« Les salariés passent en moyenne 3 semaines par an en réunion, plus du double pour les cadres… »

Publié le Mis à jour le

→Lu sur BFM Business.com Extraits 

Une étude OpinionWay parue ce mardi dénonce la tendance à multiplier les réunions stériles en entreprises, et le manque cruel d’autonomie des salariés, même cadres.

reunion2Les salariés passent en moyenne trois semaines par an en réunion, plus du double pour les cadres, mais ces réunions, très nombreuses, sont loin d’être toujours productives, selon une étude publiée mardi qui pointe aussi la « faible autonomie » des salariés, même cadres, sur leur charge de travail.


Étude réalisée par OpinionWay du 3 au 19 avril 2017 auprès de 1012 salariés d’entreprises de 500 salariés et plus (méthode des quotas) dans des secteurs économiques variés, les répondants passent en moyenne 4,5 heures par semaine en réunion, soit 3,4 semaines par an, et plus du double (6,2 semaines) pour les cadres.

Ni ordre du jour, ni objectif

Mais à peine plus de la moitié (52%) de ces réunions sont considérées comme productives. Environ 18% des salariés déplorent qu’il n’y ait « pas d’ordre du jour » ou « d’objectif clairement défini » et 26% ne voient pas la nécessité de leur présence à ces réunions. Pourtant, 75% des mêmes répondants déclarent ne pas avoir la possibilité de décliner l’invitation et de ne pas y participer.

Reunions

Résultat, plus de 4 salariés sur 10 (44%) utilisent leur smartphone ou leur ordinateur pour faire autre chose pendant ces réunions, selon l’étude. Ils consultent alors leurs courriels (57%), en envoient (43%), travaillent leurs dossiers (40%) ou consultent internet (22%) tandis que 46% disent prendre des notes sur le contenu de la réunion.

L’étude indique également que « seule 1 réunion sur 4 aboutit la plupart du temps à une prise de décision », selon les salariés qui sont seulement 33% à considérer que, lorsque des décisions sont prises, elles le sont « au plus près du terrain ».

Lire la suite sur BFMBusiness.com

JULIE DESK : une levée de fonds de 2,5 M€ pour séduire les grands patrons. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

juliedeskAu Business Club de FranceLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio

 

→ Diffusion : samedi 10/6/2017 à 7h | dimanche 11/6/2017 à 14h


TALK 1: MILIBOO, entreprise de mobilier « très technologique »

TALK 2: AB TASTY veut devenir la « colonne vertébrale » de l’optimisation en ligne

TALK 3 : JULIE DESK : 300 patrons d’ETI l’ont déjà adoptée!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 3 : JULIE DESK, avec Julien Hobeika, président cofondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview: [audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20170610_club_2.mp3]

juliedeskUn dirigeant d’entreprise passe en moyenne 1/2 journée par semaine à organiser son agenda. Le meilleur moyen de résoudre le problème est de recruter un assistant. Mais tout le monde ne peut pas se permettre cette dépense. Julie Desk est une assistante personnelle abordable et haut de gamme qui s’occupe de vos rendez-vous et de l’organisation de votre agenda.

 


ReunionsÀ propos des réunions, les salariés passent en moyenne 3 semaines par an en réunion…

Voir article ICI

 

 


Julie Desk, l’assistante virtuelle à Intelligence Artificielle.

Julie est un nouveau genre d’employé à Intelligence Artificielle qui gère automatiquement l’agenda professionnel de son utilisateur : Julie planifie, organise, annule, crée des événements professionnels, envoie des invitations… Grâce à un algorithme d’apprentissage, Julie s’adapte aux préférences et habitudes de l’utilisateur.

Pour déléguer une tâche à Julie, il suffit de la mettre en copie des emails. Julie échange ensuite avec le ou les interlocuteur(s) en question et planifie les rendez-vous en se basant sur le calendrier et les préférences de l’utilisateur. Ce dernier est toujours en copie, pour rester informé des possibles changements. Julie remplit automatiquement son agenda.

« Le service est aujourd’hui automatisé à 95%, même si nous conservons un pool de superviseurs humains pour les cas les plus complexes », confie Julien Hobeika. Cette supervision humaine est pour lui une force et un gain de confiance auprès des clients, pour lesquels la valeur ajoutée se situe en grande partie dans l’assurance qu’ils vont gagner du temps et pas en perdre (avec des échanges à rallonge ou des rendez-vous mal pris).

Disponible en français et en anglais

PRIX: abonnement à la licence coûtant entre 100 et 200 euros par personne et par mois.

14486860-je-suis-julie-desk-votre-assistante-personnelle-et-virtuelle.jpg

CLIENTS

300 patrons d’ETI et de grands groupes dans l’assurance, la banque, le retail, les spiritueux, notamment Mazars…« Nous menons actuellement une expérimentation avec une équipe parisienne de la Société Générale », révèle Julien Hobeika.

LES CHIFFRES CLÉS DE JULIE DESK

  • Activité: conception d’une assistante personnelle virtuelle
  • Date de création: 7 mai 2013
  • Siège social: Paris (75)

L’HISTOIRE DE JULIE DESK

Créé par 3 diplômés de Polytechnique

Ils avaient développé au départ une application permettant d’organiser des sorties entre amis, en 2013, avant de pivoter l’année suivante vers l’idée d’une assistante personnelle dédiée au monde professionnel. « Nous étions convaincus qu’il fallait enlever le plus de frictions possibles pour l’utilisateur, pour reproduire l’expérience d’une véritable assistante », explique Julien Hobeika, CEO de l’entreprise.

La première année, les fondateurs testent le concept et fournissent eux-mêmes le service en répondant aux emails. « Nous avons rapidement intéressé des clients à l’international, détaille le dirigeant. Comme nous étions trois, nous pouvions faire les trois-huit pour garantir la continuité du service. » Une fois l’intérêt du marché confirmé, ils se lancent dans l’automatisation du service et finalisent une première levée de fonds de 200 000 euros à l’été 2015. Elle est complétée en mars 2016 par 600 000 euros supplémentaires.

Julie-Desk-3.jpg

L’ACTUALITÉ DE JULIE DESK

Julie Desk, l’assistante à Intelligence Artificielle, lève 2,5 millions d’euros auprès de SIDE Capital, Entrepreneur Ventures et SaaS Lab

Grâce à cette levée de fonds, Julie Desk va poursuivre ses investissements dans l’Intelligence Artificielle, avec pour but de doubler la performance et la qualité de ses algorithmes dans les 12 prochains mois. L’objectif principal consiste à intensifier son appropriation au sein d’entreprises de taille intermédiaire et de grands comptes.

La start-up travaille déjà avec des grands groupes de l’assurance, de la banque, du retail, des spiritueux.

Avec les fonds levés, la start-up, qui n’a pas de concurrent direct en France, va accélérer son déploiement, d’abord au Royaume-Uni puis, d’ici à deux ans, aux Etats-Unis face à des concurrents comme X.ai et Clara Labs.

Sur le plan technologique, « on va se concentrer en priorité sur l’intégration de notre assistante virtuelle, qui est pour l’instant uniquement utilisable sur Exchange/Outlook, avec Skype for Business et de nouveaux systèmes de salle de réunion », précise le président de Julie Desk. « On va aussi se focaliser sur les exigences de sécurité des grands comptes. L’obtention de la certification ISO 27001 nous permettra de montrer patte blanche à nos interlocuteurs des directions IT », estime-t-il… (Les Echos)

PAS PEUR DE GOOGLE

Questionné sur l’hypothétique concurrence de géants comme Google ou Microsoft, qui cherchent à imposer leurs propres assistants personnels complètement autonomes, Julien Hobeika se montre confiant. « Notre force est d’être spécialisé sur un segment de marché bien défini. Google ou Facebook visent beaucoup plus loin avec leurs ‘moonshots’, mais cela veut aussi dire qu’il leur faudra 10 ans avant d’avoir un produit. » Il veut aussi croire que cette expertise les rendra intéressants auprès des géants en question.

La problématique du besoin grandissant en ressources humaines qu’entraînera le succès du service ne l’effraie pas non plus. « Même aujourd’hui, pour des besoins ponctuels, nous pouvons faire appel à des entreprises spécialisées dans ce type de missions, sans avoir à recruter nous-mêmes. De plus, même les grands éditeurs comme Google utilisent une supervision humaine pour leurs services, il n’y a pas de recette miracle ». (L’Usine Digitale)

AB Tasty lève 17 M$ pour se développer aux Etats-Unis. C’était au prochain Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

abtasty-logoAu Business Club de FranceLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio

 

→ Diffusion : samedi 10/6/2017 à 7h | dimanche 11/6/2017 à 14h


TALK 1: MILIBOO, entreprise de mobilier « très technologique »

TALK 2: AB TASTY veut devenir la « colonne vertébrale » de l’optimisation en ligne

TALK 3 : JULIE DESK : 300 patrons d’ETI l’ont déjà adoptée!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2 : AB TASTY, avec Rémi Aubert, président cofondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview: [audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20170610_club_1.mp3]

abtasty-logo

L’ACTIVITÉ D’AB TASTY

Améliorer leur taux de conversion en ligne, un enjeu crucial pour les entreprises

En quelques années, AB Tasty a su s’imposer comme leader européen sur le marché de l’optimisation des conversions, devenue un enjeu majeur pour les acteurs web et mobile.

AB Tasty aide les équipes marketing à accroître leurs ventes en ligne en leur donnant accès à une plateforme all-in-one pour comprendre les parcours utilisateurs et agir directement sur leur expérience de navigation via l’A/B testing et la personnalisation.

Cette plateforme agile et facile d’utilisation permet d’améliorer en continu l’expérience utilisateur sans faire appel aux services techniques pour tout développement sur les sites web, mobile et apps.

abtasty-for-app_testing

« Notre plateforme permet très simplement de rentabiliser les coûts d’acquisition : chaque internaute devient source de revenu. En premier lieu, grâce à sa technologie qui analyse des milliers de parcours clients, AB Tasty permet de comprendre les comportements des internautes, les points de frictions, les abandonnistes…. pour en tirer des axes d’amélioration du site internet. Dans un second temps, la technologie de testing et de personnalisation permet de travailler en temps réel sur les comportements pour mener à plus d’achats.

La philosophie de notre outil se résume à « soit je gagne, soit j’apprends » : soit l’internaute convertit, soit il est source d’information » explique Alix de Sagazan, co-fondatrice d’AB Tasty.

AB Tasty ne cesse d’innover grâce à une équipe R&D performante

Depuis sa création, AB Tasty dédie plus de 30% de ses effectifs à l’équipe R&D constituée en partie de Data Scientists.

abtasty-for-app_update« Notre vision est de faciliter au maximum la réflexion de nos clients en leur mettant à disposition un « bouton magique » qui optimise en continu le site internet, sans intervention humaine : l’outil comprend en temps-réel les parcours utilisateurs, propose des versions alternatives et identifie les segments d’internautes à qui il faut les adresser, tout cela de manière automatique. Nous y travaillons depuis longtemps et nous savons que le marché n’attend que ça. » précise Rémi Aubert, CEO et co-fondateur d’AB Tasty.

Le futur du marketing s’appuiera certainement sur des processus automatisés qui permettront aux marques de fournir des expériences utilisateurs pertinentes et engageantes, sans pour autant en sacrifier l’authenticité », dit Reza Malekzadeh, General Partner chez Partech Ventures.

L’ACTUALITÉ D’AB TASTY

  • 31 mai 2017 – AB Tasty confirme son succès sur le marché US et lève 17 millions de dollars pour devenir la « colonne vertébrale » de l’optimisation en ligne.

AB Tasty, leader européen du testing et de la personnalisation, annonce une nouvelle levée de fonds de 17 millions de dollars auprès de Korelya Capital et Partech Ventures, ainsi qu’auprès de ses fonds historiques : Xange Private Equity (Siparex) et Omnes Capital. Cela vient s’ajouter aux 7 millions de dollars levés en 2014 et 2016 avec ces deux acteurs.

  • INTERNATIONAL

AB Tasty confirme son succès aux Etats-Unis

AB Tasty s’est installé fin 2016 sur le continent américain. Cette nouvelle levée de fonds va lui permettre d’accélérer son développement commercial sur ce marché : l’équipe de New York compte d’ores et déjà 4 collaborateurs et va bientôt s’étoffer, grâce au recrutement d’une quinzaine de personnes courant 2017. AB Tasty a déjà séduit une vingtaine de clients dont Ashley Furniture, Competitor group, Exclusive Concept, Pierre Fabre, et ambitionne de signer 80 nouveaux contrats courant 2017 !

LES CHIFFRES CLÉS D’AB TASTY

  • Activité: leader européen sur le marché de l’optimisation des conversions
  • Date de création: 2011
  • Siège social: Paris
  • CA: NC – Croissance supérieure à 100% par an
  • Depuis 2013, AB Tasty a réalisé une croissance de 929% de son chiffre d’affaires.
  • Effectif: 120
  • 6 bureaux :Paris, Londres, Cologne, Madrid, Sydney et New York.
  • Plus de 450 CLIENTS en France et à l’international, comme Voyages-SNCF, Cdiscount, La Poste, Carrefour, PSA, Sephora, La Redoute, Mercedes, Jaguar, Leroy-Merlin, McDonald’s, ShowroomPrivé, La Maif, Center Parcs, Thomas Cook… réparties dans environ 50 pays.
  • 8 milliards de visiteurs testés
  • AB Tasty a reçu en 2016 le prix Technology Fast50 et Deloitte / In Extenso qui récompense les entreprises technologiques affichant la plus forte croissance au cours des quatre dernières années.
  • En 2017, la startup prend la 4ème place du classement Great Place to Work des entreprises de moins de 500 salariés.

L’HISTOIRE D’AB TASTY RACONTÉE PAR ALIX DE SAGAZAN

« En 2009, je travaillais avec mon associé dans une agence d’acquisition de trafic sur le web. On était très frustrés de voir que nos campagnes ne transformaient pas à cause de sites mal optimisés ou de mauvais parcours clients…On a donc décidé de lancer une entreprise de conseil, Liwio, spécialisée dans la conversion web. Peu à peu, l’idée d’un outil simple de testing et d’optimisation nous est venue, discipline qui était vue comme technique, complexe et longue – on avait envie de simplifier la vie à nos clients e-marketeurs ! Ce qui est génial, c’est que notre activité de conseil nous a permis de faire une étude de marché, de comprendre les besoins et de construire notre outil avec nos clients. Après quelques mois de bêta et un accueil très favorable du marché, AB Tasty est né ». (Frenchweb)

Miliboo s’envole à l’international. C’était prochain Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

 

Capture d’écran 2017-06-06 à 15.21.35.pngAu Business Club de FranceLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio

xxx

xxxx

→ Diffusion : samedi 10/6/2017 à 7h | dimanche 11/6/2017 à 14h


TALK 1: MILIBOO, entreprise de mobilier « très technologique »

TALK 2: AB TASTY veut devenir la « colonne vertébrale » de l’optimisation en ligne

TALK 3 : JULIE DESK : 300 patrons d’ETI l’ont déjà adoptée!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2: MILIBOO, avec Guillaume Lachenal, président fondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview : [audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20170610_club_0.mp3]

Capture d_écran 2017-06-06 à 15.21.35Depuis son origine, Miliboo maitrise l’ensemble de la chaîne de valeur, du design à la vente en passant par la fabrication et le stockage. C’est l’une des rares enseignes à n’avoir aucun intermédiaire, ni de distributeur.

Avec sa Milibootik ouverte en 2014 au plein cœur de Paris, Miliboo révolutionne les tendances d’achats avec sa première boutique de mobilier connecté au monde. La Milibootik invite ses clients à imaginer leur intérieur en 3D notamment grâce à son partenariat avec HomeByMe qui lui permet de s’immerger complétement dans la création pour consulter son espace sur sa tablette et la partager sur ses réseaux sociaux.

« Miliboo est avant tout une entreprise très technologique », Guillaume Lachenal, CEO

Pour ne pas se laisser manger par ses concurrents (des pure players et des mastodontes du meuble), l’e-marchand mise sur la technologie. Dernière initiative en date : un partenariat avec Dassault Systèmes pour proposer à ses clients une expérience en réalité virtuelle.

Guillaume Lachenal : Lorsque nous avonss lancé Miliboo il y a dix ans, il n’y avait que deux ou trois petits acteurs, des microsociétés comme nous. Tous les grands mastodontes du meuble ne croyaient pas au e-commerce.

LES CHIFFRES CLÉS DE MILIBOO

  • Activité: pure-player du mobilier contemporain
  • Date de création: 2007
  • Lieu: Chavanod (74) avec un entrepôt de stockage à Fos-sur-Mer (13)
  • CA: 15,4 M€ – En 2016: 14,2 M€, en hausse de 38% sur un an: Miliboo double son chiffre d’affaires tous les deux ans
  • Effectif: 50
  • Plus de 2 500 références commercialisées en marque propre. Les meubles sont conçus en France et fabriqués en Asie ou en Europe de l’Est.

  • Plus de 101 000 produits livrés

Capture d’écran 2017-06-06 à 15.23.49.png

COMMENT VOUS DIFFÉRENCIEZ-VOUS ?

G. L. : L’immense différence, c’est que nous avons fait le choix de stocker tous nos produits (environ 2300 références, ndlr). C’est très lourd au niveau logistique mais cela nous permet d’expédier une commande le jour-même, si le produit est acheté avant 15h. Nous avons dû réinventer la façon dont les meubles étaient fabriqués et nous sommes allés jusqu’à fabriquer nos propres machines de production. (L’Usine Digitale)

CLIENTS

  • Miliboo compte plus de 190 000 clients
  • 6,1 millions de visiteurs uniques en 2016


CROISSANCE

  • Miliboo a doublé son chiffre d’affaires tous les 2 ans sur les 5 dernières années, uniquement par croissance organique.
  • L’essentiel du chiffre d’affaires (85%) est réalisé par le biais du site Internet décliné en plusieurs langues.

INTERNATIONAL

  • 85% de son activité dans l’Hexagone et couvre déjà 7 autres pays européens (Espagne, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Suisse, Belgique et Luxembourg).

DISTRIBUTION

  • Miliboo, utilise aussi de manière sélective des places de marché (comme La Redoute ou Rue du Commerce), essentiellement dans le but d’accroître sa notoriété (les produits étant commercialisés exclusivement sous marque Miliboo).

ACTUALITÉ

  • Miliboo fête ses 10 ans
  • Miliboo a lancé EKKO, le premier miroir connecté, conçu comme une plateforme multimédia interactive. Ce produit a reçu le prix « Innovation Award » au CES de Las Vegas. Désormais, Miliboo s’associe à Boulanger pour distribuer EKKO.

Le miroir connecté doit permettre de remplacer l’utilisation de notre smartphone qui n’a rien à faire dans une salle de bains. L’utilisateur peut accéder à de l’information, se connecter à son compte Facebook, écouter la radio ou encore visualiser des tutos de maquillage.

Pour ça, pas besoin de cliquer avec ses doigts plein de savon. Des capteurs disposés sur les côtés servent de télécommande. “C’était un challenge parce qu’on voulait un objet beau et surtout accessible, or il y a un paquet impressionnant de technologie à l’intérieur“, reconnaît Guillaume Lachenal qui annonce un prix de vente à 399 dollars.

Le miroir connecté sera commercialisé à partir de mai. Nous ne nous attendions pas à rencontrer un tel succès. Je ne peux pas vous dévoiler le nombre de précommandes mais nous en avons enregistrées suffisamment pour devoir repenser notre capacité de production afin d’apporter plus d’agilité dans le circuit d’approvisionnement. Les sous-ensembles seront fabriqués à l’étranger mais l’intégration se fera en France pour que nous puissions être agiles et travailler avec des niveaux de stocks bas.

  • Nous travaillons aussi sur un canapé dont l’accoudoir est entièrement tactile pour pouvoir contrôler la télévision, la musique. Nous avons déployé une démonstration dans notre boutique parisienne pour recueillir les avis de nos clients.
  • La marque emblématique de l’ameublement s’exporte aujourd’hui à l’international et ouvrira une deuxième boutique connectée à Lyon au mois de Juin.

Miliboo réalise la majeure partie de son activité dans l’Hexagone et couvre déjà plusieurs pays en Europe qui représentent plus de 15% de son activité.

Aujourd’hui la marque poursuit activement son développement à l’international annonçant son lancement commercial en Allemagne pour faire découvrir sa gamme de produit et son expérience shopping connecté.

La marque compte poursuivre un développement rapide dans les pays d’Europe où ils sont déjà présents, avec notamment le maintien d’une pression marketing en France et un renforcement de la présence en Espagne et en Italie. Miliboo veut démarrer ses ventes au Royaume-Unis, le plus vaste marché européen, mais aussi lancer en « test » son aventure au Etats-Unis via des places de marché afin de limiter les investissements.

Pourtant, reconnaît G. Lachenal, pour s’implanter aux Etats-Unis, il faut arriver armé. “La concurrence en ligne est très importante, les prix sont cassés et le rôle du service client est bien plus important qu’en France. Ici, les clients peuvent commander plusieurs meubles et les renvoyer sans frais, sans aucune raison. Ce ne sont pas du tout les mêmes habitudes de consommation“.

Lu dans la presse mais ne figure pas dans le DP??? — > Pari tenu: depuis septembre dernier, Miliboo Corp est installé à New York, et dispose d’un entrepôt à Atlanta. “Pour le moment, c’est un petit investissement pour mesurer l’appétence du marché“, explique Guillaume Lachenal.

L’entreprise a déjà passé des accords de distribution avec des plateformes de vente incontournables: Amazon, Etsy et Hayneedle. Les meubles sont les mêmes qu’en Europe et n’ont subi aucune transformation pour le marché américain: “Nos produits sont originaux, on ne les trouve nulle part ailleurs“, précise Guillaume Lachenal. (Frenchmorning)

  • 31 mai 2017 – Miliboo s’envolait de plus de 30% mercredi après-midi (+32,2% à 3,45 euros à 15h15) dans des volumes historiquement élevés, avec déjà 145 000 titres échangés, soit 3% du capital du spécialiste du mobilier contemporain sur Internet. (Tradingsat)

MARCHÉ ET OBJECTIFS

Sur un marché de vente de meubles sur Internet de 1,7 milliard d’euros en 2014 en France, Miliboo fait figure encore de petit acteur face à Delamaison (45 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2013), Made in Design (20 millions d’euros en 2013), Vente-unique (57 millions d’euros en 2014), Made (60 millions en 2014) ou Home 24 (160 millions d’euros en 2014). Mais l’ambition de Guillaume Lachenal est de devenir le leader européen dans 5 à 10 ans.

 

Mardi bonheur, 6 juin !

Publié le Mis à jour le

Le soleil a disparu en ce début de semaine, mais voici de quoi le faire revenir!

pourquoi-le-ciel-est-il-bleu.jpg

LE MORAL DES MÉNAGES AU PLUS HAUT DEPUIS 2007!

Les dépenses de consommation ont rebondi en avril après deux mois de recul. Cet indicateur, publié par l’Insee, est établi à partir de questions divisées en deux grandes catégories: l’une portant sur la situation personnelle des ménages, l’autre sur leur perception de l’évolution économique en général.

En savoir plus


AB TASTY lève 17 MILLIONS DE DOLLARS  et conquiert les ÉTATS-UNIS

AB Tasty, leader européen du testing et de la personnalisation, annonce une nouvelle levée de fonds de 17 millions de dollars auprès de Korelya Capital et Partech Ventures, ainsi qu’auprès de ses fonds historiques : Xange Private Equity (Siparex) et Omnes Capital. Cela vient s’ajouter aux 7 millions de dollars levés en 2014 et 2016 avec ces deux acteurs.


PARIS-LONDRES en VOITURE VOLANTE…

Le Pégase est la première «voiture volante» universelle, et elle est FRANÇAISE!. Elle peut décoller et atterrir sur tous terrains, conformément à la réglementation ULM.


…ET DES TAXIS VOLANTS SUR LA SEINE! SEA BUBBLE lève 10M€

Quelques mois après avoir bouclé un tour de table de 3 millions d’euros, SeaBubbles annonce avoir réalisé une nouvelle levée de 10 millions d’euros auprès de l’assureur Maif. La startup doit développer un deuxième prototype de bulle volant sur l’eau, à haute vitesse cette fois.

xxxx


LES DÉLAIS DE PAIEMENT se sont RACCOURCIS au 1ER TRIMESTRE

Nouveau signe de l’embellie économique: les délais de paiement se sont encore -légèrement- raccourcis au 1er trimestre. Selon cette étude menée par la société de recouvrement Intrum Justitia, jamais les entreprises n’ont payé aussi vite leurs factures. 46 jours en moyenne. Soit deux jours de moins que l’an dernier.

xxxx


BIENTÔT LES VACANCES! 40% DES FRANÇAIS LÈVENT LE PIED

unnamed (1)

unnamed (2).png

Du synopsis à la diffusion: les coulisses du cinéma. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

image.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio

xxx

→ Diffusion : samedi 3/6/2017 à 7h | dimanche 4/6/2017 à 14h


TALK 1: LES 2 MARMOTTES inventent la tisane prête à boire

TALK 2: CRYO PUR reçoit la visite de Nicolas Hulot et Edouard Philippe

TALK 3 : Production, distribution, financement: le cinéma pour les nuls!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2: CONNECTIC STUDIOS, avec Guillaume Tobo, producteur et comédien

image

Quelques jours après la clôture du Festival de Cannes, et à l’occasion de la sortie du film Departure, de Guillaume Tobo, penchons-nous sur la production de cinéma.

  • Qui finance, qui produit?
  • Comment trouver un distributeur?
  • Tournage, montage: comment ça se passe?

Le comédien et producteur Guillaume Tobo reviendra avec nous sur ces points clés des coulisses du cinéma.

image.jpgGuillaume Tobo a démarré sa carrière comme acteur en France et en Grande-Bretagne. Au cinéma et à la télévision, il a travaillé avec Jean Rouch, Laurent de Bartillat, Pascale Dallet, Rafael Lewandowski, Jérémie Leloup, Richard Curtis (UK), Ben Hopkins (UK), Mehreen Saigol (UK) et au théâtre avec le Ballatum Théâtre, Christian Rist, L’Attroupement 2, Marc Feld, Martin Charnin (UK), John Wright (UK), Declan Donnellan (UK) (…).

Entretemps il a l’opportunité de travailler avec Humbert Balsan et d’être en charge pour la TV du festival de Cannes de la production d’un magazine quotidien sur le Marché du film. De retour en France, il crée un laboratoire de recherche théâtrale hébergé au Théâtre National de l’Odéon. Il se dirige ensuite vers la mise scène et fonde la compagnie BordCadre au sein de laquelle il produit une douzaine de spectacles avec le soutien des institutions françaises et britanniques.

Fin 2010, il se tourne vers la production cinématographique et crée Connectic Studio pour y développer ses projets audiovisuels ou ceux des artistes dont il se sent proche. A l’été 2012, il signe le premier long-métrage d’un jeune réalisateur britannique tourné intégralement en France en 2014. Le film est achevé depuis le 15 juin 2015 et est actuellement présenté dans les festivals.

CRYO PUR lance le BioGNL, carburant sans impact environnemental. C’était dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logocryopurLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio

xxx

→ Diffusion : samedi 3/6/2017 à 7h | dimanche 4/6/2017 à 14h


TALK 1: LES 2 MARMOTTES inventent la tisane prête à boire

TALK 2: CRYO PUR reçoit la visite de Nicolas Hulot et Edouard Philippe

TALK 3 : Production, distribution, financement: le cinéma pour les nuls!

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2: CRYO PUR, avec Denis Clodic, président fondateur et Alexandre Heraud, associé chez Xerys Gestion

logocryopurCryo Pur est spécialisée dans la conception, la fabrication, l’installation et la maintenance de systèmes d’épuration cryogénique du biogaz et de liquéfaction du biométhane.

Composée d’une équipe internationale d’ingénieurs, de chercheurs et de techniciens, Cryo Pur est reconnue pour son excellence scientifique et la conception industrielle de solutions techniques à haute valeur ajoutée pour ses clients. Cryo Pur place l’innovation technologique au cœur de son développement.

Denis Clodic, président fondateur, est aussi co-lauréat du prix Nobel de la Paix 2007, directeur de recherche du centre Énergétique et Procédés de Mines ParisTech pendant 18 ans. 

Pour écouter ou réécouter l’émission : 

000028695_imageArticlePrincipaleLarge

DISTINCTIONS

lauréate du Trophée de l’Innovation à ExpoBiogaz en 2015, Ambassadrice de la French Tech lors de la COP 21, lauréate du Biogaz d’Argent à Biogaz Europe en 2016 et enfin lauréate, avec ses partenaires (SUEZ, ENGIE et IVECO), du Grand Prix Stratégies Logistique de l’Innovation Durable en 2016.

LEXIQUE

  • MÉTHANISATION: Processus de transformation des déchets organiques en biogaz.
  • BIOGAZ: Gaz produit par méthanisation des déchets organiques, composé principalement de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2), et d’impuretés et autres composés indésirables, comme l’eau, le sulfure d’hydrogène (H2S), les siloxanes, les COV, l’azote et l’oxygène.
  • ÉPURATION: Processus de traitement du biogaz pour le transformer en biométhane.
  • BIOMÉTHANE: Le biométhane est un gaz composé presque exclusivement de méthane. Il est obtenu par l’épuration du biogaz.
  • BIO-GNC: Gaz Naturel Comprimé produit à partir de biométhane.
  • BIO-GNL: Gaz Naturel Liquéfié produit à partir de biométhane.
  • GNV: Gaz Naturel Véhicule produit à partir de gaz naturel (fossile).
  • GNC: Gaz Naturel Comprimé produit à partir de gaz naturel (fossile).
  • GNL: Gaz Naturel Liquéfié produit à partir de gaz naturel (fossile).

LES POINTS FORTS DE CRYO PUR

  • Valorisation estimée entre 20 et 50 millions d’euros (3° édition du baromètre de Challenges des plus importantes valorisations des start-up françaises)
  • 7 brevets internationaux
  • 9 M € levés en tout
  • En 2016, les premiers clients ont été signés
  • Inventeur d’un nouveau carburant à partir de biogaz bon marché et sans impact environnemental: le biométhane liquide (bio-GNL) est un combustible complètement décarboné car produit à partir de déchets organiques et facilement stockable et transportable.

C’est une solution disponible dès à présent pour se substituer au diesel : pour le transport routier des poids lourds, le bio-GNL assure une autonomie de 1500 km, contre 700 km pour le gaz comprimé.

L’ACTUALITÉ DE CRYO PUR

2 mai 2017  – Cryo Pur lève 6 M€ pour financer son développement industriel

Deux ans après sa création à l’occasion d’une levée de fonds de 3 M€, Cryo Pur lève 6 M€ supplémentaires, toujours avec les fonds Xerys, pour financer son développement. La pépite technologique renforce ses capitaux propres et son organisation industrielle afin de faire face à un carnet de commandes en plein essor.

« Cette nouvelle levée de fonds va nous permettre de réaliser nos objectifs principaux, à savoir la prise de commande d’une part et la montée en puissance industrielle d’autre part », commente Denis Clodic, Président-Fondateur de Cryo Pur.

« Cryo Pur ambitionne d’être le leader mondial de la production de biométhane liquide », confirme Denis Clodic également membre de l’Académie des Technologies et co-lauréat du Prix Nobel de la Paix 2007 pour ses contributions au sein du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). Il ajoute : « le biométhane liquide (bio-GNL) est un combustible complètement décarboné car produit à partir de déchets organiques et facilement stockable et transportable. »

Cryo Pur est aujourd’hui la seule société à offrir un panel de solutions pour les applications suivantes :

1.             Cryo Fuel : production de bio-GNL carburant à partir de biogaz pour alimenter les stations GNL et GNL-C et les camions roulant au GNL et GNC, qui connaissent un développement rapide en Europe.

2.             Cryo Dist : production de biométhane à partir du biogaz de décharge, qui constitue un gisement valorisable très peu exploité à ce jour.

3.             Cryo Haul : production de bio-GNL porté en vue de l’injection dans les réseaux de gaz naturel et de l’alimentation de sites industriels non raccordés, ce qui permet à de nombreux sites agricoles éloignés des réseaux de se lancer dans la production de biométhane.

4.             Cryo CO2 : production simultanée de biométhane et de CO2 liquide à partir de biogaz, ce qui permet d’améliorer le bilan environnemental du projet tout en augmentant les recettes grâce la vente de CO2 liquide à des entreprises partenaires de Cryo Pur.

Cryo Pur engrange des succès commerciaux

Grâce à la vitrine technologique qu’est son démonstrateur industriel en fonctionnement sur la station d’épuration du SIAAP à Valenton (94), installé en partenariat avec SUEZ, Cryo Pur a pu convaincre ses premiers clients d’investir dans ses unités industrielles dont le coût varie de 2 à 6 M€ par contrat. Rapidement repérée par les professionnels de l’industrie des déchets et du biogaz, Cryo Pur a focalisé son développement commercial en Europe de l’Ouest : France, Royaume-Uni, Italie, Pays-Bas et Scandinavie.

Ainsi, Cryo Pur a signé en 2016 son premier contrat commercial au Royaume-Uni avec le client Greenville Energy Limited, dont l’unité industrielle sera livrée en été 2017. Cryo Pur a de plus été sélectionnée comme fournisseur clé en main pour deux projets de méthanisation agricole en France basés sur le modèle de l’injection portée : le biométhane liquide produit sur un site agricole est transporté par camion vers un site connecté au réseau GRDF, avec une capacité annuelle d’injection de biométhane suffisante.

Enfin, Cryo Pur est en discussion avancée pour lancer en Italie un projet à partir de biogaz provenant de déchets organiques municipaux, ainsi que plusieurs projets avec des gestionnaires de décharges (ISDND), dont le gaz nécessite un traitement spécifique incluant l’étape de liquéfaction du biométhane.

Cryo Pur renforce son organisation industrielle

Cryo Pur établit actuellement une gamme d’équipements permettant de traiter de 100 à 2000 Nm3/h de biogaz, soit la production d’environ 1 à 20 tonnes de biométhane par jour, ce qui lui permettra de couvrir la quasi-totalité des opportunités étudiées à ce jour.

19 mai 2017  – Edouard Philippe et Nicolas Hulot ont visité le démonstrateur industriel Cryo Pur pour leur premier déplacement commun

Lors de leur premier déplacement, Edouard Philippe et Nicolas Hulot ont décidé de mettre en lumière l’innovation technologique au service de la transition énergétique et écologique. Ils ont choisi BioGNVal, un projet qui fait face aux enjeux actuels de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de réduction de la pollution atmosphérique, tout en créant une nouvelle filière industrielle génératrice d’emplois non-délocalisables.

Sur la station d‘épuration de Valenton, SUEZ produit du biogaz, un mélange de méthane et de CO2, à partir du traitement des eaux usées. A partir de ce biogaz, le démonstrateur industriel Cryo Pur produit du biométhane liquide (Bio-GNL). Il s’agit d’une énergie renouvelable produite localement à partir de déchets. Le Bio-GNL réduit de 90% les émissions de gaz à effet de serre en comparaison au diesel ; de plus il n’émet aucune particule fine et réduit de 80% les émissions d’oxydes d’azote. Ce carburant fait partie des solutions à développer rapidement pour mettre en œuvre la transition énergétique dans le secteur des transports.

La visite a été l’occasion pour les partenaires du projet BioGNVal d’exposer au Premier Ministre et au Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire le besoin urgent de faire évoluer la réglementation sur le biométhane. Si Cryo Pur a vendu sa première unité commerciale en Irlande du Nord et est en discussion avancée dans d’autres pays européens comme l’Italie, le marché français est aujourd’hui incertain. En effet aujourd’hui, seule l’injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel bénéficie d’une réglementation et d’un tarif d’achat permettant aux porteurs de projet d’investir dans des unités de production de biométhane.

Afin de permettre l’usage direct du biométhane comme carburant ou combustible, sous forme liquide (Bio-GNL) ou sous forme comprimée (Bio-GNC), et également afin de permettre à de nombreux agriculteurs éloignés des réseaux de produire du biométhane facilement transportable, la filière, réunie au sein du Club Biogaz, demande aux pouvoirs publics d’ouvrir la réglementation et le tarif du biométhane injecté au biométhane non-injecté. Cette ouverture ne doit pas se faire en concurrence avec la filière injection mais bien en complément, pour permettre un décollage et un développement pérenne de cette énergie d’avenir.

XERYS

Xerys Gestion est une société de gestion de portefeuille spécialisée dans le capital-investissement qui place le projet d’entreprise au cœur de sa philosophie d’investissement. Xerys accompagne un nombre limité d’entreprises, sélectionnées selon un processus rigoureux pour la solidité de leurs fondamentaux, leur haut potentiel de croissance et les qualités de leurs dirigeants.