Body Minute, un réseau en plein essor. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Business Club de France | BFM Business Radio

1ère EMISSION DE L’ANNÉE 2015 – BONNE ANNÉE À TOUS!

Diffusé samedi 3/01/2015 à 7h et dimanche 4/01/2015 à 15h

Talk 1 : GÉNÉRATION FOOD, collectif de 11 jeunes marques de l’agro-alimentaire 

Talk 2 : De l’innovation chez les bouchers, avec LE PALET ÉTOILÉ

Talk 3 : BODY MINUTE: les codes du low-cost appliqués à la beauté

Talk 4 : Succès fulgurant pour les chiliennes de JARDIN PRIVÉ 

Pour écouter, réécouter ou télécharger le talk 3 :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20150103_club_2.mp3]

__________________________________________

Talk 3 :  BODY MINUTE, avec Jean-Christophe David, président fondateur

logobodyminute

Activité: réseau d’instituts de beauté en franchise
Date de création: 1998
Lieu: Paris
CA: 100 millions d’euros de CA en 2012
Effectif: 1500 (réseau)

Quelques chiffres clés :
– 350 instituts et près de 220 franchisés en France
– 10% du CA du secteur de l’esthétique
– 30 ouvertures et 200 recrutements prévus d’ici fin 2014

Body’minute est présent en France, dans les DOM-TOM mais aussi aux Etats-Unis, en Espagne, au Portugal, en Belgique et au Luxembourg.

Body’minute est un réseau d’instituts de beauté franchisé qui connait une forte croissance. Son principe est simple : prix accessibles et aucune contrainte horaire (pas de rendez-vous).

Le résultat :

  • Lorsqu’un institut traditionnel réalise entre 50 000 et 60 000 euros de chiffre d’affaires par an, un institut Body Minute réalise 250 000 euros de chiffre d’affaires par an.
  • Un franchisé Body Minute rembourse son apport entre 4 et 6 ans.

L’enseigne Body’Minute figure au classement des 500 premiers créateurs d’emplois établi par Xerfi. Le concept d’instituts de beauté sans rendez-vous et à petits prix se classe ainsi 136e, avec 100 à 200 créations nettes d’emplois sur la période couvrant fin 2008 à fin 2013.

body minute

LES ECHOS

Le réseau d’instituts de beauté sans rendez-vous se développe et a lancé des Nail’minute pour les ongles.

Dans l’univers très atomisé des instituts de beauté et spa, Body’minute fait figure de poids lourd. Alors qu’il a adopté un positionnement axé sur des prix très accessibles et sur l’absence de rendez-vous. Revendiquant près de 10 % du marché, le réseau affichait un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros en 2012.

La marque, au concept parfaitement formaté, compte bien poursuivre sur sa lancée. De 350 lieux répartis dans toute la France et essentiellement en franchise, elle table sur quelque 390 à la fin de l’année.

Jusque-là discret, le groupe, qui a eu quinze ans en 2013, a décidé de lever un peu le voile sur son activité. Mais considère toujours le secret comme le nerf de la guerre dans l’univers de la beauté.

Notre objectif est de démocratiser l’esthétique et de nous adresser aux 90 % de femmes qui, en général, ne vont pas en institut », souligne Jean-Christophe David, le fondateur de l’enseigne. Les clientes ont entre quinze et quarante-cinq ans. Elles se révèlent plus jeunes que les femmes fréquentant généralement salons de beauté et autres spas. Elles sont aussi plus souvent actives, ce qui explique une présence non négligeable des instituts dans les zones de bureaux, notamment pour des soins à l’heure du déjeuner, mais aussi dans les centres commerciaux.

L’enseigne s’est adaptée à l’air du temps, avec des produits sans paraben. L’épilation demeure le coeur de l’activité, avec la moitié des prestations réalisées. Mais il se fait quand même près de 150.000 massages chaque année à travers le réseau. « En période de stress, on observe une hausse du chiffre d’affaires lié aux massages », observe Jean-Christophe David, qui constate néanmoins une rationalisation globale de la consommation.

La fidélisation passe par un système d’abonnement mensuel. Surtout, Body’minute cherche à développer les ventes associées de produits. « C’est le plus fort vecteur de croissance », estime le fondateur. L’espace qui leur est consacré dans les enseignes est appelé à se développer. Leur positionnement prix est similaire à celui de la grande distribution.

Body’minute compte bien se développer dans des domaines connexes. Il a lancé l’an dernier des Nail’minute dédiés au soin des ongles. Ces lieux sont susceptibles d’être ouverts à côté d’un Body’minute. Il devrait y en avoir une vingtaine d’ici à la fin de 2014. L’entreprise adapte aussi ses principes à la coiffure, avec Hair’minute. Elle se trouve encore en phase de test. Mais c’est un univers que Jean-Christophe David, fils de Jean-Louis David, connaît bien. En savoir plus..

Publicités

Une réflexion au sujet de « Body Minute, un réseau en plein essor. C’était au Business Club (podcast) »

    […] que j’appelle, un fast beauty. C’est le concept du fast food appliqué à la culture. Selon Michel Picot, il faut parler de « low cost appliqué à l’institut de beauté….  C’est mieux que fast beauty qui n’existe même […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s