entrepreneur

[CHRONIQUE] – Les premiers pas de Heetch / Entreprendre, je me lance: les conseils de Bruno Le Besnerais, du Conseil de l’Ordre des Experts Comptables (2ème partie). C’est au Business Club (podcasts)

Publié le Mis à jour le

Des-aides-existent-que-paiement-charges-sociales-soit-plus-souple-FLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

 

→ Diffusion : samedi 28 octobre 2017 à 7h et dimanche 29 octobre à 15h


TALK 1: Sur E-LOUE, on peut tout louer: un appareil à raclette, une perceuse, un scooter, une poule!

LE FOCUS DE LA SEMAINE: ADVITAM promet des obsèques deux fois moins chères que le prix du marché.

TALK 2: VIPARIS : les retombées économiques de ses congrès dépassent 5 milliards €

CHRONIQUE – LES PREMIERS PAS de HEETCH / ENTREPRENDRE JE ME LANCE: les conseils de Bruno Le Besnerais, du Conseil de l’Ordre des Experts Comptables

TALK 4: LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR des ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


LES PREMIERS PAS de HEETCH / ENTREPRENDRE JE ME LANCE

⇒ Teddy Pellerin, cofondateur de HEETCH

teddy pellerin heetch.jpgVous le savez peut-être, l’histoire de Heetch a démarré fin 2013 dans les clubs électro parisiens. L’idée de départ de Heetch était de se positionner comme une offre complémentaire pour absorber les pics de demande, du week-end et de la nuit, qui ne peuvent être absorbés par les offres traditionnelles ou publiques.

Pour écouter ou réécouter cet entretien : 

 

Les particularités du service Heetch

« Notre ADN est très différent des services existants. Là où les plateformes de VTC classiques proposent une expérience uniforme, nous souhaitons au contraire proposer une expérience unique à chaque trajet. Nous souhaitons rendre la nuit et la mobilité plus humaine, conviviale, accessible. C’est pourquoi nous continuons d’appliquer les recettes qui ont fait notre succès : sur Heetch, on monte à l’avant, tout le monde se tutoie, etc. Une expérience qui correspond aux attentes des passagers et qui fait que nos passagers et conducteurs se souviennent de chacun de leurs différents trajets.» déclare Teddy Pellerin, co-fondateur de Heetch.

Les fondateurs d’Heetch continuent à militer pour un changement de réglementation du secteur. Selon eux; les solutions traditionnelles de mobilité ne permettent pas actuellement de répondre à un certain nombre de situations non conventionnelles, comme la mobilité nocturne, de banlieue à banlieue ou en zone rurale.

⇒ Les conseils de l’expert Bruno Le Besnerais, Président du Comité création et entreprises innovantes du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables (2ème partie)
bruno le besnerais
Bruno Le Besnerais, Président du Comité création et entreprises innovantes du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables

Véritable coach, l’expert-comptable vous conseille et vous assiste dans vos choix stratégiques et dans leur mise en œuvre opérationnelle.

Monter sa boîte, les experts-comptables connaissent bien. Leur expérience des entrepreneurs, leur expertise du métier, leur vision du marché, leur pratique des dossiers, leur statut, font d’eux des conseillers avisés. Quelle forme juridique adopter ? Quel financement préférer ? Mettre ainsi toutes les chances de son côté pour créer son business constitue un véritable atout : gain de temps, gain d’argent, avec en plus un partage d’expérience.

A noter : bien qu’ayant souvent les deux qualités, l’expert-comptable ne doit pas être confondu avec le commissaire aux comptes, dont le recours est obligatoire pour certaines sociétés en fonction de leur forme juridique ou lorsqu’elles franchissent certains seuils.

Pour écouter ou réécouter cet entretien : 

Plus d’infos sur le site du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables 

Publicités

Quel type d’entrepreneur êtes-vous?

Publié le Mis à jour le

Hiscox vient de publier les résultats de la 9ème édition de l’étude ADN de l’Entrepreneur 2017 menée auprès de 4000 TPE et PME. Celle-ci dresse un bilan relativement optimiste de l’entrepreneuriat et montre un regain de croissance et d’optimisme dans les petites entreprises. Près de deux tiers des répondants ayant constaté une croissance de leurs revenus, la bonne santé des PME semble être avant tout portée par le dynamisme de la génération Millenials.  

Voici les principaux enseignements de cette étude :

  • La reprise est là ! Après quelques années compliquées, la reprise semble bel et bien confirmée en Europe, 62% des entreprises ont constaté une croissance de revenus en France. Par ailleurs, 71% des entrepreneurs interrogés déclarent une augmentation de nouveaux clients en 2017.
  • Des Millenials optimistes et qui prospèrent : contrairement à leurs ainés, la moitié des moins de 30 ans et 46% des entrepreneurs âgés entre 30 et 39 ans déclarent se sentir mieux qu’il y a un an dans leur travail.
  • Moins d’heures de travail mais moins de congés : chiffre assez surprenant, les dirigeants et managers de PME déclarent travailler légèrement moins que l’année dernière. Sur l’ensemble des marchés, la moyenne hebdomadaire est de moins de 41 heures contre plus de 42 en 2016. Paradoxalement, les personnes interrogées déclarent avoir pris moins de congés que l’année dernière (21,7 jours en 2017 vs 23,8 jours en 2016).

 

INFOGRAPHIE_EDNA_HD.jpg

Avez-vous les qualités d’un grand leader?

Publié le Mis à jour le

chefentrepriseParue dans Les Echos, voici une liste de 9 qualités qui caractériseraient le chef d’entreprise à succès, selon le serial entrepreneur américain Andrew Medal, et rapportés par Alain Goetzmann, président de Delta Inter Management. Vous reconnaissez-vous?

1. L’ingénuité

Pour eux, entreprendre, c’est d’abord se mouvoir sur un pont que l’on construit au fur et à mesure qu’on y avance. Ils répondent toujours oui à toutes les sollicitations, même s’ils n’ont aucune idée de la façon dont ils s’y prendront. Ils savent, en toute confiance, relever les défis et s’attaquer à des problèmes que d’autres jugent insolubles, convaincus qu’ils trouveront les solutions au fur et à mesure qu’ils avanceront.

2. La ténacité

Ce sont des gens têtus, au bon sens du terme. Ils n’acceptent pas les justifications sommaires de ceux qui renoncent. Ils sont de ceux qui échouent cent fois et recommencent une cent unième fois, tant qu’ils ont le sentiment d’avoir progressé vers le but, à chaque nouvelle tentative. Abandonner n’est tout simplement pas pour eux une option.

3. Le calme malgré la pression

Voilà une qualité difficilement mensurable dans un curriculum vitae. Trop de gens, brillants intellectuellement, se révèlent des handicapés de la vie réelle, incapables de surmonter le moindre soupçon d’adversité. Les grands entrepreneurs ont appris à résister à la pression environnante. Elle les fait souvent se sublimer. C’est alors qu’ils trouvent les réponses les plus appropriées.

4. La qualité des réseaux

 » Dis-moi qui sont tes amis et je te dirai qui tu es« . Ce vieux dicton, bien de chez nous, s’est transformé, pour les Américains en :  » Nous sommes l’addition de nos cinq plus proches amis« . Brisant sa solitude naturelle, un entrepreneur à succès sait s’entourer de femmes et d’hommes de grande qualité. C’est d’ailleurs souvent à cela qu’on le reconnaît, avant même d’avoir été présenté.

5. La persévérance

Se concentrant profondément sur la mise en oeuvre de leur vision, ils savent que le succès réside dans la continuité et ne changent pas facilement de cap.

6. La vision

À l’origine de toute entreprise ambitieuse, une vision riche est nécessaire. C’est elle qui porte l’entrepreneur vers sa réussite. C’est elle qu’il sait traduire en stratégie gagnante par une réflexion méthodique et une mise en oeuvre méticuleuse.

7. L’optimisme indéfectible

 » Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme de volonté » dit le philosophe Alain. Aucun projet ne se construit sans un optimisme forcené, chevillé au corps de l’entrepreneur et président à toutes ses actions.

8. Le sens de l’opportunité

Il y a la vision, la stratégie que l’on conçoit et qu’on met en œuvre pour y parvenir et… les opportunités qui se présentent le long du chemin. Un entrepreneur à succès est toujours aux aguets. Il sait les identifier et les saisir.

9. L’exécution

Le succès d’une entreprise repose aussi sur la façon dont elle est conduite. Une vision ambitieuse servie par une stratégie géniale a finalement peu de chance d’aboutir si son exécution laisse à désirer. « Le diable se niche dans les détails », dit cet autre proverbe. Un entrepreneur a succès conjugue des talents de visionnaire avec des méthodes d’organisation efficaces.

Un entrepreneur veut construire un projet de réformes pour la France via un grand mouvement national

Publié le Mis à jour le

Chez lecteurs du Business Club de France, j’aimerai connaitre votre avis sur la démarche de Nicolas Doucerain. Qu’en pensez-vous ?

[Exclu] Un entrepreneur veut construire un projet de réformes pour la France via un grand mouvement national

Par Carine GUICHETEAU, chefs d’entreprise magazine

Les mesurettes engagées ne sauveront pas la France. Tel est le constat de Nicolas Doucerain, dirigeant de Solic et auteur de “Ma petite entreprise a connu la crise”. Déterminé, il souhaite initier une dynamique pour bâtir un projet ambitieux pour la France.

[Exclu] Un entrepreneur veut construire un projet de réformes pour la France via un grand mouvement national

« Aujourd’hui, personne n’est capable de proposer un vrai projet pour la France, martèle Nicolas Doucerain, dirigeant de Solic, […] La situation de notre pays se dégrade de jour en jour et aucune réforme structurelle n’est entreprise, et ce depuis les années soixante-dix !« 

L’entrepreneur se veut l’écho des centaines de chefs d’entreprise rencontrés lors de conférences qu’il donne aux quatre coins de la France. « Les dirigeants sont fatigués tant psychologiquement que physiquementLa crise est ressentie de façon plus profonde en province, estime-t-il. Et force est de constater que dans notre pays, on se concentre inlassablement sur les entreprises du CAC 40 alors que l’essentiel de l’économie est constitué de TPE et PME… »

Stop aux réformettes

Et de pointer du doigt les dysfonctionnements du système français : « 30 ans de déficit, c’est hallucinant, s’insurge-t-il. On injecte de l’argent dans un puits sans fond sans arrêter l’hémorragie. On opèrerait de la sorte dans notre ménage, on ne tiendrait pas longtemps… Les gouvernements successifs sacrifient les générations futures.« 

Gauche, droite, tous dans le même sac. « Je ne comprends pas nos politiques qui sont dans l’opposition systématique et ne sont pas capables de reconnaître quand une proposition est bonne pour l’intérêt général. On est dans un système individualiste, où les propositions sont uniquement électoralistes. Trop d’hommes politiques agissent à court terme, les yeux rivés sur leur prochain mandat. Et ils accouchent d’une souris, de réformettes. C’est très loin d’être suffisant pour redresser la France.« 

L’entrepreneur, sidéré par le constat, ne compte pas en rester là. « Je rencontre tous les jours des gens qui veulent faire bouger les choses, il y a la place pour un grand mouvement, pour une grande concertation sur les mesures à mettre en place pour l’avenir de la France. »

Une plateforme web collaborative prévue pour septembre 2013

L’idée a dépassé le stade du projet, l’entrepreneur est déjà au travail et en train de construire sa garde rapprochée, une dizaine de personnes venues d’horizons différents. « Ce conseil d’orientation stratégique a pour but de construire le projet que nous voulons pour la France, précise Nicolas Doucerain. Nous lancerons, au second semestre, une plateforme web collaborative qui permettra à tout un chacun de faire ses propositions et d’échanger. En parallèle, des groupes d’experts plancheront sur des projets de réformes détaillées sur tous les sujets qui iront de la santé aux institutions en passant par la jeunesse. Je souhaite présenter un projet avec du souffle, de l’ambition et des perspectives d’avenir pour les vingt prochaines années. »

La finalité ? Créer un mouvement  pour porter ce projet ambitieux et ce dès les prochaines élections présidentielles. Pour ce faire, Nicolas Doucerain serait même prêt à troquer sa casquette d’hommes d’affaires contre celle d’homme politique. « Je serai social pour l’homme et libéral pour l’entreprise, se définit-il. Nous allons nous donner les moyens pour fédérer le plus grand nombre et contribuer à sortir la France de son enlisement. »

Rendez-vous est donc pris pour septembre prochain avec la mise en ligne de la plateforme web collaborative…