Un futur géant du M2M : matooma et sa carte SIM muli-réseaux ! C’était dans le prochain Business Club ! (podcast)

Publié le Mis à jour le

C’était dans le Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusion Jeudi 10/4/14 à 21h | Samedi 12/4/14 à 7h et Dimanche 13/4/14 à 15h

Au sommaire :

TALK 1 : Ma Too Ma : un futur géant des objets connectés ? 

TALK 2 : Pretty Simple fait jouer 100 millions de personnes

TALK 3 : Reportage chez ARKADIN

TALK 3 et TALK 4 : Dossier : Comment travaillerons-nous demain ? Fini CDD et CDI, places aux missions et à la conduite de projets ?

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :
[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20140410_club_0.mp3]
TALK 1 MA TOO MA avec Frédéric SALLES

Nous sommes à l’ère des objets connectés, un marché qui connait essor formidable, mais comment fonctionne cette connexion entre les objets. Il existe différentes solutions. Ma Too Ma a choisi d’utiliser les réseaux actuels de téléphonie mobile.

Le M2M comme Machine To Machine… Qu’est ce que c’est ? (extraits du site matooma.)

→QU’EST-CE QUE LE M2M ? 

Cette technologie permet de mettre en lien des appareils électroniques entre eux afin d’obtenir des services à valeur ajoutés. Dans un boitier, une carte SIM envoie et reçoit des informations en provenance et à destination d’un serveur informatique via le réseau mobile internet. Les données circulent d’une machine à l’autre, en 2G (GPRS, EDGE, GSM, SMS), en 3G ou en 4G, selon le volume de données transmis et la rapidité avec laquelle elle doit être transmise.

→POURQUOI LE M2M ? 

Le M2M permet donc de faire communiquer des objets électroniques (alarmes, voitures, compteurs électriques…) avec des serveurs informatiques ou entre eux, afin d’obtenir des services innovants qui simplifient le quotidien.

Le M2M peut répondre à des besoins très concrets. Cette technologie, communément appelée l’Internet des Objets (ou Objets connectés), s’insère peu à peu (ou sur) les machines, les appareils, les véhicules, les emballages, les objets quotidiens, les équipements, les espaces publics…mais aussi les arbres, les zones inondables, les forêts incendiables… Pour simplifier, le M2M peut être associé à l’utilisation de cartes SIM dans tout système communicant en dehors des téléphones. Bref, le M2M est partout !

→LE M2M, UN MARCHÉ PORTEUR 

Tous les spécialistes des télécoms parlent du M2M comme de la technologie de demain, celle qui laisse augurer le plus grand potentiel de croissance. Ce qui semble être le cas, avec plus de 6 millions de cartes M2M actives en France.

Les prévisions hautes estiment qu’au plan mondial, il y aura plus de 50 milliards d’objets connectés d’ici 2021. En 2004, le nombre de modules M2M était seulement de 92 millions, toutes technologies réseaux confondues. Avec une croissance annoncée en volume de 30% (source : IDATE), on arrivera vite à 370 millions en 2015.

Alors pour être sûr de choisir de bon réseau de téléphonie pour la transmission des infos, matooma a créé la première carte SIM multi-réseaux. 

→Matooma vous propose des cartes SIM des opérateurs télécoms (Orange, SFR, Bouygues et Swisscom) ainsi que la Matoocard.

Les cartes SIM M2M sans engagement de durée, résiliables à tout moment, sans préavis, ni pénalité.

matoocardsLors de son installation, la Matoocard, lancera un scan afin de rechercher le(s) réseau(x) présent(s) à l’endroit où elle se trouve. Une fois le scan (balayage) effectué, la Matoocard retiendra le meilleur réseau selon deux critères : la qualité ainsi que la puissance du réseau à un instant T.

C’est sur la base de ces deux critères que la Matoocard s’accrochera au meilleur au réseau.

Les avantages de cette carte, selon la société matooma : 

  • La sécurité et la garantie de continuité de service : dans nos métiers, l’aspect sécuritaire, revêt un caractère primordial, la Matoocard, répond à cette exigence, en effet, l’intelligence embarquée dans cette carte permet d’avoir une connexion permanente qui peut s’avérer primordiale notamment pour les personnes en mobilité (PTI, travailleurs isolés, ….).
  • La simplicité de gestion : la Matoocard est multi-opérateurs et de ce fait, elle recherche systématiquement le meilleur réseau de la zone Europe, notamment pour des personnes frontalières, dans ce cas, il n’y aura pas de frais roaming (itinérance).
  • L’optimisation du temps d’installation et d’intervention : lors des installations, la Matoocard peut être pré-embarquée dans le matériel à installer et se connectera automatiquement sur le meilleur réseau qu’elle trouvera sur son emplacement. 
  • La flexibilité : La Matoocard fait l’objet d’un contrat sans engagement de durée, résiliable à tout moment, sans préavis, ni pénalité, 
  • La maîtrise et la transparence des coûts : La Matoocard prévoit des frais fixes sans aucun coût caché. 
  • La réactivité : l’activation de la carte Matoocard se fait dans un temps quasi immédiat (1 minute environ).
  • La fiabilité : La Matoocard a été testée et validée par la majorité des fabricants et intégrateurs.

→matooma – Frédéric Salles – Prix de la Jeune Entreprise 2013

Cette invention est révolutionnaire !

Classiquement, un industriel qui souhaite connecter son produit doit se fournir en carte SIM auprès de tous les acteurs télécoms. L’installateur teste chacune d’elle sur place, pour repérer le meilleur réseau. C’est de cette façon très pragmatique que s’opère le choix de l’opérateur. « Le souci, c’est que cette question du meilleur réseau à un endroit donné est très fluctuante, surtout avec le déploiement de la 4G « , souligne Frédéric Salles. Autre écueil : la tarification. Impossible de connaître précisément la facturation à venir, celle-ci dépendant de l’utilisation qui va être faite du boîtier.

Matooma a donc créé une carte générique, captant tous les réseaux, les scannant en permanence pour  » switcher  » de l’un à l’autre en fonction de leur fluidité. La start-up facture à prix fixe, par exemple quatre euros par mois pour une alarme, de manière à ce que le client connaisse sa marge de façon certaine.

Et le succès a été immédiat !

Quelques clients : Legrand, Vinci, Securitas, Crédit Mutuel, Groupama, Plastic Omnium, Hager, Urbasolar, Nexity, Eiffage, Europ assistance, Mondial assistance, Ensto, BNP Paribas, …

Ils étaient encore au pôle emploi début 2012, lorsque Frédéric Salles et John Aldon se lance dans cette aventure. En un an… ils réalisent un chiffre d’affaires de 1,05 million d’euros ! 

Effectifs : 10

L’entreprise est bénéficiaire. D’autres embauches donc sont prévues (entre 10 et 14 personnes. ils ont passé un accord avec Pôle Emploi pour leurs recrutements et vous pouvez recruter ici aussi.)

Prévisions 2014 : 4 M€ de CA

Lieu : Montpellier

equipe-matooma

Actualité : un levée de fonds de 1 millions d’euros. Cette opération est tripartite entre les capital-investisseurs régionaux, SORIDEC, JEREMIE LR (Caisse d’Epargne et Région Languedoc – Roussillon) et SOFILARO (Crédit Agricole).

Pour aller plus loin…

En vue de conquérir l’Angleterre, la Suisse, l’Allemagne et l’Espagne, puis les Etats-Unis en 2015, la start-up vient de lever 1 million d’euros. La jeune entreprise va s’engager dans le traitement du Big Data et l’analyse prédictive des boîtiers, en partenariat avec le Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier.

A ce jour, Matooma compte 600 clients dans la santé, la sécurité, l’énergie, l’immobilier… […]  Hébergée au Business & Innovation Center de Montpellier Agglomération, la société prévoit entre 10 et 14  recrutements en 2014 et vise un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros en 2017, contre 1 million en 2013. Trop ambitieux ? « Nous gérons 100.000 boîtiers communiquant par carte SIM, sur un total de 6,5 millions en France. On prévoit 70 milliards d’objets connectés dans le monde, d’ici à 2020, il y a donc de la marge ! » s’exclame Frédéric Salles.

Article complet de Hubert Vialatte – les Echos (Montpellier) est ici

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s