Cavissima : appréciez les bons vins, achetez, constituez votre cave, investissez… C’est dans le Business Club (Inédit) Podcast

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIOINEDIT

Dans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

Diffusion samedi 25/7/2015 à 7h | dimanche 26/7/2015 à 15h

Au sommaire :

Talk 1 : Cavissima : Comment investir dans le vin

Talk 2 | Best Western : Dans les coulisses des hôtels de l’enseigne

Talks 3 et 4 | Les entreprises éponymes sont plus efficaces que les autres ! (avec, parmi les invités : Dominique Loiseau Pdt du Groupe B. Loiseau)

TALK 1 | CAVISSIMA avec Thierry Goddet – Président fondateur

Pour écouter, réécouter ou télécharger cet entretien :

  • Activité: constitution en ligne de caves privées
  • Lieu: Saint-Didier-au-mont-d’Or (69)
  • CA: 2,4 millions d’euros
  • Effectif: 9
  • 1500 clients

Cavissima0Lancé en janvier 2010 par Thierry GODDET, CAVISSIMA est le premier concept de constitution et de gestion de cave à vin de garde en ligne en France. La boutique en ligne propose plus de 900 références exceptionnelles issues de toutes les régions de France, testées et sélectionnées par John Euvrard – MOF Sommelier 2007. Les vins achetés, à partir de 7€ la bouteille, sont conservés en chai dans des conditions idéales de vieillissement à Beaune, Paris ou Genève. Les vins peuvent être revendus depuis la place de marché intégrée, ou livrés dans toute la France et dans quelques pays européens en quelques jours. 

Mais Cavissima n’est pas qu’un site de vente en ligne. Sa première mission est de permettre à l’amateur de créer une cave avec un objectif patrimonial clairement affiché. Sur le modèle des sociétés de gestion de patrimoine, Cavissima permet donc d’acheter avec plusieurs formules d’abonnement mensuel puis de revendre sa cave avec plus-value ; l’entreprise se proposant même de stocker vos acquisitions dans des chais lui appartenant.

cavissima 3

Le stockage revient à 10 centimes par bouteille et par mois (15 centimes pour les magnums), assurance comprise à la valeur de remplacement.

Prise de valeur ?

Le vin c’est 4 à 8% par an

Pour mieux comprendre les activités de Cavissima, voici le film réalisé pour une levée de fonds. Vous aurez toutes les précisions sur Cavissima

→Actualité Début mai 2015 – 2ème levée de fonds – 700 000 euros qui lui permettront de « monter en puissance en renforçant nos outils marketing pour mieux faire connaître nos offres et en nous développant sur deux nouveaux marchés : en Belgique – dans la continuité de ce que nous proposons en France, et en Chine », a annoncé le fondateur de Cavissima, Thierry Goddet.

Cette levée de fonds a une forte résonance locale puisque Crowd Avenue, la plateforme de crowdfunding de la CCI de Lyon et de WiSEED a permis de récolter 454 000 euros sur les 700 000. Les 350 souscripteurs locaux se réuniront à l’avenir dans une holding détenant 13% du capital de Cavissima et un siège au conseil d’administration.

→Objectif :

Thierry Goddet vise désormais avec sa start-up les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2020. Le marché asiatique en pleine expansion, notamment en Chine, devrait lui permettre d’attendre son but.

Info : LyonMag

Pour la Chine, récemment classé deuxième vignoble mondial (devant la France !) mais encore peu ouvert à la « culture du vin », l’entrepreneur envisage un ou plusieurs recrutements sur place. « Les Chinois s’intéressent de plus en plus au vin – considérés bon pour la santé. Mais ils ont des doutes sur l’origine des vins qu’ils achètent. C’est ça que nous voulons leur garantir : des vins sûrs et de bonne qualité », estime Thierry Goddet.

Info : Journal des Entreprises 

→Janvier 2015: lancement d’un service de livraison à domicile gratuit

« Cavissima compte à ce jour plus de 1700 clients. Nous avons pris l’habitude de les rencontrer régulièrement via de nombreuses dégustations. S’ils se révèlent satisfaits de notre concept, nous avons pu identifier deux types de demandes supplémentaires : un service rapide de livraison et des frais de port gratuits. Avec le lancement de ce nouveau service national, nous répondons précisément à leurs attentes » explique Thierry GODDET – Président de CAVISSIMA. «Trop souvent nous entendions la remarque suivante : Cavissima, c’est bien, mais je ne vois pas pourquoi je devrais payer la livraison des bouteilles qui m’appartiennent ? Nos nouvelles conditions vont permettre aux clients de profiter facilement de leurs bouteilles, sans avoir à payer une prestation supplémentaire. Avoir une cave à distance est une solution avantageuse pour ceux qui ne peuvent conserver le vin chez eux : pouvoir disposer de ces vins rapidement et à bon compte est la solution que nous voulions pour que nos clients puissent profiter simplement de leurs vins. »

→Le saviez-vous ? 

En 2003, une bouteille de Lafite Rothschild 1982 s’est vendue aux enchères à 490 dollars. Six ans plus tard, la même bouteille est partie à 2 586 dollars, procurant à son vendeur un rendement annuel de 70 %. » Cet exemple, utilisé par les professeurs Philippe Masset et Jean-Philippe Weisskopf dans leur étude sur l’investissement dans le vin « Raise Your Glass : Wine Investment And The Financial Crisis » (2010), résume bien l’espoir des épargnants qui se lancent à la conquête du marché. Pourtant, la réalité se révèle plus complexe : l’indice Liv-ex Fine Wine 100, créé par la plate-forme internationale d’échanges entre professionnels Liv-ex, a perdu 34 % de sa valeur entre son plus haut, de fin juin 2011, et sa dernière cotation, du 31 mars 2015. Ces années de vaches maigres ont eu toutefois un mérite : corriger les excès liés à l’arrivée massive, en 2008, des consommateurs chinois. 

→Pas plus de 5% de votre patrimoine

Mais la prudence reste de mise. Tout d’abord, ces investissements de diversification ne doivent pas dépasser 5 % de votre patrimoine. Il vous faudra aussi faire preuve de patience : l’horizon de placement est d’au moins cinq ans. « Un client qui souhaite liquider sa cave dans les deux premières années a plus de 50 % de risque de perdre de l’argent », estime Thierry Goddet, fondateur de Cavissima.com, une plate-forme d’investissement en ligne. Prêt à vous lancer dans la constitution d’une cave ? Oubliez les petits crus de supermarché et privilégiez les très bonnes bouteilles. « Dans les bordeaux, nous évitons les premiers grands crus classés qui sont très chers et très risqués, mais nous privilégions les  »super seconds » dont le prix évolue entre 60 et 200 euros le flacon », explique Thierry Goddet. Côté régions, celle de Bordeaux reste un must. Ce sont également les bouteilles les plus faciles à revendre. La Bourgogne et la vallée du Rhône peuvent aussi retenir votre attention. Bien sûr, comme pour n’importe quel placement, veillez à diversifier votre cave, notamment en matière de millésimes. Enfin, méfiez-vous des bouteilles trop anciennes car l’essentiel des ventes est réalisé avec les produits des quinze à vingt dernières années. « Au-delà, on tombe dans la période d’illiquidité avec des millésimes sur lesquels les transactions sont très rares », prévient Hugues Lapauw, analyste pour le fonds Uzès Grands Crus. Cavissima.com propose de créer sa cave dès 400 euros, mais la gestion sur mesure débute à 30 000 euros.

Source Votre Argent

Pour aller plus loin…

Modalités d’achat et de revente, juste prix, rendement… Thierry Goddet (Cavissima) a répondu aux questions des lecteurs de Linternaute.com sur le placement en vin (2013)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s