Résumés Business Club de France

Dossier spécial Baromètre Médiateur des Entreprises/Sidetrade sur les anomalies de facture et retards de paiement. C’est au prochain Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 16/6/18 à 7h 

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

PLUS QUE 5 ÉMISSIONS!

 retard paiement.png

TALK 1 : LA BELLE VIE lève 5,5 M€ pour conquérir la France

TALK 2 : LOHR : + de 50 ans d’innovation dans l’Est de la France

TALK 3: DUALSUN lève 2,4 millions € pour accélérer son développement

⇒ LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


Dans le Rendez-vous du Médiateur :

Dossier spécial Baromètre Médiateur des Entreprises / Sidetrade sur les retards de paiement dûs aux anomalies de factures

 

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

 

Les factures bloquées sont résolues plus rapidement

Le délai de résolution des anomalies s’est amélioré de 4 jours, passant de 51 à 47 jours

Indicateur à la une de cette nouvelle édition, le délai de résolution des blocages est encore en baisse. Depuis la première édition, ce délai est passé de 51 à 47 jours ce qui indique une tendance positive. Cette évolution concerne une grande partie des secteurs d’activité analysés et confirme la mise en place d’actions concrètes pour améliorer la relation client-fournisseur.

 Pour Olivier Novasque, président de Sidetrade : « Sans surprise, ce baromètre indique que le temps est fondamental dans la résolution d’un litige. Les entreprises les plus performantes sont celles qui se donnent les moyens de dépister les litiges de manière pro-active et qui les résolvent grâce à une connaissance fine des processus de mise en paiement de leurs clients. Aujourd’hui les entreprises prennent conscience du formidable potentiel que recèle l’exploitation de leurs données clients. A cet égard, la maîtrise des comportements de paiement de leurs clients devient un levier décisif d’amélioration de leur trésorerie et un gage de leur développement. Avec l’adoption des technologies d’intelligence artificielle, les entreprises peuvent désormais aller au-delà et bénéficier de la puissance des algorithmes pour déclencher selon le client la meilleure action de relance au meilleur moment. Aujourd’hui, nous constatons que les entreprises s’appuyant sur l’intelligence artificielle augmentent de 50 à 70% l’efficacité des actions de relance réalisées par leurs équipes de recouvrement. »

Pour Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises : « Cette nouvelle édition du baromètre permet de constater une amélioration globale du temps de traitement des factures bloquées par les donneurs d’ordre. Ces résultats sont encourageants et confirment la réelle prise de conscience de la problématique des retards de paiement que nous constatons chaque jour au contact des entreprises. Les efforts fournis doivent maintenant se porter tout autant sur les actions à mettre en œuvre pour éviter ces blocages ».

Publicités

Dualsun invente le panneau multi-énergies. C’est au prochain Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 16/6/18 à 7h 

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

PLUS QUE 5 ÉMISSIONS!

 dualsun 2

TALK 1 : LA BELLE VIE lève 5,5 M€ pour conquérir la France

TALK 2 : LOHR : + de 50 ans d’innovation dans l’Est de la France

TALK 3: DUALSUN lève 2,4 millions € pour accélérer son développement

⇒ LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


TALK 3: DUALSUN, avec Jérôme Mouterde, président cofondateur

(Ré)écoutez et téléchargez cette émission:

DualSun développe un panneau solaire multi-énergies Made in France : une  innovation technologique majeure permettant de répondre à l’ensemble des besoins énergétiques des bâtiments.

Pus de 800 installations réalisées en Europe depuis 2014, à la fois sur des maisons individuelles, des bâtiments collectifs ou des piscines privées et collectives.

LES CHIFFRES CLÉS DE DUALSUN 

  • Activité: concepteur de panneaux solaires hybrides
  • Date de création: 2010
  • Lieu: Marseille
  • CA:1,5 M
  • Effectif:17

DualSun déploie ses panneaux dans les bâtiments à énergie positive

L’inventeur des panneaux solaires hybrides lève 2,4 millions d’euros pour soutenir son développement commercial. DualSun veut devenir une marque de référence pour la maison individuelle.

Nouvelle accélération pour DualSun, le pionnier des panneaux solaires hybrides qui délivrent de l’énergie photovoltaïque et de l’eau chaude sanitaire. Créée en 2010, la société marseillaise vient de boucler un troisième tour de table à 2,4 millions d’euros avec ses actionnaires historiques : Provence Business Angels, CAAP Création, Noria et Opalic, ainsi que le fonds régional Paca Investissement. Les deux premières levées de fonds, en 2012 et 2014, ont totalisé 1,8 million. Cette nouvelle opération laisse les deux associés fondateurs avec une minorité de blocage.

dualsun 3.jpg

L’entreprise a mis au point une technologie brevetée qui associe un échangeur thermique et un module photovoltaïque dont l’assemblage, réalisé avec le CNRS, a nécessité trois ans de développement. Ces produits de cogénération délivrent, selon elle, entre deux et quatre fois plus d’énergie qu’un panneau photovoltaïque de même surface, suivant qu’il s’agit d’une maison individuelle ou d’un habitat collectif. « Nous valorisons les 85 % de chaleur qui sont habituellement perdus par les panneaux classiques », explique Jérôme Mouterde, président et cofondateur de DualSun.

La maison passive de Philippe Starck

Les premières unités ont été commercialisées en 2014. Depuis, l’entreprise a réalisé 800 installations, avec de belles références comme la maison passive en énergie de Philippe Starck ou le siège social de Bouygues Construction.

Avec ces fonds, DualSun va accélérer son déploiement commercial, en ciblant notamment les maisons à énergie positive et les piscines publiques, « pour atteindre l’équilibre dès l’an prochain », espère le président de la société, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 million en 2017. Face à la concurrence émergente en Allemagne et en Italie, elle mise sur sa deuxième version, moins chère et plus performante, et les relations commerciales qu’elle a nouées avec des leaders du secteur, comme Vinci et Daikin.

dualsun 1.jpg

LE PRODUIT

La technologie solaire hybride DualSun est issue d’un double constat sur les panneaux photovoltaïques :

Les panneaux photovoltaïques produisent beaucoup plus de chaleur (85%) que d’électricité (15%) quand ils sont exposés au soleil.

Le rendement des panneaux photovoltaïques diminue lorsque leur température augmente.

Face à ce constat, DualSun réagit et propose d’utiliser la chaleur dégagée par les cellules photovoltaïques pour chauffer l’eau de la maison et améliorer le rendement des cellules (gain potentiel de 5% à 15% par un refroidissement adapté).

Par rapport à une installation photovoltaïque standard, une installation de panneaux DualSun produit jusqu’à deux fois plus d’énergie pour une maison individuelle et jusqu’à quatre fois plus d’énergie pour un bâtiment collectif.

Lohr invente Cristal, la navette 100% autonome. C’est au prochain Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 16/6/18 à 7h 

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

PLUS QUE 5 ÉMISSIONS!

lohr cristal.jpg

TALK 1 : LA BELLE VIE lève 5,5 M€ pour conquérir la France

TALK 2 : LOHR : + de 50 ans d’innovation dans l’Est de la France

TALK 3: DUALSUN lève 2,4 M€ pour accélérer son développement 

⇒ LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


TALK 2 : LOHR, avec Jean-François Argence, directeur des nouvelles mobilités

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

LOHR est un groupe privé français installé en Alsace près de Strasbourg, spécialiste mondial depuis plus de 50 ans dans la conception, la fabrication et la commercialisation de systèmes de transports de biens.

L’entreprise a développé la navette Cristal, navette urbaine de nouvelle génération, électrique et bimodale exploité en double usage : individuel (mode libre-service) et collectif (mode navette), et 100% autonome dans sa version i-Cristal développée en partenariat avec Transdev (système de recharge rapide qui permet la charge de 50% de sa batterie en 30 minutes et une charge de 100% en 90 minutes).

LES CHIFFRES CLÉS DE LOHR

  • Activité: fabricant de systèmes de transports de biens et de personnes (leader mondial des véhicules de porte-voitures, ferroutage, mobilité durable)
  • Date de création: 1963
  • Lieu: Hangenbieten (près de Strasbourg)
  • CA: 200 millions €
  • Effectif: 2000

Le groupe LOHR, c’est aujourd’hui 2000 collaborateurs à travers le monde, un pôle de développement de plus 120 ingénieurs et techniciens, des usines en Turquie, en Chine, aux Etats-Unis, et au Mexique.

LOHR assure sa position de leader mondial sur le marché des porte-voitures, développe son activité innovante de ferroutage et promeut des projets au service de la mobilité durable.

Plusieurs cœurs de métiers animent le groupe avec :

Lohr Automotive : leader mondial des véhicules de porte-voitures offrant à la fois fiabilité, performance et longévité.

Lohr Railway System : technologie de référence de ferroutage avec les wagons Lohr UIC pour le transport sécurisé et économique des semi-remorques routières standard sur le réseau ferré européen.

Ce système sans équivalent est un produit 100% européen fabriqué sur le site alsacien du Groupe LOHR. Commercialisé depuis 15 ans et déployé sur plusieurs corridors européens, LOHR Railway System a permis de transférer sur le rail plus de 700 000 semi-remorques et d’économiser 1 million de tonnes de CO2.
LOHR Railway System compte déjà 6 terminaux en service sur 3 lignes européennes : l’autoroute ferroviaire Alpine entre la France et l’Italie, l’autoroute ferroviaire Lorry-Rail entre Luxembourg et Perpignan et l’autoroute ferroviaire VIIA Britanica entre le Port de Calais et Perpignan.

New Mobilities : département axé transport public et solutions de mobilité urbaine, plus propres, plus silencieuses et plus connectées. Qui a mis au point Cristal

Lohr Service : Ces départements sont soutenus par un réseau d’assistance technique et de service après-vente, présent et disponible dans le monde entier.

lohr.jpg

CRISTAL: Véhicule 100 % électrique, 100% économe et 100% numérique, cristal est un nouveau système de transport bimodal exploité en double usage : individuel (mode libre-service) et collectif (mode navette).

Pour les collectivités, 4 véhicules Cristal en mode navette reviennent à 20% moins cher qu’un bus électrique de 12m.

(Sur Industrie Techno) – Ces véhicules seront en auto-partage en heures creuses, mais se convertiront en une seule navette en heures de pointe pour assurer le transport de dizaines de personnes. Il suffit d’atteler 2 à 4 véhicules. Comparé aux 500 000 à 600 000 euros que coûte un bus électrique, une navette de quatre véhicules pourrait coûter moins cher, autour de 400 000 euros, estime Jean-François Argence, le directeur des Nouvelles mobilités à Lohr Industrie, qui affirme que l’entreprise est la première au monde à présenter un tel véhicule bi-modal « Le concept Cristal était à la base en mode autonome, mais le marché n’est pas prêt et nous nous sommes adaptés au marché actuel».

Cristal peut embarquer cinq personnes assises, à la vitesse maximale de 70 km/h, tandis que 4 véhicules reliés entre eux permettent de transporter 72 passagers debout, avec une vitesse maximale de 40 km/h. Les flottes de véhicules seront géolocalisées et il sera possible de réserver un véhicule en ligne.

HISTOIRE DU GROUPE LOHR

Lohr a été créée en 1963 par Robert Lohr. Dès l’explosion du marché automobile, Lohr a d’abord eu une activité dans le domaine du transport d’automobiles puis s’est diversifiée, dans les années 1970-1980, dans le secteur de la logistique de défense et dans celui du transport combiné. Oscar de l’exportation en 1983, l’entreprise a ouvert plusieurs filiales dans différents pays du monde (Mexique, États-Unis, Serbie, Turquie, Inde, Chine).

Le 4 juin 2012, Lohr s’est déclarée en cessation de paiement, et le 27 juin, le tribunal de grande instance de Strasbourg a homologué la cession de la division Translohr (tramway sur pneu) à Alstom et au Fonds Stratégique d’Investissement, pour un montant de 35 millions d’euros. L’accord s’accompagnera d’un plan de restructuration.

L’épicerie fine La belle vie livre les produits frais en 1h. C’est au prochain Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 16/6/18 à 7h 

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

PLUS QUE 5 ÉMISSIONS!

 la belle vie.jpg
⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1 : LA BELLE VIE lève 5,5 M€ pour conquérir la France

TALK 2 : LOHR : + de 50 ans d’innovation dans l’Est de la France

TALK 3: DUALSUN lève 2,4 millions € pour accélérer son développement

⇒ LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


TALK 1 : LA BELLE VIE, Avec Paul Lê, président

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

Magasin en ligne de produits frais locaux, La Belle Vie livre les courses alimentaires en 1h à Paris. Pour l’instant, car une récente levée de fonds va lui permettre de s’implanter dans plusieurs autres villes de France.

DANS LA TRIBUNE : Startups : La Belle Vie, le Amazon hyperlocal de l’alimentaire, lève 5,5 millions d’euros

La foodtech parisienne, spécialisée dans la livraison des courses du quotidien en une heure à Paris, lève 5,5 millions d’euros pour s’étendre à d’autres villes françaises et muscler son logiciel de gestion des stocks et des livraisons, clé de sa rentabilité.

Alors que le secteur de la grande distribution est bousculé par l’ogre Amazon et que la livraison à domicile gagne du terrain dans les usages des citadins, la startup La Belle Vie parie sur l’hyper-local et sur la technologie pour se démarquer. Créée en 2016 à Paris par les entrepreneurs Alban Wienkoop et Paul Lê, tous deux 35 ans, la foodtech réalise une première levée de fonds de 5,5 millions d’euros auprès de business angels, de l’accélérateur spécialisé dans la foodtech Shake-Up Factory, ainsi que du fonds Kima Ventures, créé par Xavier Niel.

la belle vie site.png

L’objectif : démocratiser la livraison à domicile en une heure des courses du quotidien dans les grandes villes françaises. Et investir dans la technologie pour améliorer grâce aux data son logiciel de gestion des stocks et des livraisons, clé de sa précoce rentabilité.

4.500 produits en stock, dont 1.000 au rayon frais

Comme d’autres startups de ce secteur très concurrentiel, La Belle Vie propose à ses 5.000 clients de leur livrer leurs courses du quotidien, principalement alimentaires, directement chez eux, après avoir passé commande sur le site ou l’application. Présente uniquement à Paris pour l’instant, la particularité de La Belle Vie est de garantir une livraison en une heure pour les Parisiens, en 1h30 pour les habitants de la petite couronne (départements Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), et en 3 heures pour ceux de la grande couronne (Yvelines, Val-d’Oise, Seine-et-Marne, Essonne).

Pour attirer les clients, la startup dispose d’un catalogue de 4.500 produits, dont 1.000 au rayon frais, « soit davantage qu’Amazon », insiste Paul Rê, cofondateur et président de l’entreprise :

« La promesse de La Belle Vie est de vous permettre de faire vos courses en quelques clics et d’avoir des bons produits, qu’il est difficile de trouver dans une seule grande surface. Vous pouvez commander un super plateau de fromage d’un excellent fromager qu’on a sélectionné, une côte de bœuf d’un super boucher, du poisson frais de notre poissonnier, des crudités prédécoupées, des légumes bio, des produits d’épicerie thaï ou japonaise, du guacamole maison ou encore du liquide vaisselle, et tout recevoir dans l’heure », explique-t-il.

Un logiciel maison pour optimiser la gestion des stocks et des livraisons

Pour réaliser cette prouesse logistique, La Belle Vie s’appuie sur deux piliers : tout stocker lui-même dans un entrepôt de 500 mètres carrés situé à Paris, et optimiser au maximum la gestion des stocks et les parcours des livreurs grâce à un logiciel maison. Lui-même issu du secteur du logiciel, Paul Rê a développé avec ses équipes – 15 personnes au total, dont 6 pour gérer les commandes des clients -, un CMS sur-mesure.

« On a vite compris que pour réussir, il nous fallait comprendre très finement la logistique et repenser tout le circuit. L’approche hyper-locale nous permet d’avoir beaucoup de références en stock, ce qui est indispensable pour pouvoir livrer rapidement. L’analyse des données d’utilisation de la plateforme permet à nos algorithmes d’anticiper les besoins des clients, d’optimiser les commandes à nos fournisseurs ainsi que les parcours des livraisons, pour réduire les coûts et augmenter nos marges », détaille l’entrepreneur.

Ce modèle – grand choix de produits, rapidité des livraisons, logistique optimisée – permet à La Belle Vie d’afficher une croissance exponentielle. La startup revendique 5.000 clients, dont 3.000 réguliers qui achètent au moins une fois par mois. En 2017, son chiffre d’affaires s’est établi à 3 millions d’euros. La Belle Vie se dit même rentable, avec « une marge nette autour de 10%« , d’après Paul Rê, soit meilleur que celle d’Amazon, qui s’élève à 3,45% aux États-Unis et 1,15% partout dans le monde. « Contrairement à Amazon, on livre plusieurs clients en même temps sur une zone géographique très réduite et on se concentre sur les produits alimentaires du quotidien, donc il est moins difficile de dégager de la marge », précise-t-il. Surtout que l’entreprise fait appel à des prestataires spécialisés comme Stuart pour effectuer les livraisons.

S’étendre en France, et développer le marketing et la techno

Sans surprise, les utilisateurs de La Belle Vie sont surtout des profils CSP+, trentenaires et quadras familiers des outils digitaux, qui ne souhaitent plus perdre du temps à faire les courses et aiment acheter des produits de qualité. Le panier moyen s’élève ainsi à 70 euros, d’après la startup. Au niveau des prix, La Belle Vie estime pratiquer des prix comparables à ceux des enseignes Monoprix et espère pouvoir les baisser au fur et à mesure que la plateforme gagnera en popularité.

C’est aussi l’un des objectifs de la levée de fonds. Les 5,5 millions d’euros serviront surtout à recruter des ingénieurs pour muscler le logiciel avec du big data et de l’intelligence artificielle. Mais la startup compte aussi recruter pour son marketing. « On est nuls, on n’a rien fait jusqu’à présent car notre croissance est organique. C’est super mais on doit désormais changer de dimension », admet Paul Lê. Enfin, La Belle Vie compte s’implanter à Lyon d’ici à la fin de l’année 2018, puis attaquer Bordeaux et Lille à partir de 2019.

[Emission spéciale] – Quand travail rime avec bonheur! C’est au prochain Business Club

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France

Uniquement sur BFM Business Radio 

PLUS QUE 6 ÉMISSIONS ! 

jai-decide-detre-heureux-au-travail.jpg

Samedi 9 juin à 7h et Dimanche 10 juin 2018 à 15h

TALK 1/2/3 : DOSSIER SPÉCIAL

Siffler en travaillant, ou comment améliorer la Qualité de Vie au Travail !

Talk 4 : LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR: Un appel d’offre accepté n’aboutit pas



NOTRE DOSSIER QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL 

(Ré)écoutez et téléchargez ce dossier:

Du 11 au 15 juin la France fête la semaine de la Qualité de Vie au Travail. Penchons-nous sur le sujet.

AVEC NOS INVITÉS:

  • Evelyne Platnic-Cohen, présidente fondatrice de Booster Academy
  • Laurence Fischer, championne du monde de karaté et fondatrice de Fight for Dignity
  • Stéphane Waller, fondateur de Bleexo

Selon la dernière édition de l’étude « Santé des salariés et performance des entreprises » réalisée par Malakoff Médéric, 67 % des salariés considèrent leur job comme nerveusement fatigant, impliquant alors, souffrance au travail, dépression et burn-out. Or, nous savons aujourd’hui qu’un salarié heureux est moins absent, plus fidèle et plus productif. Les équipes fortement engagées bénéficieraient même de 19,2% de résultats nets supplémentaires.

Alors, comment améliorer la qualité de vie au travail en France ? Quels sont les outils existants ? Pourquoi les entreprises doivent à tout prix placer le salarié au cœur de leur stratégie ?

LE POINT DE VUE D’EVELYNE PLATNIC-COHEN

 

EPlatnicUn stress maîtrisé pour des performances améliorées

Le stress est indissociable de l’activité commerciale. De la performance de cette activité dépend en effet le chiffre d’affaires et donc – à terme – la bonne santé  de l’entreprise. L’action commerciale, par essence compétitive, s’accompagne donc d’exigence de résultats : les commerciaux doivent non seulement vendre, mais, de plus, bien vendre !

Dans ces conditions, le stress peut être important et certains savent en tirer parti. Il est alors question de « stress aigu », car cette tension, ponctuelle, peut effectivement accroitre momentanément les performances de celui qui le subit. Il s’agit d’un réflexe ancestral : en situation de stress aigu, l’organisme anticipe des actions de défense et de survie. Certes, nous ne ressentons plus souvent la nécessité de fuir en courant devant un fauve affamé, mais ce réflexe immémorial subsiste en chacun de nous. Lire la suite de l’article sur le blog de Booster Academy

LE POINT DE VUE DE LAURENCE FISCHER

laurence fischer.jpgLa gestion du stress est un point clé quant à la performance de l’athlète. Gérer le stress est intrinsèque  au Sport de Haut Niveau (SHN).  La spécificité du karaté est la maîtrise de soi par la maîtrise de ses techniques (contrôle absolu). KO non autorisé =  maîtrise de ses émotions en combat.

Il faut accepter l’état émotionnel, l’identifier et trouver la solution pour l’atténuer voir le faire disparaître. Comment: le sens : pourquoi je fais de la compétition? (comme une histoire d’amour).  Accepter le stress, la situation, accepter de perdre : rester positif et apprendre à rebondir en apprenant à se connaître. Se servir du corps donc du sport pour se décharger du stress accumulé.

Aujourd’hui cela me sert dans mon travail d’entrepreneuse: création de Fight for Dignity. Il s’agit d’accompagner  les femmes vulnérables: victimes de viols de guerre  en RDC et de violences en France. En leur permettant de se réapproprier leur corps en le connectant au mental! (femmes en ESPT sont en état de dépression, état suicidaire parfois aussi).

LE POINT DE VUE DE STÉPHANE WALLER

stephane waller.jpgPour contrôler le stress et gérer les émotions, le rôle des managers est primordial : au service de leurs collaborateurs et porteurs d’informations claires et saines pour la vie de l’entreprise. De nombreuses entreprises ont donc décidé de ne plus réagir selon le bruit mais selon des données réelles en prenant le pouls en interne et en écoutant les salariés. Car nous le savons, des salariés heureux sont jusqu’à 30% plus productifs. Alors, comment les DRH et managers sont-ils aidés ? Quels sont les outils qui peuvent leur permettre d’analyser et d’améliorer en temps réel les conditions des salariés et de remédier aux bruits de couloir ?
Bleexo est une plateforme SaaS avec Intelligence Artificielle qui développe et améliore l’engagement des salariés en leur donnant la parole. Bleexo analyse les forces et faiblesses des équipes puis suggère aux managers, en temps réel, des solutions correctrices en mode e-learning afin de mieux gérer leurs équipes et d’aller encore plus loin dans la QVT.

Bleexo objectivise les « bruits » et capte les signaux faibles. Plus besoin de glaner des informations devant la machine à café pour savoir « ce qui se passe » dans l’équipe. Plus besoin de discuter avec Lucette qui a tendance à noircir le tableau ou au contraire qui est un peu trop « zen » et qui dit que tout va bien alors que ça va mal. Bleexo éteint une bonne fois pour toute radio moquette et objectivise des données basées sur le vécu des collaborateurs.

L’IA de Bleexo : le bon conseil au bon moment au bon manager
Ainsi, les managers et DRH peuvent réagir selon les données réelles grâce à un data qui donne de l’information en temps réel. Ils prennent le leadership en s’affranchissant des exagérateurs qui remontent de la fumée sans feu ou des atténuateurs qui minimisent les problèmes.

[Emission spéciale] – Prix des délais de paiement 2018. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France

Uniquement sur BFM Business Radio 

PLUS QUE 7 ÉMISSIONS ! 

delais paiement.jpg

Samedi 2 juin à 7h et Dimanche 3 juin 2018 à 15h

ÉMISSION SPÉCIALE
PRIX DES DÉLAIS DE PAIEMENT – 5ème édition

remis le 31 mai dernier au siège du Medef

(Ré)écoutez et téléchargez cette émission: https://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20180602_seq_BFMBA_2018_6_2_8_37_55.000.mp3?

NOS INVITÉS

  • Nelly Plu, présidente de Groupe Equity
  • Samuel Paquet, responsable comptabilité de Toulouse Métropole
  • Christophe Chauffour, sous-directeur des affaires économiques et financières du Ministère de la Culture
  • François-Xavier Tesson, responsable comptabilité et fiscalité, Crédit agricole Centre-est
  • Pierre Pelouzet, Médiateur des Entreprises

Les délais de paiement: un véritable fléau pour les entreprises françaises

Si les retards de paiement s’améliorent (11,3 jours en moyenne au 4ème trimestre 2016 – source Altarès), le montant du crédit interentreprises reste très élevé: 635 milliards € en France (source FIGEC). Aujourd’hui, 32% des entreprises subissent encore des retards de règlement. Or, ces retards sont à l’origine d’une défaillance d’entreprise sur quatre.

Groupe Equity // Prix PME – Nelly Plu, présidente 

groupe equity logoConseil en informatique, Groupe Equity est une société d’intermédiation RSE entre les clients grands comptes et les sociétés de prestations de services dans le domaine numérique et digital. Depuis sa création, la jeune PME ne cesse de réduire ses délais de paiement fournisseurs pour atteindre 5,25 jours de paiement avant échéance contractuelle.

« Au démarrage de l’activité du groupe Equity en 2015, le choix s’est naturellement porté vers des clients grands comptes labélisés RFAR (Relations fournisseur responsables) grâce auxquels nous avons pu enregistrer ces résultats en délais de paiement. Depuis 2017 nos clients paient majoritairement en moyenne 9,5 jours avant l’échéance contractuelle.

Il s’agit pour nous de partager la performance et les bienfaits sur la restauration de la trésorerie des petits fournisseurs grâce à un comportement responsable. »

Chiffres et pratiques en matière de délais de paiement :

  • Délai moyen de paiement en 2017 : 5,25 jours avant l’échéance contractuelle (pour un volume de paiement 10 fois supérieur au propre CA de Groupe Equity)
  • 100 % des factures payées à échéance
  • Objectif 2018 :
    • Délais de traitement 2 jours pour un volume de factures exponentiel
  • Des actions pour réduire les délais de paiement :
  • Suivi en temps réel de l’avancement du traitement des factures (ERP depuis janvier 2018)
  • Identification des interlocuteurs dédiés à chaque étape du processus chez les clients et les fournisseurs
  • Formation des équipes internes et externes aux bonnes pratiques
  • Prise en compte des périodes estivales pour anticiper les effectifs réduits
  • Questionnement satisfaction des fournisseurs sur les délais de paiement
  • Rencontre systématique des clients et des fournisseurs
  • Pratique de l’écoute active de la voix des fournisseurs
Toulouse Métropole // Prix territoire – Samuel Paquet, responsable comptabilité

toulouse metropole logoSous l’impulsion d’une charte des marchés publics, la métropole toulousaine a réduit de moitié ses délais de paiement (en deux ans) et propose 30 % d’avances aux fournisseurs entreprises du BTP.

« En facilitant l’accès à la commande publique, Toulouse Métropole peut bénéficier des meilleures offres au meilleur prix »

Chiffres et pratiques en matière de délais de paiement :

  • Délai moyen de paiement en 2017 : 18,76 jours
  • 85,80 % des factures payées à échéance
  • Objectif 2018 :
    • Entre 15 et 20 jours de délais de paiement
    • 90 % de factures payées à 30 jours maximum

Depuis la mise en place le 1er janvier 2017 par l’Etat du portail de dématérialisation des factures « Chorus Pro » (la date de dépôt des facture sur ce portail sert aussi de point de départ au calcul du délai global de paiement (DGP) :

  • Sensibilisation des principaux fournisseurs aux avantages du dépôt de facture sur Chorus Pro
  • Mise en place d’un service facturié pour répondre aux questions des fournisseurs
  • Délai de règlement du comptable public inférieur à 5 jours pour toute facture sur les marchés publics
  • 8 753 factures reçues sur Chorus Pro depuis le 1er janvier 2017 (soit 27 % de l’ensemble des factures jusqu’au 7 mars 2018)

Depuis 2015 dans le cadre de la charte des marchés publics (« small business act à la Toulousaine »), Toulouse Métropole propose des mesures assouplies de versements d’avances aux entreprises du BTP (30 % pour tout marché inférieur à 1 million d’euros HT).

  • En 2017, ces avances ont représenté 31 millions d’euros, dont 12,7 millions pour les PME/TPE
Ministère de la Culture // Prix organisme public – Christophe Chauffour, sous-directeur des affaires économiques et financières

ministere culture logoPour le ministère de la Culture, la réduction des délais de paiement est devenue un objectif prioritaire du Plan de modernisation de la chaîne de la dépense, adopté fin 2014. En deux ans, il a réduit les délais de paiement de 60 %, soit en 2017 une moyenne de 20,2 jours (contre 52 jours en 2014).

« Le ministère a fait le choix de concourir pour la première fois à ce prix, au regard des efforts importants réalisés par ses services et, au final, des bons résultats obtenus depuis deux ans. Les actions seront bien entendu poursuivies en 2018, notamment auprès des établissements publics nationaux culturels pour les associer à cette démarche  »

Chiffres et pratiques en matière de délais de paiement :

  • Délai moyen de paiement en 2017 : 20,2 jours
  • 86,14 % des factures payées à échéance
  • Depuis 2017, des contrôles aléatoires et a posteriori sont organisés par le comptable ministériel pour vérifier la fiabilité des délais de paiement
  • Objectif 2018 :
    • 19 jours de délais de paiement
    • 90 % de factures payées à échéance
  • Deux actions fortes pour réduire les délais de paiement :
    • Modernisation du processus de commande publique: au niveau de la passation (rationalisation du nombre de commandes, circuits de gestion plus courts, délais d’émission des bons de commande…), de la constatation du service fait et du traitement des factures (réception en un point unique, suivi informatisé du stock, relance hebdomadaire, augmentation significative de la dématérialisation, adresse mail générique dédiée aux fournisseurs…)
    • Mobilisation de chaque acteur de la chaîne: autour de la règle des 5 jours maximum pour les 4 étapes du processus, et de l’indicateur délai de paiement qui est devenu l’indicateur phare du tableau de bord mensuel transmis au secrétaire général du ministère.
Crédit agricole Centre-est // Prix ETI – grand groupe – François-Xavier Tesson, responsable comptabilité et fiscalité

 credit agricole logoCette banque coopérative et régionale (couverture Ain, Rhône, Saône-et-Loire et nord des départements de l’Ardèche, la Drôme et l’Isère) a réduit ses délais de paiement de 6 jours en deux ans en mettant en place un plan d’actions. La caisse régionale considère ses engagements auprès de ses quelque 1 800 fournisseurs au même titre que son engagement de financement et d’investissement dans le tissu économique local.

 « La problématique des délais de paiement et, plus généralement, de la relation avec les fournisseurs, fait partie intégrante du « Pacte coopératif et territorial » du Crédit agricole Centre-est sur son territoire et de la politique de responsabilité sociétale de l’entreprise. »

Chiffres et pratiques en matière de délais de paiement :

  • Délai moyen de paiement en 2017 : 26,9 jours
  • 93 % des factures payées avant les 60 jours
  • Objectif 2018 :
    • 25 jours de délai moyen de paiement
    • 97 % de factures payées avant les 60 jours
  • Des actions pour réduire les délais de paiement :
    • Mise en place d’une structure adaptée pour un traitement rapide des factures fournisseurs
    • De nouveaux dispositifs de dématérialisation : déploiement d’une solution de lecture automatique des factures, circuits de validation et de paiement, refonte des circuits internes de validation (nombre de délégataires réduit)
  • Indicateur de délais de paiement (remis dans le tableau de bord mensuel à la direction générale) prend en compte désormais l’écart entre la date émission facture et le règlement.
  • Mise en place d’un portail de dépose de factures digitales (déploiement au 2e trimestre 2018)
  • Formalisme des procédures d’achats avec les fournisseurs locaux dans le cadre du programme immobilier de rénovation des agences

 

 

Le portage salarial : une façon de devenir indépendant, avant de créer son entreprise ? (podcast)

Publié le Mis à jour le

steven-lelham-342930_0Dans le prochain Business Club de France

PLUS QUE 8 ÉMISSIONS ! 

 

Samedi 26 mai à 7h et Dimanche 27 mai 2018 à 15h

Uniquement sur BFM Business Radio 

Au programme :

Talk 1 : IDEOL : son éolienne flottante s’exporte

Talk 2 : GYM LIB : l’appli pour aller faire du sport partout (ou presque)

Talk 3 DIDAXIS : Le portage salarial est-il une bonne solution pour commencer à travailler de manière indépendante ? 

Talk 4 : MEDIATION : Retards de paiement – une TPE face à ses clients grands groupes du secteur de la santé


DIDAXIS AVEC GUILLAUME CAIROU – PDG

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

didaxis-hauteur-ambitions

Didaxis

Créé en 2004, Didaxis est devenu en l’espace de quelques années seulement l’un des leaders français du portage salarial.

Didaxis est l’un des pionniers français du portage salarial : nous avons une parfaite connaissance des métiers portés et des évolutions du secteur. Didaxis et ses équipes ont réalisé plus de 50 000 missions en France et à l’international depuis la création de la société de portage salarial.

Le portage salarial ? 

Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi qui concilie les avantages du travail indépendant avec ceux du salariat. Il se caractérise par une relation triangulaire entre une société de portage, une personne, le porté, et une entreprise cliente. La personne portée se charge de la prospection des clients, de la négociation de la prestation et de son prix et de la fourniture desdites prestations à l’entreprise cliente.

Un contrat de prestation de services est conclu entre le client et la société de portage, laquelle encaisse les honoraires versés par le client puis reverse au professionnel une rémunération sous forme de salaire, après retenue des frais de gestion et de la totalité des cotisations sociales (part patronale et salariale). Le portage salarial s’articule donc autour d’une relation tripartite entre le salarié porté, l’entreprise de portage salarial et l’entreprise cliente.

Si vous souhaitez devenir indépendant… 

  1. Vous devenez un salarié d’une entreprise comme DIDAXIS
  2. Vous cherchez vos clients, négociez avec eux votre mission et le montant de la prestation
  3. DIDAXIS facture à votre client, votre prestation
  4. DIDAXIS vous reverse ensuite la somme ( moins les charges sociales et les frais de fonctionnement) sous forme de salaire, avec un bulletin de salaire (comme si vous étiez salarié)

Les avantages : 

  • Vous cotisez toujours et pouvez prétendre au bout d’un certains nombres d’heures à d’éventuelles indemnisation chômage (ce qui n’est pas possible pour un gérant d’entreprise)
  • Vous pouvez en faire un travail d’appoint et travailler comme bon vous semble sans avoir de compte à rendre à votre employeur
  • Vous pouvez vous roder à la vie d’un indépendant, à la recherche de clients, à la négociation tout en étant relativement protégé et sans être obligé de remplir une liasses de papiers administratifs
  • Vous êtes rodé à l’exercice ? Créez donc votre entreprise !

Guillaume Cairou est l’auteur du livre « Tous indépendants » au Cherche Midi

content.jpegLa France est l’un des pays du monde qui comptent le moins de travailleurs indépendants. Pourtant, plus de 50 % des Français veulent tenter l’aventure de l’indépendance. A la clef, ce sont 1,5 million d’emplois qui peuvent être créés à l’horizon 2025. Véritable eldorado ou miroir aux alouettes ? C’est ce portrait d’une France entreprenante, intrépide et talentueuse que l’auteur a choisi de dresser sans concession. Une France qui sait marier les paradoxes, refusant l’uberisation tout en surfant sur les vagues de la nouvelle économie. Son ambition ? Réenchanter le travail et encourager la création d’emplois sous de nouvelles formes, à la fois autonomes et protectrices.