Les entreprises où il fait bon travailler (Et si on n’allait plus au bureau ?) : C’est dans le Business Club (podcast audio et vidéo)

Publié le Mis à jour le

Dans le Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusion Jeu 24/4/14 à 21h | Sam 26/4/14 à 7h | Dim 27/4/14 à 15h

Au sommaire :

Talk 1 : L’atelier des Chefs fête ses 10 ans !

Talk 2 : Mon Échelle.fr : le site des passionnés du bricolage

Talk 3 : Reportage | SAS FRANCE

Talk 3 & 4 : Dossier : environnement de travail, bureaux de demain… Faut-il encore aller au bureau ?

Talk 3: Reportage SAS France
Talk 3 et 4 : Dossier : Faut-il encore aller au bureau pour travailler ? Et si on apprenait à travailler autrement ?
Avec Cécilia Durieu (Greenworking) et Jeroen Bent (Pas à Pas)

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

Comme chaque semaine, nous partons à la rencontre d’entrepreneurs pour recueillir leurs impressions, découvrir leurs locaux… Et cette semaine nous allons chez SAS FRANCE, le siège de l’entreprise est installé dans un château, avec un parc de 25 hectares. Tout est fait pour que les salariés soient bien …

sasfrance

Reportage diffusé sur BFM TV Dimanche 12h55 Lundi 9h55/21h55 et BFM BUSINESS TV Dimanche 9h58 et Lundi 7h57 / 19h57. Et dès samedi matin sur le figaro.fr


→Le Dossier : Ces entreprises où il faut bon travailler …Et si on n’allait plus au bureau ?

Ce dossier est en partie filmé.

photo 2



 Jeroen Bent, Directeur Général de Pas à Pas

it_bent

Création 2007 : En  Sept ans l’entreprise est devenue le 1er centre de support SAP, emploie 62 collaborateurs, réalise un chiffre d’affaires de 14, 1 millions d’euros (+22,6% / 2012), et un portefeuille de plus de 130 clients ETI et PME. 1ere PME indépendante 100% made in France à être sur le podium des entreprises où il fait bon travailler dans notre pays…


Cécilia Durieu, Directeur associée de GreenWorking

durieu

GreenWorking est un cabinet spécialisé en accompagnement des entreprises qui souhaitent développer de nouvelle forme de travail dont le télétravail. 

 Cécilia Durieu est cofondatrice et dirigeante du cabinet de conseil en innovation sociale Greenworking et de la startup web eWorky qui permet de rechercher et réserver en ligne des bureaux et salles de réunion. Ingénieur diplômée de l’Ecole Centrale de Lyon et d’un Master en Statistiques de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni, Cécilia Durieu a travaillé auparavant en finance de marché à Londres puis à l’Inspection Générale d’une banque française. Son intervention au TEDx Grenoble


Chez Pas à Pas : 

> 43% du capital de PASàPAS appartient aux collaborateurs et chaque année, les collaborateurs justifiant de 18 mois d’ancienneté peuvent prendre part au capital de PASàPAS. Ils pensent que leurs collaborateurs sont leurs associés les plus précieux.

> Chaque année, 23% des bénéfices de l’entreprise sont reversés aux collaborateurs dont une partie sous forme d’intéressement.

> Turn-over chez vous est proche de zéro

> 28% des effectifs font du télétravail

> Des locaux dans le centre de Paris particulièrement étudiés…


Et si on arrêtait d’aller au bureau ? 

Le télétravail a 100% est une mauvaise idée, en revanche quelques jours par semaine, cela peut prendre beaucoup de sens.

Couv-StimuloBruno Marzloff prospectivistes et auteur du livre Sans Bureau fixe nous disait : 

> Si on demandait à un travailleur sur deux de travailler deux jours par semaine en dehors du siège, la somme des externalités serait de 40 milliards d’euros de bénéfices cumulés pour les ménages, les entreprises et la collectivité. Pour l’entreprise comme pour les travailleurs, c’est une réponse à des problématiques de productivité et d’absentéisme. Pour les collectivités, c’est moins d’infrastructures de transports à entretenir, moins de pollutions à gérer…  Pour tous, c’est une meilleure qualité de vie.


Le saviez-vous ? 

En moyenne un salarié qui se rend à son bureau mettra 47 minutes s’il est francilien, parcourra 47 km s’il habite la campagne, il sera dérangé 140 fois dans la journée et le coût pour son employeur de son poste de travail sera de 10 000 € par an.

Les Franciliens passent en moyenne 1h30 par jour dans les transports soit plus de 350 h par an, donc ils passent 2 fois plus de temps dans les transports qu’en congé. 

En open space,  on est dérangé en moyenne toutes les 3 minutes.

Avantages du télétravail : 

  • 3 h de plus par jour pour jouer avec enfants, dormir, faire du sport, etc.
  • moins de stress, employés plus détendus, donc plus motivés
  • geste pour environnement : on diminue le bilan carbone de 10 % si on télétravaille 2 jours par semaine.

Mais peut-on travailler à la maison ? 

« Technologiquement, c’est faisable… Avec les enfants, c’est moins sûr ! » Choisissez donc un télécentre, un lieu de travail équipé d’Internet près de chez vous. Où les trouver ? Par ici :  E-WORKY: le portail du lieu de travail.

Vous pouvez choisir aussi les coworking :

Apparus il y a dix ans aux États-Unis, les espaces de coworking sont incontestablement le lieu de travail le plus tendance du moment. Un espace de coworking est un espace de travail partagé où l’on partage plus que l’espace : idées, projets, clients, passions, loisirs, etc. En France, ils sont déjà une quarantaine et les plus connus sont La Cantine (Paris, Rennes, Toulouse, Nantes), Soleilles Cowork, Dojocrea, etc… 

coworking

→Selon différentes études, en 2020 (dans seulement 6 ans) 60 millions de travailleurs américains n’auront pas d’employeurs, soit 40% de la force de travail… et ils travailleront dans ces espaces de coworking… 

Selon Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail : Voici les 4 tendances du travail de demain. Nous sommes en 2053…

1. La fin du bureau

Le travail se fera à domicile, dans des espaces de « coworking« , dans les transports, dans les lieux de restauration et en dernier ressort au bureau.

2. Des parcours atomisés

Nous travaillerons plus longtemps mais sur des périodes plus courtes. Les parcours professionnels ne seront plus linéaires. La notion de retraite aura disparu et au-delà de 60 ans, les personnes seront libres de leur participation à une retraite ou bien, ils seront en bonne santé et continueront de travailler

3. La fin des chefs

« Les chefs n’existent plus et les niveaux hiérarchiques sont au maximum de deux ».(Chez W.L. Gore et Associés : ça existe déjà !)

4. L’ère des robots

Une part « non négligeable » de la production sera  « prise en charge par des robots, des ordinateurs ou même des avatars » ce qui « supprimera le concept de pénibilité »,

Et vous, vous en pensez quoi ? 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les entreprises où il fait bon travailler (Et si on n’allait plus au bureau ?) : C’est dans le Business Club (podcast audio et vidéo) »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s