Ecoceane conquiert les Etats-Unis. Dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Business Club de France | BFM Business Radio

Diffusé samedi 14/02/2015 à 7h et dimanche 15/02/2015 à 15h

Talk 1 : ROYAL CACTUS – Leader français du social gaming

Talk 2 : FRANCK DEVILLE – Le triomphe de la gastronomie à la française

Talk 3 : ECOCEANE – Ses bateaux dépolluants désormais homologués aux Etats-Unis

Talk 4 : Le rendez-vous avec le Médiateur Inter-Entreprises

_______________________________________

TALK 3 : ECOCEANE, avec Eric Vial, président cofondateur

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20150214_club_2.mp3]

logoecoceaneECOCEANE construit  des navires de dépollution marine (ramassage des hydrocarbures et déchets solides flottant en mer), reconnus dans le monde entier pour leur efficacité hors-normes. Et pourtant… la technologie d’Ecoceane n’est toujours pas homologuée en France!

Comment une entreprise innovante dans le domaine de la protection des mers et océans :

– Seule au monde à pouvoir récupérer des hydrocarbures en mer,

– Reconnue à l’international,

– Qui peut devenir leader mondial,

– Créer une filière de + de 2000 emplois…

bateauecoceane… subit depuis 5 ans un ostracisme de la part des « spécialistes Français » (CEDRE, CEPPOL, etc…), malgré la parfaite connaissance qu’ils ont des qualités de la technologie ECOCEANE. A ce jour, les navires ECOCEANE ne sont toujours pas autorisés à intervenir sur une pollution en France. Soutenu par B.P.I, Ubifrance, Crédit Impôt Recherche, Total Développement, ECOCEANE a démontré son savoir-faire technique et commercial. Aujourd’hui, la société pourrait développer en France une filière de bateaux dépollueurs, avec création de plus de 2000 emplois, si l’administration française ne la bloquait pas de la sorte.

NOUVELLE VICTOIRE À L’ÉTRANGER POUR ECOCEANE: LES ETATS-UNIS, pourtant très stricts en matières de normes, reconnaissent son savoir-faire. De nombreuses commandes en perspective! 

Les capacités de récupération hors normes des navires ECOCEANE testées par l’OHMSETT (National Oil Spill Response Research & Renewable Energy) : l’entreprise innovante française reconnue par l’institution de recherche américaine de référence pour son excellence technologique.

N’ayant pu obtenir l’évaluation des capacités de récupération de ses navires en France, ECOCEANE a envoyé en août un navire aux USA, qui a été testé dans le bassin du plus grand centre de recherche : l’OHMSETT (US Navy). Cet organisme a recréé des conditions hauturières et testé les capacités de récupération du Workglop WG128 suite au déversement de pétrole dans son bassin. Des tests ont été réalisés en présence de l’US Coast- Guards et du BSEE.

« Ces tests confirment notre avance technologique et répondent à l’attente des « autorités » des pays qui souhaitent s’équiper de solutions efficaces pour assurer la protection et la sécurité des milieux aquatiques. Nul doute que les Etats retiendront la technologie ECOCEANE pour assurer la récupération effective des hydrocarbures en mer » commente Robert GASTALDI, inventeur et co- fondateur d’ECOCEANE.

Eric VIAL, président co-fondateur de ECOCEANE ajoute : « Avec des ventes de plus de 80 Cataglop dans 25 pays sur les 5 continents et récemment de navire hauturier à Taïwan (SG 250) et de travail au Qatar (WG 117), le résultat des tests de l’OHMSETT devrait nous permettre d’obtenir de nombreuses commandes dans le monde.

Si les organismes chargés de la dépollution en France et en Europe (EMSA) reconnaissaient enfin notre technologie, ECOCEANE, soutenue par Bpifrance et par le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement international, pourrait créer en France, en partenariat avec des Chantiers Navals une filière de construction de navires dépollueurs porteuse de nombreux emplois».

« L’OHMSETT a fait ce qu’on ne pouvait faire en France » Eric Vial

NOTRE REPORTAGE SUR ECOCEANE, diffusé sur BFM

FICHE TECHNIQUE 

Siège social : Paimpol (22)

Date de création : 2003

85% du CA réalisé à l’export.

Pays d’export Algerie, Angola, Nigeria, Maroc, Tunisie, Australie, Singapour, USA, Bresil, Uruguay, Chine, Italie, Espagne, Irlande, Hollande.

1,5 à 2,5 millions € par an en R & D

Effectifs : 25

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s