Aramis Auto accélère sur le marché de l’occasion. C’est dans le Business Club de France (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusion Jeudi 12/6/14 à 21h | Samedi 14/6/14 à 7h | Dimanche 15/6/14 à 15h

Au sommaire :

Talk 1 : Aramis Auto renforce ses positions sur le véhicule d’occasion

Talk 2 : Motoblouz : leader français de vente en ligne d’accessoires et équipements pour moto

Talk 3 : Reportage chez Devialet, le spécialiste du son très haute précision suivi d’un entretien sur l’importance du design dans l’industrie

Talk 4 : Algopack : la PME bretonne qui fabrique du plastique 100% végétal à base d’algues

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

TALK 1 : ARAMIS AUTO.COM avec GUILLAUME PAOLI – Confondateur

logo-aramisauto

 

  • Activité: distributeur automobile (neuf et occasion) multimarque
  • Lieu: Arcueil
  • Date de création: 2001
  • CA : 183 millions d’euros de CA HT en 2011 (+7%)
  • 268 millions d’euros de CA HT en 2012 (+47%)
  • 330 millions d’euros de CA HT en 2013
  • Effectif: Plus de 270 collaborateurs, 70 conseillers commerciaux
  • 24 points de vente en France
  • 4 points de vente en Allemagne

Le cybermarchand créé en 2001 a vu son activité progresser de 23 % en 2013. Mais le nombre de voitures neuves qu’il vend ne progresse plus. Discret « pure player » du commerce électronique français, Aramisauto.com fait évoluer son modèle économique. Le site marchand créé le 21 septembre 2001, dix jours après la traumatisme mondial du World Trade Center et en pleine bulle Internet, a enregistré pour son exercice 2012-2013 clos fin septembre un chiffre d’affaires de 330 millions d’euros, en hausse de 23 % par rapport à 2011-2013. Selon Guillaume Paoli, l’un des deux cofondateur (l’autre est Nicolas Chartier), qui a investi 20.000 euros dans le lancement, l’entreprise, qui emploie aujourd’hui 300 personnes et propose 2.000 modèles de 30 marques différentes, a dégagé 3 % de résultat d’exploitation. Une marge faible « mais qui correspond à notre activité de distribution », explique-t-il.

Source : Les Echos

Après deux mois consécutifs de hausse, le marché de l’automobile français stagne. En effet, alors que les immatriculations de voitures neuves en France étaient en hausse de 5,8% pour le mois d’avril et 8,9% en mars, il n’était plus que de 0,1% au mois de mai par rapport à l’année précédente. Une stabilisation pas si décevante compte tenue du nombre de jours fériés qu’il y a eu durant cette période (en effet le mois de mai 2014 a compté seulement 19 jours ouvrables, tout comme en mai 2013, ndlr). Concrètement, selon les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), relayés par Le Figaro, il s’est immatriculé en mai 148 573 nouvelles voitures dans l’Hexagone.

Plus d’infos : Atlantico

Le marché du neuf a subi la crise de plein fouet. Aramis Auto a fait le choisi de se renforcer sur le marché de l’occasion avec pour objectifs : des prix bas, une mécanique irréprochable et une garantie « satisfait ou remboursé »

Pour cela, la société  a repris l’ancienne usine d’emballage Korus  à Donzère qui avait fermé brutalement en 2009 après quelques mois d’activité. Elle y a investi près de deux millions d’euros. « Nous avons choisi Donzère car c’est un lieu très pratique d’un point de vue logistique, proche de nos agences de Lyon, Aix-en-Provence et Montpellier », explique Guillaume Paoli, fondateur et PDG d’Aramis Auto. « Cette usine était presque neuve. Elle nous a fait gagner beaucoup de temps. »

L’usine de Donzère reconditionne les véhicules d’occasion rachetés à ses clients avant de les remettre sur le marché, une tâche qui était autrefois sous-traitée. « L’industrialisation nous permet de réduire les coûts et d’offrir des prix légèrement en dessous du marché (de 6 000 à 35 000 euros) pour des véhicules de qualité supérieure, dans un état mécanique excellent, avec une garantie “satisfait ou remboursé” et 12 mois ou 15 000 km sans entretien. »

L’usine de Donzère emploie déjà une quinzaine de salariés. L’effectif devrait doubler avant l’été. « Nous recrutons des mécaniciens, des carrossiers, des peintres, des logisticiens. À partir de septembre, nous prendrons aussi des jeunes en apprentissage », annonce Guillaume Paoli. D’ici deux ans, Aramis Auto table sur 9 000 véhicules reconditionnés par an à Donzère avec un effectif de 80 salariés travaillant en trois huit. L’usine de Donzère, équipée avec du matériel dernier cri, devrait servir de modèle pour une deuxième usine de reconditionnement implantée en région parisienne.

Source : le dauphiné


L’équipe de M6 s’est rendue dans le centre de reconditonnement de voitures d’occasion d’Aramisauto situé à Donzère. Leur journaliste a découvert le processus complet : de l’arrivée du véhicule d’occasion à sa sortie.


Le saviez-vous ? 

Selon une étude réalisée par TNS Sofres pour le site AramisAuto.com, 74 % des Français affirment préférer acheter une voiture étrangère produite sur le territoire plutôt qu’une française produite à l’étranger. Le problème ? Renault ne fabrique que 18 % de ses voitures en France, PSA que 35 %, chiffre qui devrait être revu à la baisse avec la migration de la production de la nouvelle C3 de Poissy à Trnava, en Slovaquie.
[…]
Ce n’est pas pour autant que les Français ne sont plus attachés à leurs constructeurs mais, probablement refroidis par les délocalisations, ils sont passés de 52 % en 2013 à 46 % en 2014. L’amour pour l’automobile en elle-même reste cependant toujours aussi fort, 81 % considérant la possession d’un véhicule comme importante, 36 % la voyant comme un objet de rêve et 30 % comme un symbole de liberté et d’autonomie.
[…]
Plus d’infos sur caradisiac
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s