étude

Semaine mondiale de l’entrepreneuriat: la reprise est là!

Publié le

entrepreneuriatLa semaine mondiale de l’entreprenariat est célébrée depuis ce lundi 13 novembre. Ces sept jours sont consacrés à encourager l’esprit d’entreprise à travers 160 pays.

Hiscox publie la 9ème édition de son étude ADN de l’Entrepreneur 2017 qui dresse un bilan plutôt optimiste de l’entrepreneuriat.

A RETENIR: 

  • La reprise est là ! En France, 56% se disent optimistes pour l’année à venir, contre 41% l’an dernier.
  • Les embauches au rendez-vous. 28% des entreprises françaises pensent recruter de nouvelles personnes cette année, soit 7% de plus qu’en 2016.
  • Une confiance renouvelée dans la classe politique. Le changement d’opinion le plus marqué envers la politique a été observé en France, où 23% des participants s’accordent désormais à penser que les politiques publiques soutiennent les entrepreneurs (contre 14% il y a un an).
Publicités

Quel type d’entrepreneur êtes-vous?

Publié le Mis à jour le

Hiscox vient de publier les résultats de la 9ème édition de l’étude ADN de l’Entrepreneur 2017 menée auprès de 4000 TPE et PME. Celle-ci dresse un bilan relativement optimiste de l’entrepreneuriat et montre un regain de croissance et d’optimisme dans les petites entreprises. Près de deux tiers des répondants ayant constaté une croissance de leurs revenus, la bonne santé des PME semble être avant tout portée par le dynamisme de la génération Millenials.  

Voici les principaux enseignements de cette étude :

  • La reprise est là ! Après quelques années compliquées, la reprise semble bel et bien confirmée en Europe, 62% des entreprises ont constaté une croissance de revenus en France. Par ailleurs, 71% des entrepreneurs interrogés déclarent une augmentation de nouveaux clients en 2017.
  • Des Millenials optimistes et qui prospèrent : contrairement à leurs ainés, la moitié des moins de 30 ans et 46% des entrepreneurs âgés entre 30 et 39 ans déclarent se sentir mieux qu’il y a un an dans leur travail.
  • Moins d’heures de travail mais moins de congés : chiffre assez surprenant, les dirigeants et managers de PME déclarent travailler légèrement moins que l’année dernière. Sur l’ensemble des marchés, la moyenne hebdomadaire est de moins de 41 heures contre plus de 42 en 2016. Paradoxalement, les personnes interrogées déclarent avoir pris moins de congés que l’année dernière (21,7 jours en 2017 vs 23,8 jours en 2016).

 

INFOGRAPHIE_EDNA_HD.jpg

« Les salariés passent en moyenne 3 semaines par an en réunion, plus du double pour les cadres… »

Publié le Mis à jour le

→Lu sur BFM Business.com Extraits 

Une étude OpinionWay parue ce mardi dénonce la tendance à multiplier les réunions stériles en entreprises, et le manque cruel d’autonomie des salariés, même cadres.

reunion2Les salariés passent en moyenne trois semaines par an en réunion, plus du double pour les cadres, mais ces réunions, très nombreuses, sont loin d’être toujours productives, selon une étude publiée mardi qui pointe aussi la « faible autonomie » des salariés, même cadres, sur leur charge de travail.


Étude réalisée par OpinionWay du 3 au 19 avril 2017 auprès de 1012 salariés d’entreprises de 500 salariés et plus (méthode des quotas) dans des secteurs économiques variés, les répondants passent en moyenne 4,5 heures par semaine en réunion, soit 3,4 semaines par an, et plus du double (6,2 semaines) pour les cadres.

Ni ordre du jour, ni objectif

Mais à peine plus de la moitié (52%) de ces réunions sont considérées comme productives. Environ 18% des salariés déplorent qu’il n’y ait « pas d’ordre du jour » ou « d’objectif clairement défini » et 26% ne voient pas la nécessité de leur présence à ces réunions. Pourtant, 75% des mêmes répondants déclarent ne pas avoir la possibilité de décliner l’invitation et de ne pas y participer.

Reunions

Résultat, plus de 4 salariés sur 10 (44%) utilisent leur smartphone ou leur ordinateur pour faire autre chose pendant ces réunions, selon l’étude. Ils consultent alors leurs courriels (57%), en envoient (43%), travaillent leurs dossiers (40%) ou consultent internet (22%) tandis que 46% disent prendre des notes sur le contenu de la réunion.

L’étude indique également que « seule 1 réunion sur 4 aboutit la plupart du temps à une prise de décision », selon les salariés qui sont seulement 33% à considérer que, lorsque des décisions sont prises, elles le sont « au plus près du terrain ».

Lire la suite sur BFMBusiness.com