Pour JOUÉCLUB, c’est déjà Noël! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logo-JoueClub.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

 

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 9 septembre 2017 à 7h et dimanche 10 septembre à 15h


TALK 1: LILO reverse 50% du CA généré par les liens sponsorisés à des projets solidaires

FOCUS DE LA SEMAINE: la Loi Travail: que va-t-elle apporter aux PME?

TALK 2: CRYOLOG invente la pastille-date limite de consommation: vert, on mange, rouge, on jette!

TALK 3: JOUÉCLUB fête ses 65 ans et s’apprête à embaucher 1000 personnes pour la période des fêtes

TALK 4: SAMBOAT : 12 000 bateaux à moteur et voiliers à louer partout dans le monde


TALK 3: JOUÉCLUB, avec Alain Bourgeois-Muller, PDG

(Ré)écoutez et téléchargez cet entretien:

logo-JoueClubJOUÉCLUB est le leader des magasins spécialisés jeux jouets en France. L’enseigne fête cette année ses 65 ans! 

Chez Jouéclub on prépare déjà Noël! Les ventes de Noël représentent presque les 2/3 du CA de l’année chez Jouéclub. D’autant que cette année, les vacances tombant le 23 décembre jusqu’au 8 janvier et Noël le lundi, la période d’effervescence va se prolonger! 


N’OUBLIEZ PAS 

Samedi 23 décembre 2017 : début des vacances de Noel

Dimanche 24 décembre 2017 : Réveillon de Noel

Lundi 25 décembre 2017 : Noel


L’enseigne va embaucher 1000 personnes pour la période des Fêtes.

Les nouveautés exclusives Jouéclub:

Poupées Shibajuku
  • The Jingle, jeu sonore de questions/réponses
  • La saison 2 des Shibajuku (poupées japonaises)
  • Les licences représentent 23-25% du marché, cette année, Beyblade (toupies), Pyjamasques (figurines pour jeunes enfants), et le retour de la Reine des Neiges, car Disney a sorti un court-métrage sur un des personnages: Olaf.
  • Les jeux de société et escape games (Asmodée avec Unlock qui a eu un As d’or à Cannes et Dujardin et Goliath qui font des versions pour les petits
  • Emergence de la robotique avec programmation, en continuité des programmes de technologie scolaires des enfants. De plus en plus d’enfants veulent s’orienter vers les métiers de l’ informatiques donc les fabricants de jouets se mettent au diapason
Figurines Star Wars, Rey et Jin Erso

LES CHIFFRES CLÉS DE JOUÉCLUB 

  • CA: 633 Millions d’euros (+ 1,6 % par rapport à 2015) – croissance pour la 10ème année consécutive
  • Effectif: 2300 permanents (dont 13 sélectionneurs de jouets) et, pour répondre à la hausse d’activité, recrute près de 1 000 saisonniers durant les trois derniers mois de l’année.
  • Date de création: 1952
  • Coopérative aux capitaux 100 % français
  • Le réseau JouéClub compte 348 magasins (ouvertures en 2018 de 13 nouveaux magasins) 
  • 4 Villages : Paris, Lille/Villeneuve d’Ascq, Lyon, Aéroville (près de Roissy en France)
  • Présence internationale : Andorre, Belgique, Italie, Liban, Maroc, Qatar
  • Le catalogue est tiré à 12 millions d’exemplaires chaque année. 400 pages, 2000 références, c’est le plus riche des catalogues du marché.
  • Déploiement du « drive » : aujourd’hui plus de 220 magasins en France. Jouéclub est le leader du web to store en France
  • Les 12 marques exclusives de jouets ont rencontré leur public et représentent désormais plus de 3% du chiffre d’affaires.

LE POSITIONNEMENT DE JOUÉCLUB

Parmi les jouets vendus par le groupe français, le made in France représente près de 8% des produits. « La problématique est qu’il n’y a qu’une vingtaine de fabricants en France », précise le patron, ajoutant que « tout est parti en Asie, le mal a été fait il y a une vingtaine d’années ».

Alors que le panier moyen du consommateur a baissé ces dernières années, passant d’une moyenne supérieure à 60 euros à environ 50 euros en 2016, JouéClub contrecarre également la concurrence des grandes distributions mais surtout, d’Internet. « Nous, notre profession c’est le jouet du 1er janvier au 31 décembre », argue Alain Bourgeois Muller.

« Le nerf de la guerre, c’est le catalogue », ajoute le PDG de JouéClub. A l’heure du numérique, le catalogue reste une priorité pour le leader français du jouet : « Il se feuillette toujours en famille« , glisse Alain Bourgeois-Muller. Créé il y a 50 ans, près de 12 millions d’exemplaires sont conçus chaque année dès octobre et jusqu’en avril de l’année suivante. Le temps de choisir les jouets phares de la saison prochaine et de passer les commandes. Le catalogue de Noel 2017 de Joué Club sort le 5 octobre prochain.

LES CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ DU JOUET 2016

  • 3,4 milliards € (hors jeux vidéo)
    0,8% vs 2015 | +1,6 % pour Joué Club vs 2015 à 633 millions d’euros

Le marché… C’est aussi 

  • Exportations: 677,8 millions € + 8,9% vs 2015 
  • Importations: 2,14 milliards € + 4,7% vs 2015
  • Nombre de jouets vendus en 2016: 226 millions
  • Dépense annuelle par enfant: 248€

La Distribution

  • Spécialistes jouet 42,5%
  • Hypermarchés supermarchés 32,8%
  • Pure players internet 16,9%

LA BELLE HISTOIRE DE JOUÉCLUB

L’histoire de l’enseigne débute en 1952, et résulte de la volonté de trois hommes, passionnés de jouets, bien décidés à faire prospérer leur entreprise. Mais seuls, les contraintes et les coûts sont trop élevés. Ils se regroupent alors, afin de mutualiser les moyens et de créer un catalogue commun. L’aventure démarre. Deux ans plus tard, rejoints par d’autres entrepreneurs, ils s’associent en coopérative, sous le sigle EPSE (Entente des professionnels spécialistes de l’enfant). Très vite, ils atteignent la cinquantaine de membres, et le chiffre ne cesse de croitre.

Mais le vrai tournant arrive en 1966. Il va être incarné par un homme : Jackie Pellieux. Issu d’une famille qui baigne dans le jouet, il est en charge de la communication et de développer l’identité du réseau. C’est ainsi que la marque JouéClub voit le jour. Dans les années 1980, tous les magasins du réseau adoptent ce nom et sa signalétique. Un rapprochement indispensable afin de lutter contre une concurrence féroce, symbolisée par des enseignes comme La Grande Récré ou encore Toys’R’Us.

LA COOPÉRATIVE, UN MODÈLE À PART Pour faire face, JouéClub mise sur son organisation. « Le fait de se développer sous la forme d’une coopérative constitue notre force et nous distingue de nos concurrents », assure Alain Bourgeois-Muller, président de JouéClub. Et de poursuivre : « Chez nous, chacun gère son affaire et est libre de faire ce qu’il veut, même s’il existe un fil conducteur avec les catalogues. Une liberté que l’on ne retrouve pas chez nos concurrents. » Tout en conservant son indépendance, chaque commerçant peut bénéficier de la force du réseau, notamment pour la communication et la logistique. Et dans un système où l’on applique le principe « un homme = une voix », tous jouent un rôle prépondérant dans les décisions collectives. (source: Les Echos de la Franchise)

HÉLÈNE MURER, SÉLECTIONNEUSE DE JEUX DE SOCIÉTÉ  CHEZ JOUÉCLUB:

« Je sélectionne les jeux de société en fonction de 3 critères :

› L’un des premiers critères est la médiatisation : Pub TV, Internet, youtubeurs, car immanquablement les jeux médiatisés seront demandés en magasin et nous nous devons de les avoir.

› Ensuite, vient l’amusement généré : il doit être important et concerner si possible tous les membres d’une même famille quel que soit l’âge (parents, enfants…). Une fois la partie finie, tous doivent avoir envie d’y rejouer avec plaisir.

› Puis l’originalité : j’aime faire découvrir de nouveaux jeux aux clients. Des jeux qui ne bénéficient pas d’exposition médiatique, et que l’on ne trouve pas partout. Ils doivent être «  faciles » à jouer, et surtout donner envie.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s