générosité

[EN EXCLUSIVITÉ au Business Club] – Famille, honnêteté, respect: Kea & Partners dévoile son baromètre sur les valeurs des Français (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 10/3/18 à 7h – Dimanche 11/3/18 à 15h

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1 & 2 : EXCLUSIVITÉ: Les Français sont plus optimistes et recherchent l’épanouissement au travail

⇒ DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

⇒ LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


TALK 1 & 2 : BAROMÈTRE ANNUEL DES VALEURS DES FRANÇAIS, avec Arnaud Gangloff, président de Kea & Partners

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

⇒ Télécharger le baromètre: Baromètre des Français Kea 2017

Kea & Partners est un cabinet de conseil de direction générale, opérant en France et à l’international, sur les enjeux de stratégie et croissance ; excellence des opérations ; structure, gouvernance, management et ressources humaines ; digitale, technologie et systèmes d’information.

Kea & Partners compte plus de 500 consultants et 400 clients et est implanté dans 11 pays avec 14 bureaux. (Allemagne, Angleterre, Australie, Autriche, Brésil, Chine, France, Italie, Maroc, Suisse et USA).

Depuis 5 ans, le baromètre des valeurs des Français, publié par le cabinet de conseil de direction générale en stratégie et management Kea & Partners, classe une centaine de valeurs perçues et désirées par les Français sur 3 plans : personnel, dans la nation et au sein de l’entreprise. Cette nouvelle édition, réalisée 2 mois après les élections présidentielles de 2017, met en exergue 3 grands enseignements :

• Valeurs personnelles : les Français sont plus optimistes et moins critiques envers la société. Les valeurs négatives ou valeurs freins sont en baisse de 6 points en un an.

• Valeurs dans la nation : moins focalisés sur la question de la sécurité dans un contexte de menace terroriste, les Français se tournent vers le développement durable et le bien-être.

• Valeurs pour l’entreprise : une part plus importante est accordée à la recherche d’épanouissement personnel. Sur ce point, les entreprises font plus que jamais figure de refuge.

Nous publierons l’intégralité de cette étude, après la diffusion de l’entretien sur BFM Business Samedi 10 et Dimanche 11 mars 2018

 

 

 

Au lendemain de l’élection présidentielle, les Français sont résolument optimistes et la vision qu’ils ont de leur pays est plus positive et plus constructive. Traduction directe : le pourcentage de valeurs freins exprimées recule de 6 points pour atteindre 59%, soit son plus bas niveau depuis 2013.

Illustration de ce changement d’état d’esprit, les Français se déclarent moins enclins à « râler », une caractéristique qui passe de la 9ème place du top 20 des valeurs personnelles des Français en 2016 à la 18ème en 2017. La « Qualité de vie » et la « Bienveillance » font quant à elles leur entrée dans ce Top 20, respectivement à la 11e et 12e place.

Dans le détail, les moins de 35 ans se disent confiants, bienveillants et courageux et sont également plus enclins à assumer leurs responsabilités, ce qui ne les caractérisaient pas en 2016. Les plus de 50 ans quant à eux s’estiment plus ouverts d’esprit et plus généreux. Enfin, la tranche intermédiaire (35-50 ans) se déclare plus prudente mais pas moins optimiste, plus investie dans le travail mais moins tournée vers la famille.

Quand il s’agit de juger la société française dans sa globalité, les sondés sont beaucoup moins idéalistes. Les 10 valeurs associées à la nation française sont des « valeurs freins », même si, d’une manière globale, toutes les valeurs qui reflètent les frictions, les peurs et les frustrations sont en baisse en 2017.

Valeurs pour la nation : plus sereins quant à leur sécurité, les Français portent davantage les enjeux environnementaux et des valeurs de bien-être

Les résultats du baromètre 2016, marquée par les attentats de Nice et de Paris, témoignaient d’une inquiétude amplifiée sur les sujets touchant à leur sécurité physique : en termes de valeurs vécues, celles de « conflit / agression », « haine » et « terrorisme » progressaient de 25% à 30% en 1 an. En 2017, ces valeurs reviennent à des niveaux inférieurs à 2015, laissant penser que les Français s’habituent à la menace terroriste.

En parallèle, la nouvelle génération est plus préoccupée par les enjeux environnementaux : + 6 places pour la « prise de conscience écologique » et + 10 places pour le « développement durable ». Les + de 50 ans perçoivent également de mieux en mieux ces enjeux: 1/3 d’entre eux évoquent notamment le « gaspillage des ressources / pollution de l’environnement » pour caractériser la société française.

« Les citoyens et les collaborateurs attendent des entreprises qu’elles prennent part à la construction du monde de demain. Agir au-delà même de leur activité, ancrer leur vision, prendre en main leurs responsabilités dans l’amélioration de la société, pour plus de cohésion sociale, d’emploi et d’équité », analyse Arnaud Gangloff.

Enfin, les Français sont également plus demandeurs de bien-être au sein de la société. La « qualité de vie » est dans le top 3 des valeurs désirées pour la nation chez les moins de 50 ans.

Valeurs en entreprise : un contexte socio-économique plus favorable, dont les effets se ressentent sur le moral des Français

Le baromètre 2017 constate une baisse significative de « l’inquiétude liée à l’emploi », qui recule de plus de 6 points en 1 an. En miroir, parmi les valeurs désirées par les Français, la « possibilité d’emploi » est en baisse dans toutes les classes d’âge, à l’exception des plus de 50 ans.

On constate une tendance similaire en entreprise, où les Français témoignent d’une plus grande sérénité quant à la santé de leur entreprise. Parmi les valeurs vécues, ils sont plus nombreux à citer la « stabilité financière » et les « profit ». En parallèle, la « réduction des coûts » baisse de façon significative, tout comme la peur de « l’insécurité de l’emploi ». Parmi les entreprises de 500 à 5 000 salariés, « l’insécurité de l’emploi » passe même de la 6ème à la 46ème place.

Au sein de leur entreprise, il est à noter que les Français accordent une plus grande attention à leur bien-être et à leur épanouissement. Leurs attentes vont bien au-delà du vivre et travailler ensemble. Ils cherchent de plus en plus à se développer et s’accomplir à travers leur travail et ressentent un réel progrès au sein de leurs organisations. Si l’« équilibre vie pro / vie perso » figure désormais dans le Top 20 des valeurs vécues en entreprise, les Français restent exigeants : « L’épanouissement des collaborateurs » devient la 5ème valeur la plus désirée en entreprise et « l’équilibre vie pro / vie perso » passe de la 12ème à la 8ème place.

« Les énergies individuelles prennent une place croissante dans les dynamiques d’entreprise. Ce baromètre rend compte du besoin d’autonomie et d’épanouissement au travail des Français. Les entreprises vont plus que jamais devoir innover dans leurs pratiques managériales afin de libérer les énergies et renforcer l’engagement de leurs collaborateurs », conclut Arnaud Gangloff.

Publicités