E-loue ouvre le 1er dépôt-location à Paris. C’est au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

e-loue

Logo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

 

 

→ Diffusion : samedi 28 octobre 2017 à 7h et dimanche 29 octobre à 15h



TALK 1: Sur E-LOUE, on peut tout louer: un appareil à raclette, une perceuse, un scooter, une poule!

LE FOCUS DE LA SEMAINE: ADVITAM promet des obsèques deux fois moins chères que le prix du marché.

TALK 2: VIPARIS : les retombées économiques de ses congrès dépassent 5 milliards €

[CHRONIQUE] – LES PREMIERS PAS de HEETCH / ENTREPRENDRE JE ME LANCE: les conseils de Bruno Le Besnerais, du Conseil de l’Ordre des Experts Comptables

TALK 4: LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR des ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


TALK 1: E-LOUE, avec Alexandre Woog, président cofondateur

Pour écouter ou réécouter cet entretien :

e-loueL’entreprise a beaucoup évolué depuis sa création. A l’origine, e-loue était un site de petites annonces dans la location. Rapidement, l’entreprise a sécurisé toutes les transactions grâce à un paiement en ligne, une caution dématérialisée, un contrat de location pré-rempli, un système de notations et commentaires, une assurance incluse.

Quelques années plus tard, E-Loue s’est rendu compte qu’il y avait en France beaucoup de loueurs professionnels et qu’aucun site ne rassemblait leurs offres. Ils ont alors créé une offre innovante pour les aider à se développer en les intégrant à notre site.

Rapidement Loxam, Carrefour Location, Espace Emeraude et Leroy Merlin ont déposé leurs offres de location sur e-loue.  Dans le secteur de l’achat-revente, de nombreuses places de marché réunissent les offres de particuliers et professionnels, mais dans celui de la location c’est très innovant et différenciant.

E-loue a aussi adopté une stratégie de croissance externe et a déjà procédé à l’acquisition d’autres startups telles que Sejourning, TocLoc, ContactNgo, Nautlidays, Mamanlou, Troc-Echange, UnVoisinEpatant.

LES CHIFFRES CLÉS D’E-LOUE

Date de création: 2009

Présent en France, Russie, Israël, Danemark, USA

  • Plus de 15 000 annonces de location
  • 250 000 membres actifs
  • 2,5 M d’inscrits
  • 1 000 loueurs professionnels référencés
  • 2,5 M € levés (2010 et 2014)
L’ACTUALITÉ D’E-LOUE

La société E-loue, leader de la location sur internet, lance E-loue Express : le premier magasin de dépôt-location en France.

Le premier magasin a ouvert au 16 avenue Emile Zola à Paris 15ème.

D’un coté des propriétaires de matériel (perceuse, appareil photo, tente, poussette, coffre de toit, etc.) peuvent le déposer au magasin. E-loue s’occupe de le louer et reverse 30% sur chaque location au propriétaire.

D’un autre coté des clients peuvent louer le matériel directement sur le site E-loue Express : paiement, caution et réservation en ligne. Le client peut venir chercher le produit réservé au magasin ou se faire livrer dans tout Paris en moins d’une heure.

e-loue magasin.jpegAlexandre Woog, directeur de E-loue, explique « il s’agit d’un concept très innovant. Avec notre magasin nous avons créé un modèle de gestion locative pour tout types d’objets, similaire à ce qui existe dans l’immobilier. Sauf qu’il est désormais beaucoup plus rentable pour chaque français d’investir dans un drône ou un appareil photo dernière génération que dans un studio. »

Le premier magasin a ouvert au 16 avenue Emile Zola à Paris 15ème. Plus de 350 références sont déja présentes dans le magasin. Alexandre Woog rajoute « nous prévoyons d’ouvrir rapidement d’autres magasins partout en France ».

ELoue tout se loue.png

LES OBJECTIFS

Mon principal objectif est que e-loue devienne un réflexe pour la location de la même manière que Booking l’est pour les hôtels, Lafourchette pour les restaurants, etc.

Nous devons donc continuer à étoffer l’offre et la demande sur le site, convaincre tous les loueurs professionnels en France de nous rejoindre. Le développement international que nous avons initié fait aussi partie de nos objectifs.

Mon second objectif est d’attirer les distributeurs qui se lancent également aujourd’hui dans la location. Nous en avons déjà plusieurs sur e-loue. C’est le cas, par exemple, pour Gifi qui loue des voitures et utilitaires ou Go Sport pour des vélos. Demain, je pense que tous les commerçants pourront lancer une activité de location pour se diversifier, obtenir des revenus supplémentaires, générer du trafic en magasin, faire tester des produits. Ainsi, un vendeur d’appareils photos peut louer quelques appareils, un plombier du matériel qu’il n’utilise pas tous les jours, etc.

Enfin, je n’exclus pas de procéder à de nouvelles levées de fonds si des opportunités capitalistiques se présentent… (AFE Creation)

site e-loue.png
LE PARCOURS D’ALEXANDRE WOOG

Alexandre Woog est aussi un sportif de haut niveau. C’est en escrime, et plus précisément dans la discipline du sabre, qu’Alexandre Woog se distingue. Il est un des représentants de l’équipe d’Israël avec laquelle il a participé aux championnats du monde de Leipzig au mois de juillet. Il a remporté 5 médailles d’or en individuel pour l’équipe d’Israël, dont  la dernière en 2015.

SES PREMIERS PAS

Quand je me suis lancé en 2009, j’étais très jeune et je n’avais pas d’expérience dans l’entreprenariat. Je croyais que pour se lancer il fallait une idée absolument géniale, comme ce que pensent aujourd’hui 99% des gens. Maintenant que j’ai racheté certaines boîtes, ou d’autres que j’ai pu accompagner,  ma vision est beaucoup plus mûre. L’idée est importante mais elle ne suffit pas. On n’est pas obligé de partir d’une idée exceptionnelle, ça peut être l’exécution qui est exceptionnelle ou le marketing autour.

Nous avions quant à nous l’idée mais peu de moyens. Il a fallu se faire connaître, faire des levées de fonds pour développer l’entreprise, trouver un modèle économique, évoluer dans ce modèle économique qui n’était pas suffisamment rentable. Nous avons ainsi fait entrer les loueurs professionnels qui sont aujourd’hui mis en avant… Il faut vraiment être à l’écoute du marché. 

LE PARALLÈLE SPORTIF / ENTREPRENEUR

Il y a plein de valeurs similaires dans le sport et l’entreprenariat comme la gestion du stress, la compétition, l’effort, la rigueur mais il y en  a une qui est très frappante.

Dans l’entreprenariat tout comme dans le sport de haut niveau, c’est les montagnes russes ! Une journée d’entrepreneur c’est : une très bonne nouvelle, une mauvaise nouvelle, une bonne, une mauvaise, etc… Au départ quand on se lance sans aucune expérience, on s’enflamme d’une très bonne nouvelle puis la minute d’après on apprend une mauvaise nouvelle et nous voilà le moral dans les chaussettes ! On apprend à relativiser. C’est la même chose, dans le sport de haut niveau. On travaille énormément, on a de supers résultats, on acquiert une confiance qui a mis 6 ou 8 mois à venir  et puis, sur un match qui dure 10 minutes, on perd ses moyens pendant 1 minute ou 30 secondes et on perd. On perd contre quelqu’un qui n’est pas forcément plus fort et toute la confiance replonge. Il faut du recul pour gérer tout ce qui se trouve autour. Quel que soit le niveau de l’entrepreneur ou du sportif, il est primordial de savoir supporter les changements.

Peut-on dire que l’escrime est un sport de stratégie ? Dans le monde de l’entreprenariat que vous évoque cette notion ? 

Dans l’escrime, il faut faire avec un adversaire. Il ne suffit pas d’être bon, il faut être le meilleur. Dans le monde de l’entreprise c’est la même chose… Il faut s’adapter aux concurrents et être alerte sur l’écosystème. Dans l’escrime il faut anticiper sur ce que va faire l’adversaire. Dans le business, il faut anticiper sur ce que vont faire les concurrents mais aussi les clients. Il est donc important de se renouveler au niveau du marché et d’anticiper les nouvelles tendances. (Entre dirigeants de PME)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s