Sealock, champion des délais de paiement! C’était au Business Club (PODCAST)

Publié le Mis à jour le

ÉMISSION INÉDITE Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusée SAMEDI 2/8/14 à 7H | DIMANCHE 3/8/14 à 15H

Au sommaire :

Talk 1 : Philippe Bloch: « Ne me dites plus jamais bon courage » 

Talk 2 : Ubleam invente la carte de visite en réalité augmentée

Talk 3 : Déinove lance la fabrication d’un biocarburant unique au monde

Talk 4 : Sealock, lauréate du prix des Délais de paiement

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

__________________________________________________________________

Talk 4 : Sealock –  Avec Jean-Marc Barki, président

sealockEn 2013, 63 100 entreprises déposaient le bilan, dont 25% pour cause de retard de paiement. Lundi 2 juin, SEALOCK, un des principaux fabricants français indépendants de colles industrielles, était récompensé pour son comportement en matière de délais de paiement lors de la première édition du Prix, organisé sous le haut patronage de Michel Sapin et Arnaud Montebourg. L’occasion pour le dirigeant de la PME d’affirmer sa prise de position pour une réduction des délais de règlement à 30 jours dans toute l’Europe.

Seulement 32 % des entreprises françaises respectent la date d’échéance

Malgré la mise en place de la loi LME, un tiers des entreprises règlent encore leurs factures, ou sont réglées, à plus de 60 jours. Moins d’une entreprise sur trois (32 %) respecte la date d’échéance, contre 40,9 % en Europe. Quant aux PME, seulement 22,46% d’entre elles respectent les dates de facture.

Signataire depuis 2011 de la Charte Relations fournisseur responsables fondée par la Médiation Inter-entreprises,  SEALOCK a reçu en décembre 2013 le label Relations Fournisseur Responsables.

Le 3 décembre 2013, SEALOCK a reçu le label d’état Relations Fournisseurs Responsables décerné par le Ministère du Redressement Productif et la Compagnie des Dirigeants et Acheteurs de France. Cette distinction, remise pour la première fois à 2 PME industrielles, distingue SEALOCK, seule entreprise du secteur de la chimie, pour la qualité de ses relations avec ses fournisseurs.

Activité : fabrication de colle industrielle
Lieu : Sallaumines (62)
Date de création: 1996
CA : 4,7 millions d’euros – 12 millions pour le groupe (trois sites en Europe : Angleterre, France et Pologne) / 16% à l’export (Europe, en Afrique et aux Etats-Unis)
10% du CA pour la R&D
Effectif : 
21 – 50 pour le groupe

300 clients dans les domaines des arts graphiques, de l’emballage, du bâtiment, de l’industrie automobile et de l’aéronautique. Pour l’assemblage de supports aussi divers que du papier, carton, bois, PE, PP, PET, Métal).

1500 tonnes de colle par an

Jean-Marc Barki promu Chevalier de la Légion d’Honneur

Le 16 septembre 2013, à l’Assemblée Nationale, Jean-Marc Barki a reçu des mains du Président du Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée et ancien ministre, Monsieur Renaud Muselier, les insignes de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Cette décoration salue l’engagement de Jean-Marc, qui a cofondé l’entreprise SEALOCK en France, fut Président de la FEICA (Fédération Européenne des Industries de Colles et Adhésifs) et de l’AFICAM (Association Française des Industries Colles&Adhésifs et Mastics), est aujourd’hui membre du Comité Directeur de Croissance Plus, du Bureau de la Commission Fiscalité du MEDEF et du Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée, et s’attache à faire découvrir le monde de l’industrie aux jeunes.

Engagé dans un combat perpétuel pour faire valoir la voix des PME, il est également depuis juillet 2012 Conseiller du Commerce Extérieur de la France.

Première PME française dans le secteur de la chimie et première entreprise européenne dans le secteur des colles industrielles certifiées ISO 26000 (responsabilité sociétale et environnementale), la société adhère à l’Institut français des matériaux agro-sourcés (Ifmas), dédié à la création de matériaux innovants issus de ressources végétales.

Avec 50 personnes et un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros dont 4,7 réalisés sur son site de Sallaumines (Pas-de-Calais), Sealock, également présent en Angleterre et en Pologne, est un des principaux fabricants indépendants de colles industrielles en Europe. « Nous investissons 10 % de notre chiffre d’affaires en R&D.
Née en 1983 en Angleterre, puis rachetée par Jean-Marc Barki à l’origine de la création en 1996 du site de Sallaumines, la PME exporte 16 % de son chiffre d’affaires en Europe, en Afrique et aux Etats-Unis. En base aqueuse (sans solvant) ou thermo fusibles, ses colles s’adressent à l’industrie des Arts graphiques, aux cartonniers et aux spécialistes de l’emballage ainsi qu’aux professionnels de l’assemblage.
Première PME française dans le secteur de la chimie et première entreprise européenne dans le secteur des colles industrielles certifiées ISO 26000.

PORTRAIT DE JM BARKI

Ancien champion de cross équestre, grand amateur de jeu d’échec (« Une excellente leçon de vie pour un chef d’entreprise qui doit toujours avoir au moins trois coups d’avance sur son marché »), ancien comédien de théâtre, ancien président de la Fédération européenne des industries de colles et adhésifs, membre de la commission consommation du MEDEF, militant actif de Croissance Plus et de la cause des PME, membre de multiples think tank et comités stratégiques, patron d’une entreprise de colle industrielle de 23 salariés à Sallaumines, enfin heureux mari et papa de trois beaux enfants dont les portraits tapissent les murs de son bureau. « Je suis un hyperactif, c’est vrai. Pendant longtemps, j’avais besoin d’être partout, de ne rien rater, un besoin de reconnaissance aussi sans doute ».

Autodidacte

Très certainement. Car Jean-Marc Barki fait partie de ces entrepreneurs autodidactes, un ancien gaucher contrarié, qui a « brillamment raté » deux fois son bac et son BTS informatique, qui a dû longtemps prouver à lui-même et aux autres qu’il n’était pas un bon à rien. Mais qu’il était surtout un « déterminé », soucieux « d’apporter et de bâtir ». Fils et petit-fils d’agents de fabrique dans la papeterie en région parisienne, Jean-Marc Barki a toujours vécu dans la culture de l’entrepreneuriat, de la rigueur et du sens du travail. « Au cours de mon BTS, j’avais créé une junior entreprise. J’avais envie de construire quelque chose ». L’opportunité se présentera en 1993, quand il devient agent commercial pour la France du fabriquant britannique de colle industrielle Sealock, et qu’il bâtit en 1996 à Sallaumines la première usine française du groupe, dont il prend la direction. « J’ai choisi le Nord car j’y ai rencontré des gens déterminés et volontaires ». Comme lui.

Le petit patron de PME se retrouve propulsé en 2006 à la présidence de la Fédération européenne des industries de colles et adhésifs, au milieu des dirigeants des plus grands groupes. « C’est là que j’ai voulu faire entendre la voix des plus petits. L’économie française, c’est moins de 200 entreprises de plus de 5 000 salariés, mais 165 000 PME de moins de 250 salariés et 2,5 millions de moins de 10. Ce sont ces petits ruisseaux qui font les grandes rivières, qu’il faut défendre, soutenir. Les vrais créateurs de valeurs et d’emplois sont là ».

Article intégral sur La voix Eco

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s