Les mécanismes de la déflation pour les nuls et les moins nuls d’ailleurs. Très bonne explication en vidéo !

Publié le Mis à jour le

Challenges.fr nous propose une très bonne explication (de Xerfi) des mécanismes de la  la déflation… Alors, on partage ! 

Les signes déflationnistes se multiplient en France. Mais ces pressions sur les prix s’inscrivent dans des mécanismes profondément ancrés dans l’économie mondiale. Ce fléau prend racine dans une surabondance globale de l’épargne mondiale, le « global saving glut » comme l’exprimait dès 2005 l’ancien président de la Fed, Ben Bernanke.

Trois facteurs contribuent à ce gonflement :

  • La préférence pour l’épargne des pays riches vieillissants, et notamment le Japon et l’Allemagne.
  • L’accumulation des réserves de change des pays émergents excédentaires, principalement la Chine.
  • Mais aussi l’accumulation des réserves de change des exportateurs de sources d’énergie et de matières premières, avec notamment les pays qui vivent de la rente pétrolière.

Conséquence directe de cette addition d’excès d’épargne, la demande mondiale est insuffisante, on pourrait même dire anémiée. Le monde est alors confronté à une surproduction structurelle. […] L’enchaînement est alors classique. Confrontées à un déséquilibre global entre l’offre et la demande, les entreprises de technologie inférieures et intermédiaires sont à la lutte pour les parts de marché et condamnées à baisser leurs prix.

Mais comme les gains de productivité sont insuffisants, elles n’ont pas d’autre choix que de comprimer les salaires. Et une première boucle se met en place. […]

L’analyse en vidéo de Xerfi :

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les mécanismes de la déflation pour les nuls et les moins nuls d’ailleurs. Très bonne explication en vidéo ! »

    Pierre Pătru Renié a dit:
    24 octobre 2014 à 21:22

    La BCE a-t-elle prévu ça fin 2011? Elle aurait pu faire baisser les taux à 0 dès 2012 mais je me souviens qu’elle avait prévu en 2012 une inflation à 1.4% pour 2014 alors elle a maintenu des taux non nuls.
    Je ne suis pas inquiet pour les USA, l’inflation remonte, les taux très bas découragent les épargnants qui sont incités à consommer, d’autant plus que la croissance est là. Reste à espérer que la reprise mondiale finisse par sortir la zone euro de la déflation.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s