Les « Rebondisseurs » n’aiment pas l’échec. C’était dans le Business Club de France

Publié le Mis à jour le

Dans le Business Club de France

Diffusion : Samedi 19 mai 2018 à 7h et dimanche 20 mai 2018 à 15h

Uniquement sur  BFM Business Radio 

logo-les-rebondisseurs-francais-sv

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: DEVRED grandit en France et à l’international

TALK 2 : KAROS : 8% de croissance par semaine depuis 18 mois


⇒ DEUXIÈME PARTIE: 

LES « REBONDISSEURS FRANÇAIS » : Un (nouveau) mouvement destiné aux chef d’entreprise qui ont « planté » leur boite et qui ont décidé de rebondir, fort de leur expérience, pour mieux créer et développer une nouvelle entreprise. Ce mouvement est composé de chefs d’entreprise ayant vécu ce type d’aventure. Il a pour mission de changer les mentalités en France sur l’échec* 

Avec :

  • Isabelle Saladin : fondatrice des « Rebondisseurs Français »
  • Corentin Denoeud : ex-pdg de la compagnie aérienne Wijet
  • Pierre Pelouzet : médiateur national des entreprises
IMG_4818
P. Pelouzet – I. Saladin – M. Picot – C. Denoeud

Pour écouter ou réécouter cette émission :


ISABELLE SALADIN : LES REBONDISSEURS FRANÇAIS

L’échec est culturel marqué au fer rouge en France

→Les recruteurs français sont circonspects, voire carrément négatifs, sur des candidats dont le CV n’est pas linéaire ou cohérent. L’échec peut aussi être vu comme un signe d’incompétence professionnelle.

→A l’inverse, aux Etats-Unis, pays jeune bâti par des pionniers, l’échec est vu comme une évidence, une étape essentielle du processus d’apprentissage vers la réussite, une source d’inspiration, un « plus » sur un CV.

Changer les mentalités, c’est la principale mission des Rebondisseurs Français à travers de nombreuses actions et en créant une communauté de partages entre les chefs d’entreprises en position de rebond ou ayant rebondi avec succès.

La mascotte des « rebondisseurs français » : le kangourou ! 

image1

En savoir plus sur les « Rebondisseurs Français » : Cliquez ICI

CORENTIN DENOEUD : EX-PDG DE WIJET EN PLEIN REBOND !

Avril 2017

1h plus tôt j’étais attendu aux bureaux de Wijet, pour le C.A. le plus matinal de toute l’histoire de la boîte. Quand j’arrive, toutes les portes sont fermées, alors que d’habitude une grande lumière inonde les pièces. Dans la salle de réunion, je vois un huissier et une sténo ; ils se présentent froidement. L’ordre du jour est anodin : un point sur la situation financière au 1er trimestre 2017 ; propositions et décisions sur les orientations à court terme de la société ; ainsi que des “questions diverses”. Aucune mention de ma révocation. Au bout d’1/4 d’heure, Mr A., mon associé, déclare : “je vais mettre au vote et je suis désolé”. Il soumet au vote ma révocation de mes fonctions de président du C.A.-D.G. de Wijet.

Tout va ensuite très vite : je suis révoqué de mes fonctions ; Mr. A. est nommé président du C.A…

→Suivez les articles de Corentin Denoeud sur son blog ICI

logo-horizontal5 mois de traversée du désert. « Je mettais enfermer dans une bulle. Un jour, je décide d’évoquer cette histoire, pas banale, et je me rends compte que je ne suis pas seul à avoir vécu ce type d’aventure. Ces rencontres m’ont progressivement permis d’y voir plus clair… Mon histoire entrepreneuriale, elle non plus, n’est pas finie. J’ai l’entrepreneuriat dans le sang ; c’est ma passion et ce qui me pousse à aller de l’avant. Après Wijet, j’ai connu une traversée du désert pendant 6 mois. Moment nécessaire pour un nouveau départ. Je me suis ensuite lancé dans un nouveau projet fou : Blockchain Studio, dont je vous dirai quelques mots à l’heure venue.

PIERRE PELOUZET : MÉDIATEUR NATIONAL DES ENTREPRISES 

logo-mediateur-entreprises_1_0Il y a mille et une façon d’être victime d’une défaillance. Souvent une erreur, souvent un événement venu de l’extérieur comme les retards de paiement qui « détruisent » 40 entreprises chaque jour en France ! Fort de son expérience, la Médiation des entreprises s’intéresse aussi à ces entrepreneurs en « rebond » qui, fort de l’expérience vécue, sont certainement plus rodé, mais pas forcément à l’abri. La médiation des entreprises est là. les conseils de Pierre Pelouzet, sont à retrouver dans cette émission.

Plus d’info sur la Médiation des entreprises, cliquez ICI 


*Échec ? 

Faut-il parler d’échec ? Dans de nombreux pays, l’échec fait partie de l’expérience, on parlera donc d’expérience (en ces hauts et ses bas). En informatique, on utilise volontiers le terme de « pivot »… Et vous que diriez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s