Vulli, fabricant de Sophie la Girafe, jouet le plus vendu en France! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

Diffusion samedi 5/12/2015 à 7h | dimanche 6/12/2015 à 15h

————————————————————–

Talk 1 : PIVERT développe la filière française de la chimie du végétal

Talk 2 :  VULLI fête les 40 ans de l’arbre magique et 70 ans de jouets cultes

Talk 3 : HOLYPOP, la nouvelle boisson énergétique à la mode

Talk 4 : Le rendez-vous du médiateur interentreprises. Avec Pierre Pelouzet

TALK 2 : VULLI, avec Serge Jacquemier, Directeur Général

Pour écouter, réécouter et télécharger l’interview:

vulliVULLI est le fameux inventeur de Sophie la girafe, toujours made in France plus de 50 ans après sa création en 1961. C’est le jouet le plus plébiscité en France: 800 000 girafes vendues en 2013 en France pour 832 000 naissances! Et en tout, 50 millions d’exemplaires vendus dans le monde à ce jour! VULLI, c’est aussi L’Arbre magique, créé en 1975, et le fameux Télécran, jouet phare des années 80!

LES CHIFFRES CLÉS DE VULLI

  • CA: 30 millions € – dont 60% par Sophie la girafe!!

  • Effectif: environ 120

  • 250 références de jouets et de matériel de puériculture

  • 2 millions d’exemplaires d’arbres magiques écoulés depuis sa création – 30 000 vendus par an – il est fabriqué en France
  • En 2007, la vingt millionième petite girafe a été fabriquée lors d’un processus plus proche de l’artisanat que de l’industrie puisqu’il ne faut pas moins de quatorze opérations manuelles pour la réaliser.

L’HISTOIRE DE VULLI

girafeEn 1945, Joseph Vullierme crée les Etablissements Vullierme, qui fabriquent des pièces métalliques découpées et embouties. Il se lancent dans la fabrication de jouets métalliques (petites voitures, avions, camions, etc).

L’HISTOIRE DE SOPHIE

En 1961, un M. Rampeau, spécialiste de la transformation de la sève d’Hévéa grâce au concept de rotomoulage du caoutchouc, décide d’appliquer cette technique industrielle à la fabrication de jouets. Un des premiers jouets élaborés est une petite girafe dont la taille et la forme sont idéales pour la préhension du bébé. La première « Sophie la girafe » est fabriquée le 25 mai 1961.

D’emblée le produit, composé à base de caoutchouc issu de la sève d’hévéa 100 % naturelle, est un succès commercial dont la notoriété s’étend par le simple « bouche à oreille ». Dans toute l’Europe des générations d’enfants vont adopter ce jouet très apprécié des parents, en particulier lors des premières poussées dentaires.

Il s’agit d’un jouet mettant particulièrement en éveil tous les sens du bébé : la vue avec ses couleurs contrastées, le toucher avec ses parties en relief — la préhension est facile grâce à sa taille et à sa forme —, l’ouïe grâce à son sifflet, mais aussi l’odeur et le goût, grâce au caoutchouc 100 % naturel. La peinture utilisée est de qualité alimentaire et le jouet peut donc être mordillé sans danger.

Vulli a racheté l’entreprise qui fabriquait Sophie la girafe (Delacoste) en 1980.

LE MADE IN FRANCE

LES ECHOS – Les fabricants français de jouets recréent de l’emploi

arbremagiqueSmoby, Falk, Ecoiffier, les industriels français du jouet sont à l’offensive. « Cette année, le père Noël est fier de fabriquer en France » : c’est le thème de la campagne lancée par la jeune association des créateurs-fabricants de l’Hexagone (ACFJF), qui sera dès le 15 octobre dans un millier de magasins, de JouéClub à la Grande Récré ou Toys « R » Us.

Lancée il y a un an, elle regroupe 24 entreprises et représente plus d’un millier d’emplois : des leaders comme Smoby, à des moins connues, comme Doudou et Compagnie. Certaines n’ont que la partie création en France, à l’exemple de Corolle. Leur objectif ? Reconquérir de la place sous le sapin, face à la déferlante asiatique. « Aujourd’hui, 7 % des jouets vendus en France sont français. Nous pourrions atteindre les 10 % », estime Serge Jacquemier, qui est à la fois le président de l’association et le directeur général de Vulli, le fabricant de la célèbre girafe Sophie.

Ces fabricants, qui cumulent 1,2 milliard de chiffre d’affaires, misent sur deux facteurs, pour gagner des parts de marché. D’abord, la hausse du dollar face à l’euro, alors que la Chine remplit une bonne partie de la hotte du père Noël (60,5 %), devant l’Europe (24 %). « En plus de la hausse des salaires chinois, l’évolution des parités, nous donne un vrai avantage, affirme Christophe Fresnais, PDG de Jouécabois. Mes prix sont désormais inférieurs de 20 % à mes concurrents, ce qui m’a permis de rafler des contrats ». Ses jouets sont fabriqués dans la scierie familiale, qui s’est diversifiée il y a huit ans dans les jeux de construction en bois.(…)

telecranLa loi LME qui impose aux enseignes un paiement à 45 jours favorise également une relocalisation des achats. La loi pousse en effet les distributeurs à fractionner leurs commandes pour éviter de supporter des stocks d’invendus. Ce qui favorise les sociétés les plus flexibles, capables de livrer en quelques jours. « Il faut 3 à 6 mois pour recevoir des commandes en Chine. Pour ce Noël, on ne peut plus rien acheter venant du pays, relève Alain Ingberg, ancien patron de Meccano. Notre flexibilité est un vrai atout ».

Déjà le secteur, qui comptait plus de 200 entreprises dans les années 80, va mieux, et recréer des emplois. Vulli (120 salariés, 30 millions de CA) prévoit une seconde usine dans les Vosges, après celle de Rumilly (Haute Savoie). (…) La clef pour continuer de produire en France, en dehors de la créativité, c’est la forte automatisation des sites. Ce qui explique que les poupées et les peluches qui nécessitent un important travail à façon, et donc de la main-d’œuvre, ont peu de chance d’être un jour « made in France ». (Article intégral: Les Echos)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s