Karavel-Promovacances-Fram, success story française du tourisme. C’est au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIOINÉDIT EN ÉTÉ 

Dans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 16/07/2016 à 7h et 20h (nouvel horaire grille d’été) | dimanche 17/07/2016 à 15h

TALK 1 & 2 : KARAVEL – PROMOVACANCES –  FRAM

TALK 3 & 4: Il a fondé 28 entreprises! Patrick Robin lance Easy Life Premium

TALK 1 & 2 : KARAVEL-PROMOVACANCES-FRAM, avec Alain de Mendonça, président

Pour écouter, réécouter ou télécharger (clic droit)et entretien


karavel logo sitepromovacances8361547-13104739

Une belle success story que celle du groupe Karavel! Alain de Mendonça a fondé le groupe Karavel en 1998. Cette ex-petite start up spécialiste de la vente de séjours en ligne, a successivement racheté et restructuré Promovacances (repris en 2001), Partirpascher. (en 2008), ABcroisiere (également en 2008), Unmondeadeux (en 2010) et Ecotour (repris en 2015). Alain de Mendonça est devenu président de FRAM en novembre 2015. Quelle stratégie pour FRAM ?

KARAVEL – PROMOVACANCES, FRAM EN CHIFFRES

  • Activité: n°1 français de la vente de séjours en ligne.
  • Sites membres : promovacances.com, ABCroisière (leader français de la vente de croisieres en ligne), Partirpascher, Unmondeadeux, Tati-vacances, JaimeLeSki, Karavel.com, Voyagechic, Ecotour, Skigloo
  • Date de création: 1998
  • Lieu: Paris
  • CA Groupe Karavel-Fram: 700 millions €
  • Effectif Groupe Karavel-Fram: 1100
  • Le groupe fait voyager chaque année environ 600 000 touristes.
  • 53 agences de voyages en France
  • A la fois producteur et distributeur de voyages
  • Spécialiste du package
  • Volume d’affaires 400 millions €
  • 700 salariés

A PROPOS DE FRAM

Marque Agence née en 1949, pionnière du tourisme, dont le siège est depuis toujours à Toulouse et qui a déposé en novembre 2015 (impacté par dissensions familiales, désaffection des destinations d’Afrique du nord et « ratage » du virage de l’Internet). Une marque emblématique (les vacances à la Framçaise) qui a vieilli en même temps que ses clients mais qui garde une belle image de marque et propose des produits de qualité (les clubs Framissima). Modèle économique de ventes indirectes via les agences de voyages (agences maison, ambassades et réseaux d’indépendants). Volume d’affaire 300M d’euros – 400 salariés

L’objectif de Karavel est de rajeunir la marque et de lui redonner toute sa flamboyance d’autrefois.

>> Le nouveau groupe ainsi consolidé (Karavel-Promovacances-Fram) affiche un volume d’affaire de 700M € et réunit 1100 salariés. C’est le seul groupe franco francais de taille importante.

Alain de Mendonça vient de recevoir la Victoire du tourisme de la personnalité de l’année (cérémonie co organisée par BFM et le Quotidien du Tourisme en ce mois de juin 2016). 

« Si j’avais su à quel point ce secteur du tourisme était difficile, si c’était à refaire, je lancerais un site de vente de nourriture pour chiens et chats ou de cours de musique à domicile. Attentats, grèves, migrants, soucis informatiques, pétrole, dollar, Google, Airbnb: au final si je devais résumer, je dirais que j’ai l’impression d’être dans un jeu vidéo, et à chaque fois que je passe un niveau, j’ai un monstre plus gros et plus méchant avec qui je dois me battre ».

LE MARCHÉ DU TOURISME

Secteur en crise, multi impacté par la crise économique, les attentats, les greves, les épidémies, les cyclones, les volcans… l’heure est à la concentration du secteur, phénomène qui s’est déja produit dans tous les autres pays d’Europe, notamment Allemagne et Angleterre

LES TENDANCES VACANCES ÉTÉ 2016

Vacances des Français cet été: moins de partants, mais avec plus de budget (Le Figaro)

OC000026-1.jpgUn peu plus de 27 millions de Français envisagent de partir cet été, soit légèrement moins qu’en 2015, mais le budget consacré aux vacances est en hausse, selon une étude du cabinet Protourisme. D’après les calculs du cabinet, un total de 27,6 millions de Français ont l’intention de partir durant l’été, contre 28,9 millions en 2015, une année qui avait été particulièrement faste en termes de départs.

« Ces chiffres peuvent encore évoluer car 3 millions de nos concitoyens se montrent indécis et sont susceptibles de partir en dernière minute en fonction d’opportunités tarifaires ou d’une météorologie favorable », souligne Protourisme. « Néanmoins », estime le cabinet, « à un mois des vacances, la tendance est à la baisse ». Sur 27,6 millions de partants, 20,1 millions vont opter pour une destination en France (soit 1,5 million de personnes en moins que l’été dernier), et 7,5 millions pour l’étranger. « Dans ce sondage, il y a plus d’intentions de départs pour l’étranger que lors du même sondage que nous avions réalisé en mars; à l’évidence, le contexte social joue » et la succession de grèves, blocages et manifestations a pesé, souligne Didier Arino, directeur de Protourisme.

Un hébergement marchand (hôtel, camping, village-vacances etc.) est envisagé par 19,7 millions de personnes, un chiffre en légère baisse (-300.000 personnes) sur un an. Le camping attire un quart d’entre eux, « soit une hausse de 500.000 vacanciers », souligne Protourisme. Le budget moyen qui sera consacré aux vacances d’été est cependant en hausse par rapport à l’année dernière, atteignant 1.346 euros (pour un séjour moyen de douze jours) contre 1.273 euros l’été dernier. Cette progression du budget moyen est notamment « tirée vers le haut par la part plus importante des partants à l’étranger », note l’étude. Protourisme souligne également que la part des petits budgets (moins de 500 euros pour les vacances de cet été) progresse et atteint 30% des partants, contre 26% en 2015. La proportion des gros budgets (plus de 2.000 euros) augmente elle aussi, atteignant 22% des partants, contre 20% en 2015.

CHEZ KARAVEL

– L’été 2016 sera encore marqué par des réservations d’hyper dernière minute. Entre l’Euro (la fin de l’euro devrait marquer une hausse des résas), le mauvais temps et les attentats, les clients attendent la dernière minute pour choisir une destination sans risque.

– La demande est concentrée sur l’Europe du sud :  Canaries, les Baléares, la Crète, Sicile, Sardaigne, Croatie, Portugal… (Promovacances est centré sur les départs à l’étranger)

– Gros succès inattendu pour un petit produit qui a un succès fou : le camping nature Fram 5* de Soustons dans les Landes

 

DANS LA PRESSE

Sud-Tourisme.jpgFram racheté par le propriétaire de Karavel Promovacances (Le Figaro)

Le voyagiste Fram a été cédé pour environ 10 millions d’euros à la société Voyages Invest et sa filiale Phoenix, dont l’actionnaire principal est le fonds LBO France, qui détient également Karavel Promovacances, a annoncé mercredi le tribunal de commerce de Toulouse.

Le repreneur gardera « 429 salariés en CDI » sur 650 en France, ainsi que « l’ensemble des CDD », selon le délibéré du tribunal, qui n’évoque pas en revanche le sort des quelque 650 autres salariés à l’étranger de Fram placé en redressement judiciaire depuis le 30 octobre.

Il était en concurrence avec deux autres candidats DocteGestio et le groupe NG Travel. Mais Karavel Promovacances, le groupe d’Alain de Mendonça était soutenu par Marie-Christine Chaubet, actionnaire à 40% de Fram ainsi que par d’autres actionnaires, voire par nombre de salariés.

Quelle est la feuille de route de Karavel-Promovacances pour Fram? (La Dépêche

(…) Karavel est un bon connaisseur des reprises d’entreprises à la barre du Tribunal de commerce puisque c’est ainsi qu’il a mis la main sur son rival Partir Pas Cher en 2008 qui était plombé par une dette de 23 millions d’euros. Dans la même logique, en 2014, Karavel a repris l’agence en ligne low cost Ecotour (28 salariés pour 33 M€ de volume d’affaires). Trois ans plutôt, c’est par une opération de croissance externe c’est-à-dire un rachat classique que Karavel prend le contrôle d’ABC Croisières, le numéro 1 français de la vente de croisières en ligne, basé à Nice.

Fram servira à Karavel à monter en gamme

Clairement positionné sur la vente de voyages sur internet, Karavel va permettre à Fram de négocier ce virage qui n’a jamais été réellement pris par le groupe toulousain. Par ailleurs, le modèle de l’intégration verticale si chère à Fram qui consistait à tout contrôler (des villages vacances au réceptif sur place en passant par l’achat de charters aériens entiers) a vécu. «Fram est resté sur un modèle très figé, trop structuré avec des packages de voyages rigides qui ne répondent plus aux attentes de la clientèle notamment sur la durée de séjour» diagnostique Serge Mas. En revanche, Fram est reconnu dans la profession pour offrir des produits de qualité à la différence de Karavel qui a bâti sa réussite sur des forfaits vacances à petits prix. Depuis l’an dernier, le repreneur potentiel de Fram a donc amorcé une montée en gamme pour se départir de cette image low cost. Ce mouvement s’accélérera avec la reprise de Fram dont la bonne image rejaillira sur tout le groupe Karavel-Promovacances.

Les 50 agences de voyage de Fram comme tremplin

Déja propriétaire d’une quarantaine d’agences de voyages, Karavel se servira de la reprise de Fram pour étendre son réseau physique d’une cinquantaine d’agences supplémentaires. «Toutes les agences Fram pourraient ne pas intéresser Karavel, susceptible d’en revendre une partie dans un second temps» analyse un professionnel du tourisme. Pour Karavel, le cocktail gagnant de la distribution est donc web et agences classiques.

Promovacances se lance dans la franchise à Bordeaux (La Tribune)

Le voyagiste a choisi Bordeaux pour lancer sa première agence indépendante. Initialement présente exclusivement en ligne, l’enseigne prend ainsi le virage de la franchise afin de poursuivre le développement de son réseau d’agences physiques.

Pure player à ses débuts, le voyagiste Promovacances (groupe Karavel/Promovacances, récent repreneur de Fram) a fait du chemin, avec un double objectif en tête : toucher une nouvelle clientèle – 90 % des gens qui poussent la porte d’une agence sont de nouveaux clients potentiels d’après l’enseigne – mais aussi rassurer ceux qui rechignent encore à réserver un séjour sur Internet quand l’enveloppe grimpe.

« Pour les gens qui ont des projets à 6.000 ou 8.000 €, cette approche est plus rassurante. Parfois, ils veulent également être rassurés sur telle ou telle destination et veulent des certitudes après avoir regardé sur le web », confirme Guy Tétrel, directeur du développement réseau Promovacances et chef d’orchestre de cette stratégie depuis 2004.

Le slogan « Faire descendre les petits prix dans la rue » se double d’une tarification des séjours constamment revue. Pas de catalogue papier chez Promovacances mais des prix revus chaque matin en fonction des ventes… et des événements susceptibles de perturber la bonne marche touristique d’une destination.

Les profils recherchés

Comptant désormais 50 points de vente en propre, Promovacances était jusqu’à présent essentiellement présent dans les grands centres urbains et les centres commerciaux. Jeudi dernier, l’enseigne a pris un nouveau virage avec l’inauguration de sa première agence franchisée, à Bordeaux, au 114 cours d’Alsace-et-Lorraine, pilotée par Laurent Menanteau.(…)

Promovacances entend s’appuyer sur ces indépendants « pour optimiser le réseau et être présents là où on n’irait pas forcément en propre, dans des villes telles qu’Agen, Colmar, Arras, Bayonne… » Le voyagiste ne cherche pas forcément des profils issus du secteur du tourisme, au contraire les reconversions sont les bienvenues après une expérience en tant que commerçant par exemple. Elle propose plusieurs mois de formation, en interne et en externe, aux bases du tourisme et envoie les nouveaux venus tester eux-mêmes quelques-uns de ses 10.000 produits référencés (dont 70 % « faits maison » par Promovacances) pour 120 destinations.

Près de 150.000 € pour une franchise

Pour un point de vente classique, hors centres commerciaux, le ticket d’entrée auquel se rajoutent le droit au bail, les travaux à mener et la PLV (publicité sur lieu de vente, autrement dit les aménagements intérieurs) il faudra compter sur une enveloppe de 150.000 € pour ouvrir une agence franchisée. De prochaines ouvertures sont envisagées à Pornichet, Bayonne (deux agences dont une au sein du futur centre commercial Ikea), Arras, Lens… Objectif : 35 franchisés d’ici 3 à 5 ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s