L’exosquelette Wandercraft va aider les personnes handicapées à remarcher! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 9/04/2016 à 7h | dimanche 10/04/2016 à 15h

Talk 1: SAMBOAT: plus de 2000 bateaux à louer partout en France métropolitaine et Dom-Tom

Talk 2: WOOLLIP, succès éclair sur Kickstarter: 55 000 € en quelques jours!

Talk 3: WANDERCRAFT: l’exosquelette unique au monde va bouleverser la vie des personnes à mobilité réduite

Talk 4 : Le rendez-vous du médiateur des entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 3: WANDERCRAFT, avec Nicolas Simon, cofondateur

Pour écouter, réécouter et télécharger cette interview:

logo wandercraftLa jeune entreprise WANDERCRAFT a mis au monde un dispositif révolutionnaire qui va permettre aux personnes à mobilité réduite de marcher de nouveau! Il s’agit d’Atalante, premier exosquelette capable de se stabiliser et de permettre à l’utilisateur de marcher sans utiliser de béquilles ni joystick.

Tout comme pour un Segway, l’exosquelette est contrôlé par les mouvement du corps. L’utilisateur, initialement en position verticale, n’a qu’a se pencher légèrement en avant pour que l’exosquelette se mette en marche et atteigne une vitesse de 3.5 km/h. Il suffit ensuite de revenir à sa position initiale pour que l’exosquelette se stabilise. Conçu pour favoriser l’autonomie et l’intégration des personnes myopathes et tétraplégiques, Atalante est doté d’un algorithme sophistiqué qui permet d’éviter ou de franchir des obstacles comme les trottoirs ou les marches.

« Les exosquelettes existants ne permettent pas de stabiliser l’utilisateur, qu’il faut équiper de béquilles, explique le directeur général adjoint de la start-up, Matthieu Masselin (DG). Il récupère l’usage de ses jambes, mais perd en partie celui de ses mains. »

La phase de test réglementaire est en cours,  pour démarrer la commercialisation en 2017.

Description technique: https://www.youtube.com/watch?v=1lVJj8oMyfU

Atalante est conçu pour les personnes souffrant de myopathies, paraplégies ou des personnes âgées (personne ayant perdu l’usage de leurs jambes mais ayant encore le contrôle de leur buste)

ACTUALITÉ

  • Levée de fonds  de 4 millions en novembre 2015 à la fois auprès d’investisseurs en capital risque (2,5 millions) et en crowdfunding sur Anaxago (1,5 million). Auparavant, en novembre 2013, Wandercraft avait déjà bouclé un tour de table de 600 000 euros auprès de Kima Ventures (le fonds de Xavier Niel avait apporté 300 000 euros), CMG Advisory (100 000 euros) et des investisseurs privés incluant Marc Simoncini.

wandercraft

LU SUR FRENCHWEB – 27 novembre 2015 – L’exosquelette médical de Wandercraft lève 4 millions d’euros et prépare sa phase de test

Wandercraft, la start-up française qui développe un exosquelette à usage médical, vient de lever un total de 4 millions d’euros auprès du groupe ECA (spécialisé dans la robotique et les systèmes automatisé – appartient au Groupe Gorgé – Wandercraft sera associée en parallèle à la joint venture ECA Dynamics pour développer à moyen terme une gamme de robots quadrupèdes ou bipèdes destinés aux domaines de la défense et de la sécurité), qui y a investi en juillet, et du fonds d’investissement Innovation Capital, avec la participation de contributeurs d’Anaxago, une plateforme de financement participative en capital. La société avait lancé sa campagne en février sur ce site et cherchait alors à lever 1,5 million d’euros, comme Frenchweb le relayait à l’époque.

wandercraft2

Test réglementaire dès 2016

Fondée à Orsay par des polytechniciens, Wandercraft développe un exosquelette à usage médical destiné aux personnes à mobilité réduire. L’entreprise précise que les personnes paraplégiques et myopathes seront ses premiers utilisateurs. «L’exosquelette de Wandercraft proposera une gestion autonome de la marche anthropomorphe, une grande capacité d’adaptation à l’environnement extérieur, et des déplacements rapides», détaille-t-elle.

Si les tests du produit ont déjà commencé en interne, Wandercraft espère démarrer sa phase de test réglementaire dès 2016.

La commercialisation s’opèrera en deux phases. La première aura lieu dans des centres de rééducation et d’adaptation où seraient intégrées des séances de marche avec l’exosquelette afin d’obtenir des retours d’utilisateurs. La société s’adressera ensuite directement, dans une seconde phase, aux particuliers. «Nous espérons commencer la première phase en 2017, la seconde un an et demi ou deux ans après», explique à Frenchweb Matthieu Masselin, le directeur général adjoint.

Financer la R&D

Le prix de l’exosquelette n’est pas encore déterminé, mais les fondateurs veulent qu’ «il soit accessible au plus grand nombre d’utilisateurs possibles» (50 000 €? lu sur Les Echos). «En Europe et aux Etats-Unis, sur notre première version, nous ciblons des pathologies qui regroupent 1 million de personnes, dont 20% à 33% qui sont en mesure d’utiliser l’exosquelette», précise Matthieu Masselin. A plus long terme, l’entreprise française espère aussi adresser des solutions pour les personnes âgées, qui représenteraient 10 millions de personnes, selon ses estimations.

La technologie étant au cœur du projet de Wandercraft, ce nouvel investissement permettra à la start-up de poursuivre ses efforts en matière de R&D. Cela passera notamment par un renforcement des effectifs. Actuellement dotée d’une vingtaine de collaborateurs, la société prévoit de nouveaux recrutements.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s