CIAN

[LE FOCUS DE LA SEMAINE] – Pourquoi faut-il investir en Afrique? C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 18/11/17 à 7h – Dimanche 19/11/17 à 15h

⇒Uniquement sur BFM Business Radio 

CIAN      

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: BERGAMOTTE: 600 commandes partent de ses ateliers chaque jour!

LE FOCUS DE LA SEMAINE avec Etienne Giros, président délégué du CIAN (Conseil Français des Investisseurs en Afrique) 

TALK 2 : THG, la robinetterie de luxe à la française

DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

  • Les premiers dans l’entrepreneuriat de Jean-Marc Delabre et Vincent Faraco, fondateurs de Végétalement Provence
  • Les conseils de  l’expert sur les étapes de la création d’entreprise, avec Hubert Fabre, de l’Institut Notarial de l’entreprise et des sociétés

LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


LE FOCUS DE LA SEMAINE, avec Etienne Giros, président délégué du CIAN (Conseil Français des Investisseurs en Afrique) 

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

A l’occasion de la Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique qui aura lieu ce Lundi 20 novembre, nous revenons sur les formidables opportunités de développement que représente le continent. 

QU’EST-CE-QUE LE CIAN?

CIANLe CIAN, Conseil Français des Investisseurs en Afrique, est une organisation privée française qui rassemble plus de 160 entreprises industrielles et de services, grands groupes ou PME-PMI, investies en Afrique. Ses sociétés membres génèrent ensemble plus de 80 % de l’activité économique française en Afrique.

En 2016, 50% des 10 pays aux plus fortes croissances étaient africains.

« En mutation très forte depuis 20 ans, l’Afrique est passée d’un continent marqué par les maladies, les révolutions, les guerres, et dont la croissance était quasi absente, à 6% de croissance depuis 10 ans. En dehors des émergents asiatiques il n’y a pas d’autres pays dans le monde avec une croissance aussi forte » nous dit Etienne Giros. 

« Aujourd’hui sa population est de 1,1 milliard d’habitants. En 2050 on en comptera 2,4 milliards. Une croissance forte est à venir. Les nouvelles générations aux manettes ne sont pas dans une vision passéiste, il y a une prise de conscience des élites africaines. Il y a également l’émergence d’une classe moyenne qui a des exigences de gouvernance, de démocratie et de consommation ».

L’INTERVIEW D’ETIENNE GIROS POUR PROCADRES INTERNATIONAL, par Michel Picot pour La Fabrique de Contenus/1R2COM

Les clés pour réussir en Afrique:

  • Il faut croire au continent, car les marchés restent encore petits pour l’instant
  • l’Afrique a encore l’image d’un continent risqué, ce qu’elle n’est pas
  • C’est maintenant qu’il faut prendre les parts de marché et pas dans 15 ans car le ticket d’entrée sera beaucoup plus cher.

« On ne peut pas y aller la fleur au fusil, il faut analyser les marchés et trouver un partenaire local pour avoir les clés du pays et ouvrir les marchés ».

20 novembre – Journée Mondiale de l’Industrialisation de l’Afrique

Tous les 20 novembre, la communauté internationale et plus particulièrement les pays africains célèbrent la journée de l’industrialisation de l’Afrique. Une journée pour inciter les pays à s’engager davantage dans le processus industriel, pour susciter une prise de conscience au niveau mondial et mobiliser l’appui international en faveur du développement industriel de l’Afrique.

La journée de l’industrialisation décrétée par les Nations Unies permet chaque année d’aborder des problèmes liés au développement industriel durable et d’évaluer les stratégies d’atteinte des objectifs visant à faire des Africains des partenaires égaux dans ce nouveau monde.

Publicités