réalité augmentée

[LUNDI BONHEUR] – 9 avril

Publié le Mis à jour le

C’est lundi, on sourit! 
GAGNER DES MILLIONS A FLASHBREAK?

nl1747-flashbreak.png

Flashbreak est une appli de quiz lancée en 2018, animée par Alexandre Molitor. Chaque soir à 19h, un quiz comprenant 11 questions de de culture générale est proposé aux participants. Selon le nombre de participants, le prix peut aller jusqu’à 1000€! Plus de 10 000 joueurs sont au rendez-vous chaque soir! Devant un tel succès, les créateurs viennent de lever 1 million € auprès d’Alven et de Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel. Anne Méaux, fondatrice de l’agence Image7, a également participé à l’opération.

Téléchargement: IOS / Android

63 CENTRALES SOLAIRES

Arkolia, spécialiste des énergies renouvelables, vient de lever 7,5 millions € de financement obligataire avec Eiffel Investment Group pour construire 63 centrales solaires en toiture. Selon Actu Environnement, « cette opération devrait permettre à Arkolia Energies (…) de contribuer à la mise en service de près de 50 MWc de centrales photovoltaïques en 2018 ».

Plus d’infos 

36 MILLIARDS $ POUR LA RÉALITÉ VIRTUELLE 

La réalité augmentée et virtuelle va bientôt métamorphoser notre quotidien. La preuve: 36 milliards € ont été levés au cours des 12 derniers mois! Selon Frenchweb, « par secteur d’investissement, l’AR/VR tech et les smart glasses ont respectivement capté un tiers des investissements. Les domaines des jeux en AR/VR, de la navigation, du médical, du social, de la photo / vidéo et des périphériques ont aussi eu un poids significatif ». On n’a encore rien vu…

Plus d’infos 

8 MILLIONS € POUR THE COLLECTIONIST

C’est bientôt l’été ! Vous rêvez d’un cadre paradisiaque? The Collectionist se propose de réaliser vos rêves avec ses locations de propriétés de luxe (2 000 en tout, pour l’instant). Cette nouvelle levée de fonds porte à 10 M€ la somme totale levée depuis la création de la startup, en 2013. Dans Capital, Max Aniort, DG, explique « nos locataires ne sont pas en relation avec le propriétaire et, grâce à nos implantations locales, nous gérons nous-mêmes l’accueil et le suivi de la clientèle. Nous travaillons avec des indépendants payés à la commission et qui connaissent bien la région. (…) Ils s’occupent de trouver les propriétés puis de gérer la relation avec les clients.”

Plus d’infos 

LE TINDER DU TENNIS

Pas toujours facile de trouver un partenaire pour la petite partie de tennis du dimanche matin. Mais maintenant, vous n’avez plus d’excuse pour vous défiler:  Tie Break est une application mobile permettant de trouver / rechercher des partenaires de tennis et d’organiser / proposer des parties / matchs de tennis. C’est gratuit et c’est ici: iOS / Android

LE SPORT CONTRE LE BURN OUT ET LA DÉPRIME

75% des salariés considèrent le sport comme un moyen de déconnexion et de bien-être. C’est ce que nous apprend une étude menée par la startup Gymlib.

Cette plateforme de sport en entreprise a observé que le fitness et la musculation étaient l’activité de prédilection de 42% de leurs bénéficiaires. Plus atypique, la startup constate aussi que les salariés français sont plutôt ouverts aux découvertes et notamment via des activités insolites comme la pole dance, le sabre laser ou même le surf en salle !

Et halte aux clichés, les plus sportifs sont des sportives ! Elles représentent une large majorité : 63% de l’ensemble des utilisateurs de Gymlib.

30% des salariés déclarent que le sport leur permet de se déconnecter et de se détendre. Mais leur motivation première reste la santé et le bien-être, à 45%.

Gymlib-infographie-avril-2018

Publicités

Ubleam: la carte de visite en réalité augmentée. C’était au Business Club (PODCAST)

Publié le Mis à jour le

ÉMISSION INÉDITE Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusée SAMEDI 2/8/14 à 7H | DIMANCHE 3/8/14 à 15H

Au sommaire :

Talk 1 : Philippe Bloch: « Ne me dites plus jamais bon courage » 

Talk 2 : Ubleam invente la carte de visite en réalité augmentée

Talk 3 : Déinove lance la fabrication d’un biocarburant unique au monde

Talk 4 : Sealock, lauréate du prix des Délais de paiement

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

__________________________________________________________________

Talk 2 : La BleamCard,  la carte de visite 2.0 – Avec Samuel Boury, président cofondateur

28 millions de cartes de visite sont imprimées dans le monde chaque jour. Aujourd’hui, ce support de communication historique fait l’objet de nombreuses discussions : originalité, créativité, carte de visite papier ou networking sur les réseaux sociaux. Plutôt que d’opposer les deux concepts, Ubleam prend le contrepied en alliant « print et digital » pour en tirer le meilleur et lancer un produit disruptif et innovant : la BleamCard.

Grâce au bleam*personnalisé et imprimé sur la carte de visite, le titulaire propose à son réseau un accès instantané à son ADN 2.0 : coordonnées, réseaux, et pour les professionnels, l’accès à des contenus commerciaux, liens web, blogs… La carte offre également de nombreuses fonctionnalités telles que le nombre de visites et la géolocalisation des scans de la carte papier, la qualification des contacts, etc. (…)

Ingénieur télécoms, Samuel Boury a passé dix ans chez Thales où il a travaillé sur le système de GPS européen Galileo. Son acolyte, Olivier Mezzarobba, est un ancien de Motorola, où il a planché sur la norme 3G. En 2009, ils se rencontrent lors d’une formation au marketing à Toulouse et décident de monter leur société dans l’univers du mobile.

« À l’époque, il fallait entrer une URL longue et compliquée si l’on voulait accéder à un complément d’informations en ligne », évoque Samuel Boury. Le QR Code, qui existait déjà, est « trop technique et pas assez engageant pour le consommateur », selon le cofondateur d’Ubleam.

C’est à l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT) que Samuel Boury déniche une techno 3D de reconnaissance de cercles, utilisée pour les effets spéciaux au cinéma, et l’applique au mobile.

En décembre 2012, une levée de fonds de 550.000 euros auprès de business angels permet l’embauche de huit ingénieurs et techniciens pour développer une plate-forme Web. Un an plus tard, l’appli de réalité augmentée est prête pour être présentée à LeWeb 2013, où elle finit demi-finaliste du concours des start-up Web les plus innovantes. La société toulousaine a déjà séduit plusieurs entreprises comme EDF, Krys, Essilor, Stabilo, Radisson ou Marriott.

« Notre objectifest de démocratiser la réalité augmentée et de proposer une alternative crédible et sexy au QR Code » précise le cofondateur.

Avec un business modèle fondé sur un abonnement professionnel de 37,50 euros par mois, qui apporte statistiques en temps réel, géolocalisation, support, etc., il espère être rentable dès cette année avec un CA d’1 million d’euros. Prochaine étape : ouvrir des bureaux aux États-Unis et en Asie.

Article complet sur La Tribune