MOLOTOV TV explose les codes de la télévision. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

1468772507-0aa083978d034148abfd3968ce9318b5.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 6/5/2017 à 7h | dimanche 7/5/2017 à 14h

xxxxxx


TALK 1: HOMELOOP révolutionne le métier d’agent immobilier

TALK 2: POINT S, un modèle d’exportation réussi 

TALK 3 : MOLOTOV TV atteint le million d’inscrits

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 3: MOLOTOV.TV, avec Jean-Marc Denoual, cofondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

1468772507-0aa083978d034148abfd3968ce9318b5Molotov.tv a été créé en 2014 (2 ans de développement) par Jean-David Blanc, créateur d’AlloCiné, Pierre Lescure, le fondateur de Canal+, et Jean-Marc Denoual, un ancien responsable de TF1, et lancé en juillet dernier

Signe de l’adhésion des jeunes publics, Yann Barthes (Quotidien, TMC) est la personnalité télé la plus suivie** par les utilisateurs de Molotov, devant Cyril Hanouna (TPMP, C8) et Alexandre Astier (Kaamelot, W9).

En parallèle, Molotov travaille à l’expansion de son service à l’international.

« Molotov a vocation à devenir le Spotify de la télévision et être présent partout en Europe, voire même aux Etats-Unis. »

Le site Molotov.tv, né à Paris et qui doit son nom à l’ancien ministre des Affaires étrangères de l’URSS, veut révolutionner la télévision en permettant de regarder des programmes en différé comme de choisir les émissions par thème ou par intervenant.

Capture d’écran 2017-05-02 à 11.40.27.png

Levée de fonds de 22 millions début décembre dernier auprès de TDF et Sky.

Après un premier tour de table de 10 millions d’euros en 2014, Molotov a effectué cette nouvelle levée auprès de ses investisseurs historiques, notamment le fonds Idinvest, les frères Steve et Jean-Émile Rosenblum (Pixmania), Jacques-Antoine Granjon, et Marc Simoncini. La startup a donc levé au total 32 millions d’euros et espère atteindre les 100 millions prochainement pour vraiment se déployer à l’international.

Le britannique Sky entre au capital

La startup accueille aussi « de nouveaux fonds d’investissement et business angels » ainsi que le groupe de télévision britannique Sky, détenu par Rupert Murdoch, ainsi que TDF. Sky avait indiqué en septembre apporter 4 millions d’euros à la start-up et TDF a ajouté prendre une part minoritaire pour un montant « du même ordre » dans l’entreprise avec laquelle il noue un « partenariat technologique ». (source: La Tribune)

4803127_3_3f21_la-page-d-arrivee-dans-le-service-molotov-tv_d331b372c223d52bd46a02fd1dfe6680.jpg

Le service de télévision Molotov atteint le million d’inscrits

Neuf mois après son lancement, la start-up fait un premier bilan de son activité.

C’est l’heure du premier bilan chiffré pour le service de télévision par Internet Molotov, près de neuf mois après ses débuts. « Nous comptons aujourd’hui 1 million d’inscrits qui ont été actifs ou le sont aujourd’hui […] et nous voulons doubler ce chiffre d’ici à la fin de l’année 2017 », a déclaré le patron Jean-Marc Denoual.

Pour l’heure, Molotov revendique une audience avec une moyenne d’âge de 35 ans, quand celle de la télévision traditionnelle est supérieure à 50 ans. «  Ceux qui utilisent Molotov sur une télévision connectée le font plus de 2 h 40 par jour. Ce chiffre est de 80 minutes pour ceux qui l’utilisent hors télévision », a souligné Jean-Marc Denoual. «  Les usages sont répartis entre les smartphones (40 %), les tablettes et ordinateurs (40 %) et les téléviseurs (20 %) », précise le groupe dans un communiqué.

Du « freemium » au payant

Pour séduire les utilisateurs, Molotov a mis le direct au centre de son interface. L’application permet de regarder 36 chaînes, dont 25 de la TNT, avec accès au replay de la plupart d’entre elles, la possibilité d’enregistrer des programmes en ligne et de recommencer la lecture depuis le début.

La jeune pousse tricolore a opté pour un modèle « freemium », à l’instar de ce qui se fait beaucoup dans les jeux vidéo sur mobile : le téléchargement est gratuit et permet de regarder le direct et le replay des chaînes, et d’enregistrer dans le cloud (stockage en ligne) 10 heures de programmes. «  Nous voulons commencer la transformation en abonnements payants à partir du deuxième semestre de cette année », a souligné Jean-Marc Denoual. Pour l’heure, trois formules payantes mensuelles existent en parallèle : l’une à 3,99 euros qui permet, entre autres, de regarder jusqu’à 4 flux en même temps sur différents terminaux et d’enregistrer jusqu’à 100 heures de programmes. La deuxième à 9,99 euros par mois offre, elle, l’accès à plus de 70 chaînes. Enfin, la dernière (à 9,99 euros par mois également) permet d’accéder à Ciné+, six chaînes spécialisées dans le cinéma de Canal+.

Lancée en 2014, la start-up a mené plusieurs levées de fonds et a récolté, en tout, 32 millions d’euros, notamment auprès de TDF et Sky (le bouquet de télévision britannique appartenant à la famille Murdoch) qui lui ont chacun apporté quelque 4 millions d’euros.

Derrière ce projet, on retrouve également Pierre Lescure (ancien patron de Canal+) ou Jean-David Blanc (cofondateur d’AlloCiné). Après plus de deux ans de développement, le service a finalement été lancé en juillet dernier.(…) (source: Les Echos)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s