luxe

Les robinets de THG Paris au Kremlin! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 18/11/17 à 7h – Dimanche 19/11/17 à 15h

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

THG Paris.jpg      

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: BERGAMOTTE: 600 commandes partent de ses ateliers chaque jour!

LE FOCUS DE LA SEMAINE avec Etienne Giros, président délégué du CIAN (Conseil Français des Investisseurs en Afrique) 

TALK 2 : THG, la robinetterie de luxe à la française

DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

  • Les premiers dans l’entrepreneuriat de Jean-Marc Delabre et Vincent Faraco, fondateurs de Végétalement Provence
  • Les conseils de  l’expert sur les étapes de la création d’entreprise, avec Hubert Fabre, de l’Institut Notarial de l’entreprise et des sociétés

LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet



TALK 2: THG PARIS, avec Michel Gosse, directeur général

(Ré)écoutez et téléchargez cette émission:

thg-lalique-butterfly-set-faucetFabricant français de robinetteries haut de gamme, l’entreprise familiale THG Tétard-Haudiquez-Grisoni (noms des 3 fondateurs) demeure un savant mélange d’un savoir-faire artisanal allié à la passion de la création.

A l’origine, THG fournissait les collectivités, mais depuis les années 1970, la marque se positionne sur le créneau de la robinetterie de style et de luxe. Après la mort d’André Tétard en 1988, c’est sa fille Laurence qui reprend les rênes de l’entreprise avec son mari Michel Gosse, aujourd’hui Directeur Général. Au fil des années et des rencontres, Michel Gosse initie des partenariats avec de grandes maisons françaises.

100% made in France, THG maîtrise tous les stades de la fabrication, de la fonderie à l’usinage, du polissage au montage en passant par le traitement de surface ou le vernissage jusqu’à l’expédition. Chaque étape fait l’objet d’un contrôle qualité rigoureux.

THG a reçu en 2012 le label EPV.

THG propose aux Palais privés, Palaces Hôteliers et Yachts une gamme étendue de robinetteries haut de gamme avec un large choix de collections. En partenariat avec les marques de cristal (Baccarat, Lalique, Daum) ou porcelaine ( Bernardaud) les plus réputées et la collaboration de grands designers (Pierre Yves Rochon, Alberto Pinto, Olivia Putman), les collections couvrent tous les types d’aménagement de la salle de bain. Styles décalés, nombreuses finitions possibles, vaste gamme et qualité exceptionnelle ont bâti la réputation de THG à travers le monde pour en faire le fournisseur exclusif des endroits les plus privilégiés (Shangri-La, Plaza Athénée à Paris, Hotel K2 à Courchevel, Four Seasons de Barhein, Burj Al Arab à Dubai’).

THG réalise aujourd’hui 80% de son chiffre d’affaires à l’export dans plus de 65 pays. Parmi les principaux clients: les Etats Unis, La Chine, La Russie et le Middle East.

thg paris 2

LES CHIFFRES CLÉS DE THG PARIS

  • Activité: Fabricant français de robinetterie haut de gamme
  • Date de création: 1956
  • Siège social: Béthencourt sur mer (80)
  • CA: 40 millions d’euros, réalisés à 85% à l’étranger
  • Effectif: 210
  • A fêté ses 60 ans l’année dernière
  • THG a été Lauréat 2014 des Trophées PME Bougeons-Nous de RMC, en catégorie Export
  • Six filiales et de nombreux showrooms dans 65 pays, dont la Chine, les Etats-Unis, la Russie et au Moyen-Orient.
  • Le marché chinois représente 20% de son CA
  • Prix d’un robinet = de 800 à 6 000€
  • L’entreprise a choisi le nom « THG Paris » alors qu’elle est dans la Somme, qui s’exporte mieux dans l’univers du luxe.

L’ACTUALITÉ DE THG PARIS

THG, LA ROLLS DES ROBINETS MADE IN PICARDIE (Capital)

La géopolitique ? Michel Gosse, directeur général de THG, s’en lave les mains. Logique, ses robinets haut de gamme (comptez de 800 à plus de 6.000 euros pièce…) se retrouvent chez les riches du monde entier. « Nous équipons les salles de bains et les toilettes du Kremlin ! », lance-t-il ainsi fièrement. Avant de dérouler la liste de ses prestigieuses références : « Nous sommes dans les hôtels de luxe du monde entier, du Crillon, aux suites récemment relookées par Karl Lagerfeld, au Burj al-Arab à Dubaï et au Trump Taj Mahal Hotel à Las Vegas. Sans oublier les yachts et villas d’hommes d’affaires fortunés comme Paul Allen (cofondateur de Microsoft) et Roman Abramovitch (homme d’affaires milliardaire russe) »

THG ParisC’est à la suite du décès de son beau-père, André Tétard, cofondateur de l’entreprise avec Julien Haudiquez et Alexandre Grisoni (d’où le sigle THG), que Michel Gosse a fait le choix de se transformer en plombier de luxe. « A l’époque, en 1987, face à l’absence de perspectives encourageantes, nous étions persuadés avec mon épouse d’avoir une carte à jouer en proposant de la robinetterie de style », confie-t-il. Prendre le parti du luxe fut un pari gagnant pour cette robinetterie picarde. Face à la concurrence d’industriels implantés dans des pays à bas coût, c’était même le seul moyen d’éviter le chômage à des dizaines d’artisans attachés à leur région et à leur entreprise. Et de perpétuer le savoir-faire ancestral de cette robinetterie.

Dans l’usine de 25.000 mètres carrés de Béthencourt-sur-Mer, le métier se transmet ainsi de génération en génération et les 210 salariés (une dizaine de corps de métiers – bureau d’études aux tests, de la fonderie à l’usinage, du polissage au montage, en passant par le traitement de surface (chrome, nickel, dorures) ou le vernissage, jusqu’à l’expédition) façonnent chaque robinet de A à Z : « Nous sommes les seuls capables de répondre à toutes les demandes sans recourir à un sous-traitant, de fabriquer un robinet long de 15 centimètres et d’y incruster de la malachite (pierre semi-précieuse), du lapis-lazuli ou du cristal de roche, ou d’y graver les initiales du client« , explique le dirigeant.

Pour séduire les riches clients, Michel Gosse ne ménage pas ses efforts. Et tente un jour un coup de poker : « J’ai contacté Lalique pour leur soumettre la commande d’un riche Saoudien, qui voulait des robinets en cristal. Le rendez-vous d’une demi-heure, âprement négocié, a duré une demi-journée et s’est soldé par un accord de partenariat, scellé par une poignée de mains et une coupe de champagne ! Non seulement j’avais convaincu par l’incroyable qualité des prototypes dévoilés, mais cette célèbre maison centenaire voyait là l’opportunité de se diversifier. » Cette association avec Lalique, voilà de quoi booster instantanément la notoriété de THG Paris, indispensable à son développement hors des frontières. Et de quoi attirer d’autres maisons prestigieuses comme Baccarat, Daum, Christofle, Bernardaud et Manufacture de Monaco.

Forte de ces atouts, THG a été labellisée Entreprise du patrimoine vivant en 2012 par le ministère de l’Economie. Et de 2014 à 2016, son chiffre d’affaires a affiché une croissance de 32%, pour atteindre 40 millions d’euros, réalisés à 85% à l’étranger. Ainsi, six filiales et de nombreux showrooms sont répartis dans 65 pays, dont la Chine, les Etats-Unis, la Russie et au Moyen-Orient. « Nous sommes désormais prescrits par les plus grands architectes et décorateurs et prenons régulièrement des chantiers à des ténors du secteur comme le Groupe Kohler« , annonce fièrement le directeur général.

Pas question de se reposer sur ses lauriers pour autant : « Nous prospectons de nouveaux marchés comme l’Inde, l’Indonésie et le Japon. Et nous sommes en pourparlers avec un artiste plasticien réputé pour un partenariat qui rapprocherait THG du monde de l’art », s’enthousiasme Michel Gosse, passionné d’art et d’objets de luxe, qui développe depuis plusieurs années des collaborations avec des designers de renom. Le premier fut le Français Jean-Claude Delépine qui, dès la fin des années 1970, a imaginé la salle de bains en véritable pièce à vivre en créant pour THG une ligne haut de gamme baptisée Diplomate. Depuis, de nombreux autres designers de renommée mondiale ont travaillé pour la marque, notamment Pierre-Yves Rochon, Jamie Drake, Olivia Putman et Chantal Thomass. De quoi imposer THG Paris comme le leader incontesté de la robinetterie de luxe.

La saga THG : du design au grand luxe

  • 1956 : L’ex-Robinetterie de la Poste à Béthencourt-sur-Mer, en Picardie, devient THG.
  • 1977 : Première incursion dans le secteur du luxe avec la gamme Diplomate, signée J.-C. Delépine.
  • 1989 : Michel Gosse, époux de Laurence Tétard, actionnaire, est nommé directeur général.
  • 2000 : Partenariat inédit avec Lalique : la dizaine de collections s’exporte partout dans le monde.
  • 2017 : Inauguration d’un showroom à New York et ouverture d’une filiale à Moscou.

Publicités

Lundi Bonheur, 12 juin :D

Publié le

Quelques rayons de soleil en plus seront les bienvenus aujourd’hui,
en voici un petit paquet: 

3102052859_1_3_1Valo2e9.jpg

VIDEDRESSING, PÉPITE DE LA FRENCH TECH, LÈVE 5,4 MILLIONS €

téléchargement.jpegVidedressing annonce une nouvelle levée de fonds d’un montant de 5,4 millions d’euros, auprès de ses actionnaires DN Capital, Piton Capital, Earlybird et Generis Capital. Marketplace française spécialisée dans le luxe et la mode d’occasion, Videdressing offre un catalogue de 900 000 articles à des prix allant jusqu’à -80% du prix boutique. La plateforme créée en 2009 par Meryl Job compte aujourd’hui plus d’1 million d’utilisateurs.


PRÈS DE LA MOITIÉ DES FRANÇAIS VEULENT DEVENIR ENTREPRENEUR

etre-entrepreneur-1jpg.jpgSelon le baromètre BNP Paribas et OpinionWay publié le 8 juin,
Près d’un Français sur deux (45%) envisage de créer son activité.
Pour plus d’un tiers des Français (35%), le facteur déclencheur reste l’idée innovante, à part égale (34%) avec le coup de pouce pour financer le lancement de sa nouvelle activité.
60% des Français considèrent qu’il est plus facile d’entreprendre aujourd’hui qu’auparavant, lorsqu’on est jeune.
Pour les Français, les qualités essentielles pour réussir sa création d’entreprise sont : la confiance en soi (28%), la rigueur (27%), le sens de l’organisation (27%) et la créativité (25%).


CLUSTREE LÈVE 7 MILLIONS €

img-1411056zk7q6.gifClustree, la plateforme de recommandations RH pour la gestion des carrières et le recrutement, annonce la réalisation d’une levée de fonds de 7M€ auprès de Creandum. Idinvest Partners et Alven Capital, investisseur historique. Clustree est une plateforme de recommandations RH qui utilise l’intelligence artificielle pour rendre les données RH internes et externes aveugles aux stéréotypes et aux biais humains. En 2016, Clustree a connu 230% de croissance de revenus, 100% de rétention client, et a été nommé Cool Vendor par Gartner.


SPEED BURGER LIVRE EN DRONE

burger-pourrait-contenir-rat-ou-humain.jpgDes burgers qui tombent du ciel, vous en rêviez ? Speed Burger l’a fait ! Julien Fleutiaux, gérant du magasin Speed Burger de Nice a organisé une livraison de burger… en drone ! Le 26 avril dernier, avec toutes les autorisations nécessaires, le drone a survolé la ville sur une distance de 20 kilomètres à vol d’oiseau. Passant notamment au-dessus de la Promenade des Anglais, il a rejoint le Château de Nice où un groupe de gourmands attendait leur commande. Née à Angers, Speed Burger – 50 magasins en France – 26.19 M€ HT de CA en 2016.


LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE DU PORTUGAL: UNE OPPORTUNITÉ A SAISIR 

182.jpgCarlos Vinhas Pereira, Président de la Chambre Commerce et d’Industrie Franco-Portugaise estime que « Le climat économique au Portugal est au plus haut depuis 2007. La confiance est de retour. Au-delà des seniors, les français sont de plus en en plus nombreux à entreprendre là-bas principalement dans le secteur touristique, immobilier et le service à la personne.  Le pays a mis en place un dispositif unique en Europe (« Une entreprise dans l’heure ») permettant de créer son entreprise dans l’heure avec des conditions de création d’entreprise assouplies en limitant le nombre d’actes administratifs et réduire les coûts de démarrage »


ABEO ÉQUIPERA EN 2018 LES JEUX DU COMMONWEALTH

tatouage-homme-biceps-jeux-olympiques.jpgPour la troisième fois consécutive, ABEO, fabricant et distributeur d’équipements sportifs et de loisirs, annonce un accord conclu avec le Comité d’Organisation des Jeux du Commonwealth portant sur la totalité des installations des épreuves de gymnastique.. Au 31 mars 2017, le Groupe affiche un chiffre d’affaires de 167 M€, dont 70% sont réalisés hors de France, et compte près de 1 200 collaborateurs.

xxxx


LA FRANCHE, CHAMPIONNE DU MONDE DES MAILLOTS DE BAIN!

14096189-3DwzhDA3.jpgLe chiffre d’Affaires du secteur est de 558,3 millions d’€ en 2016. Pour les Françaises, la coupe et le look du maillot de bain passent avant le prix et la matière de la pièce. Elles déclarent que le bien aller du maillot de bain est très important. Elles accordent énormément d’importance au confort, important pour 96% d’entre elles.

InfographieMarcheduswim.jpg

VESTIAIRE COLLECTIVE veut devenir le leader mondial du marché du luxe d’occasion. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logo vestiaire collective.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 1/4/2017 à 7h | dimanche 2/4/2017 à 14h


TALK 1: POPCHEF rachète son concurrent HappyMiam

TALK 2: VESTIAIRE COLLECTIVE : 58 millions € pour conquérir le monde

TALK 3 : STERN GRAVEUR remis au goût du jour par une jeune entrepreneure

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2: VESTIAIRE COLLECTIVE, avec Sébastien Fabre, fondateur et CEO

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

logo vestiaire collectiveLeader européen de la vente de vêtements et d’accessoires de luxe et de mode d’occasion en ligne, Vestiaire Collective est né en 2009 à Paris. L’entreprise réalise aujourd’hui 100 millions de volume d’affaires en 2016 (78 millions en 2015) – 60% de croissance en 4 ans – 65% de son chiffre d’affaires hors de France. Elle emploie 240 salariés et a des bureaux à Londres, New York, Milan et Berlin.

LES CHIFFRES CLÉS DE VESTIAIRE COLLECTIVE

  • Plus de 6 millions de membres, dans 48 pays
  • 30 000 nouveaux articles proposés chaque semaine
  • 3200 pièces chaque jour à la vente une sélection
  • Près des deux tiers des transactions de la plateforme s’effectuent de manière transfrontalière entre acheteurs et vendeurs de pays différents.
  • Panier moyen = 400€
  • Modèle économique: 25% de commission sur chaque vente

Capture d’écran 2017-03-28 à 18.23.00.png

L’ACTUALITÉ DE VESTIAIRE COLLECTIVE

  • 25 janvier 2017 – Vestiaire Collective lève 58 millions d’euros pour accélérer son expansion internationale

Ce tour de table a été mené par un nouvel investisseur, Vitruvian Partners, un fonds britannique qui réalise son premier investissement en France dans le cadre de son intérêt croissant pour les entreprises innovantes tricolores. Eurazeo et Idinvest Partners, actionnaires historiques, ont également participé à ce tour de table, réaffirmant ainsi leur soutien.

Depuis sa création en octobre 2009, Vestiaire Collective aura ainsi levé 116 millions d’euros (auprès de Zadig & Voltaire, Ventech, Balderton Capital, Condé Nast International, Idinvest Partners, Eurazeo and Vitruvian Partners).

Le succès de Vestiaire Collective repose sur un contrôle qualité qui la rend unique : elle est la seule plateforme CtoC sur laquelle 100% des articles vendus sont physiquement vérifiés par une équipe d’experts.

Vestiaire Collective a connu une croissance forte et continue sur les quatre dernières années. L’apport de nouveaux capitaux va permettre d’accélérer encore cette croissance, de renforcer la présence de l’entreprise aux Etats-Unis afin d’y construire une position de leader équivalente à celle acquise en Europe et de partir à la conquête de l’Asie-Pacifique, une zone géographique clairement identifiée comme à fort potentiel pour le modèle Vestiaire Collective.

L’internationalisation de Vestiaire Collective s’appuie sur le solide leadership établi en Europe. En effet, la plateforme est aujourd’hui numéro 1 de son secteur sur les cinq premiers marchés européens (la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie), et fortement présente dans les pays nordiques.

SUR L’INTERNATIONALISATION

Olivier Marcheteau : « Vestiaire Collective accélère aux Etats-Unis »

« On est leader dans chacun des grands pays européens où on est implanté, explique Olivier Marcheteau. On va désormais financer l’accélération de notre croissance aux Etats-Unis, où nous avons aujourd’hui pas loin d’un million de membres et une vingtaine de personnes sur place. On se développe très vite et on est les seuls à avoir un positionnement très mode et luxe sur ce marché américain du e-commerce qui est le plus gros et le plus concurrentiel»

Vestiaire Collective veut aussi mettre le cap vers l’Asie. « On se rend compte qu’on a une demande forte en Asie et on veut être les premiers à activer les trois géographies du luxe et de la mode que sont l’Europe, les Etats-Unis et l’Asie, reprend Olivier Marcheteau. En Asie Pacifique, on va se concentrer sur l’Australie, Hong Kong et Singapour au deuxième semestre 2017. On va installer une équipe probablement à Hong Kong pour démarrer sur ces pays qui sont culturellement les plus simples à appréhender et ensuite on s’étendra à d’autres pays dans la région»

L’Asie en ligne de mire

La Chine est une cible à long terme pour Vestiaire Collective. « A court terme, on pense que d’autres pays offrent des opportunités. Comme la Corée, qui est un gros pays en termes de consommation de luxe, ou le Japon avec sa culture du vintage qui le rend très pertinent sur le marché du luxe d’occasion. »

(…) Sur chaque transaction, Vestiaire Collective prélève une commission de l’ordre de 25 % auprès des vendeurs. « Le site Vestiaire Collective est très communautaire : on peut y suivre le vestiaire des gens dont on aime le style. Il génère environ 10 millions d’interactions sociales tous les mois », mentionne son directeur général.

L’an dernier, le site « a dépassé très largement les 100 millions de volume d’affaires au niveau mondial avec une croissance plus de + 60 % depuis quatre ans », déclare Olivier Marcheteau. Il est rentable en France (depuis 2015), mais pas globalement. « Nous sommes encore en phase d’investissement. Quand on se lance dans un pays, on a un travail d’adaptation de l’offre à faire et un travail de construction de notoriété. Donc on investit dans le marketing pour construire une base de clients. L’Europe sera rentable prochainement. Et c’est depuis cette forte position en Europe que l’on veut attaquer encore plus fort les Etats-Unis et prendre une position de leader en Asie. » (source: Les Echos)

Challenges. L’anglais Vitruvian Partners vient d’entrer à votre capital. Un signe que la France attire de plus en plus les fonds étrangers ?

Olivier Marcheteau. La perception sur la French Tech change. Le travail de fond mené par les pouvoirs publics, les fonds français et une génération d’entrepreneurs aux ambitions internationales porte ses fruits sur notre attractivité. Il y a aussi eu des success stories très visibles, comme Meetic, Criteo ou Talend. (source: Challenges)