li-fi

LUCIBEL lance le premier luminaire imitant la lumière naturelle. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 9/12/17 à 7h – Dimanche 10/12/17 à 15h

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

LOGO LUCIBEL VECTO.jpg      

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: Olivier Baussan, serial entrepreneur, booste la Provence

LE FOCUS DE LA SEMAINE : Réseautage, investissement: la finale du Startup Contest à Bobino le 11 décembre

TALK 2 : LUCIBEL rapatrie ses productions en France

DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

  • Les premiers pas dans l’entrepreneuriat de Nadia Tiourtite de CMARUE
  • Les conseils de  l’expert : Comment séduire un investisseur? Avec Marc Ménasé, fondateur de Menlook, investisseur

LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

TALK 2 : LUCIBEL, avec Frédéric Granotier, président fondateur

LOGO LUCIBEL VECTOLucibel met sur le marché Cronos, un luminaire innovant qui favorise la synchronisation du rythme biologique des utilisateurs en reproduisant la lumière du soleil à chaque instant. Avec cette innovation de rupture développée en étroite collaboration avec une équipe de neurobiologiste et de médecins de sommeil, Lucibel permet au grand public d’accéder aux solutions technologiques d’éclairage circadien jusqu’ici réservées aux sportifs de haut niveau pour la récupération et par la NASA pour ses vols spatiaux habités.

LUCIBEL LANCE CRONOS, LE PREMIER LUMINAIRE QUI IMITE LA LUMIÈRE NATURELLE 

Un an après avoir révolutionné l’accès à Internet avec la lumière numérique utilisant la technologie li-fi, le pionnier français de l’éclairage LED annonce, ce jeudi, qu’il va commercialiser le premier luminaire reproduisant la lumière naturelle.

Pionnier de l’éclairage LED en France, Lucibel garde toujours une longueur d’avance. Un an après avoir  révolutionné l’accès à Internet avec la lumière numérique basée sur la technologie li-fi , la société cotée annonce ce jeudi le lancement du premier luminaire reproduisant la lumière du soleil, de l’aube au crépuscule. Baptisé Cronos, le dispositif varie en intensité et en couleur, suivant un scénario programmé à l’avance selon l’environnement de l’utilisateur. Quelle que soit l’heure de la journée, le luminaire assure un confort visuel optimal avec un éclairage minimal de 300 lux. 

cronos lucibel

Mise au point après quatre ans de R&D, cette technologie fait rentrer l’éclairage professionnel dans le domaine du bien-être. « Pour la première fois, un fabricant de luminaires LED a travaillé avec des équipes médicales réputées pour faire bénéficier les utilisateurs des bienfaits de la lumière naturelle », résume Frédéric Granotier, président fondateur de Lucibel. On sait, en effet, que la lumière du soleil est un synchronisateur essentiel de l’horloge biologique. Quand l’homme est soumis trop longtemps à un éclairage artificiel, son rythme circadien se dérègle. Conséquences inéluctables : des troubles du sommeil, un surcroît de fatigue ou une baisse de la concentration au travail. Dans les pays du nord de l’Europe, la dépression hivernale est due à une surexposition à l’éclairage artificiel. Plusieurs études scientifiques, menées notamment en milieux scolaire et hospitalier, tendent à démontrer le lien entre lumière naturelle et bien-être.(…)

Dès ce mois de novembre, dans les locaux de Nexity, une première étude d’impact réalisée par le Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôpital Hôtel-Dieu à Paris, devrait mesurer les effets bénéfiques de la solution de Lucibel en entreprise. D’autres secteurs pourraient s’y intéresser, comme le transport aérien. D’autant que la technologie a l’avantage de pouvoir se déployer aussi facilement que l’éclairage LED classique. Le luminaire Cronos n’est pas plus encombrant et son surcoût de 30 % ne devrait pas freiner le marché au vu de ses avantages. « Nous avons la volonté de démocratiser cette technologie », affirme Frédéric Granotier. Selon lui, elle devrait générer « entre 10 et 20 % du chiffre d’affaires pour 2019, en estimation basse », projette-t-il. La gamme Cronos a, en effet, vocation à rapidement monter en puissance. (Les Echos)

lucibel cronos 2

LES CHIFFRES CLÉS DE LUCIBEL

  • Activité : Fabrication de solutions d’éclairage nouvelle génération. Pionnier de l’éclairage LED en France
  • Date de création : 2008
  • Siège social : Rueil (92)
  • Usine en Chine mais sont en train de rapatrier la production en France (voir plus bas)
  • CA : 27 millions d’euros en 2016 (5 millions en 2011, la dernière fois qu’on les a reçus)
  • Effectif :154
  • Filiales en Belgique, Suisse, Maroc, Emirats Arabes Unis
  • Cotée en bourse sur Alternext depuis 2015
  • 45 brevets déposés à date (seulement 8 en 2011)

L’HISTOIRE DE LUCIBEL et LE PARCOURS DE FRÉDÉRIC GRANOTIER

« Je suis entré en septembre 1991 chez Ernst & Young comme auditeur financier. En parallèle, durant mes premières années chez E&Y, j’ai préparé un diplôme d’expertise comptable. Je suis resté en totalité 9 ans chez Ernst & Young, en France et aux États-Unis, à Kansas City. Cela m’a vraiment décomplexé vis à vis de l’entrepreneuriat.

Lors que je suis revenu en France, j’ai quitté E&Y et j’ai rejoint une première start-up. C’est là que ma carrière d’entrepreneur a réellement commencé.

La start-up était Self-Trade fondée en 1998 par Charles Beigbeder, un courtier en ligne que j’ai rejoint comme directeur financier en janvier 2000. J’étais chargé notamment de l’introduction en bourse. La société a été très vite cédée à une banque allemande (DAB Bank). Avec Charles, on est resté un an, pour faire le traditionnel « service après-vente » et, en janvier 2002, on a démarré un nouveau projet dans le secteur de l’énergie qui a donné lieu à la création de Poweo (fournisseur électricité et gaz).

« J’ai cofondé Poweo en 2002 et codirigé l’entreprise jusqu’en 2009. L’idée de Lucibel est née de mon expérience chez Poweo : je voulais passer de la production à la réduction de consommation d’énergie. Et l’éclairage est un levier puissant pour faire baisser la consommation d’électricité.

Lucibel, c’est la concrétisation d’un souhait : créer une entreprise qui se positionne dans le cercle vertueux de l’efficacité énergétique et de l’innovation. C’est dans cette optique que nous avons « cassé notre tirelire» pour créer l’entreprise, avant de faire appel à de l’investissement en capital. (laurenthausermann.com)

LUCIBEL A LANCÉ LE 1ER LUMINAIRE LI-FI EN 2016

Lucibel compte diviser par trois le prix du LiFi d’ici la mi-2018

Le groupe Lucibel a mis sur le marché, le 21 septembre 2016, le 1er luminaire LiFi industrialisé au monde, qui permet d’accéder à Internet par la lumière. Co-développée avec son partenaire écossais pureLiFi, cette  première génération est l’aboutissement de plusieurs années de R&D.

Compte tenu de son prix de commercialisation élevé (2 300 € HT par unité), cette solution est réservée à des environnements dans lesquels le Wi-Fi ne peut pas être déployé pour des raisons techniques ou règlementaires. La commercialisation de cette 1ère génération passe par la réalisation de pilotes (installation de 3 à 15 luminaires en moyenne) qui permettront une généralisation plus rapide de la 2e génération de ce luminaire, que Lucibel mettra sur le marché au 2e semestre 2018 et dont les coûts de revient et prix de commercialisation cibles seront divisés par 3. (vipress.net)

RAPATRIEMENT DE LA PRODUCTION EN FRANCE

Lucibel relocalise en France la production de ses luminaires à LED

Après avoir fabriqué ses ampoules et lampes à LED grand public en Chine, Lucibel a profité de son recentrage sur l’éclairage professionnel en 2014 pour revenir progressivement fabriquer ses produits en France. « Nous voulions nous rapprocher de nos clients, nous affranchir des transports et éviter les stocks, explique Yves-Heny Brepson, son directeur général délégué. Notre vocation est de réaliser des solutions d’éclairage sur mesure. Nous avons besoin de la proximité avec les clients pour adapter les produits à leurs spécifications. Nous ne pouvons pas le faire avec la réactivité, la qualité de service et le conseil nécessaires en conservant notre production en Chine. » (L’usine nouvelle)

Publicités

Piscine connectée avec Magiline, LIFI (internet par la lumière) avec Oledcomm et nouvelles techno chez Velux : c’était au Business Club (podcast audio et vidéo)

Publié le Mis à jour le

C’était au Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusion Jeudi 29/5/14 à 21h | Samedi 31/5/14 à 7h | Dimanche 1/6/14 à 15h

Au sommaire

TALK 1 : Nouveaux modes de paiement : la révolution est en marche

TALK 2 : Avis Vérifiés : pour des vrais avis rédigés par de vrais clients sur Internet

TALK 3 : Reportage chez Magiline, pisciniste et ses piscines connectées

TALK3 et 4 : Dossier sur la domotique et la maison intelligente avec notamment les nouveautés de Velux et la 1e ampoule LIFI (Internet par la lumière)

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

TALK 3 et 4 : Reportage Magiline |  Dossier : la maison connectée et le LIFI avec Michel Langrand, Pdt de VELUX France et Cédric Mayer Dg d’Oledcomm

Comme chaque semaine, nous partons à la découverte d’une entreprise. Cette semaine, direction Troyes pour découvrir Magiline : « Pisciniste connecté ». L’entreprise fête cette année ses 20 ans.

Reportage diffusé sur BFM TV Dimanche 12h55 – Lundi 9h55 / 21h55 et BFM BUSINESS TV Dimanche 9h58 – Lundi 7h57 / 19h57. Et depuis samedi matin sur le figaro.fr. La version audio de ce reportage est intégrée dans l’émission. 

→LE DOSSIER : MAISON CONNECTÉE ET NOUVEAUTÉS 

Avec

  • Michel LANGRAND, Pdt de VELUX FRANCE
  • Cédric MAYER, Cofondateur et DG de OLEDCOMM

VELUX

daylight-sim_001Au niveau Groupe, Velux investit chaque année 50 millions d’euros en R&D. Le fondateur  Villum Kann Rasmussen avait un tel désir d’apporter l’air, la lumière naturelle et la vue sur l’extérieur qu’il a toujours misé sur l’innovation pour atteindre cet objectif. L’innovation fait partie de l’ADN du groupe. Un exemple ? Leurs fenêtres de toit qui se ferment automatiquement.

Dès les premières gouttes de pluie, le détecteur actionne la fermeture automatique de la fenêtre. Ainsi, vous n’avez pas à courir fermer votre fenêtre aux premières gouttes de pluie et vous pouvez laisser sans problème votre fenêtre motorisée ouverte en votre absence.

Velux a aussi inventé la maison « air et lumière » qui a été l’occasion de tester grandeur nature, sur un an, avec une famille à l’intérieur cette maison « intelligente ». Reportage

—-> Nouveau concept développé spécifiquement pour l’habitat en toit plat

Composée d’une fenêtre pour toits plats et d’une coupole de protection acrylique, la fenêtre-coupole est la solution dédiée aux toits plats pour combiner lumière, ventilation, isolation thermique renforcée, amortissement des bruits d’impacts et esthétique.

OLEDCOMM

Oledcomm a mis au point la 1e ampoule LIFI. Le LIFI permet de transporter Internet par la lumière. La solution utilise des ondes électromagnétiques mais qui ne sont des ondes radio comme le WIFI.

slider-image-a

→Une révolution 

OLEDCOMM 1Quelle vitesse ? A cette vitesse, cent fois supérieure au wi-fi, 10 secondes suffiront pour télécharger sur son mobile un film de 1 gigabit. « Comme la lumière ne traverse pas les murs, ce dispositif garantit la sécurité absolue des transmissions dans le périmètre de la source », explique Suat Topsu, président d’Oledcomm.

Comment ça marche ? De manière binaire : l’ampoule éteinte = 0 et allumée = 1. L’ampoule clignote donc à une vitesse très rapide, l’oeil humain ne le voit pas.

Mise au point ? Cinq ans de R&D et 8 brevets déposés

→Quels usages ? 

– Internet sans fil dans les avions et sans risque de perturber les équipements de l’avion

– Internet sans fil accessible aux personnes sensibles aux ondes radios

– Internet sans fil partout ! EDF s’intéresse à cette solution. L’entreprise pourrait alors transformer ces 22 millions de points lumineux en France en relais LIFI

lifi ZONE

– Un monde connecté ! Poursuivons le raisonnement plus et imaginons que les 14 millairds d’ampoules dans le monde transportent du LIFI ? Un monde connecté verrait alors le jour. D’ailleurs, OLEDCOMM a signé un partenariat avec la PME française SUN PARTNERS qui a créé WISIPS un panneau photovoltaïque souple et transparent qui peut se poser sur l’écran d’un téléphone mobile pour développer un terminal receveur/émetteur universel combinant leurs technologies respectives.


LE SAVIEZ-VOUS ?

En 1880 Bell, connu pour l’invention du téléphone. crée un  le photophone, c’est un appareil permettant de transmettre la lumière sur une distance d’environ 200 mètres. La voix, amplifiée par un microphone, fait vibrer un miroir qui réfléchit la lumière du soleil et Quelque 200 mètres plus loin, un second miroir capte cette lumière pour activer un cristal de sélénium et reproduire le son voulu.

Photophone_transmitter_4074931746_9f996df841_b