Emission spéciale Assises du Produire en France à Reims : C’est au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

invitation_assises_10_11_septembre_2015LES ASSISES DU PRODUIRE EN FRANCE

organisées par Pro France

c’est à Reims, ce jeudi 10 & vendredi 11 septembre 2015, 

– En partenariat avec BFM  Business –

Les tables rondes étaient animées par MICHEL PICOT:

→JEUDI 10 SEPTEMBRE:

« Innover et créer sans produire en France : est-ce durable? » | « Compétitivité et protectionnisme sont-ils compatibles? »

→VENDREDI 11 SEPTEMBRE: « A quoi sert le label Origine France Garantie? » | « La marque France fait-elle vendre? »

Télécharger le programme

BFM-BU-RADIOL’émission BUSINESS CLUB DE FRANCE est enregistrée sur place

Diffusion samedi 12/9/2015 à 6h | dimanche 13/9/2015 à 15h
Uniquement sur BFM BUSINESS RADIO

Pour écouter ou réécouter cette émission

LES MEILLEURS MOMENTS DE L’ÉVÉNEMENT EN IMAGES

Nos invités:

  • Yves Jégo, député UDI – président de Pro France
  • Jean-Pierre Champion, directeur général de Krys Group
  • Arnaud Gobet, président du groupe Innothéra
  • John Persenda, président du groupe Sphere
  • Guilaume Cairou, président du Club des Entrepreneurs et de Didaxis
  • Pierre Pelouzet, médiateur des relations inter-entreprises

téléchargementQU’EST-CE-QUE LE LABEL ORIGINE FRANCE GARANTIE?

Ce label, créé en 2011 par Pro France, garantit que le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles est situé en France et que 50% au moins du prix de revient unitaire est acquis en France.

 Selon ARNAUD MONTEBOURG (co-créateur avec Yves Jégo des Assises du Produire en France)  « Le made in France est une cause nationale » et le patriotisme économique, « Une cause qui appartient à tous les Français ». Ce patriotisme économique « ne fait pas offense aux étrangers ». Ce qui compte pour lui, c’est le lieu de production, pas la nationalité de la marque. Les produits français sont « un peu plus cher dans certains cas, mais ils sont meilleurs ». Même s’il ne fustige pas ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter du made in France, il dénonce par contre certains entrepreneurs ou supermarchés qui « peuvent faire beaucoup ». Tout comme les marchés publics, qui selon lui ne sont pas aujourd’hui « formatés pour défendre la cause du patriotisme économique ». (source: RTL). Arnaud Montebourg est l’auteur du manifeste « La bataille du Made in France » (2013)

YVES JÉGO, créateur du label Origine France Garantie, se félicite qu’un «nombre croissant de sociétés veuillent décrocher le label, car il représente pour elles un outil de différenciation auprès des consommateurs français et étrangers». Pour Yves Jégo, «OFG est un véritable outil d’intérêt général qui n’a pas coûté un sou au contribuable». «Les consommateurs doivent se méfier des drapeaux bleu-blanc-rouge qui fleurissent sur les articles. Le seul gage du made in France, c’est le label OFG!», martèle-t-il. (source: Le Parisien)

 JEAN-PIERRE CHAMPION, Directeur Général de KRYS GROUP

téléchargement (1)Krys fabrique ses propres verres, en France: « Chaque année, ce sont près d’1,3 million de verres à haute valeur ajoutée qui sont produits dans notre usine située à Bazainville dans les Yvelines. « 

Krys importe des sortes de palets très épais que 150 personnes en 3 × 8, 7 jours sur 7, façonnent et surfacent en fonction de la correction attendue. La masse salariale représentant la moitié du coût d’un verre, seuls les plus complexes, donc chers, peuvent rester français. Ainsi, pour un verre antireflet, 9 couches de verre de 1 micron d’épaisseur se juxtaposent. Pour étendre ses capacités, acheter des machines et faire monter en gamme cette activité, dont la marge brute d’exploitation s’élève à 30 %, Krys a lancé un plan d’investissement de 12 millions d’euros sur trois ans. (source: Les Echos)

Chiffres clés du Groupe

  • 1.320 magasins (dont 867 sous la marque Krys, 343 Vision Plus, et 95 Lynx Optique)
  • Chiffre d’affaires 2014 : 906 millions d’euros (- 0,5 % par rapport à 2013)
  • Krys Group, qui fournit aussi 2.000 des 5.000 indépendants français, représente 23 % des achats du marché français.
  • L’entreprise aura 50 ans en 2016
  • Trois marques (Krys, Lynx Optique et Vision Plus), positionnées chacune sur une gamme de prix différente

GUILLAUME CAIROU, Président de DIDAXIS et du CLUB DES ENTREPRENEURS

images« Il importe de créer des conditions favorables pour attirer les entreprises dans notre pays et de développer la sous-traitance locale entre la grande entreprise et les PME. Nous soutenons la sous traitance made in France. Il en va de la responsabilité sociale et de la conscience patriotique de tous nos grands dirigeants d’entreprises».

« Les Fablab sont une vraie occasion de les reconquérir en misant sur la production locale à forte valeur ajoutée couplée au made in France ». (Les Fablabs sont des lieux ouverts au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d’objets).

 ARNAUD GOBET, Président du GROUPE INNOTHERA

téléchargement (2)Innothera est un groupe pharmaceutique français créé en 1913 par René Chantereau, pharmacien d’officine, et actuellement dirigé par Arnaud Gobet, son petit-fils et principal actionnaire. Innothéra est aujourd’hui le sixième groupe pharmaceutique indépendant en France.

« Bien que présents dans plus de 120 pays à travers le monde pour la partie médicaments, nous n’avons jamais délocalisé la moindre de nos activités en dehors de l’Hexagone. Au contraire, Innothéra a multiplié les investissements en France, consacrant 37 millions d’euros à ses deux usines de Chouzy-sur-Cisse (Loir-et-Cher) et Nomexy (Vosges) au cours des 5 dernières années.

Cet engagement vient d’être récompensé avec la remise du label « Origine France Garantie » à trois des marques de textile médical du groupe. (source: Les Echos)

Chiffres clés

  • Création en 1913
  • CA: 162 millions € – 65% pour la branche médicament
  • 30 % pour le textile médical
  • 5% pour les produits d’hygiène et de protection
  • Effectif: Plus de 1000 personnes dont 720 en France.
  • Présence dans 120 pays
  • Production 100% française
  • 2 usines Pour la fabrication des médicaments en Loir et Cher (41) et le textile médical dans les Vosges (88).


PIERRE PELOUZET, Médiateur des relations inter-entreprises
logo-mediateur-industriel

Pierre Pelouzet évoquera avec nous l’importance de la prise en compte du « COÛT COMPLET » d’un produit, soit le coût cumulé tout au long de son cycle de vie », depuis sa conception jusqu’à son démantèlement. Pierre Pelouzet intervient exceptionnellement dans les talks 1 & 2. 

 

JOHN PERSENDA, Président du GROUPE SPHÈRE

téléchargement (3)Sphère est n°1 européen des emballages ménagers

« Sphere produit en France depuis 40 ans »

« Nos 6 usines françaises, qui emploient plus de 600 personnes, fabriquent environ 70 % de la production du groupe, dont une part significative est exportée dans l’Union européenne mais également vers l’Afrique et l’Amérique », explique John Persenda. « Ce choix et cet engagement pour la production française nous ont même conduits à relocaliser en France trois usines que notre groupe avait acquise en République Tchèque, en Allemagne de l’Est et en Italie du Sud ».

Deux facteurs ont contribué à cette politique industrielle : 

– d’une part, la productivité des collaborateurs du groupe (chercheurs, équipes de production en usine) est meilleure en France en comparaison des autres unités européennes, ce qui permet aux produits de rester compétitifs en termes de prix, « Nous sommes partis du constat suivant: nous nous sommes aperçus qu’aujourd’hui la productivité en France était meilleure que dans les autres pays, expliquait le 20 septembre John Persenda, PDG de SP métal Europe. Les salariés d’Ambrumesnil ont un vrai attachement à l’entreprise et cela se ressent dans le travail. On ne ressent pas la même chose qu’en République Tchèque, par exemple. Par ailleurs, le coût de l’immobilier est très élevé en Angleterre, ainsi que les impôts locaux qui correspondent en France à la taxe professionnelle. Créer une entreprise en Angleterre coûte très cher. En plus, une entreprise basée à Manchester pose des soucis de transports. Il est moins cher de faire partir des camions d’Europe vers l’Angleterre que l’inverse. En ce qui concerne le Danemark, c’est le coût salarial qui est important ».

– d’autre part, le choix de l’innovation constante grâce à notre recherche française avec une politique tournée vers l’innovation environnementale, avec, ces dernières années, le lancement des sacs recyclés provenant de la collecte sélective, des sacs biodégradables à base de fécule de pomme de terre française et, plus récemment, les sacs « Vegetal Origin », fabriqués à partir de matériaux végétaux réduisant fortement l’empreinte carbone. 

Producteur de valeur ajoutée, le groupe SPhere s’est toujours opposé à la délocalisation et reste un des seuls intervenants à l’échelon européen à ne pas être parti en Chine, en Thaïlande, au Viet-Nam ou en Pologne, à l’inverse de ses concurrents français, britanniques ou allemands.

Chiffres clés

  • Date de création : 1976
  • Siège social : Paris 16 – 13 sites de production, dont 6 en France : en Normandie, dans le Nord, en Lorraine et en Haute-Loire
  • CA : 349 Millions d’Euros
  • Produits : sacs à déchets, sachets congélation, films et papiers pour contact alimentaire, barquettes et rouleaux en aluminium.
  • Marques: Alfapac, Coulissac, Propsac
  • 150 000 tonnes de sacs produits par an
  • Propriétaire de 200 brevets
Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s