Les enjeux de l’e-commerce en France, c’est au prochain Business Club!

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le Business Club de France | BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 13/6/2015 à 7h et dimanche 14/6/2015 à 15h

AU SOMMAIRE

Talk 1 : CASTALIE remplace la consommation de 4 millions de bouteilles d’eau par an !

Talk 2: TOUT sur l’e-commerce en France: tendances, chiffres, stratégies 

Talk 3 : Le fonds de soutien MSD Avenir: un bel exemple de partenariat public-privé   

Talk 4 : LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR: CAUVAL sauvé de la faillite par un accord avec BUT, grâce à la Médiation Interentreprise!

__________________________________________

TALK 2 – Les enjeux de l’e-commerce, avec Marc Lolivier, Délégué Général de la FEVAD

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’interview :

enjeuxecommerce

La 4ème édition de l’événement LES ENJEUX E-COMMERCE se tiendra le 2 juillet au Pavillon Gabriel (Paris) et s’articulera autour de la thématique Drive the Digital Change.

Organisé depuis 2012 par la FEVAD (Fédération E-commerce et Vente à Distance), l’événement « les Enjeux E-Commerce 2015 » est un rendez-vous incontournable des acteurs du eCommerce en France.  L’an dernier, plus de 600 acteurs et passionnés du e-commerce y ont participé.

Marc Lolivier, Délégué Général de la FEVAD
Marc Lolivier, Délégué Général de la FEVAD

Marc Lolivier est l’organisateur des Enjeux E-commerce de la FEVAD sur les éléments clés d’une transition numérique réussie et les révolutions du marché.

Pour cette quatrième édition des Enjeux E-Commerce, c’est la secrétaire d’Etat chargée du Numérique, Axelle Lemaire, qui ouvrira la journée. Se succéderont ensuite tables-rondes et keynotes qui couvriront les grandes tendances du marché e-commerce : modèles à la demande, économie collaborative, bataille du dernier kilomètre, user experience, etc. Comme chaque année, de nombreux acteurs du secteur partageront leur expérience de cette transformation, parmi lesquels Sébastien Bazin, PDG du groupe Accor et Alexandre Bompard (Fnac). Parmi les sujets clés abordés durant cette journée, un focus sera fait sur le e-commerce à l’international, avec notamment un panel sur les leviers de développement en Chine, ou encore l’importance du design, de l’émotion et de la personnalisation dans la transformation de la relation client.

RETOUR SUR L’ÉDITION 2014

CHIFFRES CLÉS DE L’E-COMMERCE EN FRANCE

Le marché de l’e-commerce en 2014 atteint 57 milliards d’euros

En 2014, Les dépenses en ligne des Français se sont accrues de 11% pour atteindre 57 milliards d’euros (versus 51,1 milliards d’euros en 2013), selon la Fevad. Le montant moyen des achats sur Internet poursuit en revanche sa chute. En un an, il perd 4% pour tomber à 81 euros.

Les ventes de Noël, effectuées en novembre et décembre, atteignent 11,4 milliards d’euros, soit 13% de plus qu’à la même époque l’année précédente.

Au 4ème trimestre et sur l’ensemble de l’année 2014, les places de marché confirment leur position de driver du e-commerce.

D’autre part, le marché s’est rempli d’acteurs de toutes sortes. Rien qu’en France, ce sont 157 300 sites marchands qui étaient recensés par la Fevad en 2014. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter puisque cela représente 20 000 de plus qu’un an plus tôt. « Cela représente un nouveau site toutes les demi-heures », précise Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Pour se faire une place, les e-commerçants doivent donc de plus en plus se différencier, tant sur la fond que sur le forme. Sur le fond d’abord, « les nouveaux acteurs doivent soit monter en qualité s’ils commercialisent biens de grande consommation, soit se lancer sur des marchés de niches pour sortir des sentiers battus, pour aller là où la concurrence est plus faible » recommande M. Lolivier.

LE MORAL DES E-COMMERÇANTS EN 2015

A l’occasion de E-Commerce One to One, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) publie les résultats de son étude annuelle sur le moral des e-commerçants. Cette étude, réalisée en partenariat avec le magazine LSA et E-Commerce One to One, s’appuie sur une enquête menée auprès des dirigeants des principaux sites de e-commerce français, pour la 4ème année consécutive.

Les e-commerçants français confiants dans l’avenir

Malgré un contexte économique difficile, la majorité des dirigeants interrogés demeurent confiants pour 2015 : 82% d’entre eux se déclarent autant ou plus optimistes qu’en 2014. S’agissant de leur propre entreprise, 78% des répondants escomptent en 2015 une croissance du chiffre d’affaires et 61% anticipent une augmentation de leur marge nette.

Cette confiance en l’avenir n’empêche pas de garder les pieds sur terre. Les e-commerçants s’attendent encore cette année à des « mouvements » dans le marché : 87% des répondants pensent assister à des fermetures de sites, et 81% anticipent des mouvements de concentration. Trois quarts d’entre eux envisagent également des accords stratégiques ainsi que l’arrivée de nouveaux acteurs étrangers. En revanche, ils sont moins d’un sur deux à parier sur des levées de fonds importantes (48%) ou sur l’émergence de nouveaux grands acteurs e-commerce (28%).

Le m-commerce, l’informatique et l’international en tête des priorités

Cette confiance en l’avenir devrait favoriser les investissements en 2015. Selon l’enquête, ceux-ci seront consacrés en priorité à l’informatique (33%), à international (26%) et au marketing et à la publicité (26%).

Concernant le développement des canaux, l’effort des e-commerçants portera en priorité sur le site (73%) et le m-commerce (50%). Les retailers devraient poursuivre le développement du « click and collect » (50%) alors que les pure-players comptent renforcer leur présence sur  les réseaux sociaux (26%).

La moitié des entreprises devraient voir leurs effectifs progresser au cours de l’année

Alors que l’emploi en France a reculé en 2014, 57% des répondants ont vu les effectifs de leur entreprise augmenter au cours de l’année dernière. En 2015, c’est près d’une entreprise sur deux (48%) qui prévoit d’augmenter ses effectifs. Moins de 15% des répondants anticipent une baisse du nombre d’employés dans leur entreprise.

L’international comme levier de croissance pour les prochaines années

64% des e-marchands sont déjà présents à l’international et 14% en font le projet. Cette conquête de marchés étrangers concerne aussi bien les retailers, que les pure-players. Seules les stratégies d’implantation changent : directement depuis la France pour les pure-players (71%), plutôt via une filiale implantée localement pour les retailers (59%). La Belgique reste la destination privilégiée des e-commerçants français (79%). L’Espagne arrive cette en seconde position (60%) et relègue l’Allemagne et le Royaume-Uni à la troisième place (51% chacun).

Un tiers des sites interrogés réalisent déjà plus de 20% de leurs ventes à l’international. Leur part devrait continuer à progresser au cours prochaines années. Pas moins de 88% des entreprises s’attendent à une forte croissance de leurs ventes à l’international, et 57% considèrent même qu’il devrait s’agir d’une forte augmentation. (Source: FEVAD)

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s