[C’est la rentrée!] – Les jeux Iello: un succès à l’export (podcast)

Publié le Mis à jour le

Au Business Club de FranceIELLO-ludovoxLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio! 

C’est la rentrée du Business Club!

Nous voici avec du contenu tout neuf , des invités plus pêchus les uns que les autres.. et des surprises à venir.

Restez à l’écoute!

→ Diffusion : samedi 2 septembre 2017 à 7h et dimanche 3 septembre à 14h


TALK 1: ALLTRICKS lance deux marques en propre

NOUVEAU! LE FOCUS DE LA SEMAINE: Les vendanges dans les Côtes du Rhône 

TALK 2: AMOR-SOLAMOR : le pari du vintage

TALK 3: TILLER révolutionne le business des commerçants

TALK 4: IELLO: de distributeur à éditeur de jeux


TALK 4: IELLO, avec Patrice Boulet, cofondateur

Pour écouter ou réécouter cet entretien :

IELLO-ludovoxCréé en 2004 à Nancy par Cédric Barbé et Patrice Boulet (l’entreprise s’appelait alors Cartagogo), IELLO est aujourd’hui un éditeur et distributeur de jeux de société mondialement reconnu. L’entreprise passe de la vente à distance de cartes à collectionner à une activité de grossiste distributeur. En 2008, elle se diversifie à nouveau dans la coédition de jeux de société, un travail qui consiste à traduire et adapter les jeux à la culture française. Cette nouvelle activité donne assez naturellement naissance en 2009 à une dernière : l’édition de ses propres jeux.

Reconnu depuis 2005 par l’ensemble des revendeurs spécialisés pour la qualité et le succès de ses jeux, IELLO s’est imposé comme l’un des distributeurs incontournables sur le marché francophone. La société compte désormais plus de 30 éditeurs français ou étrangers dans son catalogue. Au-delà des jeux de société, le catalogue de produits IELLO inclut également des jeux de cartes à collectionner, des jeux de figurines, des casse-têtes, des jeux de rôle et des produits dérivés.

Codenames-IelloIELLO s’appuie sur un ensemble solide de près de 800 points de vente répartis dans toute la France. IELLO s’occupe d’entreposer, de vendre et de livrer les jeux aux boutiques. 50% du CA se fait dans les grandes enseignes, les 50 autres dans les magasins indépendants.

Depuis 2008, IELLO coédite une large gamme de jeux de société, en partenariat avec des éditeurs du monde entier (AEG, Kosmos, Czech Games Edition, Mindware, etc.). Les équipes traduisent et adaptent les jeux étrangers pour le marché francophone et les distribuent via le réseau traditionnel. Parallèlement, IELLO démarre son activité d’éditeur avec l’objectif de créer sa propre gamme et ainsi répondre aux attentes d’une nouvelle clientèle curieuse des jeux. King of Tokyo deviendra en 2011 le premier jeu développé et distribué par IELLO. Le succès de cette activité est tel qu’en 2016, le pôle édition compte 90% de création de jeux contre 10% de coédition. Succès confirmé également par la croissance de l’équipe, passant de 2 à 7 personnes entre 2014 et 2016.

Codenames grille vierge
Plateau de jeu CodeNames

En octobre 2011, la société est récompensée par le trophée du Meilleur Nouvel Exportateur Lorrain. Ce prix encourage à poursuivre la conquête de nouveaux marchés export.

En mai 2012, elle confirme son envergure internationale en ouvrant sa filiale aux États- Unis, à Las Vegas. Cette présence sur le continent nord-américain donne aux jeux IELLO une visibilité internationale et ouvre ainsi les portes d’une distribution sur de nombreux autres marchés : grâce à la traduction systématique des titres en anglais, la promotion des jeux et leur localisation se développent très vite en Europe, en Asie et en Amérique du Sud.

king-of-tokyo-power-upEn 4 ans, les jeux IELLO sont disponibles dans plus de 20 langues et sont distribués dans le monde entier grâce à un réseau de partenaires qui traduisent et adaptent les jeux aux marchés locaux. Aujourd’hui, IELLO développe une stratégie de marque avec ses partenaires étrangers, l’objectif étant de créer une véritable « identité IELLO » : vendre ses best-sellers mais aussi implanter progressivement et durablement l’ensemble de son catalogue afin d’assurer la progression de son chiffre d’affaires.

LES CHIFFRES CLÉS DE IELLO

  • Siège social : HEILLECOURT (54180) – Meurthe et Moselle
  • Date de création : 2004
  • 160 jeux dans le catalogue dont 25 jeux créés en interne
  • Plus de 30 éditeurs français ou étrangers dans son catalogue
  • 800 points de vente répartis dans toute la France
  • 800 colis par mois partent au-delà des frontières.
  • En 2016, le pôle édition compte 90% de création de jeux contre 10% de coédition
  • Ils reçoivent 5 à 10 propositions de jeu par mail chaque semaine
  • De la création d’un jeu à sa commercialisation : entre 6 et 24 mois
  • Traduction (ils appellent ça « localisation » = adaptation au marché local : entre 4 et 12 mois
  • CA 2016: 8 milions € – Chiffre d’affaires en hausse de 43 % en 2016 avec 8 millions €
  • 25 salariés

iello-aux-as-d-or-a-cannes-1489673449

 

L’ACTU de IELLO 

  • Le service export passe de 1 à 3 personnes avec l’embauche d’une Responsable Export et d’un chargé de communication internationale.
  • 2016 c’est l’ouverture vers de nouveaux marchés en Amérique du Sud notamment avec le Brésil, et au Moyen-Orient (Israël et Turquie)
  • Nous recevons pour le jeu Codenames le Spiel des Jahres, le prix le plus prestigieux du monde ludique international. Deux jeux sortis en 2016 sont également mis en avant lors de la sélection 2017 du Spiel Des Jahres : La Forêt Mystérieuse nommée dans la catégorie enfant et The Big Book Of Madness dans les recommandations du jury.
  • En 2016, nous sortons une nouvelle édition d’un de nos jeux phares King of Tokyo qui sera rapidement localisé en 15 langues de même pour The Big Book of Madness qui le sera en 11 langues.

quirkle LES JEUX VEDETTES CHEZ IELLO

  • Qwirkle, un mix entre le Scrabble® et les dominos et vendu à 3 millions d’exemplaires,
  • Code Names (traduction), sorti en 2016, qui a remporté le Spiel des Jahres (Allemagne), une des plus grandes distinctions au monde, et nommé au Festival des Jeux de Cannes.

LE PREMIER JEU CRÉÉ PAR IELLO est King of Tokyo

Histoire : Patrice Boulet a pris contact avec l’inventeur des cartes Magic, réputé inaccessible, qui a accepté aussitôt de développer le jeu King of Tokyo pour Iello.

C’est un succès : traduit en 30 langues et distribué dans 50 pays avec 890 000 exemplaires vendus

DANS LA PRESSE

Iello, le jeu made in Lorraine – novembre 2016

C’est d’abord l’histoire de deux passionnés. Cédric Barbe et Patrice Boulet. Lorqu’ils créent en 2004 Cartagogo, la société est d’abord confidentielle. Rebaptisée Iello et implantée aujourd’hui à Heillecourt, l’entreprise édite et distribue des jeux dans le monde entier.

Au cœur de la zone d’activité d’Heillecourt, Iello a la façade discrète. Elle n’a pourtant rien d’une société anonyme, en tous les cas pas dans le monde du jeu de société où elle tire joliment son épingle. « Nous étions des joueurs à la base, des passionnés des cartes Magic. C’est comme ça que nous avons créé Cartagogo », raconte Cédric Barbe. Avec son associé Patrice Boulet, il décide de changer de braquet en 2008 et de rebaptiser l’entreprise Iello, « plus facile à prononcer et de consonance internationale », ajoute M. Barbe. Plus qu’un changement de nom, la société lorraine passe de grossiste à éditeur. Aujourd’hui, son catalogue propose 160 références et affiche un chiffre d’affaires en hausse de 43 % en 2016 avec 8 millions d’euros. Le jeu de société a le vent en poupe. Iello en a fait sa marque de fabrique avec une gamme s’adressant aux petits comme aux grands. King of Tokyo sorti en 2011, jeu de plateau mêlant cartes, dés et stratégie a depuis été traduit en 30 langues et distribué dans 50 pays avec 890 000 exemplaires vendus. Devant cet engouement pour les jeux de la maison, Iello a ouvert une filiale à Las Vegas en 2012 et étoffé son pôle export sur le site d’Heillecourt.

La petite entreprise ne connaît pas la crise et multiplie les prix. Plusieurs fois primée à Cannes et en Allemagne lors de salons du jeu, Iello a également décroché en 2011 le prix du meilleur exportateur lorrain. Dans les 2 700 m2 du dépôt, plusieurs palettes et 800 colis par mois partent au-delà des frontières. Des magasins indépendants et des chaînes telles que la Fnac, Cultura ou Jouet Club. Sur les étagères, Qwirkle, un mix entre le Scrabble® et les dominos et vendu à 3 millions d’exemplaires, n’en finit plus de séduire. « Ce qui nous différencie, c’est le choix artistique et le design de chacun de nos jeux », explique Laingo Laza, chargée de communication. Chaque boîte est un univers qui séduit comme Kanagawa, un jeu qui vous transporte dans un atelier de peinture japonais, Roi des Nains, qui vous plonge au cœur des Gobelins ou encore CS Files, ou chaque joueur endosse le costume d’un expert à la recherche d’un meurtrier. Les inventeurs de jeux sont de plus en plus nombreux à frapper à la porte de Iello pour voir leur création éditée. Chaque vendredi après-midi, ces nouveaux jeux sont testés par le grand public. Une sorte d’étude de marché ludique avant que l’équipe de création de Iello ne donne vie au projet. 25 jeux créés en interne ont ainsi vu le jour.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s