Jam, le service de « conciergerie » et qui a réponse à tout (ou presque) destiné aux étudiants. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

bfm-bu-radioINÉDIT CET ÉTÉ ! 

Dans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 27/08/2016 à 7h et 20h (nouvel horaire grille d’été) | dimanche 28/08/2016 à 15h

gootenberg-enquete-usage-reseaux-sociaux-journalistes-twitter-wikipediaCette année encore, on termine l’été en beauté en rendant visite à de jeunes entreprises parisiennes, hyper dynamiques et innovantes, dans leurs locaux! 

TALK 1 : Les boxers de Spartan protègent votre fertilité ! 

TALK 2 : Bientôt la rentrée ! Jam, l’appli au service des étudiants

TALK 3 : Rythm lève 10 millions d’euros pour fonder la première entreprise de neurotechnologie

TALK 4 : The Metrics Factory, l’expert du social data

TALK 2: JAM, avec Marjolaine Grondin,  présidente cofondatrice

Pour écouter, réécouter et télécharger cette interview:

marjolaine grondin
Marjolaine Grondin

Jam est un service basé sur de l’intelligence artificielle supervisée par des humains, qui conseille et aide les étudiants à trouver tout ce dont ils ont besoin. La prochaine séance pour voir le dernier James Bond près de chez soi ? Un logement sur Paris à moins de 600€ ? Que faire ce soir à Shanghai ou Angoulême ? Autant de problématiques qui rythment la vie des étudiants au quotidien : Jam répond à tous les types de requêtes, 7j/7 et de 7h à 2h du matin, par simple échange de SMS, message Facebook ,Twitter et bientôt Whatsapp.

 

Jam est le premier bot français à proposer ses services sur Facebook Messenger.

jam-appli-numero-texto-message-conseils-bons.jpg

SUR FRENCHWEB – janvier 2016

Jam, 1 million d’euros pour l’intelligence artificielle au service des étudiants

Jam, qui développe un service de réponse aux questions des étudiants, vient de lever 1 million d’euros via le fonds de capital-risque d’Isai (Seed Club). Plus d’une dizaine d’investisseurs ont été mobilisés pour cette opération. Par le passé, 330 000 euros avait déjà été levés.

Fondée en 2012 par Marjolaine Grondin, Jam a développé une technologie qui repose sur l’intelligence artificielle dont la finalité est de répondre aux questions des étudiants. Ces derniers formulent leurs requêtes à Jam par SMS, Facebook Messenger ou, prochainement, par WhatsApp. Ils obtiennent une réponse dans les minutes qui suivent et au fil des échanges, la solution va tenter de leur trouver une réponse qu’il s’agisse de la recherche d’un appartement, de trouver un lieu pour sortir ou encore… de dénicher un emploi étudiant ou un stage.

C’est en effet sur ce dernier créneau que se rémunère la société. Jam commercialise des offres de visibilité aux entreprises qui recrutent des étudiants ou proposent des offres de stage. Environ 40% des demandes des étudiants sur Jam concernent l’emploi, expliquait à Frenchweb Marjolaine Grondin en octobre.

«Grâce à cette levée de fonds, nous allons pouvoir accélérer notre développement et ainsi augmenter la réactivité de notre service en traitant jusqu’à 80% des requêtes via l’intelligence artificielle. Cela nous positionne pour une croissance exponentielle où l’augmentation du nombre de données traitées affine chaque jour la qualité du service d’intelligence artificielle», déclare Marjolaine Grondin.

jam-peut-repondre-a-un-tas-de-questions.jpg

DANS DECIDEO – 18 avril 2016

Qu’est-ce que Jam ?

Jam est un service basé sur de l’intelligence artificielle supervisée par des humains, qui conseille et aide les étudiants à trouver tout ce dont ils ont besoin. Un logement sur Paris à moins de 600€ ? Un bon restaurant à Sidney à moins de 10 $ ? Un service de covoiturage à Boston ? Jam répond à tous les types de problématiques qui rythment la vie des étudiants au quotidien, 7j/7 et de 7h à 2h du matin, par simple échange de SMS, message Facebook ou DM (direct messages) Twitter (et bientôt Whatsapp).

La conciergerie qui cartonne chez les étudiants

Jam a été lancé officiellement auprès des étudiants français en septembre 2015, et est passé de 3 000 à 50 000 utilisateurs en à peine 6 mois, et fêtera bientôt son million de messages échangés. La start-up est actuellement présente dans plus d’un millier d’établissements français et connaît une croissance de près d’1% par jour.

Jam offre à ses partenaires agrégateurs un canal d’acquisition extrêmement ciblé et à ses utilisateurs un service pertinent. Actuellement, une centaine de services enrichissent le service et bénéficient de ce nouveau canal privilégié, tels que Blablacar, Airbnb ou encore Uber.

Comment ça marche ?

L’étudiant envoie un SMS avec son prénom et sa requête au 06 44 63 04 04 ou un message Facebook Messenger/DM Twitter. Jam développe le traitement Automatique du Langage et l’Intelligence Artificielle pour effectuer une recherche efficace et transmettre des réponses automatiques adéquates. A chaque demande envoyée par l’étudiant, est générée une réponse semi-automatisée qui est ensuite affinée et validée par les membres de l’équipe afin de répondre parfaitement et le plus rapidement possible. Avec l’acquisition de nombreux utilisateurs et l’augmentation des requêtes à gérer, l’équipe Jam fait aussi appel à des backers, étudiants eux aussi, qui sont recrutés pour répondre aux requêtes. Et finalement, qui mieux que des étudiants pour aider des étudiants ?

SUR ATELIER.NET

L’IA est, elle, composée d’agrégateurs et de bases de données enrichies au quotidien, avec des messages ou des critères pré-établis pour échanger avec le jeune « Le message passe d’abord par l’IA et si elle ne peut gérer la requête, on intervient. Mais l’humain est aidé par la machine dans 80 % des cas. Il génère des algorithmes, extraits des métas-données, retrouve les messages similaires et les réponses données, etc » précise la CEO.

L’idée disruptive ?

« L’absence d’interface » affirme Marjolaine Grondin. L’idée de la start-up est de supprimer les interfaces entre les hommes et les services. Pas besoin de télécharger une application, de rentrer ses paramètres, d’apprendre à la manipuler et de retourner dessus à chaque requête. Car selon l’entrepreneuse, ça n’est pas à l’utilisateur de s’adapter et c’est pour cette raison que Jam est aussi disponible sur Facebook Messenger ou via DMs sur Twitter, et bientôt un peu partout : what’s app, Skype, mails… « On veut que Jam soit là où l’utilisateur est, qu’il n’ait pas à venir le chercher ».

L’innovation est aussi dans la relation entre l’utilisateur et le chatbot « Jam est sympa, humain et drôle. Il te relance et prend soin de toi. À la différence de Siri, il y a une conversation. » En effet, Jam reprend une demande si la réponse ne convient pas, tandis que Siri répond à une question à la fois, sans pouvoir affiner en fonction d’éléments ajoutés.

Et l’avenir ?

Pour Jam, l’objectif est de passer à 80 % d’intelligence artificielle à la fin de l’année, puis 90-95 % à terme. L’ambition est de devenir un outil de référence pour les étudiants français « avec quelques briques à l’étranger », avant de s’ouvrir à une cible plus large. La startupeuse assure ne pas encore chercher à être rentable, mais d’abord à développer le service à travers la communication, la personnalité de Jam et l’intelligence artificielle. Et surtout, « montrer qu’il y a un usage ». De nouvelles fonctionnalités sont également prévues : le remboursement entre amis avec l’application Lydia, ainsi que la possibilité plus générale d’acheter, commander ou réserver via Jam. Un accès à DropBox est envisagé pour envoyer des documents facilement et pourquoi pas, un jour, solliciter Jam par la voix.

Quant à l’entrepreneuse, elle rêve d’un Jam « à la Airbnb, avec des bureaux partout dans le monde, une culture d’entreprise hyper forte, des équipes motivées. Et qui contribue à changer l’industrie dans laquelle elle évolue. »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s