[Emission spéciale] – Quand travail rime avec bonheur! C’est au prochain Business Club

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France

Uniquement sur BFM Business Radio 

PLUS QUE 6 ÉMISSIONS ! 

jai-decide-detre-heureux-au-travail.jpg

Samedi 9 juin à 7h et Dimanche 10 juin 2018 à 15h

TALK 1/2/3 : DOSSIER SPÉCIAL

Siffler en travaillant, ou comment améliorer la Qualité de Vie au Travail !

Talk 4 : LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR: Un appel d’offre accepté n’aboutit pas



NOTRE DOSSIER QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL 

(Ré)écoutez et téléchargez ce dossier:

Du 11 au 15 juin la France fête la semaine de la Qualité de Vie au Travail. Penchons-nous sur le sujet.

AVEC NOS INVITÉS:

  • Evelyne Platnic-Cohen, présidente fondatrice de Booster Academy
  • Laurence Fischer, championne du monde de karaté et fondatrice de Fight for Dignity
  • Stéphane Waller, fondateur de Bleexo

Selon la dernière édition de l’étude « Santé des salariés et performance des entreprises » réalisée par Malakoff Médéric, 67 % des salariés considèrent leur job comme nerveusement fatigant, impliquant alors, souffrance au travail, dépression et burn-out. Or, nous savons aujourd’hui qu’un salarié heureux est moins absent, plus fidèle et plus productif. Les équipes fortement engagées bénéficieraient même de 19,2% de résultats nets supplémentaires.

Alors, comment améliorer la qualité de vie au travail en France ? Quels sont les outils existants ? Pourquoi les entreprises doivent à tout prix placer le salarié au cœur de leur stratégie ?

LE POINT DE VUE D’EVELYNE PLATNIC-COHEN

 

EPlatnicUn stress maîtrisé pour des performances améliorées

Le stress est indissociable de l’activité commerciale. De la performance de cette activité dépend en effet le chiffre d’affaires et donc – à terme – la bonne santé  de l’entreprise. L’action commerciale, par essence compétitive, s’accompagne donc d’exigence de résultats : les commerciaux doivent non seulement vendre, mais, de plus, bien vendre !

Dans ces conditions, le stress peut être important et certains savent en tirer parti. Il est alors question de « stress aigu », car cette tension, ponctuelle, peut effectivement accroitre momentanément les performances de celui qui le subit. Il s’agit d’un réflexe ancestral : en situation de stress aigu, l’organisme anticipe des actions de défense et de survie. Certes, nous ne ressentons plus souvent la nécessité de fuir en courant devant un fauve affamé, mais ce réflexe immémorial subsiste en chacun de nous. Lire la suite de l’article sur le blog de Booster Academy

LE POINT DE VUE DE LAURENCE FISCHER

laurence fischer.jpgLa gestion du stress est un point clé quant à la performance de l’athlète. Gérer le stress est intrinsèque  au Sport de Haut Niveau (SHN).  La spécificité du karaté est la maîtrise de soi par la maîtrise de ses techniques (contrôle absolu). KO non autorisé =  maîtrise de ses émotions en combat.

Il faut accepter l’état émotionnel, l’identifier et trouver la solution pour l’atténuer voir le faire disparaître. Comment: le sens : pourquoi je fais de la compétition? (comme une histoire d’amour).  Accepter le stress, la situation, accepter de perdre : rester positif et apprendre à rebondir en apprenant à se connaître. Se servir du corps donc du sport pour se décharger du stress accumulé.

Aujourd’hui cela me sert dans mon travail d’entrepreneuse: création de Fight for Dignity. Il s’agit d’accompagner  les femmes vulnérables: victimes de viols de guerre  en RDC et de violences en France. En leur permettant de se réapproprier leur corps en le connectant au mental! (femmes en ESPT sont en état de dépression, état suicidaire parfois aussi).

LE POINT DE VUE DE STÉPHANE WALLER

stephane waller.jpgPour contrôler le stress et gérer les émotions, le rôle des managers est primordial : au service de leurs collaborateurs et porteurs d’informations claires et saines pour la vie de l’entreprise. De nombreuses entreprises ont donc décidé de ne plus réagir selon le bruit mais selon des données réelles en prenant le pouls en interne et en écoutant les salariés. Car nous le savons, des salariés heureux sont jusqu’à 30% plus productifs. Alors, comment les DRH et managers sont-ils aidés ? Quels sont les outils qui peuvent leur permettre d’analyser et d’améliorer en temps réel les conditions des salariés et de remédier aux bruits de couloir ?
Bleexo est une plateforme SaaS avec Intelligence Artificielle qui développe et améliore l’engagement des salariés en leur donnant la parole. Bleexo analyse les forces et faiblesses des équipes puis suggère aux managers, en temps réel, des solutions correctrices en mode e-learning afin de mieux gérer leurs équipes et d’aller encore plus loin dans la QVT.

Bleexo objectivise les « bruits » et capte les signaux faibles. Plus besoin de glaner des informations devant la machine à café pour savoir « ce qui se passe » dans l’équipe. Plus besoin de discuter avec Lucette qui a tendance à noircir le tableau ou au contraire qui est un peu trop « zen » et qui dit que tout va bien alors que ça va mal. Bleexo éteint une bonne fois pour toute radio moquette et objectivise des données basées sur le vécu des collaborateurs.

L’IA de Bleexo : le bon conseil au bon moment au bon manager
Ainsi, les managers et DRH peuvent réagir selon les données réelles grâce à un data qui donne de l’information en temps réel. Ils prennent le leadership en s’affranchissant des exagérateurs qui remontent de la fumée sans feu ou des atténuateurs qui minimisent les problèmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s