Développement économique et création d’emplois dans les villes. Les fausses promesses des candidats futurs maires.

Publié le Mis à jour le

Nous laisserons  aux analystes politiques le soin de commenter les votes du premier tour des élections municipales. Nous constatons que la plupart des électeurs veulent des changements, veulent se « défendre » et attendent de leur futur maire une « solution miracle. » Mais ces électeurs mécontents ont-ils réellement lu les programmes (quand ils existent) de leurs candidats ? Leur a-t-on promis des créations d’emplois, un développement économique dans leur ville ? La déception risque d’être grande. Quelle que soit la couleur politique du maire, ce dernier ne pourra tenir ses belles promesses en matière d’économie. Toutefois, il peut actionner certains leviers, encore faut-ils que l’élu sache le faire et comprenne ce qu’est une entreprise. Et là ce n’est pas gagné !

Le maire d’une commune ou d’une grande ville a un champ d’actions et de possibilités réduits en matière de créations d’entreprises et donc d’emplois.
imgres-2Un maire comprend-il seulement ce qu’est une entreprise ? En regardant l’état des finances locales de la plupart de nos grandes villes, la première réflexion d’un entrepreneur est : « Si je gérais mon entreprise comme certains gèrent une ville, je serais peut-être en prison. En tout cas j’aurais déjà tout perdu ! ». Il semblerait effectivement que dépenser l’argent public semble aisé, trop aisé pour certains qui ne voient pas qu’un euro investi dans la ville pourrait en rapporter au moins un et demi, voire deux, afin d’équilibrer – et c’est un minimum – leurs finances locales. Mais comme le confirmait il y a quelques mois une étude du Nouvel Obs, la grande majorité des députés n’ont jamais travaillé en entreprise et seulement 3% sont chefs d’entreprises. Les maires « entrepreneurs » sont plus nombreux quand ils exercent dans de petites communes. Dans les grandes villes, être maire c’est un temps plein ! Mais cela ne doit pas empêcher de gérer sa ville en s’inspirant de l’entreprise.

Que peuvent faire nos maires ?

Dans tous les programmes des candidats, vous avez pu lire un volet « développement économique », plus ou moins crédible. Un candidat qui vous dit que grâce à lui des entreprises et des emplois seront créés : c’est faux ! Car il n’a aucun moyen de le faire. En revanche, un maire peut actionner un certain nombre de leviers. Déjà, ne pas abuser de la taxe professionnelle qui est devenue en 2010 « contribution économique territoriale » (CET). Une taxe composée d’une cotisation foncière des entreprises (CFE), assise sur les valeurs locatives foncières, dont le taux est déterminé par les communes ou les EPCI (Établissement public de coopération intercommunale) et d’une cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE prélevée selon un barème progressif et due uniquement à partir de 500 000 € de chiffre d’affaires).

Mais inutile de rêver, à l’heure où les caisses sont vides et les dettes touchent les plafonds dans de très nombreuses villes, baisser la CFE semble impossible. Et quel que soit votre élu, tout laisse penser que cette taxe risque même de progresser encore, après une année de gel – pour cause d’élections municipales !

Quelles mesures ?

En revanche, et les exemples de réussites sont nombreux, les maires doivent rendre la ville attractive pour les entreprises :

– en proposant du foncier ou des bâtiments modernes pour les entreprises de toutes tailles à prix modérés.

– en créant des pépinières et incubateurs pour accompagner toutes les initiatives créatrices d’entreprises

– en spécialisant leur territoire. Il n’est pas idiot de soutenir l’industrie des énergies renouvelables dans des territoires où le soleil brille toute l’année et/ou le vent fait aussi partie du décor. Certaines villes ont misé sur les nanotechnologies, sur l’excellence IT avec succès !

– en créant des conditions pour le développement d’écosystèmes entre entreprises, universités et éventuellement centres de recherche

– en favorisant justement cette recherche et développement

– en faisant de sa ville, une ville d’accueil avec transports en commun développés et accessibles dans les zones d’activités, avec un réseau numérique performant, puissant et sécurisé…

 Savoir-faire et faire savoir

 Le maire doit enfin faire connaître sa ville. Le rayonnement national, voire international, de sa cité (ou de sa commune), spécialisée dans un domaine précis, est une excellente carte de visite pour séduire entreprises, investisseurs, pôles d’excellence et start-ups. Il doit aussi savoir prendre son bâton de pèlerin pour « vendre » sa ville dans le monde !

Dernier point : un maire doit être proche et à l’écoute, personnellement, des créateurs d’entreprises afin de les aiguiller vers les bons services. Certaines villes ont ouvert de vrais guichets uniques qui conduiront les créateurs vers les bons services ! Il peut aussi, dans certains cas, et si la ville dispose de logements commerciaux ou d’entrepôts, les mettre à la disposition d’une TPE ou d’un artisan, en le louant à prix « d’ami ». Enfin, n’oubliez pas : le maire, avec l’accord du conseil municipal, peut éventuellement procéder à l’exonération de certaines taxes pendant un laps de temps.

Communauté de communes

Et pour les petites communes me direz-vous ? De nombreuses autres actions sont possibles grâce aux communautés de communes ou agglomérations qui agissent aussi, même si leurs compétences sont limitées, en faveur des entreprises.

Sur le papier, ces mesures peuvent avoir du sens, mais en regardant les profils des candidats qui seront  certainement de futurs maires, je crains  qu’ils ne soient pas capables de lancer de vraies réformes locales, tellement ils sont empêtrés dans des querelles de clochers mêlant « égo et haines ». Nous sommes loin du développement économique où chaque citoyen pourrait trouver sa place, son emploi et bénéficier d’une ville attrayante et attractive,  de manière pacifiée.  

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s