Une 1ere mondiale, et elle est française : comment notre mobile va pouvoir se recharger tout seul ! (Et ce n’est pas de la science fiction)

Publié le Mis à jour le

Ludovic Deblois est co-fondateur de WYSIPS. Il sera notre invité dans le Business Club de France, samedi 28/4 à 22H et dimanche 29/4 à 15h sur BFM Business Radio.

WYSIPS est à l’origine d’une grande première mondiale : un premier panneau solaire « nouvelle génération » souple et transparent.

Avec une telle invention, ils sont capables (voir vidéo) d’installer ce « panneau » solaire souple dans un smartphone. Ce panneau charge alors le téléphone en permanence !

Ils travaillent aussi (avec  Archos notamment) sur une tablette 4G « solaire ».

D’ailleurs Apple a laissé entrevoir que son I Phone 6 se rechargerait tout seul, mais ce n’est pas pour demain ! Wysips se lance dans cette aventure, certainement dès cet été.

À écouter sur BFM Business, ce WE et pour avoir un aperçu, voici une vidéo

Publicités

11 nouveaux portraits d’entreprises en vidéo!

Publié le

Matériel.net, Guillouard, Cycloville, RSI, Pacifa Décision, les Editions Faton, Everial, Doublet, les chocolats Cluizel, Anis de Flavigny et Oxatis.

Pour les découvrir, consultez notre page PORTRAITS D’ENTREPRISES

Comment bien choisir son employeur pour avoir un « vrai » travail…

Publié le

Nous avons souhaité partager avec vous ces quelques films décalés, drôles et provocants pour vous démontrer l’importance de bien choisir son employeurs… À vous de juger…

La campagne de pub-buzz « Choisissez votre employeur » remporte les prix du jury et le prix du public au Web TV Festival La Rochelle 2012.

La vidéo sur Internet a encore franchi un record en France enregistrant, en décembre 2011, le chiffre de 30 millions de vidéonautes, 75 % des internautes ont regardé au moins une vidéo dans le mois.

L’année 2012 va voir augmenter l’importance de la diffusion vidéo sur l’ensemble des réseaux, renforçant l’intérêt des internautes pour ce media et obligeant les producteurs et les éditeurs de programmes à faire évoluer les usages, et surtout les contenus.

La 3ème édition du WebTV-Festival souhaitait montrer ces évolutions et les orientations futures.

Grande gagnante de la catégorie Web-Pub, la campagne de meilleures entreprises.com a montré de façon décalée -parfois même provocante- l’importance de bien choisir son employeur.

Le jury présidé par Alain de Greef (Canal+) ainsi le public ont plébiscité l’audace et la créativité de la jeune équipe de scénaristes et comédiens (professionnels et amateurs).

Ce sont à la fois les PRIX du JURY et du PUBLIC que la campagne remporte cette année.

Voici 3 films …

Tous les films, c’est ici

A propos de meilleures-entreprises.com

meilleures-entreprises.com est une plate forme participative : employeurs, salariés et candidats échangent librement dans un environnement structuré et modéré. meilleures-entreprises.com produit et multidiffuse sur les réseaux sociaux des contenus RH permettant aux entreprises de mieux se faire connaître et de promouvoir leurs métiers.

Retrouvez les évaluations et avis de +15 000 salariés sur +2000 entreprises mais aussi 15 000 offres d’emploi et les salaires de +150 métiers.

Des employés à domicile payés pour travailler nus ! (On arrête pas le progrès…)

Publié le Mis à jour le

Nous aimons bien dans le Business Club de France, l’audace et l’innovation des dirigeants d’entreprise. Mais là, il faut bien avouer que cette entreprise Sud-Africaine nous surprend un peu ! À vous de juger…

Lu dans l’Express.fr

Des employés à domicile payés pour travailler nus

Des employés à domicile payés pour travailler nusUn employé de la « Natural Company » nettoie, en petite tenue, la piscine d’une résidence d’Afrique du Sud. 
Une heure de ménage, de plomberie ou de réparation informatique délivrées par des travailleurs à domicile totalement nus: c’est ce que propose une société sud-africaine qui permet de choisir, sur catalogue, des employés en tenue d’Eve ou d’Adam.

Les services à domicile, en tout genre, sont chose banale pour les riches sud-africains. Mais nouveauté de taille, ils peuvent désormais, depuis janvier, faire appel à des agents d’entretien entièrement dévêtus. L’idée saugrenue émane d’un comptable de 29 ans, en recherche d’emploi, qui a imaginé cette petite trouvaille marketing innocemment baptisée « Natural company ».

Sur son catalogue, Jean-Paul Reid a déjà recruté 75 jeunes hommes ou femmes. Ces intermittents du service à domicile, intervenant à la demande, travaillent entièrement nus. Cela va du plombier au réparateur informatique, en passant par la femme de ménage ou l’agent d’entretien pour la piscine, qui vient éliminer les feuilles mortes et autres bestioles indésirables, sans la moindre étoffe pour masquer la géométrie de ses muscles et la perfection de son physique de lutteur grec.

Demandes coquines acceptées

« Je reçois tous les jours des demandes suspectes, des malades, mais je protège mon personnel. Les choses sont très claires: pas de relations sexuelles quoi qu’il arrive », commente Jean-Paul Reid, qui n’exclut cependant pas les demandes explicitement coquines. On peut, par exemple, tout à fait lui commander pour un enterrement de vie de jeune fille un éphèbe à la plastique irréprochable dont le torse est réquisitionné pour servir de plateau à verres, où les invitées viennent se servir des doses d’alcool fort, englouties cul sec.

Tout, sauf professeur 

De jour en jour, la panoplie des services proposés s’allonge et Jean-Paul Reid compte s’étendre au plus grand nombre de métiers possibles dans un pays où l’on peut même faire venir à domicile son shampouineur-toiletteur pour chiens attitré. Tout sauf professeur, dit-il, « il faut bien mettre une limite quelque part ».

38 euros pour une heure de ménage… nu

Si au départ, il avait imaginé sa clientèle sous les traits d’innocents naturistes aimant vivre dans leur plus simple appareil, il s’aperçoit aujourd’hui qu’il a plutôt affaire à un profil de voyeurs, « aimant admirer de belles choses ». Des quadragénaires, plutôt riches et plutôt blancs, habitant la grande ville à Johannesburg ou au Cap, et prêts à dépenser 400 rands (38 euros) pour s’offrir cette fantaisie, reconnaît le chef d’entreprise.

Des clients aimant admirer de belles choses 

« Personnellement, je ne me verrais pas mettre 300 ou 500 rands pour une petite heure de ménage tout nu. Jamais. Je trouve ça stupide mais c’est quand même intéressant », explique l’un des employés les plus demandés de cette société. Agé de 20 ans, il avoue un peu de nervosité à chaque fois qu’il se rend chez un client, où il intervient comme coach sportif: « On ne sait jamais sur qui on tombe. »

Le reportage : 

Avec 

Sur BFM (radio) Piscines Magiline, RAJA, Fullsix,RueDuCommerce.com

Publié le Mis à jour le

Piscines Magiline – RAJA – FullSix – RueDuCommerce.com c’était sur BFM (radio). Ecouter ou réécouter l’émission : 

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20120422_club_1.mp3]

PISCINES MAGILINE

Le marché de la piscine, très sensible à la conjoncture économique, devrait enregistrer une baisse en 2012. Pourtant la France détient le deuxième parc de piscines privées mondial. Alors pour faire face à la crise, certains constructeurs innovent dans ce domaine, exemple : Piscines Magiline. L’entreprise basée à Troyes a créé une application permettant de « gérer » et entretenir sa piscine à distance. Avec Laurent Ostrowsky, Pdt de Piscines Magiline. Le reportage de la CCI 

Laurent Ostrowsky a su donner à Magiline un nouveau souffle et surtout une nouvelle dimension internationale, fort de son propre parcours à l’étranger. L’entreprise, qui emploie aujourd’hui 100 personnes peut également s’appuyer sur sa capacité d’innovation (87 brevets) pour conquérir de nouveaux marchés

 IMAGI (pub)

Egalement dans le Business Club de France…

RAJA spécialiste de l’emballage a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 36% en Europe dans un contexte, ici aussi, de crise. Mais l’entreprise française, 100% familiale, dirigée par Danièle Kapel-Marcovici, qui est notre invité, a su mettre en place une stratégie audacieuse en acquisition mais aussi sur le web.

Raja va déployer son nouveau site marchand dans toute l’Europe

Par Gaël LOMBART –  ecommercemag.fr

Raja va déployer son nouveau site marchand dans toute l'Europe

Après l’avoir lancé en France en octobre 2011, Raja, spécialiste européen de l’emballage, va déployer la V2 de son site marchand dans toute l’Europe en 2012. La grande majorité des quatorze « sites pays » du groupe seront refondus d’ici fin août. L’objectif est d’atteindre rapidement la barre des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires sur Internet, alors que les ventes en ligne atteignent actuellement de 20 % à 40 % du chiffre d’affaires global selon les pays. En 2011, le groupe Raja a réalisé 408 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une progression de 36 %. Il projette d’atteindre 500 millions d’euros à l’horizon 2014, année de ses 60 ans. L’article complet

Egalement dans le Business Club de France…

Après le rachat par Facebook d’Instagram pour un milliard de dollars, que se passe-t-il dans le monde des réseaux sociaux ? Une grande révolution est en marche. Alors comment les entreprises qui utilisent ces médias sociaux pour se faire connaître, doivent-elles agir dans cette période très agitée ? Avec Stéphane Amis, Pdt de Fullsix France.

Au secours, la bulle revient ! Après le rachat (1,6 milliard de dollars) de YouTube par Google en 2006, c’est au tour de Facebook de faire exploser les scores en rachetant 1 milliard de dollars l’application Instagram. En numéraires et en actions.  » Un montant délirant pour une TPE de 13 personnes qui ne fait pas un rond de chiffre d’affaires « , commente un analyste.

Extrait d’un Article paru dans  L’Express, 12 avril 

Stéphane Amis  dans l’Express vous disiez :,  » le profil des deux jeunes entrepreneurs fondateur d’Instagram  est aussi un élément déterminant car ils apportent une dimension créative très complémentaire de celle du patron de Facebook.  » Facebook n’est pas une entreprise innovante. Outre un vague ripolinage de sa façade, sa seule nouveauté récente a été l’intégration de la Timeline sur les murs des membres. Une idée tout droit piquée aux fils d’actus de Twitter.

Egalement dans le Business Club de France…

Gauthier Picquart, l’un des fondateurs de « rue du commerce.com » vient nous parler de ses projets depuis le rachat du site par Altarea Cogedim. Il revient aussi sur l’implication de son site sur cette plate-forme ouverte destiné à vendre des livres numériques, qui s’adaptent à tous les formats et pas uniquement aux formats imposés par les géants américains.

C’est quoi cette nouvelle plate forme pour les livres numériques ? Pour en savoir plus, l’article du Figaro ici

Votez pour notre programme sur les PME !

Publié le

Durant cette campagne, nous avons demandé aux invités du Business Club de France (tous n’ont pas venir, comme vous pourrez le constater) de nous faire leurs propositions en faveur des PME. Voici notre programme en 15 points (mais on aurait pu certainement en mettre plus !) Et vous qu’en pensez-vous ? 

François Biéber, Pdt de NetAffiliation

1. Faire de l’export une grande cause nationale en 2013 afin de rétablir rapidement les comptes des entreprises et l”économie nationale.Faire de l’entrepreneuriat une grande cause nationale en 2014 avec de vraies actions concrètes pour favoriser l’entrepreneuriat dans notre pays.

2. Créer au sein de l’Assemblée Nationale une commission composée essentiellement de dirigeants d’entreprise dont la mission serait de s’interroger sur chaque projet de loi examiné : “est-ce que ce projet de loi est bon pour l’économie française ?”

3. Restructurer les aides pour les PME en créant à l’image de CIR (Crédit Impôt Recherche) un CI Export et un CI Fonds propres

Jean François Marraud, Pdt de la commission finance du Comité Richelieu et président d’Omnitech

4. L’article 16 de la LME est inapplicable, l’Etat doit donc revoir sa copie et orienter la commande publique vers les PME de manière claire et efficace.

5. Il faut retisser les liens entre les Grands Groupes et les PME. Nous proposons notamment que le Crédit Impôt Recherche “absorbé” aujourd’hui à plus de 60% par les grandes entreprises, soit accordé à ces grands groupes uniquement si ces derniers font travailler des PME pour leur recherche. L’État finance largement la recherche de ces grandes entreprises, il serait normal de leur demander une contrepartie pour aider les PME innovantes.

Sébastien Specht, Cofondateur de Borderline

6. Il faut développer en France une culture entrepreneuriale. En Allemagne, on apprend dès la maternelle, par des jeux, ce qu’est une entreprise. En France, au collège et même au lycée, l’entrepreneuriat est le grand oublié ! Cette “éducation” permettrait de développer “l’esprit d’entreprendre”. Elle permettrait aussi aux acteurs du monde entrepreneurial (banquier, comptable, expert…) de mieux comprendre les enjeux.

7. Réduire les délais de paiement. S’il existe des solutions d’affacturage pour de gros montants, mais que se passe-t-il pour le petits montants qui font cruellement défaut dans la trésorerie des TPE ? Alors pourquoi ne pas créer un organisme destiné justement à faire ces avances de trésorerie. De l’affacturage pour TPE ?

Evelyne Platnic-Cohen – Pdte de Booster Academy

8. Réduire les inégalités fiscales. Le taux de l’IS pour une PME est de 33%, celui des grands groupes du CAC 40 est de 8%, certains ne payant même pas d’IS. C’est une injustice totale. L’Etat doit arrêter d’aider ces grands groupes.

9. Rapprocher le monde de l’entreprise avec le monde politique, avec l’éducation nationale…

10. Un entreprise doit savoir “vendre”

Alain Wayser – Pdt Guard Industrie

11. Utiliser une partie des fonds  destinés à la formation, (+ ou – 30 Mds d’Euros)  pour  embaucher et former dans les PME  des chômeurs « non formés » aux métiers d’aujourd’hui. Cette mesure pourrait créer en deux ans, 1,5 millions d’euros. (voir ci dessous la réaction d’un de nos auditeurs)

Nicolas Doucerain. Auteur du livre : « ma petite entreprise a connu la crise », un livre qui vient de ressortir avec une version enrichie. Pdt de Solic

12. Arrêter de noter les dirigeants de PME à tort et à travers

Le dirigeant est noté par la Banque de France (NDLR : on sait maintenant à quoi la sert la Banque de France après l’arrivée de l’Euro)  à titre personnel et professionnel. Sur l’aspect professionnel, cela peut se comprendre, mais le coté personnel est extrêmement gênant. Si un client ne vous paye pas, met en difficulté  votre entreprise, le dirigeant risque de se voir supprimer carte bleu et chéquier personnels. Les candidats le savent-ils ? Cela vaut-il le coup de créer et d’entreprise ? Nos administrations n’ont-elles pas autre chose à faire ?

Hervé Lassalas : fervent défenseur de l’entrepreneuriat en France

13. Donner de « l’air » aux entreprises, les laisser respirer…

—–
Abraham Lincoln (propositions N°14) 
  • Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne
  • Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort
  • Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur
  • Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes
  • Vous ne pouvez pas aider les pauvres en ruinant les riches
  • Vous ne pouvez pas aider continuellement les hommes en faisant pour eux ce qu’ils pourraient faire eux-mêmes

15. La beauté d’une femme ne doit pas être un frein à son embauche 

Les jolies femmes seraient discriminées à l'embaucheLors du recrutement, les candidatures des femmes séduisantes seraient moins sélectionnées que les autres, selon une étude israélienne. En cause, préjugés, jalousie et suspicion.

Bûcheron : pire métier ! Ingénieur en informatique : meilleur métier ! Le top des meilleurs jobs… et les autres…

Publié le Mis à jour le

Les jobs en or… et les autres

Lu dans le Figaro Par Christine LagoutteC’est assez drôle finalement…

Selon une enquête américaine, le métier d’ingénieur informatique fait rêver, tandis que celui de bûcheron fait fuir les candidats.

Jeunes lycéens et étudiants en quête d’une future orientation professionnelle ou salariés à la recherche de votre reconversion, consultez le site deCareerCast.com. Vous y trouverez les 12 jobs en or plébiscités par les Américains, mais également ceux à éviter à tout prix en raison de leurs faibles perspectives de développement, des niveaux de rémunérations, du stress lié à la fonction ou encore de la qualité de l’environnement de travail.
Parmi les boulots à éviter à tout prix, outre-Atlantique, celui de bûcheron (dangereux, mal payé et en voie de disparition), d’éleveur de vaches laitières ou encore de soldat! Autres métiers qui ne font plus rêver, peut-être en raison de leurs mauvaises perspectives de recrutements dans les années à venir, celui de journaliste dans un quotidien ou de reporter radio…

Métiers de rêve

A l’inverse, le meilleur métier pour les Américains est celui d’ingénieur en informatique. La fourchette de salaire oscille entre 55 000 et 133 000 dollars, avec un niveau de rémunération moyen de 88 000 dollars. Quant aux perspectives d’embauches, elles sont importantes à court moyen terme. Parmi les autres «jobs de rêve», les actuaires ou les responsables des ressources humaines (dont les perspectives de développement sont supérieures à 20 % par an d’ici 2020) tiennent la corde. Ces postes correspondent-ils aux métiers qui font rêver les étudiants de ce côté-ci de l’Atlantique? Plusieurs enquêtes ont été réalisées au cours des dernières années sur ce sujet, avec des résultats parfois surprenants. Les 18-25 ans plébiscitent par exemple les métiers d’acteur, d’ambassadeur, de chanteur ou de pilote de ligne. Tandis que d’autres se voient en agent secret, écrivain à succès ou… top model.