« Démagogie fiscale » par Marc Albert CHAIGNEAU

Publié le

TRIBUNE LIBRE

Lorsque l’augmentation des taux d’imposition aboutit à une baisse de recettes, il me semblE que l’on est légitimement en droit de se demander quel est l’objectif véritable de cette augmentation.

Lorsque la suppression d’abattements, des réductions d’impôts, ont le même résultat, la même question se pose.

Dans plusieurs articles publiés, j’ai donné l’exemple de la réduction du taux de l’impôt sur les sociétés qui à 25 % avait rapporté plus qu’à 50 %. Ce phénomène n’est pas exceptionnel, il n’est même pas rare. Les raisons en sont simple, la principale en est même évidente : la fiscalité est conçue par le législateur sur l’incitation du ministère des finances « a posteriori », c’est-à-dire en considérant que toutes choses, notamment le comportement des contribuables, seront égales, alors que pour la plupart des assujettis, la fiscalité est considérée « a priori », comme un élément de gestion pris en compte dès l’élaboration de comptes prévisionnels, voir du projet d’exploitation.

Pour prendre un exemple simple et facilement compréhensible, l’augmentation de la taxation des plus values immobilières a des effets qui vont à l’opposé des objectifs prétendus. Ce type de taxation repose d’abord sur une fiction, qui est celle imposée par la valeur légale de la monnaie.

Lire la suite »

Publicités

A noter cette semaine… (18 au 22/6/2012)

Publié le Mis à jour le

NOUVEAU SUR CE BLOG : Quelques tweets ou petites phrases qui nous ont marqué cette semaine et qui devraient, certainement vous intéresser…

« Quand tout le monde accepte votre prix, c’est que vous n’êtes pas assez cher. » Michel Godet, économiste, prof au Cnam

« Une nation qui peut communiquer sans entrave se développera toujours plus vite qu’une nation inquiète de sa facture mobile » X.Niel, Pdt d’Iliad (free) 

Lu sur notre tweet

Étude de cas Nutella: 15% de leurs ventes attribuées à Facebook. 3.8 millions ont uniquement vu leur pub sur Facebook

Avec 39 membres l’équipe Aryault II est l’une des plus nombreuses de la Veme République.

44% des dirigeants de TPE/PME reconnaissent que la crise a fortement aggravé leur niveau de stress, et 41% leur moral.

C’était sur BFM (radio) Urban Football – Agence de Fab – Opsine

Publié le Mis à jour le

Ecoutez, ou réécoutez le Business Club de France des 16 et 17 juin 2012

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20120618_club_1.mp3]

Au sommaire :

Et les Dirigeants de PME 2012 sont… les créateurs d’UrbanFootball !

NICOLAS WARTER est l’invité de l’émission

Par Marion PERROUD, Chef d’Entreprise Magazine

Nos lecteurs et internautes ont décerné le titre de Dirigeants de PME 2012 à Nicolas Warter et Victor Augais, fondateurs d’UrbanFootball. Erwann Créac’h d’À l’aise Breizh et Geoffroy de Becdelièvre de PlanetVeo arrivent en deuxième et troisième positions.

Et les Dirigeants de PME 2012 sont… les créateurs d'UrbanFootball !

© (c) http://www.presswall.fr

De gauche à droite: Erwan Créac’h (A l’aise Breizh), Geoffroy de Becdelièvre (PlanetVeo), Victor Augais et Nicolas Warter (dirigeants d’UrbanFootball)

 


Nicolas Warter et Victor Augais d’UrbanFootball 

Nicolas Warter et Victor Augais, les deux têtes d’UrbanFootball, ont été sacrés Dirigeants de PME 2012. Leur concept de location de terrains de foot à cinq a séduit les lecteurs de Chef d’entreprise et les internautes de Chefdentreprise.com. Le trophée tant convoité leur a été remis lors d’une soirée spéciale organisée le 12 juin, au Pavillon Dauphine, à Paris.

Une consécration pour ces deux entrepreneurs qui ont ouvert leur premier terrain en 2005. Aujourd’hui, plus de 15 000 amateurs fréquentent leurs neuf centres français. Avec un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros en 2011 et une croissance de 30 % par an, Urbanfootball ne connaît pas la crise. Les fondateurs prévoient d’ailleurs l’ouverture de trois autres espaces d’ici fin 2012. Leurs forces ? Des implantations judicieuses à proximité des bureaux et universités et une diversification de leur offre (magasin, stages de foot, tournois, bar…). En plein dans le mille !
Lire le portrait qui leur est consacré.

  • Activité : Concept de football à cinq
  • Ville : Puteaux (Hauts-de-Seine)
  • Forme juridique : SAS
  • Dirigeants : Nicolas Warter, 36 ans, et Victor Augais, 35 ans
  • Année de création : 2005
  • Effectif : 70 salariés
  • CA 2010 : 5 M€
  • CA 2011 : 6,5 M€
  • CA 2012 (prévisionnel) : 8 M€
  • RN 2011 : NC

Urban Football : présentation du concept en vidéo

L’AGENCE DE FAB 

JACQUES SETBON est l’invité de l’émission

L’Agence de Fab remporte l’or dals catégorie développement durable. L’argent est attribué au groupe Antilopes et le bronze à Phone Services. Ils ont été récompensés lors d’une soirée qui s’est tenue le 12 juin 2012 au Pavillon Dauphine à Paris.

Les lauréats de la catégorie Développement durable sont…

© (c) http://www.presswall.fr

Cette entreprise spécialisée dans la signalétique et l’impression numérique s’engage de façon concrète et durable dans une démarche de développement durable. L’entreprise certifiée ISO 14001 et labellisée Imprim’vert mène de nombreuses actions. Ainsi, elle réalise un bilan carbone tous les deux ans depuis 2006. Par ailleurs, pour limiter la quantité de déchets que provoque son activité (par exemple, que faire des rebuts inutilisés ou des chutes de toiles ?), la PME a créé RecTex, une marque de sacs confectionnés à partir des morceaux de bâches inutilisés. Ces derniers sont transmis à un Esat (établissement de service et d’aide par le travail), qui gère la fabrication à proprement parler (découpe, couture, etc.). L’Agence de Fab a ainsi conçu 2 000 produits en un an. Ses pochettes zippées, besaces ou sacs de course sont vendus en moyenne au prix unitaire de 15 euros TTC,

L’Agence de Fab

  • ACTIVITÉ : Signalétique et impression numérique
  • VILLE : Clamart (92)
  • DIRIGEANT : Jacques Setbon
  • ANNÉE DE CRÉATION : 1999
  • EFFECTIF : 25 salariés
  • CA 2011 : 3,1 M€

OPSINE OPTICIEN LUNETIER 

HASSAN NANAI est l’invité de l’émission

Les lauréats de la catégorie Vente/Marketing/Communication sont…

Par Gaëlle JOUANNE,

Opsine remporte l’or, PTP Industry l’argent et Alise le bronze dans la catégorie Vente-Marketing-Communication des Trophées Chef d’Entreprise 2012. Présentation de leurs initiatives.

Les lauréats de la catégorie Vente/Marketing/Communication sont…

© http://www.presswall.fr

Les trois lauréats de la catégorie Vente-Marketing-Communication

Ce trophée vise à récompenser une PME dont la tactique de communication (publicité, relations presse…) ou l’approche commerciale sort des sentiers battus et a remporté de brillants résultats.

L’or est attribué à Opsine. En 2011, Opsine, réseau de vente de montures spécialisé dans la santé des yeux, a distribué 15 000 poivrons et 27 000 pommes aux passants qui se trouvaient à proximité de trois nouvelles boutiques. Objectif : asseoir le positionnement de la jeune enseigne auprès de prospects. La consommation de ce légume et de ce fruit, stickés pour l’occasion aux couleurs de la marque, protège contre certaines maladies oculaires. C’est le message véhiculé par les opticiens lors de l’opération de street-marketing. La PME s’est appuyée sur les restaurants et bars des quartiers concernés qui ont reçu un kit pédagogique et un fruit ou légume à disposer dans leurs établissements. Un poivron ou une pomme ont ainsi trôné sur 24 000 tables ! Budget moyen : 1 500 € HT par magasin. Résultat : +15 % de CA et une nuée d’articles de presse.

Opsine

  • Activité : optique et lunetterie
  • Ville : Paris (XVIIe arr.)
  • Forme juridique : SARL
  • Dirigeant : Hassan Nanaï, 35 ans
  • Année de création : 2009
  • Effectif : 20 salariés
  • CA 2011 : 3,5 M€

Des poivrons chez l’opticien !

La France conserve sa 1ère place européenne pour les implantations industrielles

Publié le Mis à jour le

La France conserve sa 1ère place européenne pour les implantations industrielles et résiste à la crise, mais se montre réticente à la mondialisation.

LES INVESTISSEURS INTERNATIONAUX CONFIANTS MAIS IMPATIENTS ENVERS LA FRANCE, ALORS QUE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS PROGRESSENT EN EUROPE MALGRE LA CRISE DE LA ZONE EURO.

L’absence de progression de l’attractivité de la France est incontestablement le résultat qui ressort de la 11ème édition du Baromètre Ernst & Young de l’attractivité du site France 2012, présentée à la World Investment Conference 2012 (20-22 juin 2012, à La Baule). La France passe de la 2ème à la 3ème place en matière d’implantations internationales en Europe. Elle est désormais devancée par l’Allemagne, derrière le Royaume-Uni, toujours en tête.

En 2011, le territoire français a attiré 540 nouveaux projets (562 en 2010, soit une baisse de 4%), quand son voisin allemand en a enregistré 597 (560 en 2010, soit une hausse de 7%, un nombre qui a doublé en 5 ans). En termes d’emplois, ces projets représentent pour la France 13 164 créations de postes (contre 14 922 en 2010, soit une baisse de 13%).

Si ce changement notable marque l’avantage concurrentiel pris par l’Allemagne, notamment auprès des investisseurs des BRIC (69 implantations outre-Rhin contre 23 en France en 2011), l’autre résultat surprenant – et encourageant – de ce Baromètre concerne l’industrie. A contre-courant d’une appréhension exagonale souvent fataliste, la France s’impose comme la 1ère destination européenne pour les implantations industrielles avec 170 unités de production annoncées par les investisseurs étrangers. Ces projets assurent à eux seuls 60% des emplois générés par les investissements internationaux au bénéfice de l’économie française. L’attractivité industrielle de la France est corroborée par une large majorité (68%) des 205 investisseurs interrogés, qui considèrent qu’une ré-industrialisation du pays est possible.

Lire la suite »

TIC Valley : l’union fait la force à Toulouse

Publié le

La TIC Valley, implantée dans le Sud-Est Toulousain (à Labège), fédère et regroupe un ensemble de start-up dans le domaine des TIC, autour de valeurs et d’ambitions communes.

L’objectif : réunir des start-up pour optimiser leur potentiel de réussite.

Aujourd’hui, la TIC Valley c’est : 15 entreprises, plus de 300 collaborateurs, 20 millions d’€ levées par les entreprises membres.

En juillet, la TIC Valley aménagera dans un nouveau bâtiment baptisé « E-volution », de 5 000 m2. Nouveaux locaux, nouvelles ambitions!Dossier de presse : TICVALLEY-DP010612

 

Tribune libre : Maxence Petit, Co-fondateur de Sonalto : « M. Le Président, soyez entrepreneur »

Publié le

Le Blog N°1 des entrepreneurs qui font la bouger la France a choisi de publier cette tribune libre. Et vous qu’en pensez-vous ?

Monsieur le Président, soyez entrepreneur !

Bientôt 3 millions de chômeurs…On en parle beaucoup mais on ne fait pas grand-chose. On parle des employés, de leurs conditions de travail, des bas salaires, de la précarité, des délocalisations  notamment en Chine, responsable de tous nos maux ! Mais jamais des employeurs. Ou plutôt « si », quand il s’agit de trouver des responsables à la situation actuelle. On focalise l’opinion sur quelques odieux dirigeants de sociétés souvent en position dominante sur leurs marchés,  qui se paient des fortunes alors même qu’ils licencient à tour de bras pour satisfaire leurs actionnaires.

Il faut casser l’image fausse : « Les patrons, tous pourris » ! Peut-on reconsidérer le rôle que jouent ces hommes et ces femmes qui chaque année créent près de 200 000 entreprises en France ? Lorsqu’il licencia près de 600 ouvriers en 1985, André Mulliez, Fondateur d’Auchan, triste de la situation est parti d’un constat simple : Pour créer des emplois, créons des employeurs. Le réseau Entreprendre est alors né.  Près de 10 000 chefs d’entreprise bénéficient de cette initiative. C’est un bon début à appuyer.

A l’heure des grandes promesses, il serait peut-être temps, Monsieur le Président, d’apporter du concret dans vos propositions. Il est plus efficace électoralement de parler des salariés : ils sont plus nombreux, j’en conviens. Mais l’heure est venue de déniaiser le débat et de prendre le problème à sa racine ?

Comment justifier qu’une jeune entreprise qui démarre et génère peu de résultat, soit traitée de la même façon qu’une multinationale, qui par ailleurs a souvent les moyens de contourner ses obligations fiscales, légales et même commerciales ? Comment accepter que l’argent des Français confié aux banques serve à quelques rigolos de la city pour faire joujou plutôt qu’à financer les projets sérieux de futurs employeurs? Comment tolérer que des responsables d’organismes publiques d’aide à l’innovation demandent de revenir les solliciter le jour où vous serez rentables, mais pas avant ?

A l’heure où l’on parle du modèle allemand avec ses PME performantes, n’est-il pas temps d’arrêter en France de se focaliser sur ce qu’on appelle nos fleurons nationaux pour favoriser les petites entreprises, seules capables de changer la situation économique et sociale.

Entreprendre, Monsieur le Président, c’est analyser les défauts du passé et tenter de trouver les solutions pour améliorer le futur. Alors soyez entrepreneur et aidez-nous à l’être !

Maxence Petit,
Co-fondateur de Sonalto

Biographie de Maxence Petit
Après une école de commerce (ISG) et un début de carrière en capital investissement et audit, Maxence Petit lance à 26 ans Sonalto avec Louis Blohorn en 2010. Sonalto est une jeune start-up innovante qui fabrique, importe et distribue des assistants d’écoute.

C’était sur BFM (radio): Le Puy du Fou

Publié le Mis à jour le

Ecoutez, ou réécoutez le Business Club de France des 16 et 17 juin 2012

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20120618_club_1.mp3]

Au sommaire :

Créé en 1977 par Philippe de Villiers, le Puy du Fou est devenu le « Parc préféré des Français » (étude IFOP juillet 2011).

Philippe de Villiers vient justement de publier Les Secrets du Puy du Fou, qui dévoile les coulisses du parc et de son histoire. (éditions Albin Michel)

Le Puy du Fou en chiffres:

  • 51 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011
  • 130 salariés à l’année et 3200 bénévoles
  • 10 millions de visiteurs à date – 1,5 million de visiteurs en 2011, 5% de plus qu’en 2010
  • 3 500 emplois créés dans la région
  • plus de 50 hectares
  • 260 millions investis pour son développement

L’une des principales forces du Puy du Fou est d’être un GIE (Groupement d’intérêt Économique ) porté par une association loi 1901. Le Puy du Fou ne compte aucun actionnaire et ne perçoit pas un centime d’argent public.

Points clés de 2012

  • La cinéscénie fête ses 35 ans cette année
  • Le parc a reçu à Los Angeles le Thea (Themed Entertainment Attraction) Classic Award (« Oscars » de l’industrie du divertissement mondial) du plus beau parc thématique du monde. 1erparc à thème français récompensé par ce trophée.
    —–

NOUVEAU SPECTACLE, consacré à LA FONTAINE

[dailymotion xqr7sz]