Paru dans Les Echos : « La médiation interentreprises de plus en plus sollicitée pour aplanir les relations difficiles »

Publié le Mis à jour le

Le quotidien Les Echos revient sur « la médiation interentreprises de plus en plus sollicitée pour aplanir les relations difficiles ». Comme vous le savez la médiation interentreprises se mobilise chaque semaine dans le Business Club de France sur BFM Business Radio pour aider des entrepreneurs en difficulté. Vous pouvez nous contacter, nous pouvons vous aider ! 

Extraits de l’article de MARION KINDERMANS / JOURNALISTE | LE 24/09 

logo-mediateur-industrielLes services de l’Etat ont reçu un millier de dossiers en un an, dont un quart concerne encore le non respect des délais de paiement. L’automobile mais aussi la grande distribution sont particulièrement concernées.

La crise ne pèse pas seulement sur les marges. Le ton s’est aussi durci entre donneurs d’ordre et PME. Depuis sa création par décret du président de la République en avril 2010 -sur le modèle de la médiation du crédit-, la médiation interentreprises a accompagné au total 230. 000 entreprises. Toutes déplorent un déséquilibre dans leurs relations avec leurs clients. […]

Les objectifs de la mission sont de restaurer le dialogue, réduire le taux de dépendance à moins de 15 % du chiffre d’affaires, et renforcer la responsabilité des leaders de filières. […]

Huit médiations sur dix aboutissent à un accord entre client et fournisseurs

Les médiations durent en moyenne deux mois. Certaines se font par filières ( numérique, ingénierie, la santé, le naval, le nucléaire, le ferroviaire). « Elles sont confidentielles et gratuites » insistent les services de l’Etat, face à des dirigeants qui hésitent encore à sauter le pas, alors que « huit médiations sur dix aboutissent à un accord ». A la trentaine de médiateurs internes situés en régions s’ajoute une quinzaine de médiateurs nationaux, pour la plupart des bénévoles à la retraites (ex-consultants, dirigeants, juges aux Tribunaux de commerce, …). Les secteurs les plus concernés  ? La moitié des dossiers sont issus de l’industrie- dont 25 % de l’automobile – l’autre moitié vient des services, avec une montée en puissance de la grande distribution.

Article complet ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s