miliboo

Miliboo s’envole à l’international. C’était prochain Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

 

Capture d’écran 2017-06-06 à 15.21.35.pngAu Business Club de FranceLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio

xxx

xxxx

→ Diffusion : samedi 10/6/2017 à 7h | dimanche 11/6/2017 à 14h


TALK 1: MILIBOO, entreprise de mobilier « très technologique »

TALK 2: AB TASTY veut devenir la « colonne vertébrale » de l’optimisation en ligne

TALK 3 : JULIE DESK : 300 patrons d’ETI l’ont déjà adoptée!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2: MILIBOO, avec Guillaume Lachenal, président fondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview : [audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20170610_club_0.mp3]

Capture d_écran 2017-06-06 à 15.21.35Depuis son origine, Miliboo maitrise l’ensemble de la chaîne de valeur, du design à la vente en passant par la fabrication et le stockage. C’est l’une des rares enseignes à n’avoir aucun intermédiaire, ni de distributeur.

Avec sa Milibootik ouverte en 2014 au plein cœur de Paris, Miliboo révolutionne les tendances d’achats avec sa première boutique de mobilier connecté au monde. La Milibootik invite ses clients à imaginer leur intérieur en 3D notamment grâce à son partenariat avec HomeByMe qui lui permet de s’immerger complétement dans la création pour consulter son espace sur sa tablette et la partager sur ses réseaux sociaux.

« Miliboo est avant tout une entreprise très technologique », Guillaume Lachenal, CEO

Pour ne pas se laisser manger par ses concurrents (des pure players et des mastodontes du meuble), l’e-marchand mise sur la technologie. Dernière initiative en date : un partenariat avec Dassault Systèmes pour proposer à ses clients une expérience en réalité virtuelle.

Guillaume Lachenal : Lorsque nous avonss lancé Miliboo il y a dix ans, il n’y avait que deux ou trois petits acteurs, des microsociétés comme nous. Tous les grands mastodontes du meuble ne croyaient pas au e-commerce.

LES CHIFFRES CLÉS DE MILIBOO

  • Activité: pure-player du mobilier contemporain
  • Date de création: 2007
  • Lieu: Chavanod (74) avec un entrepôt de stockage à Fos-sur-Mer (13)
  • CA: 15,4 M€ – En 2016: 14,2 M€, en hausse de 38% sur un an: Miliboo double son chiffre d’affaires tous les deux ans
  • Effectif: 50
  • Plus de 2 500 références commercialisées en marque propre. Les meubles sont conçus en France et fabriqués en Asie ou en Europe de l’Est.

  • Plus de 101 000 produits livrés

Capture d’écran 2017-06-06 à 15.23.49.png

COMMENT VOUS DIFFÉRENCIEZ-VOUS ?

G. L. : L’immense différence, c’est que nous avons fait le choix de stocker tous nos produits (environ 2300 références, ndlr). C’est très lourd au niveau logistique mais cela nous permet d’expédier une commande le jour-même, si le produit est acheté avant 15h. Nous avons dû réinventer la façon dont les meubles étaient fabriqués et nous sommes allés jusqu’à fabriquer nos propres machines de production. (L’Usine Digitale)

CLIENTS

  • Miliboo compte plus de 190 000 clients
  • 6,1 millions de visiteurs uniques en 2016


CROISSANCE

  • Miliboo a doublé son chiffre d’affaires tous les 2 ans sur les 5 dernières années, uniquement par croissance organique.
  • L’essentiel du chiffre d’affaires (85%) est réalisé par le biais du site Internet décliné en plusieurs langues.

INTERNATIONAL

  • 85% de son activité dans l’Hexagone et couvre déjà 7 autres pays européens (Espagne, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Suisse, Belgique et Luxembourg).

DISTRIBUTION

  • Miliboo, utilise aussi de manière sélective des places de marché (comme La Redoute ou Rue du Commerce), essentiellement dans le but d’accroître sa notoriété (les produits étant commercialisés exclusivement sous marque Miliboo).

ACTUALITÉ

  • Miliboo fête ses 10 ans
  • Miliboo a lancé EKKO, le premier miroir connecté, conçu comme une plateforme multimédia interactive. Ce produit a reçu le prix « Innovation Award » au CES de Las Vegas. Désormais, Miliboo s’associe à Boulanger pour distribuer EKKO.

Le miroir connecté doit permettre de remplacer l’utilisation de notre smartphone qui n’a rien à faire dans une salle de bains. L’utilisateur peut accéder à de l’information, se connecter à son compte Facebook, écouter la radio ou encore visualiser des tutos de maquillage.

Pour ça, pas besoin de cliquer avec ses doigts plein de savon. Des capteurs disposés sur les côtés servent de télécommande. “C’était un challenge parce qu’on voulait un objet beau et surtout accessible, or il y a un paquet impressionnant de technologie à l’intérieur“, reconnaît Guillaume Lachenal qui annonce un prix de vente à 399 dollars.

Le miroir connecté sera commercialisé à partir de mai. Nous ne nous attendions pas à rencontrer un tel succès. Je ne peux pas vous dévoiler le nombre de précommandes mais nous en avons enregistrées suffisamment pour devoir repenser notre capacité de production afin d’apporter plus d’agilité dans le circuit d’approvisionnement. Les sous-ensembles seront fabriqués à l’étranger mais l’intégration se fera en France pour que nous puissions être agiles et travailler avec des niveaux de stocks bas.

  • Nous travaillons aussi sur un canapé dont l’accoudoir est entièrement tactile pour pouvoir contrôler la télévision, la musique. Nous avons déployé une démonstration dans notre boutique parisienne pour recueillir les avis de nos clients.
  • La marque emblématique de l’ameublement s’exporte aujourd’hui à l’international et ouvrira une deuxième boutique connectée à Lyon au mois de Juin.

Miliboo réalise la majeure partie de son activité dans l’Hexagone et couvre déjà plusieurs pays en Europe qui représentent plus de 15% de son activité.

Aujourd’hui la marque poursuit activement son développement à l’international annonçant son lancement commercial en Allemagne pour faire découvrir sa gamme de produit et son expérience shopping connecté.

La marque compte poursuivre un développement rapide dans les pays d’Europe où ils sont déjà présents, avec notamment le maintien d’une pression marketing en France et un renforcement de la présence en Espagne et en Italie. Miliboo veut démarrer ses ventes au Royaume-Unis, le plus vaste marché européen, mais aussi lancer en « test » son aventure au Etats-Unis via des places de marché afin de limiter les investissements.

Pourtant, reconnaît G. Lachenal, pour s’implanter aux Etats-Unis, il faut arriver armé. “La concurrence en ligne est très importante, les prix sont cassés et le rôle du service client est bien plus important qu’en France. Ici, les clients peuvent commander plusieurs meubles et les renvoyer sans frais, sans aucune raison. Ce ne sont pas du tout les mêmes habitudes de consommation“.

Lu dans la presse mais ne figure pas dans le DP??? — > Pari tenu: depuis septembre dernier, Miliboo Corp est installé à New York, et dispose d’un entrepôt à Atlanta. “Pour le moment, c’est un petit investissement pour mesurer l’appétence du marché“, explique Guillaume Lachenal.

L’entreprise a déjà passé des accords de distribution avec des plateformes de vente incontournables: Amazon, Etsy et Hayneedle. Les meubles sont les mêmes qu’en Europe et n’ont subi aucune transformation pour le marché américain: “Nos produits sont originaux, on ne les trouve nulle part ailleurs“, précise Guillaume Lachenal. (Frenchmorning)

  • 31 mai 2017 – Miliboo s’envolait de plus de 30% mercredi après-midi (+32,2% à 3,45 euros à 15h15) dans des volumes historiquement élevés, avec déjà 145 000 titres échangés, soit 3% du capital du spécialiste du mobilier contemporain sur Internet. (Tradingsat)

MARCHÉ ET OBJECTIFS

Sur un marché de vente de meubles sur Internet de 1,7 milliard d’euros en 2014 en France, Miliboo fait figure encore de petit acteur face à Delamaison (45 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2013), Made in Design (20 millions d’euros en 2013), Vente-unique (57 millions d’euros en 2014), Made (60 millions en 2014) ou Home 24 (160 millions d’euros en 2014). Mais l’ambition de Guillaume Lachenal est de devenir le leader européen dans 5 à 10 ans.

 

Publicités

Mardi bonheur! 9 mai

Publié le Mis à jour le

take-a-smile.jpg

COCORICO! CARAMBAR REDEVIENT FRANÇAIS

carambar_scalewidth_630_MAXPPP.jpgMalabar, Carambar et autres bonbons Krema sont repassés mardi sous drapeau français, regroupés dans un nouveau groupe chargé de revigorer une dizaine de marques emblématiques de friandises pour qu’elles traversent encore des générations de gourmands.

Plus d’infos

xxx


FINANCEMENT DES STARTUPS PAR LE CAPITAL-RISQUE: LA FRANCE à la 3ÈME place en EUROPE

3. Financement par le capital-risque Q1 2017 France - Etude KPMG.jpg


BLABLACAR TESTE LE COVOITURAGE COURTE DISTANCE

banniere_Blablacar1-580x293Une application de covoiturage pour les trajets domicile-travail est testée par Blablacar sur deux parcours-types. Le paiement s’effectue en liquide entre conducteur et passager, sans commission. Le règlement par carte sera possible via la plateforme à compter de septembre 2017.

Plus d’infos

xxxx


Capture d_écran 2017-05-09 à 10.05.26MILIBOO SE LANCE EN ALLEMAGNE

Créée à Annecy en 2007, la marque digitale d’ameublement aux 2500 références vient tout juste de fêter ses 10 ans. Avec un CA de 15,4 millions d’euros en 2016 et plus de 101 000 produits livrés, elle compte aujourd’hui plus de 190 000 clients et poursuit son expansion hors de nos frontières: après l’Espagne, l’Italie, la Grande-Bretagne, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg, Miliboo part à la conquête Allemagne!

Sur le même sujet: Miliboo, marque de mobilier sur Internet, double son CA tous les deux ans! C’était au Business Club (podcast)

xxxx


221 MILLIONS D’EUROS INVESTIS DANS LA TECH EN AVRIL

20170330151613214-0.jpgAprès un premier trimestre en très forte croissance, les investissements dans la Tech française continuent leur essor au mois d’avril, selon l’indicateur FrenchWeb Invest. Près de 221 millions d’euros ont en effet été investis dans le secteur, soit 48% de plus qu’en 2016. les trois opérations les plus importantes représentent à elles-seules 74% des montants investis en avril.

Plus d’infos


FACEBOOK, FAN DES CAMÉRAS DE GIROPTIC!

Cocorico (bis)! Sachant que Facebook allait diffuser de la vidéo à 360° pendant sa conférence F8, la startup lilloise a offert sa caméra à chacun des 4 400 participants! Richard Ollier de chez Giroptic a souligné : « Nous avons collaboré main dans la main avec Facebook afin de garantir que notre caméra iO apporte la meilleure expérience du live 360° »

Plus d’infos

Miliboo, marque de mobilier sur Internet, double son CA tous les deux ans! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 9/01/2016 à 7h | dimanche 10/01/2016 à 15h

Talk 1 & 2 : EURATECHNOLOGIES, 3ème accélérateur en Europe, 1er en France!

Talk 3 : MILIBOO, marque de meubles sur Internet, est entrée en bourse

Talk 4: Le rendez-vous du médiateur des entreprises, avec Pierre Pelouzet

Talk 3 : MILIBOO, avec Guillaume Lachenal, fondateur

Pour écouter, réécouter et télécharger cette interview:

miliboo canapeCréé en 2005, Miliboo est un pure-player du mobilier contemporain basé à Chavanod en Savoie (74) avec un entrepôt de stockage à Fos-sur-Mer (13). L’entreprise conçoit son propre mobilier, qu’elle vend via son site internet, mais aussi, depuis peu, dans une boutique à Paris. Doublant son CA tous les deux ans (14,2 M€ en 2014, en hausse de 38%), Miliboo est entrée en bourse en novembre dernier. 

LES CHIFFRES ET DONNÉES CLÉS DE MILIBOO

  • Effectif: 50
  • Plus de 2 500 références commercialisées en marque propre. Les meubles sont conçus en France et fabriqués en Asie ou en Europe de l’Est.
  • Plus de 5 millions de visiteurs uniques ont fréquenté le site en 2014-15, soit une hausse de +38% sur un an
  • Miliboo est aujourd’hui propriétaire d’une base de données qualifiée de plus de 190 000 clients.
  • 85% de son activité dans l’Hexagone et couvre déjà 7 autres pays européens (Espagne, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Suisse, Belgique et Luxembourg).
  • L’essentiel du chiffre d’affaires (85%) est réalisé par le biais du site Internet décliné en plusieurs langues.
  • Miliboo, utilise aussi de manière sélective des places de marché (comme La Redoute ou Rue du Commerce), essentiellement dans le but d’accroître sa notoriété (les produits étant commercialisés exclusivement sous marque Miliboo).

Afin de compléter ce dispositif sur Internet, Miliboo a ouvert en octobre 2014 une boutique « digitale » de 600 m2 au 100, rue Réaumur à Paris. Cette « Milibootik », récompensée par la Médaille d’or du Prix des enseignes les plus connectées à la Nuit du Commerce Connecté 2014, permet de présenter les produits phares de la marque ainsi que certains produits en avant-première, comme le premier canapé connecté (bluetooth, chargeur à induction, télécommande universelle…) et de proposer de nouvelles expériences d’achat (écrans tactiles, immersion 3D, etc.).

ACTIVITÉ

« Nous maîtrisons toute la chaîne de valeur, depuis le design jusqu’à la logistique, en passant par le marketing, la vente, le pilotage de la production ou le système d’information, confie Guillaume Lachenal. Seuls la fabrication et le dernier chainon logistique, la livraison aux clients, sont confiés à des partenaires extérieurs. » La société, dont le siège se situe à Chavanod, près d’Annecy (Haute-Savoie), a même créé son propre logiciel de gestion pour coller au plus près à ses besoins.

MARCHÉ ET OBJECTIFS

milibooSur un marché de vente de meubles sur Internet de 1,7 milliard d’euros en 2014 en France, Miliboo fait figure encore de petit acteur face à Delamaison (45 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2013), Made in Design (20 millions d’euros en 2013), Vente-unique (57 millions d’euros en 2014), Made (60 millions en 2014) ou Home 24 (160 millions d’euros en 2014). Mais l’ambition de Guillaume Lachenal est de devenir le leader européen dans 5 à 10 ans.

L’objectif est de le doubler encore dans deux ans en étoffant la gamme des produits, en se lançant dans les meubles connectés, en ouvrant d’autres boutiques connectées comme la « Miliboutik » de 600 m2 inaugurée à Paris en octobre 2014, et en se développant à l’international.

La société réalise aujourd’hui 15% de ses ventes en Espagne, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Suisse, Belgique et Luxembourg. L’objectif est surtout de se renforcer au Royaume-Uni, qui constitue le plus gros marché d’e-commerce en Europe, et d’aller tester les Etats-Unis. « Notre modèle est déjà éprouvé, notre marque est reconnue sur le marché et le potentiel de marché est énorme », se réjouit Guillaume Lachenal.

ACTUALITÉ

26/11 – Miliboo, la marque française de meubles sur Internet, se lance en Bourse

miliboo chambreLa marque française de meubles sur Internet Miliboo s’introduit en Bourse avec l’objectif de lever 8 à 9,2 millions d’euros. De quoi financer ses ambitions de croissance en France, en Europe et même aux Etats-Unis.

En 2011 et 2013, Miliboo a procédé à deux levées de fonds d’un total de 6,5 millions d’euros. Elle aurait pu continuer à faire appel à ce mode de financement. D’autant que les trois investisseurs, Auriga Partners, Sigma Gestion et Naxicap Partners, s’engagent à injecter ensemble 1,5 millions d’euros du montant à lever en Bourse. « Nous avons préféré aller en Bourse pour devenir plus visibles et mieux asseoir la notoriété de notre marque », confie le PDG-cofondateur.

La société n’est pas encore rentable. Sur le dernier exercice, elle affiche une perte d’environ 900 000 euros liée à un fort investissement (ouverture de la Miliboutik à Paris, construction d’un nouveau bâtiment pour le siège social, embauche de 12 personnes, etc.). Mais selon les analyste, elle devrait devenir bénéficiaire en 2017. « Ce qui est magique dans notre modèle Internet c’est que nous avons déjà tout ce qu’il faut pour croître, explique Guillaume Lachenal. Plus nous augmentons les ventes, et plus nous améliorons les marges. » (article complet sur L’Usine Digitale)