Chine

Lundi, le jour du bonheur! 18 décembre

Publié le Mis à jour le

LE CA DES TPE-PME EN HAUSSE…

Les chefs d’entreprise retrouvent la confiance! Le CA des TPE-PME est en hausse de 2,5% au 3ème trimestre 2017, selon le baromètre « Image PME » de l’Ordre des experts-comptables. Et les montant des investissements ont augmenté de 5,3%.

… ET LES DÉFAILLANCES D’ENTREPRISES EN BAISSE !

demandes-financement.jpgA fin novembre 2017, et sur 12 mois glissants, la baisse du nombre de défaillances d’entreprises se confirme, passant de 58 167 à 53 186 entités, soit un retrait de presque 8,6 % sur un an (– 7,7 % à fin septembre 2017).

xxxxx

 

xxxxxx

embauche.jpgLES EMBAUCHES EN CROISSANCE

Selon l’Insee, la création d’emplois salariés augmente continuellement depuis 1 an. 44.500 postes (+0,2%) ont été créés au troisième trimestre 2017, alors que l’organisme de statistiques public n’en prévoyait que 20.000 !

xxxxx

xxxxx

ET LE MORAL DES DIRIGEANTS AU BEAU FIXE!

Les chefs d’entreprise français n’ont jamais été aussi nombreux à envisager l’avenir sereinement : 30% considèrent que leur entreprise sera en croissance dans les 6 mois à venir. C’est 12 points de plus que l’année dernière, selon le baromètre de l’Observatoire Social de l’Entreprise initié par le CESI en partenariat avec Ipsos et Le Figaro Economie. Il s’agit du plus haut niveau jamais observé depuis la mise en place de l’Observatoire il y a neuf ans. L’optimisme des salariés est également au plus haut : 37% d’entre eux anticipent une hausse d’activité de leur entreprise.

xxxxx

PRÈS DE 2 MILLIARDS € LEVÉS PAR LES STARTUPS EN 2017

levee-de-fonds-760x460.jpgSelon Capital Finance, les levées de fonds de nos jeunes entreprises s’élèvent à 1.622 milliards d’euros soit une hausse de 10 % par rapport à l’an dernier. Le ticket moyen s’élève à 6,43 millions € contre 5,61 millions l’année dernière. Quand on vous dit que la France a le moral! 

xxxxxxxx

 xxxxx

 

NOS PME CHAMPIONNES DE L’INNOVATION

innovation.jpeg+ 1,3% de brevets déposés cette année par les PME et + 5% par les ETI, selon l’étude « Entreprises privées déposantes de brevets » publiée par l’Institut national de la propriété industrielle montre que les PME et les ETI déposent de plus en plus de brevets : +1,3 % pour les PME, + 5 % pour les ETI en 2016. Les entreprises de 10 à 49 salariés sont notamment en forte progression : +14 % par rapport à 2015.

DES LIVRES GRATUITS EN BULGARIE

Une magnifique bibliothèque de rue tout en bois proposant 1500 livres en libre-service. Ca se passe à Varma, en Bulgarie! Prenons-en de la graine!

bibliotheque bulgarie.jpg

370 ENTREPRISES FRANÇAISES AU CES, c’est près de 45% de plus que l’année dernière!

ces 2018 las vegasLe CES (Consumer Electronics Show), grand messe annuelle des innovations techno, aura lieu à Las Vegas du 9 au 12 janvier. La France y sera la 3ème présence mondiale. Quand on pense qu’en 2013, il n’y avait que 54 exposants français, on a la preuve que nos technologies rayonnent de plus en plus sur la planète!

Restez à l’écoute: bientôt l’émission spéciale CES 2018 au Business Club de France

xxxx

LE CRÉDIT D’IMPÔT RECHERCHE BÉNÉFICIE À 93% DE PME

pme.jpgOn peut penser que le CIR bénéficie surtout aux grands groupes. Mais selon le dernier baromètre Acies Consulting, 93% des entreprises bénéficiaires du crédit d’impôt recherche sont des PME. C’est une hausse de 2%!

xxxx

xxxx

xxxx

xxx

xxx

LE CALISSONS D’AIX PLUS FORT QUE LE CALISSON CHINOIS

calissons.jpgEncore heureux! Même les calissons d’Aix subissent l’offensive du « Made in China »! Mais cette semaine, les autorités chinoises ont officiellement rejeté le dépôt de la marque CALISSON D’AIX sur leur sol, au motif que le CALISSONS D’AIX est une spécialité française faisant partie du patrimoine national français. Ouf! 

 

Publicités

VESTIAIRE COLLECTIVE veut devenir le leader mondial du marché du luxe d’occasion. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logo vestiaire collective.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 1/4/2017 à 7h | dimanche 2/4/2017 à 14h


TALK 1: POPCHEF rachète son concurrent HappyMiam

TALK 2: VESTIAIRE COLLECTIVE : 58 millions € pour conquérir le monde

TALK 3 : STERN GRAVEUR remis au goût du jour par une jeune entrepreneure

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2: VESTIAIRE COLLECTIVE, avec Sébastien Fabre, fondateur et CEO

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

logo vestiaire collectiveLeader européen de la vente de vêtements et d’accessoires de luxe et de mode d’occasion en ligne, Vestiaire Collective est né en 2009 à Paris. L’entreprise réalise aujourd’hui 100 millions de volume d’affaires en 2016 (78 millions en 2015) – 60% de croissance en 4 ans – 65% de son chiffre d’affaires hors de France. Elle emploie 240 salariés et a des bureaux à Londres, New York, Milan et Berlin.

LES CHIFFRES CLÉS DE VESTIAIRE COLLECTIVE

  • Plus de 6 millions de membres, dans 48 pays
  • 30 000 nouveaux articles proposés chaque semaine
  • 3200 pièces chaque jour à la vente une sélection
  • Près des deux tiers des transactions de la plateforme s’effectuent de manière transfrontalière entre acheteurs et vendeurs de pays différents.
  • Panier moyen = 400€
  • Modèle économique: 25% de commission sur chaque vente

Capture d’écran 2017-03-28 à 18.23.00.png

L’ACTUALITÉ DE VESTIAIRE COLLECTIVE

  • 25 janvier 2017 – Vestiaire Collective lève 58 millions d’euros pour accélérer son expansion internationale

Ce tour de table a été mené par un nouvel investisseur, Vitruvian Partners, un fonds britannique qui réalise son premier investissement en France dans le cadre de son intérêt croissant pour les entreprises innovantes tricolores. Eurazeo et Idinvest Partners, actionnaires historiques, ont également participé à ce tour de table, réaffirmant ainsi leur soutien.

Depuis sa création en octobre 2009, Vestiaire Collective aura ainsi levé 116 millions d’euros (auprès de Zadig & Voltaire, Ventech, Balderton Capital, Condé Nast International, Idinvest Partners, Eurazeo and Vitruvian Partners).

Le succès de Vestiaire Collective repose sur un contrôle qualité qui la rend unique : elle est la seule plateforme CtoC sur laquelle 100% des articles vendus sont physiquement vérifiés par une équipe d’experts.

Vestiaire Collective a connu une croissance forte et continue sur les quatre dernières années. L’apport de nouveaux capitaux va permettre d’accélérer encore cette croissance, de renforcer la présence de l’entreprise aux Etats-Unis afin d’y construire une position de leader équivalente à celle acquise en Europe et de partir à la conquête de l’Asie-Pacifique, une zone géographique clairement identifiée comme à fort potentiel pour le modèle Vestiaire Collective.

L’internationalisation de Vestiaire Collective s’appuie sur le solide leadership établi en Europe. En effet, la plateforme est aujourd’hui numéro 1 de son secteur sur les cinq premiers marchés européens (la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie), et fortement présente dans les pays nordiques.

SUR L’INTERNATIONALISATION

Olivier Marcheteau : « Vestiaire Collective accélère aux Etats-Unis »

« On est leader dans chacun des grands pays européens où on est implanté, explique Olivier Marcheteau. On va désormais financer l’accélération de notre croissance aux Etats-Unis, où nous avons aujourd’hui pas loin d’un million de membres et une vingtaine de personnes sur place. On se développe très vite et on est les seuls à avoir un positionnement très mode et luxe sur ce marché américain du e-commerce qui est le plus gros et le plus concurrentiel»

Vestiaire Collective veut aussi mettre le cap vers l’Asie. « On se rend compte qu’on a une demande forte en Asie et on veut être les premiers à activer les trois géographies du luxe et de la mode que sont l’Europe, les Etats-Unis et l’Asie, reprend Olivier Marcheteau. En Asie Pacifique, on va se concentrer sur l’Australie, Hong Kong et Singapour au deuxième semestre 2017. On va installer une équipe probablement à Hong Kong pour démarrer sur ces pays qui sont culturellement les plus simples à appréhender et ensuite on s’étendra à d’autres pays dans la région»

L’Asie en ligne de mire

La Chine est une cible à long terme pour Vestiaire Collective. « A court terme, on pense que d’autres pays offrent des opportunités. Comme la Corée, qui est un gros pays en termes de consommation de luxe, ou le Japon avec sa culture du vintage qui le rend très pertinent sur le marché du luxe d’occasion. »

(…) Sur chaque transaction, Vestiaire Collective prélève une commission de l’ordre de 25 % auprès des vendeurs. « Le site Vestiaire Collective est très communautaire : on peut y suivre le vestiaire des gens dont on aime le style. Il génère environ 10 millions d’interactions sociales tous les mois », mentionne son directeur général.

L’an dernier, le site « a dépassé très largement les 100 millions de volume d’affaires au niveau mondial avec une croissance plus de + 60 % depuis quatre ans », déclare Olivier Marcheteau. Il est rentable en France (depuis 2015), mais pas globalement. « Nous sommes encore en phase d’investissement. Quand on se lance dans un pays, on a un travail d’adaptation de l’offre à faire et un travail de construction de notoriété. Donc on investit dans le marketing pour construire une base de clients. L’Europe sera rentable prochainement. Et c’est depuis cette forte position en Europe que l’on veut attaquer encore plus fort les Etats-Unis et prendre une position de leader en Asie. » (source: Les Echos)

Challenges. L’anglais Vitruvian Partners vient d’entrer à votre capital. Un signe que la France attire de plus en plus les fonds étrangers ?

Olivier Marcheteau. La perception sur la French Tech change. Le travail de fond mené par les pouvoirs publics, les fonds français et une génération d’entrepreneurs aux ambitions internationales porte ses fruits sur notre attractivité. Il y a aussi eu des success stories très visibles, comme Meetic, Criteo ou Talend. (source: Challenges)

Teqoya, le purificateur d’air 100% made in France qui séduit la Chine. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

téléchargement.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France
Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 18/3/2017 à 7h | dimanche 19/3/2017 à 14h


TALK 1: COOK INNOV, l’entremetteur des startups et grands groupes de l’agro-alimentaire

TALK 2 : TEQOYA lutte contre la pollution, responsable de 42.000 décès prématurés par an dans l’Hexagone!

TALK 3: ÉCO-COMPTEUR, entreprise bretonne libérée

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2 : TEQOYA, avec Pierre Guitton, cofondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview: [audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20170318_club_1.mp3]

téléchargementRespirer un air sain est un besoin vital. La pollution de l’air, parce qu’elle est dangereuse, constitue l’un des défis les plus importants que les sociétés auront à relever dans les années à venir. 

L’innovation de Teqoya repose sur l’ionisation de l’air et sur une technologie brevetée, développée et améliorée pendant plus de 15 ans. TEQOYA propose 2 purificateurs d’air pour la maison (TIP9 et TIP24) et un pour la voiture (TIP4) qui diffusent une très grande quantité d’ions négatifs, véritables dépolluants naturels, que l’on trouve en quantité dans les zones les plus pures de la nature.

Les ioniseurs TEQOYA sont 100% sans ozone et sans consommable, conçus pour durer et respectueux de l’environnement. Ils offrent une purification de l’air en continu, le tout dans un silence total : un air purifié pour des années, en toute simplicité.

80% des ventes sont réalisées à l’export, notamment vers la Chine.

Et la stratégie paie : la qualité française est le fer de lance de cette startup innovante dans l’ionisation de l’air qui séduit depuis plus d’un an le marché chinois et les acteurs de la French Tech. CES de Las Vegas, salon IEQS de Shanghai, French Touch Conference de New York, et tout récemment le French Tech Tour China : le caractère français de TEQOYA fait son effet à l’étranger.

teqoya_product_tip9_slide_prog_4Alors qu’en France la qualité de l’air intérieur n’est pas encore considérée comme un sujet prioritaire de santé publique, les autorités chinoises font régulièrement face à des épisodes d’« airpocalypse ». Pic de fréquentation des hôpitaux, fermeture des établissements scolaires, autoroutes fermées, vols annulés… Le taux de microparticules fines est huit fois plus élevé que le niveau recommandé par l’OMS. Respirer un air pur et se protéger des particules fines prend alors tout son sens dans un pays qui compte 3 millions de décès par an directement imputables à la mauvaise qualité de l’air. C’est pourquoi des solutions de purification de l’air pullulent, mais sont plus ou moins efficaces, plus ou moins respectueuses de l’environnement.

Pollution-infographie.png

POINTS FORTS

  • Technologie issue de 15 ans de R & D
  • Les produits sont fabriqués dans la région de Bordeaux et la recherche est faite au sein de 3 laboratoires français
  • Une production pas comme tout le monde: 100% française, vendue à 80% en Chine. Une stratégie commerciale présente dès la création de l’entreprise, parce que l’essentiel du marché est là.
  • TEQOYA prend le contrepied des habitudes de production habituelles : des produits à longue durée de vie (garantie 10 ans), très basse consommation d’énergie et pas de consommable pour dépolluer l’air sans re-polluer notre planète et dans un objectif de production durable.

ACTUALITÉ

purificateur-d-air-teqoya-tip24
Purificateur d’air pour les grands espaces de la maison

Il y a un an, TEQOYA était vendu principalement en Chine via le site internet. Quelques prix et délégations dans le monde entier plus tard, TEQOYA souhaite s’installer durablement sur le marché français, et c’est chose faite ! Le site internet Boulanger distribue désormais les purificateurs TEQOYA TIP9 et TIP24. Cette opportunité confère une garantie qualité et une grande visibilité pour les produits de la jeune pousse française.

« Le cœur du marché de TEQOYA se situe en Asie, principalement en Chine, mais on constate que les français sont de plus en plus sensibles à la qualité de l’air qu’ils respirent. La distribution par Boulanger alimente des nouvelles perspectives de développement de TEQOYA sur le marché français. » explique Pierre Guitton, fondateur de TEQOYA.

SUR FRANCETVINFO – Teqoya, la start-up qui fabrique en France et vend en Chine

(…) Le monde à l’envers

Alors que nombre d’entreprises cherchent à localiser leurs productions dans les pays émergents pour diminuer leurs coûts, la jeune start-up Teqoya a fait le pari inverse. Créée il y a bientôt deux ans, la société qui fabrique des purificateurs d’air intérieur ionisés pour des maisons et appartements, conçoit et assemble ses produits en Gironde, près de Langon. Son fondateur, Pierre Guitton, avoue faire face à de nombreuses remarques : « A chaque fois qu’on se présente en disant qu’on fabrique des produits d’électroménager en France qu’on vend en Chine, on nous regarde comme des doux dingues en équarquillant les yeux. Quand on parle à des Français, installés de longue date en Chine, qui connaissent bien le marché, ils nous disent que c’est une bonne idée ».

Un choix pragmatique et militant

La start-up qui compte dix salariés a, dès le départ, ciblé la Chine. Un pays parmi les plus pollués de la planète, où ce type d’appareil sans filtre qui n’émet pas d’ozone, s’écoule comme du petit pain. Le marché mondial des purificateurs d’air intérieur est évalué entre 2 et 4 milliards de dollars, et c’est en Chine que la moitié des bénéfices se fait. Mais le choix de s’installer en France, en Gironde, est à la fois un choix d’ordre pratique et militant explique Pierre Guitton : « Le problème qui se pose pour fabriquer en Chine, c’est le contrôle de ce qui se passe réellement sur la chaîne de fabrication. Ça exige d’avoir une équipe d’ingénieurs sur place. »

Le Made in France a la cote en Chine

En Chine, où un quart des purificateurs d’air sont défaillants, les produits Teqoya haut de gamme, vendus entre 400 et 800 euros, commencent à percer. « La classe moyenne et supérieure chinoise a une forte appétence pour les produits occidentaux et la qualité des produits non-fabriqués sur son territoire », assure Pierre Guitton. « Il  y a des business qui se spécialisent dans la vente de produits occidentaux en ligne et des plateformes qui ne vendent que des produits français. Tout l’enjeu est de convaincre que le produit est bon et compétitif », ajoute-t-il. La start-up estime qu’elle devrait multiplier son chiffre d’affaires par cinq ou dix cette année.

DANS LES ECHOS

teqoya_home_tip4
Purificateur d’air pour la voiture

(…) Selon un rapport de la commission d’enquête du Sénat publié en 2015, la pollution est responsable de quelque 42.000 décès prématurés par an dans l’Hexagone. Chaque année, elle coûte 101 milliards d’euros à l’Etat, qui s’est décidé à communiquer sur le sujet. Et les producteurs de purificateurs, dont le cœur d’affaires se situe en Asie, voient finalement des perspectives s’ouvrir en France. « Certains investisseurs nous disent clairement qu’ils ne nous auraient pas reçu il y a trois ans, mais qu’aujourd’hui notre secteur les intéresse, confirme Pierre Guitton. On est pas mal sollicité. »

Malgré ce sursaut, pas un de ces acteurs n’envisage la France comme son cœur d’activité. Le marché des purificateurs d’air, en pleine croissance, est estimé à 5 milliards de dollars. Comparé à la locomotive chinoise, qui draine 50 % du marché, l’Hexagone fait encore figure de petit poucet. « Si la France représente 1% de ce marché, c’est déjà bien, sourit Pierre Guitton. On essaie de développer notre marché domestique, mais il ne représente actuellement que 10 à 20 % de notre chiffre d’affaires. Tous les grands centres urbains hors Occident sont des marchés en forte croissance, donc on s’organise avant tout comme une société qui se développe à l’international. »

VINEXPO à Bordeaux: l’essor des marchés asiatiques. C’était dans le Business Club ! (podcast)

Publié le Mis à jour le

Diffusé sur BFM Business (radio)  : Jeudi 27/6 à 21h, samedi 29/6 à 7h et dimanche 30/6 à 15h

Au sommaire:

Écouter, réécouter et télécharger l’émission

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130701_club_1.mp3]
3ème partie: VINEXPO, avec Xavier de Eizaguirre, président

vinexpo 2LES CHIFFRES DU SALON: 2 400 exposants de 44 pays, 48 000 visiteurs estimés, dont 38% ont fait le déplacement depuis le reste de l’Europe, l’Asie, le continent américain. (voir bilan définitif plus bas)

TENDANCE: A côté des pays producteurs traditionnels comme l’Italie, les Etats-Unis ou le Chili, de nouveaux acteurs apparaissent. Les Chinois bien sûr, mais pas seulement ! On peut citer par ailleurs le Brésil, le Liban, la Turquie…

L’Asie reste LE continent que la planète vins et spiritueux regarde avec attention. Il représente en effet un bassin de consommateurs potentiels gigantesque. Les producteurs du monde entier veulent se positionner et gagner l’adhésion des acheteurs du continent. Vinexpo est devenu l’endroit idéal pour initier le contact puisque les visiteurs asiatiques ont répondu présents. 3 200 à 3 300 Chinois, mais également des Indiens, Taiwanais, Coréens, Thaïlandais… ont parcouru les allées du salon à la recherche de partenaires.

Le développement des marchés asiatiques…

C’est LE continent que la planète vins et spiritueux regarde avec attention. Avec les mastodontes démographiques que sont la Chine et l’Inde, l’Asie représente un bassin de consommateurs potentiels gigantesque. Les producteurs du monde entier veulent se positionner et gagner l’adhésion des acheteurs du continent. Vinexpo est devenu l’endroit idéal pour initier le contact puisque les visiteurs asiatiques ont répondu présents. 3 200 à 3 300 Chinois, mais également des Indiens, Taiwanais, Coréens, Thaïlandais… ont parcouru les allées du salon à la recherche de partenaires.

… et en particulier celui de LA CHINE

La Chine, 5ème pays consommateur de vin et 1er pays consommateur de spiritueux…

De 2007 à 2011, la consommation de vin en Chine a connu une augmentation de 142,1%. Cette hausse devrait continuer ; d’après la récente étude du cabinet IWSR, les prévisions de croissance du marché chinois s’élèvent à environ 40%, dans les 5 prochaines années.

NOS VINS À L’INTERNATIONAL: Qu’en est-il de la taxation des vins étrangers en Chine? Xavier de Eizaguirre répond aux inquiétudes des producteurs. Ils souhaitent que le calme revienne dans ces discussions commerciales.

→Vinexpo : le bilan définitif

Lire la suite »