Pragma Industries invente le vélo à hydrogène! C’était au Business Club

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le prochain Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

Diffusion samedi 31/10/2015 à 7h | dimanche 1/11/2015 à 15h

————————————————————–

Talk 1:  PRAGMA INDUSTRIES : Alpha, le vélo du futur, se recharge en 3 mn!

Talk 2 : ESPACE LOGGIA inaugure une nouvelle chaîne de production et investit les logements universitaires

Talk 3 : MELJAC reçoit le label EPV

Talk 4 : Le rendez-vous du médiateur interentreprises. Avec Pierre Pelouzet

Talk 1: PRAGMA INDUSTRIES, avec Pierre Forté, président fondateur

Pour écouter, réécouter et télécharger cette interview:

velohydrogene

Basée à Biarritz, Pragma Industries est spécialisée dans la fabrication industrielle de piles à combustible. Un savoir-faire qui a trouvé récemment une nouvelle application inédite: le vélo électrique à hydrogène!

Lu dans Capital: « Très longs à recharger, les vélos électriques restent peu pratiques… mais plus pour longtemps : une entreprise basée à Biarritz planche sur un nouveau modèle qui devrait balayer cette contrainte. Sa particularité ? Il carbure à l’hydrogène.

Si la voiture à hydrogène a déjà été lancée par Toyota en 2014, les vélos utilisant cette technologie révolutionnaire pourraient bientôt être disponibles pour les particuliers dès 2020 ! L’« Alter 2 » s’apprête à bousculer le marché des vélos à assistance électrique (VAE), en remplaçant les batteries au lithium par des piles à combustible.

Une innovation qui change la donne : « seulement 3 minutes de recharge sont nécessaires, contre près de 3 heures pour un vélo électrique classique, le tout pour une autonomie de 100 km », explique Pierre Forté, fondateur de Pragma Industries, la PME basque qui est derrière ce deux-roues futuriste. Et ce n’est pas tout : « contrairement aux batteries conventionnelles qui vieillissent et perdent 15% d’autonomie chaque année, tout en étant sensibles aux variations de température, la pile à hydrogène, elle, ne s’altère pas » explique ce patron à la tête d’une petite équipe de 10 personnes, dont 8 ingénieurs, spécialisés dans les piles à combustibles.

Concrètement, comment ça marche ? La fabrication de l’hydrogène repose sur une réaction chimique très simple : l’électrolyse de l’eau. « L’eau est décomposée à l’aide d’un courant électrique », explique Pierre Forté, « un procédé économique et écologique, car il ne rejette que de l’oxygène ». Il suffit ensuite de brancher le vélo à une borne, et le réservoir se remplit quasi instantanément, venant alimenter le moteur pour des heures de pédalage sans effort.

Il y a quand même un point que l’ingénieur n’a pas réussi à améliorer : le poids, qui reste similaire à celui des vélos électriques ordinaires. Et surtout à 5.000 euros… il est près de 4 fois plus cher qu’un vélo électrique classique, en moyenne vendu 1.200 euros. « La fabrication de piles à combustible relève encore presque de l’artisanat » concède Pierre Forté, « mais le prix baissera mécaniquement avec les volumes de production ». (…) « Nous travaillons depuis le début avec Cycleurope, le fournisseur des vélos de la Poste, et nous ciblons aussi les loueurs de vélos, les services municipaux, les flottes d’entreprises… ».

Mais l’objectif final, assure cet ancien de chez Dassault Aviation, c’est de s’attaquer au marché grand public. Car « les trois quarts des ventes de vélos électriques en France concernent les particuliers » (77.500 unités vendues en 2014, +37%). Le problème, c’est qu’actuellement la technologie de Pierre Forté exige l’utilisation d’une borne de recharge spécifique, ce qui n’est pas adapté à l’usage du Français lambda.

Pour parvenir à les convaincre, Pierre Forté tente de concevoir un système alternatif aux bornes de recharge. L’idée est de commercialiser des petites cartouches de recharge d’hydrogène qui se vendraient dans le commerce, comme des bouteilles de gaz. Ou bien, plus surprenant : utiliser de la poudre. En effet, « des travaux existent déjà, essentiellement dans le domaine militaire, pour fabriquer de l’hydrogène en mélangeant une poudre spéciale à de l’eau » explique-t-il.

« D’ici 4 ou 5 ans, on peut tout à fait s’imaginer partir plusieurs jours en vélo électrique, avec simplement un petit paquet de poudre dans son sac à dos », s’enthousiasme-t-il. Lui qui a enregistré avec son entreprise un chiffre d’affaires de 730.000 euros l’année dernière table sur une croissance de 40 à 60% pour 2016. Le signe que le vélo à hydrogène est une aventure pleine de promesses, qui n’en est encore qu’à ses débuts. (Article intégral sur Capital)

LA FABRICATION INDUSTRIELLE DE PILES À COMBUSTIBLE

« C’est d’abord en faisant sauter un verrou technologique, moyennant un investissement de 1,8 M€ que Pragma Industries s’est fait un nom dans le petit monde de la pile à combustible. La société qui a dix ans cette année, a mis au point, en 2012, un système unique au monde. Une machine capable de bobiner les cellules de la pile à combustible et donc d’industrialiser le process de fabrication et faire baisser ses coûts de production de petites piles à combustibles, principal frein à son déploiement ». (source: La Tribune)

Les Forces spéciales françaises, premier client: Pragma Industries cible le marché des outils portatifs et mobiles (appareils électriques nomades…), ou encore des groupes électrogènes. L’entreprise est tout particulièrement présente dans le secteur de la sécurité civile et militaire. « Les Forces Spéciales françaises sont notre premier client », dévoile-t-il. Pour une raison simple. La durée, voire le succès de certaines missions sont fonction de la capacité à embarquer un maximum de matériel électrique performant.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s