dusan jacimovic

[ENTREPRENDRE] – Les premiers pas de Lilo / Les conseils de l’expert, avec Wolters Kluwer. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 11/11/17 à 7h – Dimanche 12/11/17 à 15h

⇒Uniquement sur BFM Business Radio 

Des-aides-existent-que-paiement-charges-sociales-soit-plus-souple-F      

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: HEETCH, l’appli de transport, renaît de ses cendres avec une nouvelle offre

TALK 2 : MAPPY : bientôt de nouvelles fonctionnalités de paiement et de personnalisation du service

⇒ DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

Les premiers dans l’entrepreneuriat de Clément Le Bras, cofondateur de LILO

Les conseils de  l’expert sur les étapes de la création d’entreprise, avec Dusan Jacimovic de WOLTERS KLUWER

LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet

 


LES PREMIERS PAS DE Clément Le Bras, cofondateur de LILO

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

liloLILO est le seul moteur de recherche solidaire français, qui compense l’émission de carbone en allant au-delà de la neutralité carbone correspondant à son activité.

Cette alternative réunit 700 000 utilisateurs par mois et comptabilise plus de 30 millions de recherches par mois.

En reversant 50 % de ses revenus à des structures de l’ESS (économie sociale et solidaire), Lilo a déjà reversé plus de 330 000€ à 50 projets sociaux et environnementaux.

LES CONSEILS DE L’EXPERT, avec Dusan Jacimovic, Directeur adjoint de WOLTERS KLUWER 

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

wolters kluwer.pngAvec une offre de documentation et veille juridique, logiciels juridiques, annonces & formalités légales et formation & conférences, Wolters Kluwer intervient en France dans les domaines du droit et des ressources humaines, via des marques reconnues telles que Lamy, Liaisons sociales, ou encore Kleos.

Le chiffre d’affaires du groupe Wolters Kluwer est de 4,3 milliards d’euros en 2016. Le groupe est implanté dans plus de 40 pays, pour des clients de plus de 180 pays. Il emploie environ 19 000 collaborateurs. Le siège du groupe est à Alphen aan den Rijn aux Pays-Bas.

L’entreprise a lancé au mois de mars 2017 le site formalites-online.fr

Sur formalites-online.fr, la saisie des formalités, et à terme la génération du dossier de l’entrepreneur, sont proposées sous forme de jalons qui permettent de découper la création d’une nouvelle société en 5 étapes :

1/ Quel est mon projet

2/ Dans quel environnement se crée mon activité

3/ Avec qui

4/ Avec quel financement

5/ Compléments d’informations.

Pour chaque jalon, l’internaute doit simplement saisir les informations utiles à la création de son entreprise. Les données préalablement saisies sont reprises automatiquement par le formulaire.

Au terme de ces 5 étapes, l’entrepreneur obtient un dossier complet et d’ores et déjà pré-rempli.

Publicités

Les premiers pas de Lilo, moteur de recherche solidaire / Entreprendre: je me lance, les conseils de D. Jacimovic de Wolters Kluwer. C’était au Business Club (podcasts)

Publié le Mis à jour le

Des-aides-existent-que-paiement-charges-sociales-soit-plus-souple-FLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

 

→ Diffusion : samedi 7 octobre 2017 à 7h et dimanche 8 octobre à 15h


TALK 1: Feed invente le fast food bon pour la santé

LE FOCUS DE LA SEMAINE: Le Fauteuil roulant français, un fauteuil actif et sportif

TALK 2: L’objectif de Nestor: 2 millions de repas livrés avant fin 2017

TALK 3: Les premiers pas de Lilo, moteur de recherche solidaire / Entreprendre, je me lance: D. Jacimovic de Wolters Kluwer, créateur de formalites-online.fr

TALK 4: LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR des ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


TALK 3: [NOUVELLE CHRONIQUE] : LILO, avec Clément Le Bras, cofondateur / WOLTERS KLUWER avec Dusan Jacimovic, Directeur-adjoint des activités d’Annonces & Formalités légales

(Ré)écouter et télécharger ces interviews: 

LILO:

WOLTERS KLUWER:

⇒ LILO
clement le bras
Clément Le Bras, cofondateur

LILO est le seul moteur de recherche solidaire français, et compense l’émission de carbone en allant au-delà de la neutralité carbone correspondant à son activité.

Cette alternative réunit 700 000 utilisateurs par mois et comptabilise plus de 30 millions de recherches par mois.

En reversant 50 % de ses revenus à des structures de l’ESS (économie sociale et solidaire), Lilo a déjà reversé plus de 330 000€ à 50 projets sociaux et environnementaux.

 

⇒ WOLTERS KLUWER 
Dusan Jacimovic
Dusan Jacimovic, Directeur adjoint de Wolters Kluwer

Avec une offre de documentation et veille juridique, logiciels juridiques, annonces & formalités légales et formation & conférences, Wolters Kluwer intervient en France dans les domaines du droit et des ressources humaines, via des marques reconnues telles que Lamy, Liaisons sociales, ou encore Kleos.

Le chiffre d’affaires du groupe Wolters Kluwer est de 4,3 milliards d’euros en 2016. Le groupe est implanté dans plus de 40 pays, pour des clients de plus de 180 pays. Il emploie environ 19 000 collaborateurs. Le siège du groupe est à Alphen aan den Rijn aux Pays-Bas.

L’entreprise a lancé au mois de mars 2017 le site formalites-online.fr

Sur formalites-online.fr, la saisie des formalités, et à terme la génération du dossier de l’entrepreneur, sont proposées sous forme de jalons qui permettent de découper la création d’une nouvelle société en 5 étapes :

1/ Quel est mon projet

2/ Dans quel environnement se crée mon activité

3/ Avec qui

4/ Avec quel financement

5/ Compléments d’informations.

Pour chaque jalon, l’internaute doit simplement saisir les informations utiles à la création de son entreprise. Les données préalablement saisies sont reprises automatiquement par le formulaire.

Au terme de ces 5 étapes, l’entrepreneur obtient un dossier complet et d’ores et déjà pré-rempli.

Le 18 septembre -Wolters Kluwer et Opinion Way publient l’étude:  » En France, créer son entreprise n’est pas si simple ! »

Le sondage Opinion Way pour Wolters Kluwer auprès des entrepreneurs ayant créé leur entreprise depuis moins de 5 ans révèle les nombreuses difficultés toujours rencontrées par les créateurs d’entreprise, en dépit du « choc de simplification ». Une première réponse à leurs attentes est apportée par des plateformes online telles que Formalites-online.fr.

Aujourd’hui, la création d’entreprise n’est pas perçue comme étant quelque chose de vraiment facile par les entrepreneurs, c’est même difficile pour 43% d’entre eux. Et ce, malgré la mise en place du « choc de simplification » par le gouvernement en 2013, dont le but est de simplifier les démarches administratives pour les entreprises : 73% des entrepreneurs n’en ressentent d’ailleurs pas les effets.

En particulier, même si les entrepreneurs ont déjà en main certaines informations (couverture sociale, risques et responsabilités en cas de retard dans les démarches), il reste de nombreux points de crispation :

  • L’anticipation des coûts à verser aux différentes administrations (81%)
  • Le manque de clarté des termes administratifs (77%)
  • La lourdeur des démarches au lancement de l’entreprise (71%)
  • L’identification des différents organismes pour la création d’entreprise (53%)

Ces points de crispation pourraient être minimisés, et le stress ressenti par les entrepreneurs réduit, en proposant plus d’accompagnements dans les démarches – et c’est une attente des entrepreneurs qui trouvent qu’actuellement, l’accompagnement est insuffisant.

Une piste attendue : la réalisation de davantage de démarches administratives sur internet, moyen déjà utilisé par la moitié des entrepreneurs pour créer leur entreprise, même si le face-à-face reste privilégié. C’est ce que propose par exemple le site Formalites-online.fr depuis début 2017.

Créer son entreprise : un parcours du combattant

Dans la jungle des démarches administratives, 58% des entrepreneurs font face à au moins une difficulté, en particulier :

  • Connaitre les contraintes administratives liées à son activité précise (36%)
  • Effectuer les formalités avec les organismes sociaux (29%)
  • Obtenir des aides, des financements publics (28%)
  • Choisir le statut juridique de sa société (20%)

Des difficultés qu’ils considèrent toutes comme difficiles, voire très difficiles à surmonter.

Or, rencontrer ne serait-ce qu’une difficulté est préjudiciable pour l’activité de l’entreprise, selon 54% des entrepreneurs.

Enfin, le projet de loi sur le « droit à l’erreur » pour les entreprises évoqué par Emmanuel Macron lors de sa campagne électorale est considéré comme « une bonne chose » par 87% des répondants.

*Sondage réalisé par téléphone du 3 au 24 juillet sur un échantillon représentatif constitué – selon la méthode des quotas en termes de catégorie juridique et de taille – de 503 entreprises de 0 à 9 salariés, créées entre 2013 et 2017.

Plus d’infos sur l’étude