Kang vend des conseils d’expert à la minute. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Business Club de France | BFM Business Radio

Diffusé samedi 14/03/2015 à 7h et dimanche 15/03/2015 à 15h

Talk 1: Kang, une nouvelle niche dans l’économie collaborative

Talk 2 : Devialet, le hi-fi haut de gamme made in France

Talk 3 : Drivy fête ses 4 ans et une nouvelle implantation en Allemagne

Talk 4: Le rendez-vous avec le Médiateur Inter-Entreprises – En savoir plus 

______________________________

Pour écouter, réécouter ou télécharger cet entretien :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20150314_club_0.mp3]

Talk 1: Kang, avec Laëtitia Alcover, cofondatrice

kanglogo

KANG EN CHIFFRES

Date de création: juin 2012

Lieu: Paris

CA: 6 millions € (prévision de multiplier par 2 l’an prochain)

Effectif: 25

Plus de 225 000 utilisateurs

3 000 « masters »: avocats, diététiciens, astrologues et coachs vendent en ligne 24/7 leurs conseils à la minute

25 000 appels par mois

Présence en France, Italie, Espagne et Allemagne

Lu dans Le Journal du Net

« Après le crowdfunding, le co-voiturage, la mise à disposition de logements, il manquait une place de marché sur laquelle des spécialistes peuvent mettre à disposition des autres ce qu’ils ont de plus précieux : leur temps et leur savoir. Sur Kang.fr, les particuliers ne se proposent pas des places de covoiturage ou des chambres libres, mais des conseils. Nutrition, voyance, coaching, droit… A moindre coût.

Les utilisateurs de Kang ont aujourd’hui accès à une large offre de conseil qui s’étend du juridique (avocats répondant 24/24 à des questions urgentes en quelques minutes) à la forme (nutritionnistes : detox, création de régime sans gluten ou selon le groupe sanguin, etc…), l’astrologie et la psychologie (coaching de couple, conseils de copines, thème astral, aide à la décision,  etc ).

Grâce aux avis et aux notes postés en live par les autres utilisateurs, il est facile de se faire rapidement une opinion précise de la qualité et de la pertinence de tel ou tel Master.

Kang permet à ses Masters de se créer des revenus complémentaires sur leur temps libre en vendant leurs conseils à la minute. La plupart des conseillers actifs gagnent entre 800€ et 3 000€ de revenus par mois et jusqu’à 20 000€ pour les plus compétents. (…)

Afin de sécuriser ses revenus, Kang.fr met en relation les particuliers sans afficher les numéros des « masters ». Impossible donc pour les membres de contourner la plateforme. « Nous ne voulons pas être une plateforme de jobbing, tout est fait depuis la maison », complète Nicolas Grumbach, le directeur général. « Nous ne souhaitons pas qu’il y ait une rencontre physique. »

(…) Les « masters », qui sont payés tous les 15 jours, sont obligés d’envoyer leur déclaration de revenus (faite en auto-entrepreneuriat) à Kang tous les 3 mois. Si la preuve de déclaration n’est pas envoyée, ou si le montant affiché sur la déclaration est inférieur à celui perçu via la plateforme, le profil est supprimé. La plateforme tente aussi de vérifier la qualité de l’offre en réalisant un appel mystère dans les 48 heures qui suivent la création du profil. (…)

Six nouvelles activités vont être ouvertes prochainement: graphisme,marketing et communication, traduction, faire-part, voix off et… people ! « Quand David Beckam décrochera, ce sera avec le même numéro de téléphone que celui avec lequel il appelle Victoria », se félicite Nicolas Grumbach. Avec cette nouvelle offre, les cofondateurs espèrent bien se payer un gros coup de communication. Et faire exploser le compteur des appels » (Article intégral sur le Journal du Net)

ACTUALITÉS

  • La société est en pleine levée de fonds (5M€)
  • En février, Kang annoncera le lancement d’une nouvelle activité, un copié collé européen de Fiverr (https://fr.fiverr.com/) qui est valorisé près d’un milliard aux US.
  • Kang vient de passer le cap du demi-million de consultations payantes on line
Publicités

2 réflexions au sujet de « Kang vend des conseils d’expert à la minute. C’était au Business Club (podcast) »

    jeanrenefontaine a dit:
    13 mars 2015 à 20:35

    Est-il vrai que 95 à 98% du chiffre d’affaires est sur la voyance ? Si vous extrapolez le futur sur les autres activités que vous citez à partir de ces métriques, il y a un soucis…

    Camelia Hentea a dit:
    15 mars 2015 à 15:31

    Wengo a utilisé 21 millions d’euros (2013) pour faire systématiquement 2 millions d’euros de perte chaque année depuis sept ans. Bonjour le ROI. Les chiffres de Kang ne sont pas meilleurs. Prudence! j’attendrais qu’il y ait un bilan positif.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s