Heetch a redémarré! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 11/11/17 à 7h – Dimanche 12/11/17 à 15h

⇒Uniquement sur BFM Business Radio 

heetch.jpg      

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: HEETCH, l’appli de transport, renaît de ses cendres avec une nouvelle offre

TALK 2 : MAPPY : bientôt de nouvelles fonctionnalités de paiement et de personnalisation du service

⇒ DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

Les premiers dans l’entrepreneuriat de Clément Le Bras, cofondateur de Lilo

Les conseils de  l’expert sur les étapes de la création d’entreprise, avec Dusan Jacimovic, de WOLTERS KLUWER

LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


TALK 1: HEETCH, Avec Teddy Pellerin, cofondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

Six mois après sa condamnation par le tribunal correctionnel de Paris pour exercice illégal d’activité de taxi, Heetch s’est relancé, avec deux offres différentes de celles proposées à l’origine  : 

  • « La Base »: une offre de covoiturage courte distance entre particuliers, maintenant limitée à un trajet fixé à l’avance – Trajet minimum à 6€

  • « Le Pro » : une offre professionnelle de VTC (avec commission de 15% une des plus basses du marché)

Aujourd’hui, Heetch revendique 70.000 trajets par semaine

L’appli est présente en Suède, en Italie et en Belgique, bientôt à Londres

A L’ORIGINE, HEETCH C’ÉTAIT:

Des chauffeurs amateurs qui «partageaient leurs frais» avec des utilisateurs, souvent jeunes, ravis de se faire ramener la nuit à moindre coût. L’idée était de s’adresser aux jeunes qui sortent de soirée. 

  • 500 000 utilisateurs
  • 30 000 drivers occasionnels
  • Fonctionnement uniquement de 20 heures à 6 heures du matin.
  • Ce sont les chauffeurs particuliers qui fixaient leur prix, avec une limite de 6000€/ an maximum, le tarif moyen étant de 10€.

heetch appli .jpg

27 septembre 2017 – Heetch se relance avec une levée de fonds de 10 millions d’euros (Les Echos

L’application de transports spécialisée dans les trajets la nuit et le weekend revient avec une offre de VTC et un service de co-voiturage nocturne.

Six mois après sa condamnation par le tribunal correctionnel de Paris pour exercice illégal d’activité de taxi, Heetch se relance. L’application de transports, principalement utilisée en région parisienne,  a annoncé ce mercredi avoir levé 10 millions d’euros, tout en affirmant « respecter la décision de justice ».

Cette levée de fonds, réalisée auprès des fonds Félix Capital, Alven et Via HD, doit permettre « un retour gagnant alors que Heetch a été contraint de se conformer à la décision de justice et de repartir de zéro », promet le groupe français dans un communiqué.

Une « violente condamnation »

Cas emblématique de la rivalité entre taxis et VTC, Heetch et ses fondateurs avaient été condamnés (plus de 1 500 chauffeurs de taxi s’étaient constitués parties civiles) en mars à verser  plus d’un demi-million d’euros au total pour plusieurs chefs : complicité d’exercice illégal de la profession de taxi, pratique commerciale trompeuse et, enfin, organisation illégale d’un système de mise en relation de clients avec des chauffeurs non professionnels.

Explication: transporter un particulier par un autre particulier en échange d’argent est illégal. Le covoiturage (partage de frais de carburant et entretien de la voiture) est autorisé car les utilisateurs partagent les frais. Heetch n’a pas été considéré comme du covoiturage. Comme UberPop, interdit.

Développement international

Privée de son service phare de transport entre particuliers, la startup s’est réinventée autour de deux services : “La Base“, solution de covoiturage nocturne courte distance destinée aux jeunes – qui limite les trajets à un aller-retour par conducteur chaque soir, sur un itinéraire défini à l’avance – et “Le Pro”, une offre VTC avec l’une des commissions les plus basses du marché (15%) (assurée par des chauffeurs indépendants qui travaillent aussi pour les autres plateformes)

Heetch dit désormais assurer quelque 70.000 trajets par semaine et veut maintenant faire monter ce chiffre à 300.000 d’ici la fin 2019, dont la moitié à l’international.

Le groupe, déjà présent en Suède, en Italie et en Belgique, veut en effet employer une partie de ses nouveaux fonds « au développement international avec l’objectif d’ouvrir rapidement de nouvelles villes, dont Londres ».

LE POSITIONNEMENT DE HEETCH

Heetch s’est toujours positionnée comme une offre complémentaire pour absorber les pics de demande, du week-end et de la nuit, qui ne peuvent être absorbés par les offres traditionnelles ou publiques.

L’idée = devenir le Lyft européen (Lyft est le concurrent américain de Uber).

Les particularités du service Heetch

« Notre ADN est très différent des services existants. Là où les plateformes de VTC classiques proposent une expérience uniforme, nous souhaitons au contraire proposer une expérience unique à chaque trajet. Nous souhaitons rendre la nuit et la mobilité plus humaine, conviviale, accessible. C’est pourquoi nous continuons d’appliquer les recettes qui ont fait notre succès : sur Heetch, on monte à l’avant, tout le monde se tutoie, etc. Une expérience qui correspond aux attentes des passagers et qui fait que nos passagers et conducteurs se souviennent de chacun de leurs différents trajets.» déclare Teddy Pellerin, co-fondateur de Heetch.

Les fondateurs d’Heetch continuent à militer pour un changement de réglementation du secteur. Selon eux; les solutions traditionnelles de mobilité ne permettent pas actuellement de répondre à un certain nombre de situations non conventionnelles, comme la mobilité nocturne, de banlieue à banlieue ou en zone rurale.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s