Pégase : la voiture qui vole est dans le Business Club ! – INÉDIT EN ÉTÉ – PODCAST

Publié le Mis à jour le

bfm-bu-radioDans leBusiness Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio 

Diffusion samedi 6 aout 2016 à 7h et 20h et dimanche 7 aout à 15h

INÉDIT

TALK 1 : PÉGASE : la voiture qui vole

TALK2 : SEVENHUGS : les objets connectés pour notre bien-être

TALK 3 : BIBÉLIB : la valise devient connectée et ne se perd plus (ou presque)

TALK 4 : ADMO.TV ou comment mesurer en temps réel l’impact d’une publicité


TALK 1 : PÉGASE la voiture qui vole avec  Jérôme Dauffy, PDG de Vaylon

Pour écouter ou réécouter l’émission :


La société VAYLON a lancé le projet PÉGASE dont les objectifs sont de concevoir, industrialiser et commercialiser un nouveau moyen de mobilité permettant de s’affranchir des contraintes du terrain.

pegase02Le PÉGASE est la première «voiture volante» universelle, respectant à la fois les homologations routières et aériennes européennes. En configuration vol, le Pégase, aéronef STOL (Short Take Off and Landing) s’affranchit des pistes d’aérodromes et peut ainsi décoller et atterrir sur tous terrains, conformément à la réglementation ULM.

 

Un véhicule inédit

Ce véhicule est doté d’une double capacité, celle de rouler sur tout type de terrain (100 km/heure vitesse maximale) et celle de se transformer en une voiture volante (70 à 80 km/h) pouvant s’élever jusqu’à 3.000 mètres d’altitude, 

Grâce à sa légèreté, sa garde au sol importante et son système de suspensions, le véhicule est doté de bonnes capacités de franchissement tout-terrain. En configuration vol, le Pégase s’affranchit des pistes d’aérodromes et peut ainsi décoller sur une distance de 50 à 100 mètres, et atterrir (10 à 30 mètres) sur tous les terrains lesté d’une charge utile de 160 kilos conformément à la réglementation ULM. Pegase Mark II a une autonomie de près de trois heures.

Lu dans la tribune.fr

Le véhicule biplace est doté d’un système qui permet à son conducteur «d’actionner soit le mode vol, soit le mode route», explique Jérôme Dauffy à Paris Match. Pour voler, le pilote doit en effet déployer la voile ( de parapente) qui se trouve sur le toit, puis enclencher le mode vol présent sur la boite de vitesse. Une fois actionné, l’engin se conduit de la même manière qu’un ULM. Une licence est alors obligatoire pour le piloter. Lu dans Paris Match

Missions envisagées pour ce véhicule : 

  • Militaires : Reconnaissance, surveillance, sauvetage, approche discrète sous voile moteur coupé, infiltration, extraction.
  • Civiles : Surveillance aérienne avec intervention au sol, missions humanitaires, inspection de réseaux, relevés de dommages (inondations, incendies, pollutions, séismes), recherche ou repérage de terrains à basse vitesse, recherche de personnes disparues, observation et contrôle de zones : frontières, réserves protégées, loisirs.

Un marché à 80% civil

Vaylon vise le marché militaire, qui pourrait représenter environ 20% de ses ventes, et surtout le marché civil. Qui pourrait acheter ce véhicule dont le coût d’utilisation est faible (60 euros par heure) ? Des ONG, des gouvernement (sécurité civile, douane, surveillance des frontières…), des entreprises comme des postes africaines et, enfin, des opérateurs dans le tourisme. Vaylon a déjà quelques touches, voire des lettres d’intention. Il est question de l’achat d’un deuxième exemplaire par les forces spéciales.

Francis Rodriguez est en contact avec un entrepreneur français de Las Vegas, qui serait intéressé par le Pegase Mark II pour longer le grand canyon et survoler le désert. Il séduit également des opérateurs dans le tourisme en Turquie et aux Emirats Arabes Unis. Enfin, une poste africaine seraient intéressée par ce véhicule pour livrer le courrier de deux villes séparées par un fleuve large d’environ 18 km.

→Objectif : vendre 150 véhicules par an.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s