Lundi Bonheur : 26 juin 2017 :)

Publié le Mis à jour le

« NON CE N’ÉTAIT PAS MIEUX AVANT » 

johan-norberg
Johan Norberg. (Crédits : DR)

Dans son ouvrage intitulé « Non, ce n’était pas mieux avant », aux éditions Plon(*), l’économiste suédois Johan Norberg réfute l’idée générale que nous vivons dans un monde qui va de plus en plus mal. Chiffres à l’appui, il montre que cette impression de malheur est davantage dominée par l’émotion que par la raison. Et met en garde contre un tel aveuglement qui favorise l’accession au pouvoir de leaders populistes dont les politiques sont davantage synonymes de régression que de progrès.

→Ainsi, sait-on que l’espérance de vie (moyenne) est passée de 39 ans en 1900 à 71 ans aujourd’hui, en raison notamment de la chute de la mortalité infantile

→En 1800, 94% de la population était dans une extrême pauvreté (définie par un revenu équivalent à moins de 2 dollars par jour de pouvoir d’achat par la Banque mondiale). Aujourd’hui, c’est moins de 10%, majoritairement concentrés en Afrique, alors même que le nombre d’habitants de la planète a été multiplié par 7 (7,4 milliards).

→Le PIB mondial a augmenté autant au cours des 30 dernières années que durant les 30.000 années précédentes. Il est passé (ajusté de l’inflation) de 33.000 milliards de dollars en 1986 à plus de 73.000 milliards de dollars aujourd’hui. Il y a 30 ans, il s’élevait à 6.600 dollars par habitant, aujourd’hui il atteint 10.000 dollars.

Source : La tribune.fr


NOS ENTREPRENEURS ONT LA PATATE

Diffusé ce week-end sur BFM Business Radio, le Business Club de France était consacré au G20 YEA qui a réuni, les 15 et 16 juin dernier à Berlin,  plus de 450 jeunes dirigeants dont 34 français. À leur retour, nos entrepreneurs étaient euphoriques !

Les jeunes entrepreneurs, à peine rentrés de Berlin, ont pu apprécier « le retour de la France sur la scène internationale » nous ont-ils dit. Un climat de confiance semble se réinstaller :  « fini le french bashing » nous ont-ils confié.

En savoir et écouter l’émission ICI


LE FRANÇAIS ZENLY SE FAIT RACHETER PAR SNAPCHAT : 250 M$

Snapchat a lancé Snap Map, une option qui permet de géolocaliser ses contacts. Or cette nouvelle fonctionnalité survient juste après que l’entreprise a racheté le français Zenly, qui propose exactement le même service. Le montant de l’acquisition dépasse les 250 millions de dollars.

————ZENLY DANS LE BUSINESS CLUB DE FRANCE, C’EST ICI

Snapchat a racheté l’entreprise, fin mai, pour une somme comprise entre 250 et 350 millions de dollars. L’acquisition s’est opérée essentiellement en cash, mais également en actions de Snap Inc.

EN SAVOIR + .


VOILÀ L’ÉTÉ ! JUILLET, LE MOIS DU MAILLOT

Avril, juillet et août sont les mois privilégiés pour l’achat d’un maillot de bain. Au cours des cinq dernières années, un pic des achats au cours du mois de juillet (20 pour cent des volumes d’achat annuels en moyenne) a été constaté. Ce marché est en hausse régulière ces dernières année, il  s’élève à 630 millions d’euros.

Concernant les achats de lingerie en France représente 2.8 milliards d’euros. En Europe, les Françaises restent les premières acheteuses de lingerie devant les allemandes en y consacrant 99.4 € en moyenne, soit 18 à 20% de leur budget vêtements annuel.

Le salon Mode City c’est l’événement des acheteurs du secteur du Swimwear et de la Lingerie du 8 au 10 juillet 2017 à Paris


VOILÀ L’ÉTÉ ! LE RETOUR DU CÉLÈBRE COMBI-WOLLSWAGEN

DDJ5frMWAAAQ9FKIl s’appellera l’ID Buzz. Le Combi Volkswagen, associé depuis les années 50 au voyage, l’esprit de liberté, au surf et au mouvement hippie, entre autres, revient sous une nouvelle forme, en version électrique.

Dévoilé au dernier salon de Detroit aux Etats-Unis en janvier dernier, l’ID Buzz sera mis en circulation en 2020. Il reprend la forme et le look du mythique Combi, en plus moderne.

Plus grand, il sera produit en version électrique (autonomie de 300 kilomètres)….

EN SAVOIR +


 VOILÀ L’ÉTÉ ! AVEC DES ORAGES… UN PEU DE FRAICHEUR… (ENFIN)

METEO DU 26:6 AU 1:7 2017

Car…  la semaine dernière, cela a été dur pour beaucoup d’entre nous…

19396672_10154663488637548_2336483845142152701_n

 


E.T. A AUSSI SA JOURNÉE MONDIALE : C’EST DIMANCHE PROCHAIN !

alien1 (9)Cette journée a pour but de mieux faire connaitre l’existence des OVNIs et des êtres intelligents de l’espace (ah bon ils existent alors ?).

C’est aussi une opportunité pour encourager les gouvernements à déclassifier leurs connaissances au sujet des observations tout au long de l’histoire, car d’après certains ufologues…  on ne nous dit pas tout…

 


CLIN D’OEIL : ET SI VOUS APPRENIEZ L’ALPHABET DES MEDECINS ? 

FB_IMG_1495964114243

G20 YEA 2017 : les jeunes entrepreneurs français sont Heureux ! C’est dans le Business Club de France (Podcast)

Publié le Mis à jour le

G20_YEAS_2017_Logo_WortBild-uai-258x331Dans le Business Club de France : 

Logo-BFMBusiness-sans-contour

Diffusion :

samedi 24 juin à 7h et dimanche 25 juin 2017 à 14h

UNIQUEMENT SUR BFM BUSINESS RADIO 

 

Émission spéciale, avec : 

  • Grégoire Sentilhes, Président de NextStage et de l’association Citizen Entrepreneurs
  • Mathieu Férel, directeur associé d’ESV DIGITAL
  • Thomas Bourgeois, co-fondateur de DHATIM
  • Yoann Hébert, président de NETAPSYS

Pour écouter ou réécouter l’émission :

Le G20 YEA 

450 jeunes entrepreneurs (moins de 45 ans) ont participé les 15 et 16 juin dernier au G20 YEA. Parmi eux, 34 dirigeants français.

Depuis 2010, le G20 des Jeunes Entrepreneurs est un événement unique qui rassemble des centaines de chefs d’entreprise, en marge du G20 politique, pour exercer un impact sur l’entrepreneuriat en remettant des recommandations concrètes aux Chefs d’Etats du G20.

La Young Entrepreneurs’ Alliance (G20 YEA) est un réseau mondial d’associations dont l’objectif est de mettre en avant le rôle de l’entrepreneur comme moteur de croissance, d’innovation, de création d’emploi et de prospérité économique et sociale. Le G20YEA réunit aujourd’hui 500 000 entrepreneurs en tout.

En France, le G20 YEA est représenté par Citizen Entrepreneurs.


Ils ont la patate ! (et ce n’est pas la poudre de perlimpinpin !) 

sourrireQue s’est-il passé depuis l’élection d’Emmanuel Macron ? Les jeunes entrepreneurs, à peine rentrés de Berlin, ils ont pu apprécier « le retour de la France sur la scène internationale » nous ont-ils dit. Un climat de confiance semble se réinstaller :  « fini le french bashing » nous ont-ils confié. Il se trouve qu’au moment du G20 YEA à Berlin, Emmanuel Macron a prononcé un discours en faveur des entrepreneurs : (extraits)

→Je ne veux plus qu’entreprendre, en France, soit trop souvent seulement intéressant emmanuel-macron-viva-technology-2017quand on ne gagne pas encore d’argent. J’ai vu trop de start-ups me dire « c’était formidable, nous avons lancé des choses, et puis quand il s’agissait de développer l’innovation, on a quitté le pays ». Alors oui, en baissant l’impôt sur les sociétés, en réduisant les charges salariales et patronales, en simplifiant les dispositifs d’incitation à l’innovation, en supprimant le RSI, nous créerons un contexte plus attractif pour les entrepreneurs et qui leur permettra de réussir davantage, plus vite, plus fort, à l’échelle du pays puis du continent et à l’échelle mondiale.

→Je veux un Etat qui va davantage tester, apprendre, innover.

→La France est un pays d’entrepreneurs, c’est un pays de start-ups mais je veux que ça devienne aussi un pays de licornes, de grands groupes nouveaux, le pays des géants de demain. Alors pour ce faire nous devons sortir d’une fascination française, le « small is beautiful ». Vous savez, en France, et je sors d’une campagne présidentielle, on aime les entrepreneurs à condition qu’ils ne réussissent pas trop bien. Quand un entrepreneur commence à réussir trop bien on le jalouse, on dit qu’il y a quelque chose de louche, on le stigmatise et généralement on le fiscalise. Et c’est terminé.

→Et enfin un fonds pour l’innovation sera doté de 10 milliards d’euros pour investir aux étapes clés de la croissance.

(L’intégralité du discours est ICI)

Ces déclarations ont redonné confiance aux jeunes entrepreneurs qui, dans le cadre du G20 YEA, ont réfléchi et rédigé une série de recommandations qu’ils remettront au gouvernement le 20 novembre prochain. Ces recommandations portent sur l’importance de la stabilité réglementaire et fiscale, sur la formation continue ou encore sur la mise en place d’un « passeport entrepreneur » dans les pays du G20. 


Quelques uns des participants… invités dans le Business Club de France

Mathieu Férel, directeur associé de l’agence conseil en performance digitale ESV Digital  spécialisée dans la collecte, l’analyse, le traitement de données et le conseil stratégique  pour améliorer la performance marketing de ses clients.

Effectif: 180

Présent dans 8 pays, ESV Digital gère 300 millions d’Euros d’achats média et sert plus de 200 clients dont Conforama, BNP Paribas, Alain Afflelou, Uriage, Groupama ou Toys ‘R’Us

ESV Digital (anciennement eSearchvision) est une agence conseil en performance digitale, structurée autour de 4 pôles d’expertise complémentaires : Média, Branding, Data Analytics et Conseil en Stratégie.

Son expertise dans l’analyse de données permet de proposer à ses clients des offres pointues dans la web analyse, l’achat média à la performance, la stratégie de marque et le conseil en stratégie digitale.

Une « Carioca » pour mieux connaitre et comprendre ESV DIgital ?

 

Thomas Bourgeois, co-fondateur de Dhatim, Créateur d’une technologie permettant d’automatiser l’analyse des factures et des données sociales des entreprises.

  • Activité: Solution de gestion de factures
  • Date de création: 2008
  • Lieu: Paris
  • CA: 5 millions d’euros en 2015.
  • Effectif: 40
  • SOLUTIONS

Deux applications ont déjà été mises au point par Dhatim.

  • La première, en venant se greffer sur l’ERP de son client, analyse les factures et détecte les anomalies. Le logiciel permet également d’optimiser la gestion de ces factures en détectant par exemple les achats non utilisés. A la clé, des économies de 5 à 30 % sur le traitement des factures, selon Dhatim.
  • La deuxième, à destination des services de ressources humaines, vise à vérifier les données déclarées, pour chaque salarié, aux organismes sociaux dans la Déclaration sociale nominative (DSN).

Réduire les factures des entreprises jusqu’à 30 % en fonction de la nature des coûts sur deux postes clefs : achats et ressources humaines. C’est la promesse de Dhatim qui a mis au point une solution unique de gestion automatisée des dépenses en mode SaaS. A titre d’exemple, un opérateur de télécoms européen, dont le volume des factures de liaisons réseau représente un coût annuel de 500 millions d’euros, va pouvoir économiser 25 millions.

Yoann Hébert, fondateur de Netapsys une entreprise d’ingénierie informatique.

  • Activité: SSII
  • Date de création : 2004
  • CA: plus de 100M€
  • Effectif: plus de 1300 collaborateurs

La croissance, le nerf de la guerre ? Yoann Hébert, fondateur de Netapsys va même plus loin. « J’ai toujours considéré que la croissance organique était le socle de la croissance d’une société. C’est le moteur principal du développement d’une entreprise et ça permet ensuite de faire de la croissance externe », assure-t-il.

En 2009, Netapsys réalisait 3M€ de chiffre d’affaires. 6 ans plus tard, Yoann Hébert est à la tête d’un groupe de plus de 1300 collaborateurs qui affiche un CA de plus de 100M€ grâce à son rapprochement majeur avec Sodifrance.

« À partir d’une certaine taille, la croissance externe est forcément un accélérateur important, en particulier sur le marché du service informatique qui est extrêmement atomisé. En 2015 on faisait 30M€ de CA et Sodifrance 70M. On a donc décidé de se réunir », raconte l’entrepreneur. Le nouveau nom de l’entreprise est Alkeris.

 

Lundi Bonheur | 19 juin 2017

Publié le Mis à jour le

Comme chaque lundi, retrouvez en clin d’oeil l’info positive et qui fait du bien … 

LA START-UP FRANÇAISE « BLADE » LÈVE 51 MILLIONS D’EUROS

Blade a imaginé Shadow, un PC haute performance qui a la particularité d’être dématérialisé dans le cloud. Grâce à une connexion Internet très haut débit, les utilisateurs accèdent à leur ordinateur simplement via un boîtier ou une application. Accessible à partir de n’importe quel relais (ordinateur portable, tablette, smartphone ou même TV connectée), Shadow peut être utilisé en mobilité et avec l’avantage de bénéficier de mises à jour régulières et gratuites, pour permettre aux technophiles et gamers d’éviter l’obsolescence de la technologie. + sur Maddyness.com


DES DIRIGEANTS EUPHORIQUES POUR L’ÉCONOMIE FRANÇAISE !

sourrireLa Banque Palatine a présenté les résultats de son 68e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI réalisé par OpinionWay et Challenges auprès de 300 dirigeants d’entreprises (CA de 15 à 500 millions d’€) du 18 mai au 2 juin 2017.

A retenir de ce 68e Observatoire

 – La confiance des dirigeants en l’économie française à un niveau jamais atteint,

– Nouveau record pour l’investissement,

– Un solde d’emploi nettement positif, à son plus haut niveau historique

La prise de fonction du Président Emmanuel Macron ainsi que la présentation du Gouvernement ont été très favorablement accueillis par les patrons. Cela a permis aux niveaux de confiance en l’économie française et mondiale de connaitre des progressions jamais vues, qui leur permettent de battre des records historiques.

 A 85 %, l’indicateur de confiance pour l’économie française poursuit sa hausse spectaculaire. Il gagne 26 points en un mois. C’est sans précédent depuis la création de l’étude. 


LEMAHIEU RECRUTE 20 COUTURIÈRES POUR SA NOUVELLE MARQUE « DESSUS-DESSOUS »

Fondé en 1947 par Henri Lemahieu, la société textile du même nom accompagne son actuel développement par le recrutement de 20 personnes.

coton-1 lemahieuFabricant de sous-vêtements, l’entreprise industrielle Lemahieu recrute 20 personnes. Il s’agit de 15 postes de « couturières industrielles » à pourvoir tout de suite, et 20 à plus long terme, dans le cadre du lancement de sa première gamme de produits sous la marque Lemahieu « Dessus-dessous ». Il s’agit d’une collection de lingerie haut de gamme (en laine, soie, microfibre…) pouvant se porter aussi bien dessus que dessous.

→Une croissance de 15 % attendue en 2017 

Suite : Journal des entreprises.com


TÉLÉPHONE MOINS CHER EN EUROPE

sourireSi vous possédez un forfait appel et SMS illimités en France, c’est la bonne nouvelle : vous n’aurez plus aucun surcoût à payer pour ces utilisations de votre mobile en Allemagne, en Espagne ou dans n’importe quel Etat membre. Selon la Commission européenne, les Français épargneront en moyenne 100 euros par an grâce à cette nouvelle réglementation.

ATTENTION : il existe des limites à cette fin du roaming. L’une est évidente : un forfait limité (appel, voix, internet mobile) en France restera limité à l’étranger. En cas de dépassement, l’opérateur sera en droit de facturer une prestation supplémentaire.

Les données mobiles. Cette limite est moins connue : si vous possédez un forfait Internet « illimité » en France, vous ne pourrez pas forcément consommer autant de Gigaoctets (Go) que vous voulez une fois la frontière franchie. La consommation (gratuite) de données mobiles pourra dépendre du prix de votre forfait.

Source : 20mn


MANOLO VALDÉS : UNE EXPOSITION ROYALE 

On aime, on vous en parle. L’artiste espagnol expose, jusqu’au 2 juillet 2017 à Opera Gallery Paris (62 rue du faubourg saint honoré). Manolo Valdés, très inspiré par le bleu présente au public (entrée gratuite) sculptures et peintures dont 90% sont inédites. Le maestro qui fête ses 75 ans nous régale avec  ses nouvelles créations… exceptionnelles.

En savoir plus ICI


COCORICO !

LE FRANÇAIS DEZEER EST LE &ER ACTEUR EUROPÉEN DU STREAMING MUSICAL 

Soyons du français Dezeer !

  • 400 collaborateurs
  • 10 millions d’abonnés Diffusion  dans 180 pays du monde
  • 43 millions de titres sont disponibles


CLIN D’OEIL : LA BONNE RÉSOLUTION DU LUNDI 

FB_IMG_1490994652206

 

Ils l’ont fait ! La voiture volante Vaylon a traversé la Manche.

Publié le

Pégase, un véhicule mi-buggy mi-ULM, a rallié l’Angleterre par les airs en 45 minutes mercredi 14 juin. Une avancée technologique qui pourrait, à terme, permettre de rejoindre des zones inaccessibles aux véhicules traditionnels.

Le figaro.fr (extraits)


Vaylon 1Jérôme Dauffy, concepteur de cette voiture volante était l’invité du Business Club de France l’été dernier.

Écouter, voir ICI

 


Traverser la Manche en voiture… par la voie des airs. C’est le défi un peu fou qu’a relevé Pégase, le buggy convertible en ULM de la société française Vaylon. Parti lundi 12 juin des Champs-Elysées pour rejoindre l’aérodrome d’Ambleteuse, sur la côte d’Opale, par la route et à une vitesse de 90Km/h, Pégase s’est ensuite envolé à 8h03 mercredi 14 juin au matin.

Objectif: traverser les 35km qui la séparait de Douvres, dans le Kent, avant de reprendre la route pour atteindre le Musée du design de Kensington, à Londres.

Jérôme Dauffy, patron de Vaylon, a finalement été accueilli par son équipe – Vaylon, Grant Thorton, Cartier… – à son atterrissage vers 8h45.

Reportage France Hauts de France 

«Je suis extrêmement content, c’est une joie énorme d’avoir réussi ce pari fou», a confié l’entrepreneur au Figaro. «Quand j’ai créé la société les gens me prenaient pour un fou», se souvient Jerôme Dauffy avec émotion. Dans les airs, son véhicule tout terrain peut progresser à une vitesse maximale inférieure à 70km/h et à une altitude de 3000 mètres.

[…]

La finalité de Pégase est de devenir un véhicule d’appoint conçu pour des missions de reconnaissance et de sauvetage. Son intérêt réside dans sa capacité à atteindre des zones que les véhicules traditionnels ne peuvent atteindre. Si l’armée, la police et la sécurité civile sont des clients potentiels, l’engin volant se destine également au tourisme. «Cette semaine on sera présent au salon du Bourget où l’on espère engranger les premières commandes», dévoile le président de Vaylon.

X-TEND, la 1ère valise extensible. C’est dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2017-06-13 à 10.38.16.pngAu Business Club de FranceLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio

 

→ Diffusion : samedi 17/6/2017 à 7h | dimanche 18/6/2017 à 14h


TALK 1: ARELIS conquiert l’univers : Cap Vert, Indonésie, Côte d’Ivoire, Maroc, Russie, Israël et maintenant la planète Mars!

TALK 2: MOONCARD, la carte de paiement qui digitalise la comptabilité

TALK 3 : X-TEND : le serial inventeur Jérôme Tricault a encore frappé!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 3 : X-TEND, avec Jérôme Tricault, président

SA NOUVELLE ENTREPRISE : X-TEND

Siège social: Langoiran (33)

C’est le même principe que le Magic Bed. « Quand y’a une contrainte dans la vie j’essaie de trouver une solution »

Ca répond à la question: est-ce que je prends seulement une valise cabine ou bien est-ce que j’enregistre un bagage (surcoût souvent + temps d’attente à l’aéroport pour l’enregister et le récuperer). Inconvénient de la valise cabine: chemises froisées, chaussures écrasées, on est obligé de se limiter.

  • On appuie sur un bouton et la valise prend 40% de plus de contenance. A l’aller on l’enregistre  en bagage cabine. A l’inverse, au retour,  quand on veut rapporter des souvenirs, on l’agrandit et elle passe en soute. 
  • Il y a une prise USB avec batterie qui permet de recharger laptop ou téléphone 10 fois
  • Les roues tout terrain ne font pas de bruit
  • Poids: 3,8 kg

X-Tend a eu le prix de la valise 2017 au salon du bagage à Las Vegas. « J’arrive en petit trublion face à Samsonite et Delsey, avec une valise disruptive ».

Augustin Paluel-Marmont intervient dans le projet en tant que conseiller

Le 1er prototype a été réalisé en août 2016

FINANCEMENT

200 000 € ont été dépensés pour concevoir le prototype.

FINANCEMENT PARTICIPATIF sur Kickstarter lancé le 17 mai3 jours plus tard ils étaient déjà à la moitié de l’objectif. Aujourd’hui: 55 000€, objectif de 50 000€ dépassé, l’opération s’arrête le 14 juin

La production industrielle commence cet été. La partie électronique est faite en France, le design à San Francisco, la fabrication en Chine.

Une levée de fonds est à venir (environ 1M€)

 LE PARCOURS DE JÉRÔME TRICAULT

« Ce qui m’intéresse, c’est entreprendre et créer »

Serial entrepreneur : il a créé 5 entreprises. Il est aussi fondateur de Parfum des Oliviers en 2006 et d’Audirep, société d’études marketing, en 1996, vendue pour créer Parfum des Oliviers. Audirep avait alors 37 collaborateurs et faisait 5 millions de CA.

Jerôme Tricault le reconnaît : « je suis entreprenant, je fonce, je n’ai pas peur du risque ». 15 années passées dans le marketing et les enquêtes de marché, lui ont appris qu’il y avait un moment adéquat pour lancer un produit. « A force d’accompagner les directeurs marketing dans la création d’un produit puis dans la décision du lancement au bon moment, j’ai eu envie de sortir de cet exercice intellectuel pour aller vers le produit »

Jérôme Tricault a vécu aux Etats-Unis et vient de revenir en France pour créer X-Tend.

Son rêve actuel: prendre plus de temps avec sa famille.

ENTREPRENDRE AUX ETATS-UNIS

Inventeur du Magicbed, un lit pour bébé qui se plie et se déplie en un clin d’œil, Jérôme Tricault est le premier surpris lorsqu’il apprend que les Etats-Unis lui délivrent un visa 01, réservé aux «talents exceptionnels». Prudents tout de même, Jérôme, son associé, Emmanuel Sordoillet, et leurs épouses, vont à San Francisco repérer les lieux. Coup de foudre : deux mois plus tard, les familles au complet – soit sept enfants en tout – arrivent à Sausalito. «Ils n’étaient pas chauds au départ, mais, aujourd’hui, seul l’un d’eux veut encore rentrer.»

Dans leurs valises, Jérôme et Emmanuel emportent Pictyear une appli pour iPhone qui crée des albums photo collaboratifs, sur laquelle ils travaillent depuis six mois. «Cela m’intéressait davantage que d’aller vendre Magicbed», raconte Jérôme. Le lit magique leur a toutefois permis de démarrer leur affaire. Dès septembre 2014, ils embauchent des développeurs et démarchent les grands de la Silicon Valley. «Ici, créer un business est un sport.» Début janvier, les deux compères lèvent 1 million de dollars et, en mai, Pictyear est en une des «App Stores» européens.

Son conseil

«Prévoyez des fonds. Dans la Silicon Valley, il faut avancer six mois de loyer pour un logement. Et soyez patients. Pour les enfants, les débuts ont été difficiles. Puis un déclic s’est produit.» (Capital)

 

MOONCARD révolutionne les notes de frais. C’est dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

 

Au Business Club de Francehome-card.png
Logo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio

 

→ Diffusion : samedi 17/6/2017 à 7h | dimanche 18/6/2017 à 14h


TALK 1: ARELIS conquiert l’univers : Cap Vert, Indonésie, Côte d’Ivoire, Maroc, Russie, Israël et maintenant la planète Mars!

TALK 2: MOONCARD, la carte de paiement qui digitalise la comptabilité

TALK 3 : X-TEND : le serial inventeur Jérôme Tricault a encore frappé!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2 : MOONCARD, avec Tristan Leteutre, président fondateur

home-card

Fondée en mars 2016 par 3 entrepreneurs aguerris, Tristan Leteurtre (CEO), Christophe Cremer (COO) et Damien Metzger (CTO), Mooncard est une Fintech innovante, à la confluence de l’intelligence artificielle, de la gestion, et de la banque. Elle a pour vocation de faciliter la gestion de notes des frais et dépenses professionnelles. La solution Mooncard, dédiée à toutes tailles d’entreprises (entrepreneurs, dirigeants, salariés), automatise l’ensemble du processus de paiement, et facilite la comptabilité. Un an après le lancement de la société, Mooncard compte d’ores et déjà plus de 200 clients conquis. Membre de la French Tech de France Fintech et soutenue par BPI France, Mooncard est hébergée au Village By CA. L’entreprise est pressentie comme le futur leader français et européen des cartes d’entreprise.

Pour écouter ou réécouter l’émission :

 

LES CHIFFRES CLÉS DE MOONCARD

  • Création : 2016
  • Effectifs : 10 ; 20 fin 2017
  • Nombre de clients : 200
  • 1ère levée de fonds : Business Angel : 750 000€
  • 2ème levée de fonds : auprès de VCs en 2017
  • L’entrepreneur visionnaire

Portrait de Tristan Leteurtre, président de Mooncard et l’un des initiateurs de VLC Media Player

Il ne voyage pas à travers le temps à l’aide d’une DeLorean. Néanmoins, il adorerait vivre dans le futur. Fanatique des nouvelles technologies, il a su profiter de l’heure du numérique et de l’avènement du mobile pour créer. Son ambition : réinventer la banque des PME !

Techfoliance_mooncard_paris_best-fintech-of-the-week.pngJeune entrepreneur de 37 ans, Tristan a toujours eu le goût du risque et de la découverte.

Curieux par nature, à peine diplômé de l’École Centrale Paris, le jeune homme a débarqué en Grande Bretagne – direction Cambridge, l’une des meilleures universités du monde. L’anglais, il ne l’a pas découvert sur les bancs de la prestigieuse école, mais en écoutant les standards de jazz et les crooners tels Sinatra, l’une de ses idoles. A 37 ans, il a déjà participé au développement de deux success stories, dont VLC Media Player. Selon lui, la naissance de VLC Media Player est dûe à l’envie de regarder la télé sur le campus de l’Ecole Centrale. C’est aujourd’hui le logiciel français le plus téléchargé dans le monde (entre 150 et 200 millions d’utilisateurs).

Sa plus grande satisfaction dans sa vie d’entrepreneur ? L’internationalisation (bureaux dans 9 pays) et l’introduction en bourse d’Anevia, son ancienne société.

Son nouveau défi : Mooncard

Un jour, il a découvert que le numéro de carte bleue de l’entreprise traînait sur plusieurs post-its dans la société (quand les collaborateurs devaient faire des dépenses professionnelles). Son directeur financier lui rappelait également qu’il avait 6 mois de retard dans ses notes de frais, et plusieurs de ses collègues ont dû avancer de l’argent pour des achats de l’entreprise. Il a donc créé Mooncard, une start-up qui propose une solution automatisant complètement la gestion de dépenses professionnelles depuis le paiement jusqu’à la comptabilité.

Son ambition : réinventer les cartes corporates et devenir le leader européen des cartes d’entreprise.

 

 

Salon du Bourget – ARELIS sur Mars! C’est dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

arelislogoAu Business Club de FranceLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio

 

→ Diffusion : samedi 10/6/2017 à 7h | dimanche 18/6/2017 à 14h


TALK 1: ARELIS conquiert l’univers : Cap Vert, Indonésie, Côte d’Ivoire, Maroc, Russie, Israël et maintenant la planète Mars!

TALK 2: MOONCARD, la carte de paiement qui digitalise la comptabilité

TALK 3 : X-TEND : le serial inventeur Jérôme Tricault a encore frappé!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 1 : ARELIS, avec Pascal Veillat

arelisemetteurAvec plus de 50000 systèmes de transmissions déployés dans le monde et un service d’assistance international, l’entreprise Thomson Broadcast se positionne comme l’un des leaders mondiaux en matière de déploiement de systèmes complets  et de diffusion pour la radio et la télévision numériques sur les 5 continents.

 

Pour écouter ou réécouter l’émission :

 

⇒ ARELIS sera au SALON DU BOURGET – du 19 au 25 juin

LES CHIFFRES CLÉS D’ARELIS

  • Date de création: 2010 (date de la fusion de Meusonic et Sericad, devenues Arelis en juillet 2012)
  • Siège social/sites: Conflans-Sainte-Honorine – 4 sites Anjou, Normandie, Sud Ouest, Lorraine
  • CA: 45 millions € – 40% à l’export – 15% en R & D
  • Effectif: 210

Pascal Veillat est élu au bureau du Comité AERO-PME du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) en charge de la relation PME – Grands groupes.

HISTORIQUE DU GROUPE ARELIS – THOMSON BROADCAST

Le groupe français issu du rapprochement de deux entreprises innovantes MEUSONIC et SERICAD en 2010 est devenu en moins de deux ans un partenaire industriel majeur et stratégique en hyperfréquence et en conversion d’énergie. Membre du Gifas, de NAE (Normandie AeroEspace) et de la communauté Oséo Excellence, le groupe a repris en 2010 l’activité LNA (Low Noise Amplifier) de ZODIAC Data Systems (In Snec), fabrique depuis 2011 des modules de puissance de radar pour une filiale de Thales au Brésil et a acquis une unité de production d’AsteelFlash en Anjou. En décembre 2012, ARELIS reprend Thomson Broadcast et l’ensemble de ses activités de transmission. Un rachat qui fait suite à la levée de fonds en mai 2012 de 6,5 M€ auprès de ACE MANAGEMENT pour accélérer son développement et sa croissance externe.

  • 1978 – création de Meusonic – microélectronique
  • 1991 – création de Sericad – ingéniérie électronique
  • 2010 – fusion de Meusonic et Sericad
  • 2012 – création du groupe Arelis – rachat de Thomson Broadcast

Dernières installations: Cap Vert, Indonésie, Côte d’Ivoire, Maroc, Russie, Israël

L’ACTUALITÉ D’ARELIS

  • ARELIS SUR MARS

Programme ExoMars de l’Agence spatiale européenne (ESA) : ARELIS assemble deux éléments intégrés au robot mobile ROVER, véhicule qui enquêtera sur d’éventuelles traces de vie sur Mars.

La mission spatiale ExoMars 2020 déposera à la surface de Mars une plateforme russe équipée d’un véhicule européen. Dans ce cadre ARELIS, spécialiste en hyperfréquence dans le domaine de la détection, du guidage et des communications, participe à la réalisation du radar WISDOM sous la responsabilité scientifique et technique du LATMOS -Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales. Ce radar sondera le proche sous-sol de la planète pour comprendre la formation et l’évolution des terrains explorés, aidera à la sélection des zones les plus favorables à la recherche de vie et guidera les opérations de forage et de prélèvements d’échantillons dans le sous-sol.

  • Avril 2017 – ARELIS remporte une commande de produits hyperfréquence radar pour le marché brésilien

Le groupe français ARELIS réalise pour Omnisys au Brésil des modules amplificateurs utilisés dans les radars de contrôle du trafic aérien

ARELIS annonce la commande de modules amplificateurs  fonctionnant en bande L, utilisés dans les radars par Thales pour le compte de sa filiale brésilienne Omnisys.

  • Nous sommes fiers de fabriquer pour le compte de Thales une brique technologique essentielle des radars. Ces radars seront utilisés dans le contrôle du trafic aérien» commente François PARICKMILER, Directeur Général et R&D du groupe ARELIS. Nous réalisons des assemblages électroniques très complexes avec un niveau de défauts extrêmement faible.

L’UNION FAIT LA FORCE

  • ARELIS prend la tête du projet collaboratif APOGEES en partenariat avec Thales Communications & Security, Télérad et des Universités françaises

Labellisé par les pôles Aerospace Valley, Images & Réseaux et Elopsys, le projet FUI APOGEES – AmPlification recOnfiGurablE MultimodES – vise à développer un amplificateur reconfigurable pour gérer diverses formes d’ondes de manière dynamique.

C’est un projet financé en partie par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (DGCIS), la BPI, le conseil régional Occitanie et le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine. Ce programme collaboratif de 4 M€ sur 3 ans répond aux enjeux liés à la multiplication des standards de transmission, à la congestion du spectre de fréquences et à la superposition dans les émetteurs de transmission de plusieurs couches physiques et de traitements.

« La nouvelle génération d’amplificateurs repose sur une reconfigurabilité multimodes en temps réel. Cette fonctionnalité permet de réduire son poids et donc d’augmenter son autonomie énergétique ». Si un amplificateur doit gérer plusieurs formes d’onde, il peut être très encombrant et énergivore. En effet pour chaque forme d’ondes sont associés un traitement numérique et une amplification spécifique. La mutualisation du traitement numérique et de l’amplificateur devient donc indispensable pour optimiser l’encombrement et réduire le poids.

Les applications futures pour ARELIS

Grâce à ces briques technologiques de reconfigurabilité, de multi-modalisme et de correction des distorsions, chaque partenaire définit ses applications. ARELIS, leader du projet, souhaite développer un démonstrateur pour le contrôle efficace de drones. Les drones rendus plus autonomes et plus facilement pilotables à distance, pourront être utilisés dans le transport de sang mais aussi dans la surveillance des lignes de train SNCF ou EDF.

Dans ce projet collaboratif, chacun des 3 industriels développe sa plateforme matérielle.

  • En 2015 – L’entreprise française a notamment fondé NADTEK avec 5 autres ETI normandes. Ce partenariat permet de structurer une offre multimétiers compétitive afin de gagner des contrats importants auprès des grands donneurs d’ordres des secteurs aéronautique, spatial, défense et sécurité, en France et à l’international. Ce partenariat permet en effet de revendiquer un chiffre d’affaires global de plus de 170 millions d’€, dont 25% réalisés à l’export, avec un effectif de 1600 personnes (dont 500 en R&D) réparties dans 14 pays sur les 5 continents.