La bonne « lumière » de TCC/Altilum (Reportage). Entretien avec E. Bricard, DSI de ELM Leblanc. Business Club (PODCAST vidéo)

Publié le Mis à jour le

ÉMISSION INÉDITE Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusion  sam 19/7/14 à 7h | dim 20/7/14 à 15h

Au sommaire :

Talk 1: E-réputation : Comment une mauvaise e-réputation peut ruiner votre carrière et votre entreprise ! Conseils pratiques…

Talk 2 : Comment séduire un investisseur ? Conseils pratiques…

Talk 3: Reportage chez TCC/Altilum suivi d’un entretien avec le DSI de ELM Leblanc

Talk 4: Promovacances, leur nouvelle stratégie

TALK 3 :  Reportage chez TCC/Altilum, mais aussi entretien avec Emmanuel Bricard, DSI de ELM Leblanc

Reportage : Nos villes sont-elles de gourmandes consommatrices d’énergie ? Altilum lance une technologie inédite pour le savoir…

Qu’est-ce-que la « pollution lumineuse » ?

C’est un tout nouveau concept, développé par la société Altilum (Groupe TCC). Il s’agit des déperditions d’éclairage public, en d’autres termes, la quantité de lumière orientée vers le ciel et non vers le sol. Spécialiste de la télédétection aérienne depuis plus de 30 ans et dans 76 pays, TCC propose désormais aux collectivités de mesurer cette pollution lumineuse. Quand on sait que l’éclairage représente jusqu’à 40% de la consommation électrique d’une ville, on comprend l’intérêt d’un tel service. Les villes de Suresnes, Aurillac et Neuchâtel en Suisse sont déjà clientes. Grâce à ce nouveau marché, le chiffre d’affaires de l’entreprise est passé de 1,2 millions € en 2011 à 1,8 millions en 2012. Altilum compte embaucher entre 30 et 50 personnes pour faire face au développement de cette nouvelle activité.

Vidéo de présentation d’Altilum: 

Notre Reportage est diffusé sur BFM TV Dimanche 12h55 – Lundi 9h55 / 21h55 et BFM BUSINESS TV Dimanche 9h58 – Lundi 7h57 / 19h57. Et depuis samedi matin sur le figaro.fr. La version audio de ce reportage est intégrée dans l’émission

Une prise en compte des problèmes environnementaux qui menacent notre planète

Altilum permet d’économiser l’énergie et de limiter la pollution lumineuse, afin de lutter contre l’effet de serre et l’affaiblissement de la bio diversité, en limitant ou en rationalisant l’éclairage public sur une ou des surfaces importantes. Leur dernière application permet de comparer éclairage et criminalité, accidents de la route, sécurité des biens et des personnes. Ce projet vient d’être retenu par la ville de Rio de Janeiro dans le cadre des prochains Jeux Olympiques. Les résultats sont remis sous forme de cartographies simples ou thématiques, compréhensibles par toutes les couches de la population et utilisables par voie de presse, sous forme d’images, afin de sensibiliser tous les acteurs techniques, la population et les responsables environnementaux.

Contre la pollution lumineuse… Reportage BNJ TV à Neufchâtel (Suisse)

Les enjeux économiques d’une telle technologie

Cette nouvelle technologie est inexistante au niveau planétaire et peut générer des emplois productifs indirects par milliers pour la France. (70 % du parc de l’éclairage public est à renouveler en France dans les 10 ans soit 10 millions de mats et ampoules, uniquement en France à changer). Elle permet de limiter des pollutions de toutes sortes (fumées des centrales à charbon, halos de lumière, éblouissement), des économies d’énergie d’environ 15 à 30 % par ville, soit moins de charges en impôt pour les contribuables.

Un concept qui porte ses fruits

En 2013, Altilum a lancé ses premières campagnes à l’export, rencontrant alors l’intérêt de certains pays (Suisse, Allemagne, Brésil, Russie). Elle a connu une progression plus que fulgurante de son chiffre d’affaires ces 4 dernières années, avec notamment un contrat signé en 2013 avec EDF dans le cadre du concours Energie Intelligente. Par cet intermédiaire, la technologie Altilum est présentée aux 35 plus grandes villes d’Allemagne. Un autre contrat a été signé avec Rio de Janeiro, qui générera une augmentation du chiffre d’affaires à 500 000 – 800 000 €, dont 60% à l’export.


→Deuxième Partie : Entretien avec Emmanuel Bricard, DSI de ELM Leblanc

ELM Leblanc, qu’est-ce que c’est ?

Créée en 1932 par Marcel Leblanc, l’entreprise ELM Leblanc s’est spécialisée dans la production d’appareils pour le chauffage individuel et la production d’eau chaude sanitaire au gaz. En 1996, ELM Leblanc a intégré la Division Thermotechnique du Groupe Bosch, leader européen des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude, et une nouvelle ère commence. Aujourd’hui, ELM Leblanc est un acteur majeur sur le marché français du confort thermique, avec un chiffre d’affaires de 126 millions d’euros et un effectif de 671 personnes, s’adressant à la fois aux particuliers et aux professionnels.

Interview de Philippe Méon, Président :

La fameuse étiquette « Made in France », gage de qualité

Spécialiste du confort thermique, ELM Leblanc assure depuis sa création, la conception et la fabrication de ses produits dans son usine installée à Drancy, site historique et berceau de l’entreprise. Sa nouvelle usine a fabriqué depuis 2001 plus de 1,2 million de chaudières.

A l’heure où le « Made in France » est au cœur de l’actualité, ELM Leblanc lance une nouvelle signature visuelle « Conçu et assemblé en France », ce logo permettant d’identifier les produits de la marque fabriqués en France.

La technologie au coeur des interventions techniques

Il y a quelques mois, les 300 dépanneurs d’ELM Leblanc ont eu le plaisir de laisser au placard leur PDA vieux de six ans pour passer à des tablettes connectées. Le chauffagiste a développé ses propres applications dédiées à l’intervention de ses équipes sur le terrain. Ces dernières partagent via la tablette des informations avec les clients sur les raisons de la panne et les réparations effectuées.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s