Simplon, école du web nouvelle génération. C’était au Business Club sur BFM Business radio!

Publié le Mis à jour le

C’était au Business Club de France sur BFM Business Radio 

Diffusion jeudi 13/2/14 à 21h | samedi 15/2/14 à 7h | dimanche 16/2/14 à 15h

Nos invités :

TALK 1: SAINT JAMES, leader de la mode marine depuis 125 ans

TALK 2: ADVENTURE CONSEIL: comment optimiser sa campagne d’e-mailing?

TALK 3 : SIMPLON, école du web nouvelle génération

TALK 4: ALLTRICKS, pure-player du cyclisme, lève 2,9 M€

Pour écouter, réécouter et/ou télécharger l’émission : 

→ TALK 3 : SIMPLON, avec Erwan Kezzar, cofondateur

Date de création : mai 2013

Lieu : Montreuil (94)

CA : NC

Le concept  est le suivant :

>  6 mois de formation intensive pour des personnes qui ont un projet dans l’ESS et l’éducation.

> Un groupe de 28 personnes âgées de 18 à 51 ans aux profils très hétérogènes.

> 14 nationalités différentes, 35% de femmes (objectif : 50%)

> Un esprit de solidarité et de partage des connaissances

> Une rémunération pour chaque personne participant à la formation

Le projet est basé sur le concept anglo-saxon d’empowerment : apporter aux gens des compétences pour qu’ils puissent donner vie à leurs projets. Simplon permet en effet à des personnes issues de milieux modestes ou de quartiers populaires de se former au développement web pour trouver un emploi. Le numérique constitue un secteur porteur et en demande de compétences dans lequel les fondateurs de Simplon ont tous, à des degrés divers, baignés de longue date. S’immerger pendant six mois dans un monde d’entrepreneuriat et y apprendre un langage informatique. C’est le principe de la formation Simplon.co, dont l’ambition est aussi de propulser de futures perles du web. Simplon.co, c’est un bout de San Francisco qui arrive en France. Mi-formation aux rudiments du développement web mais aussi mi-accélérateur pour start-up, ce programme s’inspire des Dev Boot Camps de la Sillicon Valley : des immersions courtes mais intensives (façon entrainement de marines américains) dans le monde du code informatique afin d’acquérir de nouvelles compétences.

Objectif de Simplon.co : lancer ou faire rebondir une carrière vers des projets d’entrepreneuriat web et mobile. Par exemple, devenir créatrice d’un réseau social sur mobile destiné à une diaspora, comme l’espère une des premières candidates.

C’est du côté de l’accélérateur que Simplon.co se démarque de son grand frère californien. «Nous recherchons à la fois des entrepreneurs qui ont un projet à consolider mais à qui il manque des compétences techniques et des développeurs web et mobile qui ont la volonté d’entreprendre mais ne savent pas comment construire leur société», pose Frédéric Bardeau, un des quatre cadres de Simplon.co, entrepreneur, co-fondateur de l’agence de communication Limite et ancien professeur au Celsa. Ses trois compères sont d’anciens développeurs web.

Pendant les six mois que dure le programme, différents mentors accompagneront les « simploniens » dans la construction de leur projet entrepreneurial. Ils leur inculqueront l’essentiel des étapes de développement d’une start-up. «À la sortie, nos recrues sauront comment démarcher les banques et sauront pitcher auprès d’investisseurs», espère Frédéric Bardeau. Ils auront également développé un prototype. La partie technique du programme sera en effet consacrée à la réalisation concrète du produit (service web ou application mobile) via l’apprentissage du langage informatique Ruby.

Statutairement, Simplon.co est un centre de formation. Afin de rester concentré sur leur apprentissage les « simploniens » seront d’ailleurs rémunérés via un contrat de professionnalisation. Ouvert à tous, le programme recherche particulièrement des profils d’entrepreneuses/développeuses au féminin et/ou originaires des quartiers populaires. «C’est un choix à la fois philanthropique et business, détaille Frédéric Bardeau. Nous espérons suivre des projets originaux menés par des personnalités que l’on rencontre peu dans le monde du développement web, les filles notamment». D’ici quelques années, Simplon espère prendre des parts au capital des entreprises passées par sa structure et qui auront réussi. (Les Echos)

LE FINANCEMENT

–       fonds propres

–       crowdfunding sur Ulule : 15 000 €

–    Si Simplon a pu voir le jour c’est grâce à la mise en commun de fonds propres de chacun des fondateurs, à de la « love money », et à une campagne de crowdfunding sur ulule.  Son développement se fait aussi grâce au soutien d’Orange (et son programme sur la diversité et les femmes en entreprise), de Microsoft, de SAP et enfin via le soutien financier de la Région Ile de France. Une diversification des ressources nécessaire selon Frédéric car garante de son indépendance entrepreneuriale.

–    A noter que Simplon a remporté le prix « coup de cœur » du concours Samsung Launching people, ce qui apporte aux fondateurs de cette entreprise sociale unmentoring précieux pour avancer dans leur aventure.

« Nous travaillons avec des partenaires financiers, des entreprises principalement, des mécènes en compétences (entreprises high-tech, cabinets de recrutement, incubateurs), des collectivités et des associations (facilitateurs, relais de recrutement des jeunes). Nos clients sont des particuliers (porteurs de projets, salariés utilisant leur DIF ou le dispositif de période de professionnalisation) ou des organisations publiques, privées ou associatives. Certaines sont sponsors, mécènes ou embauchent nos « développeurs-entrepreneurs » en contrat de professionnalisation ». (APCE)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Simplon, école du web nouvelle génération. C’était au Business Club sur BFM Business radio! »

    […] TALK 3 : SIMPLON, école du web nouvelle génération […]

    […] TALK 3 : SIMPLON, école du web nouvelle génération […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s