LDLC

Lundi Bonheur – 10 avril :)

Publié le Mis à jour le

SAVE A TROUVÉ UN REPRENEUR!

damien morin saveAprès huit mois de redressement judiciaire, la startup de réparation de smartphones Save a trouvé un repreneur pour continuer l’aventure. Il s’agit de Remade Group, leader dans le marché des smartphones reconditionnés.

Plus d’infos


LUCIBEL MET SUR LE MARCHÉ LE PREMIER LUMINAIRE LIFI 

lucibel.jpegL’entreprise normande vient de lancer une augmentation de capital de 4,4 millions d’euros pour accélérer ses investissements. Elle veut en effet garder son avance technologique dans la maîtrise de l’internet via la lumière, qui lui permet d’être la première à commercialiser un luminaire Lifi.

Plus d’infos 


CANIBAL RECYCLE LES GOBELETS EN PROTHÈSES !

canibal.png« Cela fait des années que nous travaillons à la création d’une filière de recyclage à partir des déchets que nous collectons via notre borne interactive dans les entreprises, universités, gares, festivals, … La conception de Caniplac était un premier pas dans cette dynamique. Avec la possibilité de réutiliser les gobelets plastiques dans l’impression 3D, nous élargissons encore le champ des possibles !  La création d’une prothèse de main 3D permet de démontrer l’utilité sociale d’un geste très simple. Prochaine étape : l’industrialisation de nos impressions 3D ! » – Benoît Paget, fondateur de Canibal


UN RECORD EN E-SANTÉ: les startups ont levé 2,5 milliards $ au 1er trimestre 

esante.jpegLes start-up spécialisées dans la e-santé ont levé 2,5 milliards de dollars au premier trimestre, en hausse de 25% comparé à la même période en 2016, selon une étude réalisée par StartUp Health. Au total, ce sont 124 opérations qui ont été recensées sur les trois premiers mois de l’année, le niveau le plus faible depuis 2011. Concrètement, cela signifie que les entreprises de la e-santé sont moins nombreuses à avoir levé des fonds, mais qu’elles ont chacune levé plus d’argent.

Plus d’infos 


FINI LES SURCOÛTS À L’ÉTRANGER (EUROPE) POUR LES SMS ET CONNEXIONS INTERNET!

images.jpegÀ compter du 15 juin, les Européens n’auront plus à supporter les frais d’itinérance téléphonique qu’ils devaient payer jusqu’à présent en cas d’appels, d’envois de SMS ou de connexions à internet depuis l’étranger.

Plus d’infos 


ldlcLDLC.com GAGNE DU TERRAIN EN FRANCE 

Le spécialiste de l’informatique et du high-tech annonce l’ouverture de 2 nouvelles boutiques. Situés à Levallois-Perret (92) et Thionville (57), les magasins ouvriront leurs portes les vendredis 21 et 28 avril 2017. Avec désormais 24 boutiques physiques, l’enseigne poursuit son plan de développement visant à atteindre 100 points de ventes d’ici à 2021.


HEUREUX AU TRAVAIL? Pour près de la moitié des Français, c’est la passion, la liberté et l’autonomie qui priment! Et pour vous?

C9CAXwcXcAA3Ef2.jpg

 

Publicités

LDLC en négociation pour acquérir Matériel.net !

Publié le Mis à jour le

Le Groupe LDLC entre en négociations exclusives avec la société Domisys en vue d’acquérir 100% du capital de la société Materiel.net.

Cette opération s’inscrit dans la logique des orientations stratégiques du Groupe LDLC et de la consolidation du marché e-commerce. Cette acquisition permettrait au Groupe LDLC de conforter sa position de leader du high-tech online, d’entrer dans le Top 5 de l’e-commerce en France (selon classement e-Magazine juin 2015 – hors alimentaire et voyagistes) et d’accélérer son plan de développement.

Cette opération donnerait naissance à un Groupe réalisant près de 500 M€ de chiffre d’affaires. Le Groupe LDLC atteindrait ainsi avec deux ans d’avance l’objectif annoncé initialement à un horizon 2018. Cette opération structurante présente des synergies commerciales, logistiques et industrielles évidentes porteuses de croissance rentable.

La finalisation de cette opération, soumise à la consultation des représentants du personnel, la signature d’un accord définitif et à l’approbation de l’Autorité de la Concurrence, est envisagée au plus tard  fin mars 2016.

Créé en 1996, le Groupe LDLC est l’un des pionniers du e-commerce en France et un acteur majeur dans le domaine du high-tech. Le Groupe exerce ses activités au travers de 8 sites, dont 4 marchands, couvrant le domaine de l’informatique, le high-tech et l’univers de la maison. Il compte plus de 480 collaborateurs. Plusieurs fois récompensé pour la qualité de sa Relation Clients, reconnu pour l’efficacité de sa plateforme logistique intégrée, le Groupe s’est imposé en 20 ans comme une référence de la vente en ligne.

Aujourd’hui leader du high-tech on line, le Groupe LDLC s’emploie à répondre aux besoins croissants en matériel dernière technologie des particuliers comme des professionnels et accélère son déploiement cross-canal avec à ce jour 13 boutiques dont 10 en franchises.

Spécialiste de la distribution online de produits high-tech, Materiel.net bénéficie d’une marque avec une forte notoriété, reconnue pour la qualité de son service client, d’un réseau de 10 concept-stores complémentaire avec celui de LDLC.com et d’un centre logistique intégré de 18 000 m2 dans l’Ouest de la France (44-Nantes). La société compte à ce jour un peu plus de 200 collaborateurs.

Disposant d’un track record de croissance forte, Materiel.net a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 150,5 M€, en croissance de 12% par rapport à 2013, pour un résultat d’exploitation de 3,6 M€. Sa structure financière est très saine avec des capitaux propres de 15,9 M€ et une trésorerie nette d’endettement de 1,9 M€.

Business Club : Spécial BFM Awards Lyon (podcast) avec Lamberet, Boule Obut, LDLC, (part 1/2)

Publié le Mis à jour le

Emission « spéciale » consacrée aux BFM AWARDS qui se sont déroulés mardi dernier, 20 novembre, à Lyon.

Émission diffusée samedi 24/11 à 7h et dimanche 25/11 à 15h sur BFM Business Radio

1e partie

  • PRIX MANAGER RHONE ALPES 2012 : Erick Méjean – DG de Lamberet
  • PRIX SAGA FAMILIALE : Famille Souvignet – Boule OBUT (avec Pierre Souvignet)
  • PRIX SPÉCIAL DU JURY : LDLC.COM AVEC Laurent de la Clergerie
  • Philippe Grillot, Pdt de la CCI de Lyon

2e partie

Pour écouter ou réécouter l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20121126_club_1.mp3]

1ere partie : 

CCI LYON : Philippe Grillot, le Président ne mâche pas ses mots par les temps qui courent ! Invité de l’émission, il revient sur les patrons et les français et il s’interroge : « Que l’on veuille éviter les abus : oui ! Que l’on assimile les patrons de PME et TPE à des voleurs incapables de participer à l’effort collectif, non ! » (voir son « point de vue » ici). Par ailleurs, Philippe Grillot nous annonce la création d’une bourse régionale destinée aux PME, un moyen qui peut apporter des réponses face aux difficultés que rencontrent les PME dans leur financement. Pour la petite histoire, la première bourse régionale française a été créé à Lyon en 1540 !

BFM AWARDS LYON : Manager Rhône Alpes 2012 pour Erick Méjean.

LAMBERET : Carrossier spécialiste des solutions de transports frigorifiques (du simple caisson au semi-remorque…). Basée à Saint Cyr sur Menton (01) l’entreprise a bien failli disparaître en 2009. Le fond d’investissement Caravelle s’est alors porté acquéreur des actifs de la marque Lamberet. Sous l’impulsion de la nouvelle direction, avec Erick Méjean, notre invité, l’entreprise a misé sur l’innovation et l’export. Elle produit chaque année 4300 véhicules frigorifiques, compte 700 salariés en Europe et réalise un CA de 111 millions d’euros.

Répartition du CA 2011

  • 57% Export
  • 43% France
  • En 2012, le prévisionnel prévoit 50% France et 50% export

Découvrez le petit film de présentation de son entreprises diffusé lors de la cérémonie.

Dans l’émission nous évoquons également avec Erick Méjean, le marketing inédit de l’entreprise et la publicité Lamberet dont une a été interdite. Il entend bien « dépoussiérer » l’image et donner un peu de « glam » à son industrie. Voici la publicité interdite par le BVP : Et vous qu’en pensez-vous ?

BFM AWARDS LYON : SAGA Familiale :

LA BOULE OBUT : Depuis 1955, l’entreprise familiale est dirigée par la 3è génération (la 4e s’apprête à en reprendre les commandes) de la Famille Souvignet. Pierre Souvignet actuel Président est notre invité. Il nous raconte l’histoire de l’entreprise basée à Saint Bonnet le Château (42) qui produit chaque mois 300 000 boules de pétanque. Obut réalise 17 millions d’euros de CA, soit 95% du marché mondial. Aujourd’hui la marque la plus connue au monde lance le « carré pétanque », nouveau concept conciliant terrains couverts, restaurant et salles de séminaires…

  • Date de création : 1955
  • PDG : Pierre Souvignet
  • Entreprise familiale depuis 3 générations, et la 4ème s’apprête à en reprendre les commandes (le fils du président, Romain, a 29 ans).
  • 4 000 tonnes d’acier utilisées chaque année
  • Pour une production de 300 000 boules par mois, soit 2 millions par année
  • Fabrication 100% française, sur le seul site de production de St Bonnet le Château (12 000 m2)
  • Pas moins de 6 métiers dans cette entreprise : forge, soudure, usinage, polissage, traitement thermique, traitement de surface
  • 40 % des français jouent à la Pétanque = 24 000 000 de personnes. 72 % de ces français utilisent la marque OBUT pour jouer. (Sources : sondage IFOP 2001, études MOTIVACTION 2003)
  • 54 % de notoriété en spontané, 76 % de notoriété en assisté

HISTORIQUE

A Saint Bonnet le Château, en 1955, Frédéric Bayet, fabricant de serrures, se reconvertit avec l’aide d’Antoine Dupuy, mécanicien de talent dans la fabrication de boules à jouer. Ils déposent la marque OBUT. En 1958, pour que l’entreprise prenne plus rapidement une autre dimension, ses fondateurs font appel à la famille Souvignet (Jean le père, Georges et Robert ses deux fils). Les Souvignet, installés également à Saint Bonnet le Château, étaient à l’époque maîtres dans l’art de la fourche télescopique pour cyclomoteurs. Le début des années 1960 voit poindre les prémices de la vogue de la Pétanque. Forts de leur expérience dans le travail du métal, les frères Souvignet et Antoine Dupuy leur associé, se lancent à fond dans cette nouvelle aventure. Des solutions industrielles à la fabrication des boules furent apportées et des machines spécialement conçues par Antoine Dupuy virent le jour. La boule OBUT devient la référence, synonyme de qualité.

L’entreprise innove constamment et crée de nouveaux modèles (personnalisable, tendres/dures, etc.).

En 2011, Obut a lancé avec succès le modèle Tatou, une boule de loisirs avec motifs graphiques personnalisables. Ainsi qu’un nouveau modèle de compétition est le RCX haute technologie métallurgique, anti-rebond.

Allez  ! Visitions avec Pierre Souvignet, le musée de la pétanque !

Et pour finir et en clin d’oeil, Darcelys : « une partie de pétanque » dans une émission présentée par Michel Drucker en 1968 !

BFM AWARDS LYON : Prix Spécial du Jury

LDLC.COM : LDLC comme Laurent de la Clergerie, notre invité. Il a fondé son entreprise de vente de matériel en ligne en 1996. A l’époque, les connexions Internet étaient difficiles, voire inexistantes et les transactions par CB sur Internet n’existaient pas ! Qu’importe ! Laurent de la Clergerie, séduit par des modèles américains se lance dans cette aventure. Mais comment payer en ligne en 1996 ? « envoyez un chèque » ! disait-il à ses clients. Cette persévérance aura du bon. Hormis au gros bug informatique qui a failli couté la vie de l’entreprise, LDLC emploie aujourd’hui 355 réalise un CA de 190 M d’euros et envisage, d’ici à 5 ans, de passer le cap des 500 millions d’euros de CA en développant, notamment, une quarantaine de boutiques « physiques » sous franchise !