Groupe SOS : une des premières entreprises sociales en Europe ! Elle emploie en France 12 000 personnes. C’est dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le Business Club de France  | Uniquement sur BFM Business Radio

Diffusé samedi 15/11/14 à 7h et dimanche 16/11/14 à 15h

Au sommaire :

Talk 1 : Glowbl : le « google hangout » français, très prometteur…

Talk 2 : Groupe SOS : 1e entreprise sociale en Europe. 12 000 salariés, 350 établissements

Talk 3 : Reportages chez Cheops Technology suivi d’un focus sur CFI

Talk 4 : Le rendez-vous du médiateur national inter-entreprises

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20141115_club_0.mp3]

TALK 2 : Groupe SOS avec Jean Marc Borello – Président 

Le-Groupe-SOSAvec ses 12 000 salariés et ses 350 établissements*, le GROUPE SOS est une des premières entreprises sociales européennes. Depuis 30 ans, il met l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Il répond ainsi aux enjeux de société de notre époque en développant des solutions innovantes dans ses 5 cœurs de métiers : JEUNESSE, EMPLOI, SOLIDARITES, SANTE, SENIORS. Chaque année, les actions du GROUPE SOS ont un impact sur plus d’1 million de personnes.

Les établissements sont principalement des sociétés d’insertion autofinancées et des associations qui vivent grâce à 80% de contrats publics regroupés en une unique structure. Au total, cela représente 600 millions d’euros de chiffre d’affaires.

*Hôpitaux, maisons de retraites, crèches, radio, café, boutiques éthiques…

Reportage de présentation du groupe que nous avons réalisé en 2013 !

jean-marc-borello→Le reflux de l’Etat-providence à l’heure où les enjeux sociétaux deviennent âprement cruciaux sur nombre de terrains – santé, retraite, emploi, solidarités – lui a laissé de formidables champs de manœuvre. Là où quelques associations de bénévoles tentent de suppléer ces manques, équipées de leur seule bonne volonté, cet ancien éducateur autodidacte, gestionnaire du monde de la nuit a, depuis 1984, injecté des doses massives de professionnalisme afin de rendre le social “efficace” dans ces organisations non lucratives dont le profit n’est évidemment pas l’étalon de la réussite. La multi-structure bâtie par J-M Borello est devenue le gestionnaire d’environ la moitié du travail social en France, s’occupe de soins en toxicomanie, de mineurs délinquants, de précarité, de développement durable, d’insertion, de logements pour populations en difficulté… Faire vivre durablement cet entrepreneuriat social et solidaire qui consomme, aussi, de l’argent public réclame un solide sens du management pour que cet ensemble de 350 établissements (hôpitaux et maisons de retraite, employant 12 000 personnes et 650 millions de chiffre d’affaires, 100 millions d’investissement en 2013)  soit manœuvrable, innovant et… efficace.

L’ambition et le charisme dont il est suréquipé permettent à J-M Borello de fabriquer ainsi, au fil du temps, une alternative crédible au secteur lucratif. Parmi les “bonnes pratiques” du modèle : une gouvernance collégiale, la mutualisation des services communs dans un GIE surdosé en compétences de haut niveau. La reprise d’associations en difficulté sera son moteur de croissance. 25 % par an depuis 5 ans. “Notre vraie fonction, un laboratoire pour les politiques publiques, sans doute aussi pour les entreprises privées lucratives qui s’intéressent de plus en plus à nos modes de gestion de l’innovation, notre approche du bas de la pyramide. On apprend actuellement à co-construire entre partenaires publics, partenaires privés lucratifs, or nous apportons des solutions nouvelles.”

Source : Nouvel Economiste

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s