Qu’est-ce qu’une entreprise libérée ?

Publié le Mis à jour le

Nous vous avons proposé une émission spéciale du Business Club de France consacrée à l’holacratie. Sur le site Frenchweb, Philippe Pinault, cofondateur et PDG de TalkSpirit & HolaSpirit s’interroge : qu’est-ce qu’une entreprise libérée ? 

Extraits :

 

 

> Libérer quoi ? Pourquoi et pour quoi faire ?

Avant de parler d’entreprise libérée, on peut se demander légitimement pourquoi et pour quoi faire ?

Dans ce nouveau monde, les organisations les plus performantes sont des écosystèmes en réseau qui échangent constamment des informations (de la data) et communiquent avec d’autres écosystèmes. Ces interactions contribuent à rendre ces systèmes autonomes plus intelligents, capables de trouver plus rapidement de nouvelles réponses aux problématiques qu’ils rencontrent. Au fur et à mesure que sautent de nouveaux verrous technologiques, ces écosystèmes accèdent à de nouvelles capacités qui leur permet d’accélérer encore. Cette accélération rapide et brutale met à l’épreuve la plupart des organisations. S’adapter ou disparaître est une réalité qui s’applique à tous.

[…]

Aussi, une fois ces éléments de contexte posés, libérer l’entreprise, c’est créer les conditions les plus favorables pour la réalisation de la raison d’être profonde de votre organisation.

Libérer l’entreprise, c’est libérer l’intelligence, libérer la créativité, libérer la capacité d’initiative, permettre qu’ 1+1 fasse 3 voire 4 ou 5.

Libérer l’entreprise, c’est favoriser le leadership, libérer vos collaborateurs des contraintes qui freinent leur capacité à servir au mieux les rôles qu’ils remplissent au service de la vision ou de la raison d’être de votre organisation.

A travers mon expérience personnelle, j’ai pu constater qu’elle nécessite un changement de paradigme dans au moins 2 domaines : 1. la gouvernance, le management et 2. le partage d’information, la communication. Un changement de paradigme car il ne s’agit pas simplement d’une évolution du système présent mais bien d’une nouvelle façon d’aborder la façon dont nous travaillons ensemble, qui rendra progressivement l’ancienne obsolète.

1. La gouvernance, le management

Libérer l’entreprise dans ce domaine, c’est passer d’une logique de subordination de personne à une logique de plus grande autonomie, passer d’une gouvernance conçue pour des organisations centrées sur des besoins de production à grande échelle à un système conçu pour des organisations en réseau, complexes, dans un environnement qui change à toute vitesse et qui requiert une capacité d’adaptation accrue.

Libérer l’entreprise en matière de gouvernance, c’est passer d’une logique où l’on subit (son chef et ses émotions) à une logique où l’autorité appartient à celui qui fait. […]

Libérer l’entreprise, c’est passer d’un environnement toxique, dans lequel les jeux de pouvoir et la politique sont les règles implicites pour faire le job, où les égos et les émotions gouvernent, à un environnement où vous mettez votre énergie uniquement dans les actions requises par vos rôles, guidées par la raison d’être de ces rôles que vous servez au service d’une raison d’être plus grande à laquelle vous contribuez.

Libérer l’entreprise, c’est libérer vos collaborateur pour replacer la relation dans un cadre adulte et sain comme il existe le plus souvent dans les projets menés en dehors des organisations.

Libérer l’entreprise, c’est permettre à vos collaborateurs d’être réellement eux même pour mettre leur intelligence et leurs talents au service du projet collectif.

Libérer l’entreprise, c’est donner à chacun la capacité d’agir et d’impacter sur les ressources qui lui sont nécessaires pour mettre son énergie et son intelligence au service d’un tout plus grand en résonance avec sa raison d’être individuelle.

 

[…]

2. Le partage d’informations et la communication

L’information est le carburant de l’intelligence. L’intelligence requiert la compréhension d’un environnement (interne / externe) pour identifier les meilleures opportunités d’actions.

Libérer l’entreprise, c’est passer d’une information difficile d’accès (réservée, en silo) à une information disponible, facile d’accès, qui irrigue votre organisation.

Libérer l’entreprise, c’est passer d’un mode où l’information est subie (email, intranet) à une information choisie, utile à la mission de chacun. C’est accepter de retirer les œillères pour permettre d’avoir les yeux grands ouverts sur le monde.

[…]

Libérer l’entreprise, c’est accepter de voir le monde tel qu’il est, tant en interne qu’en externe, et donc mettre en oeuvre les outils nécessaires à sa compréhension.

Libérer l’entreprise, c’est faciliter l’accès à l’information et faciliter le partage d’information toutes deux nécessaires à une bonne synchronisation des équipes.

[…]

Libérer l’entreprise c’est passer de ce monde où l’information était contrôlée et réservée, diffusée de façon partielle dans un temps plus ou moins long à une entreprise adulte où l’information circule en temps réel où le digital et le numérique ne sont plus un sujet car ils irriguent tout, où la collaboration, la discussion et les conversations sur ces informations sont une pratique naturelle, pour guider chaque collaborateur dans ses prises de décision.

[…]

Libérer l’entreprise, c’est enfin mettre de la clarté son environnement interne, sur sa gouvernance, sur “qui fait quoi”. C’est accepter d’abandonner un système d’étiquettes associées au pouvoir que vous avez sur les autres à une clarification des rôles que vous remplissez au sein de l’organisation.

[…]

Une entreprise libérée, ce n’est pas l’absence de hiérarchie, l’absence de règles, l’absence de procédures, l’absence de management, … Libérer l’entreprise, c’est envisager les choses de façon différente. C’est s’ouvrir à de nouvelles capacités qui s’ajoutent à l’environnement existant et rendent progressivement tout un ensemble d’anciennes pratiques obsolètes.

 

[…]

Libérer son entreprise, c’est prendre la décision de faire un voyage vers un nouveau monde qui vous donnera accès à de nouvelles capacités inimaginables dans le monde conventionnel actuel. Je comprends les doutes et les suspicions de la plupart des dirigeants avec qui j’en parle. De la même façon qu’il était inimaginable de concevoir le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui à l’heure où Internet n’existait pas, il est tout aussi impossible de concevoir ce qu’est le monde des organisations dotés d’une nouvelle technologie sociale.

[…]

 

Parmi les bénéfices que j’ai pu observer : le soulagement de ne plus être celui qui décide sur des domaines et sujets qui m’étaient éloignés et parfois inconnus (la solitude du dirigeant), la satisfaction de pouvoir mettre mes talents au service des missions dans lesquelles je peux mettre le plus de valeur, l’émerveillement devant ce qu’une équipe “libérée” est capable de réaliser lorsque la raison d’être est claire, lorsque l’environnement est sain et lorsque les outils adaptés à l’exercice de l’intelligence collective sont en place.

Article complet ICI

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Qu’est-ce qu’une entreprise libérée ? »

    […] le site BusinessClubde france.com Philippe Pinault, cofondateur et PDG de TalkSpirit & HolaSpirit s’interroge : […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s