquantaine de clients, ne dégage pas encore de chiffre d’affaires significatif.

LE MARCHÉ ET LES PROJETS

L’enjeu est d’aborder le marché de la grande distribution. Cryolog s’est entouré de chercheurs de l’Inra et de l’Adria, mais aussi de designers pour élaborer une étiquette non plus bicolore mais graduelle, permettant de mieux percevoir l’évolution d’un aliment. Il aimerait lancer ses premiers essais en magasin dès 2018 avant de produire l’étiquette en masse dans une nouvelle unité de production, un projet estimé à 5 millions d’euros.

Cryolog a accompagné sa démarche d’un travail de certification, obtenant la validation Efsa (European Food Safety Authority). Cela lui confère un avantage sur un marché comptant de sérieux rivaux. Pierre Peteuil table aussi sur l’évolution de la réglementation européenne, en faveur des étiquettes intelligentes, pour que son entreprise prenne son essor.

L’HISTOIRE DE CRYOLOG

Il aura fallu 10 ans de R&D et 12 millions d’euros d’investissement pour permettre à la PME nantaise Cryolog de proposer une étiquette intelligente sur les emballages des produits alimentaires frais. En 2004, Monoprix avait déjà testé une pastille, émanant d’une firme américaine, sur ses produits frais mais cette dernière délivrait des informations différentes de la DLC donc le test n’avait pas été concluant.

LILO, premier moteur de recherche solidaire. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

lilo.jpgAu Business Club de FranceLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 9 septembre 2017 à 7h et dimanche 10 septembre à 15h


TALK 1: LILO reverse 50% du CA généré par les liens sponsorisés à des projets solidaires

FOCUS DE LA SEMAINE:  la Loi Travail: que va-t-elle apporter aux PME?

TALK 2: CRYOLOG invente la pastille-date limite de consommation: vert, on mange, rouge, on jette!

TALK 3: JOUÉCLUB a 65 ans et recrute 1000 personnes pour la période des fêtes

TALK 4: SAMBOAT : 12 000 bateaux à moteur et voiliers à louer partout dans le monde


TALK 1: LILO, avec Clément le Bras et Marc Haussaire

(Ré)écoutez et téléchargez cet entretien:

liloLILO est le premier moteur de recherche solidaire français, et compense l’émission de carbone en allant au-delà de la neutralité carbone correspondant à son activité. Cette alternative réunit 700 000 utilisateurs par mois et comptabilise plus de 30 millions de recherches par mois. En reversant 50 % de ses revenus à des structures de l’ESS (économie sociale et solidaire), Lilo a déjà financé, pour plus de 400 000€,  50 projets sociaux et environnementaux.

LES CHIFFRES CLÉS DE LILO

  • Activité: moteur de recherche solidaire qui finance des projets sociaux et environnementaux
  • Date de création: 2015
  • Siège social: Paris
  • 700 000 d’utilisateurs mensuels
  • Plus de 30 millions de recherches par mois (NB Les Echos: Pas de quoi rivaliser avec Google (150 milliards de requêtes mensuelles) ou d’autres acteurs du web , mais le projet, 100 % français, a le mérite d’offrir une alternative)
  • + d’un demi milliard de recherches atteints en avril 2017, en à peine 2 ans

MODÈLE ÉCONOMIQUE

Lilo reverse 50% du CA généré par les liens sponsorisés.

Lilo vise à rééquilibrer les rapports de forces face au monopole des géants américains du Net, qui présente un risque en terme de neutralité du Net.

→Saviez-vous que chaque internaute génère entre 30 € et 55 € de revenus par an aux moteurs de recherches?

Une recherche internet génère des revenus substantiels pour les géants du Web grâce à la présence de liens commerciaux. Avec une valeur fluctuante selon le nombre de recherches, les experts du secteur estiment que le revenu moyen généré par un internaute sur une année est de 55 € (62,50 $ par utilisateur en 2015 – source : KDNuggets.com). Ce chiffre devient d’autant plus impressionnant quand on sait que les recherches effectuées par les internautes du monde entier ont permis à Google d’engranger 90  milliards de dollars en 2016 (source : P&L alphabet).

lilo explications

Clément Le Bras, co-fondateur de LILO déclare : « Aujourd’hui nous reversons déjà chaque mois plusieurs dizaine de milliers d’euros aux projets. Imaginez si plusieurs millions de personnes utilisaient Lilo, cela permettrait de reverser chaque année des dizaines de millions d’euros à différents projets comme la recherche contre le cancer, par exemple. Et tout cela, complètement gratuitement et sans effort ! En plus, nous payons nos impôts en France. Au-delà de l’utilité publique de Lilo, nous voulons sensibiliser le public à un usage plus éthique du Web. C’est une vraie question de société!»

Un moteur de recherche tout aussi performant que les autres

Conçu et développé en France, LILO garantit l’excellence des résultats de recherches grâce une technologie permettant de tirer le meilleur des algorithmes des moteurs de recherche les plus connus (Google, Yahoo et Bing) dans le but de ne rien changer aux habitudes des utilisateurs.

Soucieux de l’expérience utilisateur et de l’excellence des résultats, LILO ne collecte aucune donnée de ses utilisateurs et agit contre les cookies publicitaires sur Internet.

A travers la page d’accueil, LILO propose une expérience utilisateur poussée grâce à une sélection de contenus et d’actualités utiles et solidaires visant à valoriser les projets et les personnes qui agissent sur le terrain au quotidien.    

LILO est aussi disponible sur iPhone et téléphone Androïde en tant qu’application de navigation Web sur Apple Store et Google Play.

Avec LILO, chacun peut désormais donner du sens et de la valeur à un usage du quotidien : la recherche sur Internet. Grâce à leurs recherches, les utilisateurs peuvent financer des initiatives innovantes dans les domaines de la santé, du social ou de l’environnemental sans même faire don d’un euro ou sacrifier leurs habitudes.

lilo infographie

Sachant que chaque année, le secteur informatique émet autant de gaz à effet de serre que le secteur de l’aviation soit 2 % des émissions mondiales, LILO compense l’émission de gaz carbonique en allant au-delà du seuil de neutralité carbone lié à sa propre activité. Concrètement, LILO finance bien plus de projets de réduction d’émission de gaz à effet de serre que son activité en dégage grâce à une série de partenariats noués avec Cœur de Forêt, Good Planet, Bolivia Inti Sud Soleil, et Arutam Zéro Déforestation, associations spécialisées dans le stockage carbone.

Le principe ? Chaque recherche amène dans les premiers résultats affichés (quel que soit le moteur, vérifiez) trois ou quatre liens sponsorisés. Ces liens que nous avons pris l’habitude d’ignorer génèrent de l’argent. Environ 30€/personne et par an. Jolie manne lorsqu’on imagine les milliards d’individus surfant sur le net… Cet argent est normalement capitalisé par l’entreprise. Lilo propose de reverser 50% de ce trésor de guerre (le reste allant dans la communication, les frais de fonctionnement…) à des associations engagées dans des combats sociaux ou écologiques et choisies par l’utilisateur lui-même sur la plateforme. 50 % de son chiffre d’affaires. Pour ce faire, chaque recherche octroie automatiquement une goutte d’eau (de celles qui font les grandes rivières ?), sorte de monnaie virtuelle inventée par les deux ingénieux.

À la fin de la semaine, du mois (à chacun de voir), chaque utilisateur peut ensuite reverser ses gouttes d’eau accumulées à l’association de son choix (inscrite, bien sûr, sur la plateforme Lilo). Gouttes que l’entreprise se charge de transformer ensuite en monnaie sonnante et trébuchante.

FONCTIONNEMENT

Lilo est accessible directement en ligne (search.lilo.org) mais il est encore plus pratique d’utiliser son extension pour navigateur Web, à installer sous Chrome, Firefox, Internet Explorer et Safari. Sous Opera ou Edge, Lilo est à configurer manuellement. Enfin, sur mobile, Lilo dispose de sa propre application, sous Android et iOS.

QUELQUES EXEMPLES DE PROJETS FINANCÉS

Une opération d’un enfant malade avec Mécénat Chirurgie Cardiaque, ou bien à participer à la construction d’éco-villages avec Colibris ou encore à aider à l’intégration socio économique de réfugiés avec SINGA. Kalaweit, également, portée par le médiatique Chanee, qui tente de sauver les grands singes d’Indonésie de la déforestation (due à la culture intensive de l’huile de palme) est présent sur la plateforme.

5 témoignages de bénéficiaires à l’appui

« Grâce aux gouttes d’eau collectés par Lilo, Colibris a pu collecté 18 000 €. Colibris a pu développer le projet Oasis qui facilite la création de lieux écologiques et solidaires. Le soutien a notamment permis de financer des accompagnements de projets concrets et une formation gratuite, en ligne et accessible à tous pour des porteurs de projet. » – Mathieu Labonne, Directeur du mouvement des Colibris

« Ce partenariat nous a rapporté 4 700 €. Grâce à l’appui de la plateforme Lilo et à l’engagement des internautes, l’association Petits Princes a pu réaliser de nouveaux rêves d’enfants et d’adolescents gravement malades. C’est beau de voir de nouvelles formes de solidarité émerger sur le Web ! » – Anne-Sophie Douillet, Chargée de partenariats à l’association Petits Princes

« Grâce à au don de 1 200 € versé par Lilo, 6 000m² de plage ont été préservés, 35m³ de déchets ont été ramassés, 209 sacs de déchets ont été remplis, soit l’équivalent de 20 880 litres de déchets et environ 300 personnes ont été sensibilisées à la protection des océans et du littoral. » – Marina Litaudon, Chargée de mission partenariats Surfrider

DANS LES ÉCHOS

Le moteur de recherche éco-responsable Lilo lance sa boîte mail « écolo » car un mail envoyé c’est 19g de CO2 émis ! 

Dans quelques jours, un nouveau venu fera son entrée sur le marché des solutions de mailing. Le 12 juillet, mail.lilo.org sera lancé sur le web. Pour tenter de se différencier sur un marché dominé par Google (Gmail) et Microsoft (Outlook), le moteur de recherche Lilo, qui édite cette nouvelle messagerie, se positionne sur le créneau éco-responsable.

L’impact environnemental de la gestion des e-mails est loin d’être négligeable. →L’envoi d’un seul e-mail correspond à l’émission de 19g de CO2. Un des éléments importants de cette consommation est le stockage illimité dans le temps des pièces jointes, qui font tourner des serveurs de manière continue.

Des serveurs alimentés par les énergies renouvelables

Le système de gestion des pièces jointes Lilo diminue, selon l’entreprise, l’utilisation et le nombre de serveurs de stockage en proposant une gestion intelligente des pièces jointes jusqu’à 5Go (200 fois plus que Gmail, déjà très performant en la matière) avec un très faible impact environnemental.

Comment ? En proposant au destinataire de télécharger la pièce jointe dès sa réception, via un lien dédié à la manière de We Transfer, ce qui limite dans le temps le stockage de cette dernière. De plus, Lilo alimente 100% de ses serveurs mails via des énergies renouvelables en France.

Respectueux de l’environnment, Lilo l’est aussi de la vie privée. Garanti sans pub, il s’engage à protéger les données des internautes – alors que la plupart des messageries les e-mails de leurs utilisateurs et accumulent de nombreuses données sur la vie privée des internautes.

Une alternative éthique

« Notre but en créant l’e-mail Lilo est d’accompagner les utilisateurs qui le souhaitent vers une boîte mail moins polluante et mieux protégée. Le lancement de la messagerie après le moteur de recherche s’inscrit dans une vision plus large chère à Lilo, à savoir proposer une alternative éthique complète aux services internet actuels des acteurs dominants du marché », expliquent Marc Haussaire et Clément Le Bras, co-fondateurs de Lilo.org.

Le saviez-vous ? 

Si demain, les Français s’affranchissaient de Google, ils seraient les cinquième à le faire au monde après les Russes, les Chinois, les Coréens et les Tchèques.

Pour JOUÉCLUB, c’est déjà Noël! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logo-JoueClub.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

 

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 9 septembre 2017 à 7h et dimanche 10 septembre à 15h


TALK 1: LILO reverse 50% du CA généré par les liens sponsorisés à des projets solidaires

FOCUS DE LA SEMAINE: la Loi Travail: que va-t-elle apporter aux PME?

TALK 2: CRYOLOG invente la pastille-date limite de consommation: vert, on mange, rouge, on jette!

TALK 3: JOUÉCLUB fête ses 65 ans et s’apprête à embaucher 1000 personnes pour la période des fêtes

TALK 4: SAMBOAT : 12 000 bateaux à moteur et voiliers à louer partout dans le monde


TALK 3: JOUÉCLUB, avec Alain Bourgeois-Muller, PDG

(Ré)écoutez et téléchargez cet entretien:

logo-JoueClubJOUÉCLUB est le leader des magasins spécialisés jeux jouets en France. L’enseigne fête cette année ses 65 ans! 

Chez Jouéclub on prépare déjà Noël! Les ventes de Noël représentent presque les 2/3 du CA de l’année chez Jouéclub. D’autant que cette année, les vacances tombant le 23 décembre jusqu’au 8 janvier et Noël le lundi, la période d’effervescence va se prolonger! 


N’OUBLIEZ PAS 

Samedi 23 décembre 2017 : début des vacances de Noel

Dimanche 24 décembre 2017 : Réveillon de Noel

Lundi 25 décembre 2017 : Noel


L’enseigne va embaucher 1000 personnes pour la période des Fêtes.

Les nouveautés exclusives Jouéclub:

Poupées Shibajuku
  • The Jingle, jeu sonore de questions/réponses
  • La saison 2 des Shibajuku (poupées japonaises)
  • Les licences représentent 23-25% du marché, cette année, Beyblade (toupies), Pyjamasques (figurines pour jeunes enfants), et le retour de la Reine des Neiges, car Disney a sorti un court-métrage sur un des personnages: Olaf.
  • Les jeux de société et escape games (Asmodée avec Unlock qui a eu un As d’or à Cannes et Dujardin et Goliath qui font des versions pour les petits
  • Emergence de la robotique avec programmation, en continuité des programmes de technologie scolaires des enfants. De plus en plus d’enfants veulent s’orienter vers les métiers de l’ informatiques donc les fabricants de jouets se mettent au diapason
Figurines Star Wars, Rey et Jin Erso

LES CHIFFRES CLÉS DE JOUÉCLUB 

  • CA: 633 Millions d’euros (+ 1,6 % par rapport à 2015) – croissance pour la 10ème année consécutive
  • Effectif: 2300 permanents (dont 13 sélectionneurs de jouets) et, pour répondre à la hausse d’activité, recrute près de 1 000 saisonniers durant les trois derniers mois de l’année.
  • Date de création: 1952
  • Coopérative aux capitaux 100 % français
  • Le réseau JouéClub compte 348 magasins (ouvertures en 2018 de 13 nouveaux magasins) 
  • 4 Villages : Paris, Lille/Villeneuve d’Ascq, Lyon, Aéroville (près de Roissy en France)
  • Présence internationale : Andorre, Belgique, Italie, Liban, Maroc, Qatar
  • Le catalogue est tiré à 12 millions d’exemplaires chaque année. 400 pages, 2000 références, c’est le plus riche des catalogues du marché.
  • Déploiement du « drive » : aujourd’hui plus de 220 magasins en France. Jouéclub est le leader du web to store en France
  • Les 12 marques exclusives de jouets ont rencontré leur public et représentent désormais plus de 3% du chiffre d’affaires.

LE POSITIONNEMENT DE JOUÉCLUB

Parmi les jouets vendus par le groupe français, le made in France représente près de 8% des produits. « La problématique est qu’il n’y a qu’une vingtaine de fabricants en France », précise le patron, ajoutant que « tout est parti en Asie, le mal a été fait il y a une vingtaine d’années ».

Alors que le panier moyen du consommateur a baissé ces dernières années, passant d’une moyenne supérieure à 60 euros à environ 50 euros en 2016, JouéClub contrecarre également la concurrence des grandes distributions mais surtout, d’Internet. « Nous, notre profession c’est le jouet du 1er janvier au 31 décembre », argue Alain Bourgeois Muller.

« Le nerf de la guerre, c’est le catalogue », ajoute le PDG de JouéClub. A l’heure du numérique, le catalogue reste une priorité pour le leader français du jouet : « Il se feuillette toujours en famille« , glisse Alain Bourgeois-Muller. Créé il y a 50 ans, près de 12 millions d’exemplaires sont conçus chaque année dès octobre et jusqu’en avril de l’année suivante. Le temps de choisir les jouets phares de la saison prochaine et de passer les commandes. Le catalogue de Noel 2017 de Joué Club sort le 5 octobre prochain.

LES CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ DU JOUET 2016

  • 3,4 milliards € (hors jeux vidéo)
    0,8% vs 2015 | +1,6 % pour Joué Club vs 2015 à 633 millions d’euros

Le marché… C’est aussi 

  • Exportations: 677,8 millions € + 8,9% vs 2015 
  • Importations: 2,14 milliards € + 4,7% vs 2015
  • Nombre de jouets vendus en 2016: 226 millions
  • Dépense annuelle par enfant: 248€

La Distribution

  • Spécialistes jouet 42,5%
  • Hypermarchés supermarchés 32,8%
  • Pure players internet 16,9%

LA BELLE HISTOIRE DE JOUÉCLUB

L’histoire de l’enseigne débute en 1952, et résulte de la volonté de trois hommes, passionnés de jouets, bien décidés à faire prospérer leur entreprise. Mais seuls, les contraintes et les coûts sont trop élevés. Ils se regroupent alors, afin de mutualiser les moyens et de créer un catalogue commun. L’aventure démarre. Deux ans plus tard, rejoints par d’autres entrepreneurs, ils s’associent en coopérative, sous le sigle EPSE (Entente des professionnels spécialistes de l’enfant). Très vite, ils atteignent la cinquantaine de membres, et le chiffre ne cesse de croitre.

Mais le vrai tournant arrive en 1966. Il va être incarné par un homme : Jackie Pellieux. Issu d’une famille qui baigne dans le jouet, il est en charge de la communication et de développer l’identité du réseau. C’est ainsi que la marque JouéClub voit le jour. Dans les années 1980, tous les magasins du réseau adoptent ce nom et sa signalétique. Un rapprochement indispensable afin de lutter contre une concurrence féroce, symbolisée par des enseignes comme La Grande Récré ou encore Toys’R’Us.

LA COOPÉRATIVE, UN MODÈLE À PART Pour faire face, JouéClub mise sur son organisation. « Le fait de se développer sous la forme d’une coopérative constitue notre force et nous distingue de nos concurrents », assure Alain Bourgeois-Muller, président de JouéClub. Et de poursuivre : « Chez nous, chacun gère son affaire et est libre de faire ce qu’il veut, même s’il existe un fil conducteur avec les catalogues. Une liberté que l’on ne retrouve pas chez nos concurrents. » Tout en conservant son indépendance, chaque commerçant peut bénéficier de la force du réseau, notamment pour la communication et la logistique. Et dans un système où l’on applique le principe « un homme = une voix », tous jouent un rôle prépondérant dans les décisions collectives. (source: Les Echos de la Franchise)

HÉLÈNE MURER, SÉLECTIONNEUSE DE JEUX DE SOCIÉTÉ  CHEZ JOUÉCLUB:

« Je sélectionne les jeux de société en fonction de 3 critères :

› L’un des premiers critères est la médiatisation : Pub TV, Internet, youtubeurs, car immanquablement les jeux médiatisés seront demandés en magasin et nous nous devons de les avoir.

› Ensuite, vient l’amusement généré : il doit être important et concerner si possible tous les membres d’une même famille quel que soit l’âge (parents, enfants…). Une fois la partie finie, tous doivent avoir envie d’y rejouer avec plaisir.

› Puis l’originalité : j’aime faire découvrir de nouveaux jeux aux clients. Des jeux qui ne bénéficient pas d’exposition médiatique, et que l’on ne trouve pas partout. Ils doivent être «  faciles » à jouer, et surtout donner envie.

Focus de la semaine : les vendanges dans les Côtes du Rhône. C’est dans le Business Club ! (podcast)

Publié le Mis à jour le

history-item-5-grappe-bottom              C’est la rentrée du Business Club!Logo-BFMBusiness-sans-contour

                 Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 2 septembre 2017 à 7h et dimanche 3 septembre à 14h


TALK 1: ALLTRICKS lance deux marques en propre

NOUVEAU! LE FOCUS DE LA SEMAINE : Les vendanges dans les Côtes du Rhône 

TALK 2: AMOR-SOLAMOR : le pari du vintage

TALK 3: TILLER révolutionne le business des commerçants

TALK 4: IELLO: de distributeur à éditeur de jeux


C’EST NOUVEAU DANS LE BUSINESS CLUB DE FRANCE :

LE FOCUS DE LA SEMAINE


Les vendanges dans les Côtes du Rhône avec Philippe Pellaton, Pdt des Côtes du Rhône

Pour écouter ou réécouter cet entretien :

 

« Les vendanges ont commencé le 22 aout dernier, avec 15 jours d’avance dans la région « Côtes du Rhône – Sud ». Cette précocité exceptionnelle est liée à une forte sécheresse qui a touché cette région. Une grande précocité accompagnée d’une petite récolte.  On parle d’une baisse de 16% en moyenne sur l’ensemble de la France, Pour les Côtes du Rhône, elle  pourrait atteindre, dans certaines zones,  – 25 % !

Comment réagir donc face au réchauffement climatique ? Faut-il penser à intégrer d’autres cépages plus adaptés au climat d’aujourd’hui ? Faut-il développer l’irrigation quasi inexistante dans les Côtes du Rhône ? Au delà de ces réflexions que mènent les Côtes du Rhône, les producteurs doivent aussi s’adapter, sans délai.

Pour en savoir plus … 

Capture d_écran 2017-09-01 à 11.55.19

Capture d_écran 2017-09-01 à 11.54.25

Capture d_écran 2017-09-01 à 11.52.06Capture d_écran 2017-09-01 à 12.12.25

Le saviez-vous ? 

Issue de l’affrontement entre le Massif Central et les Alpes, la vallée du Rhône est une fosse d’effondrement qui fut comblée par la Méditerranée. Il y a 300 millions d’années, l’activité volcanique du Massif Central produit la roche granitique du nord. Au sud, se succèdent les dépôts fluviatiles et marins, notamment calcaires, qui formeront les reliefs comme les Dentelles de Montmirail – véritable barre de calcaire découpée en feston – ou le Mont Ventoux.

Il y a 40 millions d’années, le surgissement alpin fait s’effondrer la vallée qui sépare les deux massifs. Le Golfe alpin ainsi créé est engloutie par la Méditerranée qui y dépose progressivement installe un socle de calcaire dur et de marne. Plus tard, la fermeture du détroit de Gibraltar entraîne une importante baisse du niveau de la Méditerranée, ce qui provoque un creusement du lit du fleuve, créant ainsi des terrasses fluviales sur le flanc de la vallée et mêlant les différents apports dans les sols des pentes : sables, argile à galets siliceux.

Aujourd’hui, les sols sont constitués de quatre types de roche : granite, silice sablonneuse, calcaire et argile. Cette roche mère joue un rôle essentiel dans la régulation de l’alimentation en eau de la vigne. Elle donne surtout leurs arômes et leurs goûts aux vins du Rhône.

Bonus… 

[C’est la rentrée!] – Les jeux Iello: un succès à l’export (podcast)

Publié le Mis à jour le

Au Business Club de FranceIELLO-ludovoxLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio! 

C’est la rentrée du Business Club!

Nous voici avec du contenu tout neuf , des invités plus pêchus les uns que les autres.. et des surprises à venir.

Restez à l’écoute!

→ Diffusion : samedi 2 septembre 2017 à 7h et dimanche 3 septembre à 14h


TALK 1: ALLTRICKS lance deux marques en propre

NOUVEAU! LE FOCUS DE LA SEMAINE: Les vendanges dans les Côtes du Rhône 

TALK 2: AMOR-SOLAMOR : le pari du vintage

TALK 3: TILLER révolutionne le business des commerçants

TALK 4: IELLO: de distributeur à éditeur de jeux


TALK 4: IELLO, avec Patrice Boulet, cofondateur

Pour écouter ou réécouter cet entretien :

IELLO-ludovoxCréé en 2004 à Nancy par Cédric Barbé et Patrice Boulet (l’entreprise s’appelait alors Cartagogo), IELLO est aujourd’hui un éditeur et distributeur de jeux de société mondialement reconnu. L’entreprise passe de la vente à distance de cartes à collectionner à une activité de grossiste distributeur. En 2008, elle se diversifie à nouveau dans la coédition de jeux de société, un travail qui consiste à traduire et adapter les jeux à la culture française. Cette nouvelle activité donne assez naturellement naissance en 2009 à une dernière : l’édition de ses propres jeux.

Reconnu depuis 2005 par l’ensemble des revendeurs spécialisés pour la qualité et le succès de ses jeux, IELLO s’est imposé comme l’un des distributeurs incontournables sur le marché francophone. La société compte désormais plus de 30 éditeurs français ou étrangers dans son catalogue. Au-delà des jeux de société, le catalogue de produits IELLO inclut également des jeux de cartes à collectionner, des jeux de figurines, des casse-têtes, des jeux de rôle et des produits dérivés.

Codenames-IelloIELLO s’appuie sur un ensemble solide de près de 800 points de vente répartis dans toute la France. IELLO s’occupe d’entreposer, de vendre et de livrer les jeux aux boutiques. 50% du CA se fait dans les grandes enseignes, les 50 autres dans les magasins indépendants.

Depuis 2008, IELLO coédite une large gamme de jeux de société, en partenariat avec des éditeurs du monde entier (AEG, Kosmos, Czech Games Edition, Mindware, etc.). Les équipes traduisent et adaptent les jeux étrangers pour le marché francophone et les distribuent via le réseau traditionnel. Parallèlement, IELLO démarre son activité d’éditeur avec l’objectif de créer sa propre gamme et ainsi répondre aux attentes d’une nouvelle clientèle curieuse des jeux. King of Tokyo deviendra en 2011 le premier jeu développé et distribué par IELLO. Le succès de cette activité est tel qu’en 2016, le pôle édition compte 90% de création de jeux contre 10% de coédition. Succès confirmé également par la croissance de l’équipe, passant de 2 à 7 personnes entre 2014 et 2016.

Codenames grille vierge
Plateau de jeu CodeNames

En octobre 2011, la société est récompensée par le trophée du Meilleur Nouvel Exportateur Lorrain. Ce prix encourage à poursuivre la conquête de nouveaux marchés export.

En mai 2012, elle confirme son envergure internationale en ouvrant sa filiale aux États- Unis, à Las Vegas. Cette présence sur le continent nord-américain donne aux jeux IELLO une visibilité internationale et ouvre ainsi les portes d’une distribution sur de nombreux autres marchés : grâce à la traduction systématique des titres en anglais, la promotion des jeux et leur localisation se développent très vite en Europe, en Asie et en Amérique du Sud.

king-of-tokyo-power-upEn 4 ans, les jeux IELLO sont disponibles dans plus de 20 langues et sont distribués dans le monde entier grâce à un réseau de partenaires qui traduisent et adaptent les jeux aux marchés locaux. Aujourd’hui, IELLO développe une stratégie de marque avec ses partenaires étrangers, l’objectif étant de créer une véritable « identité IELLO » : vendre ses best-sellers mais aussi implanter progressivement et durablement l’ensemble de son catalogue afin d’assurer la progression de son chiffre d’affaires.

LES CHIFFRES CLÉS DE IELLO

  • Siège social : HEILLECOURT (54180) – Meurthe et Moselle
  • Date de création : 2004
  • 160 jeux dans le catalogue dont 25 jeux créés en interne
  • Plus de 30 éditeurs français ou étrangers dans son catalogue
  • 800 points de vente répartis dans toute la France
  • 800 colis par mois partent au-delà des frontières.
  • En 2016, le pôle édition compte 90% de création de jeux contre 10% de coédition
  • Ils reçoivent 5 à 10 propositions de jeu par mail chaque semaine
  • De la création d’un jeu à sa commercialisation : entre 6 et 24 mois
  • Traduction (ils appellent ça « localisation » = adaptation au marché local : entre 4 et 12 mois
  • CA 2016: 8 milions € – Chiffre d’affaires en hausse de 43 % en 2016 avec 8 millions €
  • 25 salariés

iello-aux-as-d-or-a-cannes-1489673449

 

L’ACTU de IELLO 

  • Le service export passe de 1 à 3 personnes avec l’embauche d’une Responsable Export et d’un chargé de communication internationale.
  • 2016 c’est l’ouverture vers de nouveaux marchés en Amérique du Sud notamment avec le Brésil, et au Moyen-Orient (Israël et Turquie)
  • Nous recevons pour le jeu Codenames le Spiel des Jahres, le prix le plus prestigieux du monde ludique international. Deux jeux sortis en 2016 sont également mis en avant lors de la sélection 2017 du Spiel Des Jahres : La Forêt Mystérieuse nommée dans la catégorie enfant et The Big Book Of Madness dans les recommandations du jury.
  • En 2016, nous sortons une nouvelle édition d’un de nos jeux phares King of Tokyo qui sera rapidement localisé en 15 langues de même pour The Big Book of Madness qui le sera en 11 langues.

quirkle LES JEUX VEDETTES CHEZ IELLO

  • Qwirkle, un mix entre le Scrabble® et les dominos et vendu à 3 millions d’exemplaires,
  • Code Names (traduction), sorti en 2016, qui a remporté le Spiel des Jahres (Allemagne), une des plus grandes distinctions au monde, et nommé au Festival des Jeux de Cannes.

LE PREMIER JEU CRÉÉ PAR IELLO est King of Tokyo

Histoire : Patrice Boulet a pris contact avec l’inventeur des cartes Magic, réputé inaccessible, qui a accepté aussitôt de développer le jeu King of Tokyo pour Iello.

C’est un succès : traduit en 30 langues et distribué dans 50 pays avec 890 000 exemplaires vendus

DANS LA PRESSE

Iello, le jeu made in Lorraine – novembre 2016

C’est d’abord l’histoire de deux passionnés. Cédric Barbe et Patrice Boulet. Lorqu’ils créent en 2004 Cartagogo, la société est d’abord confidentielle. Rebaptisée Iello et implantée aujourd’hui à Heillecourt, l’entreprise édite et distribue des jeux dans le monde entier.

Au cœur de la zone d’activité d’Heillecourt, Iello a la façade discrète. Elle n’a pourtant rien d’une société anonyme, en tous les cas pas dans le monde du jeu de société où elle tire joliment son épingle. « Nous étions des joueurs à la base, des passionnés des cartes Magic. C’est comme ça que nous avons créé Cartagogo », raconte Cédric Barbe. Avec son associé Patrice Boulet, il décide de changer de braquet en 2008 et de rebaptiser l’entreprise Iello, « plus facile à prononcer et de consonance internationale », ajoute M. Barbe. Plus qu’un changement de nom, la société lorraine passe de grossiste à éditeur. Aujourd’hui, son catalogue propose 160 références et affiche un chiffre d’affaires en hausse de 43 % en 2016 avec 8 millions d’euros. Le jeu de société a le vent en poupe. Iello en a fait sa marque de fabrique avec une gamme s’adressant aux petits comme aux grands. King of Tokyo sorti en 2011, jeu de plateau mêlant cartes, dés et stratégie a depuis été traduit en 30 langues et distribué dans 50 pays avec 890 000 exemplaires vendus. Devant cet engouement pour les jeux de la maison, Iello a ouvert une filiale à Las Vegas en 2012 et étoffé son pôle export sur le site d’Heillecourt.

La petite entreprise ne connaît pas la crise et multiplie les prix. Plusieurs fois primée à Cannes et en Allemagne lors de salons du jeu, Iello a également décroché en 2011 le prix du meilleur exportateur lorrain. Dans les 2 700 m2 du dépôt, plusieurs palettes et 800 colis par mois partent au-delà des frontières. Des magasins indépendants et des chaînes telles que la Fnac, Cultura ou Jouet Club. Sur les étagères, Qwirkle, un mix entre le Scrabble® et les dominos et vendu à 3 millions d’exemplaires, n’en finit plus de séduire. « Ce qui nous différencie, c’est le choix artistique et le design de chacun de nos jeux », explique Laingo Laza, chargée de communication. Chaque boîte est un univers qui séduit comme Kanagawa, un jeu qui vous transporte dans un atelier de peinture japonais, Roi des Nains, qui vous plonge au cœur des Gobelins ou encore CS Files, ou chaque joueur endosse le costume d’un expert à la recherche d’un meurtrier. Les inventeurs de jeux sont de plus en plus nombreux à frapper à la porte de Iello pour voir leur création éditée. Chaque vendredi après-midi, ces nouveaux jeux sont testés par le grand public. Une sorte d’étude de marché ludique avant que l’équipe de création de Iello ne donne vie au projet. 25 jeux créés en interne ont ainsi vu le jour.