Xamance et ses solutions cloud pour tous! C’est dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le  Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusion samedi 13/9/14 à 7h et dimanche 14/9/14 à 15h

TALK 1 : VELUX France fête ses 50 ans

TALK 2 : Invention révolutionnaire LIMA lance le nouveau disque dur connecté

TALK 3 : Reportage chez XAMANCE et ses solutions cloud pour tous ! suivi d’un entretien avec Pierre José Billote de Eurocloud

TALK 4 : 1083, une nouvelle marque de vêtements éthiques (jeans et basket) made in France !

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20140913_club_0.mp3]

TALK 3 : Reportage chez XAMANCE suivi d’un entretien avec Pierre-José Billotte, président EuroCloud 

Comme chaque semaine, nous partons à la découverte d’une entreprise. Cette semaine, c’est Xamance, à Paris, qui nous a ouvert ses portes.

xamanceXamance propose une solution de dématérialisation des papiers administratifs: la Xambox. D’un simple clic, la Xambox classe et archive automatiquement, dans un espace de stockage personnel et sécurisé en ligne, n’importe quels papiers : quittances de loyer, contrats d’assurances, déclarations d’impôts, factures d’EDF, garanties produits, etc.

L’utilisateur peut retrouver rapidement et facilement tout document papier selon un procédé très intuitif. En effet, la Xambox se souvient où sont rangés les documents et permet à l’utilisateur de les retrouver sur son espace personnel grâce au moteur de recherche full-text (nom du client, montant de la facture, numéro de client, etc.).

Les tarifs commencent à 4,90 euros par mois pour les particuliers, et des offres sont disponible pour les seniors (primée par le prix Charles Foy), les parents séparés.

Voici comment fonctionne la XAMBOX:

Notre reportage diffusé sur BFMTV et BFM Business

Grâce à des partenariats stratégiques avec des acteurs importants comme EPSON, Sagemcom, Lexmark ou encore Fujitsu, Xamance a su construire une offre d’archivage et de gestion de documents en ligne, permettant d’automatiser certaines tâches (comme la collecte, la dématérialisation, l’archivage ou encore l’indexation), et de gagner au moins 20 minutes de travail par jour.

A propos de Xamance

Date de création: 2004
CA 2013: 600 000 € (+100% vs 2012)
Effectif: 11

Rachat de HomeBubble – décembre 2013

Une solution destinée aux TPE, indépendants et aux particuliers dans un premier temps, Xamance peut aujourd’hui offrir, grâce à ce rachat, une offre grand public en intégrant le service HomeBubble pour les particuliers, reconnu pour sa richesse fonctionnelle.

« Grâce à cette acquisition, nous couvrons désormais tous les segments du marché : grand public, professionnel et grands comptes en marque blanche. Notre objectif est clairement de devenir le numéro un de l’archivage et du classement de documents numériques pour le foyer et les professionnels, en France et en Europe« , souligne Thomas Henry, fondateur et dirigeant de Xamance

Le future structure va conserver le nom de Xamance, et va regrouper à la fois les ressources matérielles et humaines. L’ensemble de l’équipe compte à présent 11 salariés, dont l’objectif est de développer l’activité à l’international, ainsi que la poursuite des efforts d’innovation. A ce jour, plus de 4 millions d’euros ont été dépensés en Recherche et Développement, et 4 brevets ont été déposés par les 2 sociétés, sur un secteur du « coffre fort numérique », plutôt concurrentiel.

Source: Maddyness

→ Rencontre avec Pierre-José Billotte, président d’EUROCLOUD

imagesEuroCloud France est la branche française de l’organisation européenne EuroCloud, premier réseau d’acteurs du Cloud en Europe avec 2.000 entreprises membres réparties dans 31 pays. Ses adhérents sont les  acteurs ou futurs acteurs du Cloud Computing : les éditeurs, hébergeurs, constructeurs, acteurs des télécoms, intégrateurs, VARs, SSII, consultants, grossistes… 

LA FRANCE, MARCHÉ LE PLUS DYNAMIQUE DU CLOUD EN EUROPE

Les chiffres sont impressionnants. Selon le cabinet Markess International, le marché français du cloud computing, tous segments confondus, devrait bondir de 2,2 milliards d’euros en 2012 à 4,1 milliards d’euros en 2014, dont 1,8 milliard d’euros pour le logiciel à la demande (Saas pour software as service). Dans son baromètre sur le cloud au premier semestre 2014, le cabinet perçoit toutefois une contraction des dépenses, notamment dans le secteur public. De quoi ralentir la croissance à partir de 2016, avertit Sylvie Chauvin, présidente du cabinet.

La révolution du Saas ne fait que commencer. Selon Stéphanie Ortega, consultante chez KPMG, il ne représente encore que 10 à 12% du chiffre d’affaires des éditeurs de logiciels en France. Le potentiel de développement reste important, comme en témoigne la croissance à deux chiffres dans ce segment. L’autre moteur du marché réside dans le développement du cloud d’infrastructure (Iaas pour infrastructure as service). « Les projets dans ce segment nécessitent des délais de maturation plus long que dans le Saas, constate Pierre-José Billotte. Ils devraient commencer à se concrétiser en 2015, offrant un relais important de croissance.  »

PLÉTHORE D’ACTEURS INNOVANTS

La Poste confirme la tendance. Elle fait du cloud l’un des axes stratégiques de sa transformation numérique. Si elle utilise déjà des services Saas comme Success Factors ou Salesforce, elle prépare la migration de son infrastructure sur le cloud avec deux parties : cloud privé pour les applications sensibles et cloud public pour le reste. « Grâce à cette transformation, nous voulons gagner en agilité et passer d’un modèle financier d’investissement à un modèle plus souple de dépenses d’exploitation », confie Michel Delattre, directeur informatique de la Poste et administrateur au Cigref, club informatique des grandes entreprises françaises. Ce projet devrait se concrétiser en 2015.

Pour le patron d’Eurocloud France, le dynamisme du marché s’explique aussi par l’innovation du côté de l’offre en provenance de nouvelles sociétés. « Nous sommes le pays où il y a le plus de sociétés innovantes dans le cloud », comme en témoignent les exemples de SecludIT (sécurité du cloud), Energiency (analyse de la performance énergétique en mode Saas), Opendatasoft (plate-forme de réutilisation des données ouvertes), Jamespot (réseau social d’entreprise), CloudBees (outils pour le développement et la gestion d’applications Web), Esker (dématérialisation de la relation avec les fournisseurs), Linkbynet (virtualisation et infogérance) et Fasterize (accélération de sites Web), primés cette année par EuroCloud.

Source: L’usine digitale

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s