Le Business Club de France était au Salon des Entrepreneurs de Paris avec : MyfeelBack |Buzcard |Attractive World |Quelle Energie.fr

Publié le Mis à jour le

C’était au Business Club de France sur BFM Business Radio

Émission spéciale enregistrée au Salon des Entrepreneurs de Paris

Diffusion jeudi 6/2/14 à 21h | samedi 8/2/14 à 7h et dimanche 9/2/14 à 15h

Nos invités :

Aurore Beugniez | Cofondatrice de MYFEELBACK

Yoram Moyal | cofondateur de BUZCARD

Antoine Chatelain | Président- fondateur de QUELLE ENERGIE.FR

Ludovic Huraux | Président-fondateur de ATTRACTIVE WORLD

→Cette émission spéciale a été filmée dans le studio webTV des Echos.

Vous pouvez la visionner ici (attention c’est une émission de radio filmée !)

Et pour l’écouter, la réécouter et/ou la télécharger  :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20140207_club_0.mp3]

A l’occasion de ce Salon des Entrepreneurs, un sondage nous éclaire un peu plus sur les Français et les entrepreneurs :  

->78% des Français comptent sur leurs TPE/PME pour redresser l’économie

->15 millions (31%) aimeraient créer ou reprendre un jour une entreprise

->2,4 millions ont même déjà un projet précis à mettre en œuvre d’ici 2 ans

->80% des Français estiment que les mouvements de contestation des entrepreneurs français ont été justifiés depuis 2012

->81% des Français pensent que le système éducatif n’est pas assez adapté pour former les entrepreneurs de demain

(Cerfrance, Novancia et le Salon des entrepreneurs)

Résultats complets ici : Les-Francais-et-leurs-entrepreneurs-SDEParis2014

→MYFEELBACK avec Aurore Beugniez

logoMFB-multi-EN2MYFEELBACK, LE LOGICIEL QUI CONCURRENCE LES INSTITUTS DE SONDAGE

Plus besoin d’attendre des jours et des jours avant d’obtenir l’analyse d’une enquête de satisfaction. «Après le CNRS, Orange ou E. Leclerc, nous travaillons aujourd’hui avec la SNCF pour évaluer la satisfaction des usagers sur différents services », explique Aurore Beugniez, directrice associée de MyFeelBack. Cette jeune société toulousaine propose aux entreprises un logiciel pour capter en multicanal (téléphone, tablette, PC, papier) des retours clients puis les analyser en temps réel : baromètre de satisfaction, enquête de produit, statistiques… « MyFeelBack permet d’économiser plusieurs milliers d’euros par rapport à un institut de sondage, assure Aurore Beugniez. Notre solution est très rapide à mettre en oeuvre. Elle permet à l’entreprise de se baser sur des rapports statistiques issus de données terrain avant de prendre une décision stratégique ». La société a aussi choisi un modèle économique innovant en se rémunérant à la performance, c’est-à-dire au nombre de retours client. Créée en 2011, l’entreprise compte sept salariés et « connaît déjà une forte croissance », assure Aurore Beugniez. « Notre logiciel est distribué aux États-Unis et nous prévoyons l’ouverture d’un bureau à New York. »

 HISTORIQUE

« L’idée est née après avoir été confrontée à un VéloToulouse cassé sans aucun moyen de le signaler. Il y avait un véritable besoin de faire remonter l’information », explique Aurore Beugniez. L’équipe de MyFeelBack avait déjà fait le constat qu’il n’existait pas de solutions simples à destination des entreprises pour utiliser le potentiel des smartphones. En décembre 2011, après que le projet MyFeelBack a été primé lors du Startup Weekend de Toulouse, l’entreprise se lance en proposant un service qui permet aux entreprises de réintégrer les compétences d’écoute clients au sein de l’entreprise. Aurore Beugniez fait partie de l’aventure avec Stéphane Contrepois et Julien Hourregue. À 25 ans, elle est aujourd’hui directrice associée avec un rôle de développement commercial et marketing. MyFeelBack compte aujourd’hui une soixantaine de clients grands comptes à qui elle propose un service d’acquisition de données en direct avec une analyse en temps réel grâce à la géolocalisation.


A propos de l’entreprise :

« Comme notre logiciel répond à une problématique, nous sommes en forte croissance », indique Aurore Beugniez. Créée en décembre 2011, MyFeelBack propose aujourd’hui des solutions innovantes pour les entreprises en matière de relation clients. L’entreprise compte plus d’une soixantaine de grands comptes qui avaient l’habitude de faire des enquêtes de satisfaction dans son portefeuille clients (Natixis, Leclerc, CNRS, Orange, CCI Midi-Pyrénées, CCI Toulouse). Les grands comptes font une économie sur le volume. Gaz de Bordeaux par exemple a économisé plusieurs milliers d’euros avec la solution MyFeelBack par rapport à un call center. « Dans les enquêtes de satisfaction, le coût d’un sondé peut monter jusqu’à 20 €. Notre solution est beaucoup plus abordable. » Avec MyFeelBack, « les entreprises sont autonomes. Notre solution permet d’être rapide. En 20 minutes, une entreprise peur créer un dispositif. Il n’y a pas besoin de compétences clients. L’entreprise reçoit des rapports statistiques qui conduisent à une décision marketing. » Le modèle économique est également très innovant puisque la société se rémunère à la performance. À chaque retour pour une entreprise, MyFeelBack reçoit une somme (coût unitaire). La suite ici

MyFeelBack, logiciel SaaS, permet aux entreprises de créer, cibler et analyser des campagnes d’acquisition de données clients via smartphone, tablette et PC sans aucune connaissance technique. L’analyse des feedbacks reçus par le moteur d’analyse statistique est instantanée. Connaître l’avis et les attentes de vos clients n’a jamais été aussi simple !

→BUZCARD avec Yoram Moyal 

buzcard.fr invente la carte de visite éternelle. En scannant -avec son mobile- le QR code qui est imprimé au dos d’une carte forever, on accède à toutes les coordonnées de son possesseur, constamment mises à jour.

  • Activité : cartes de visite actualisables avec QR code au verso qui renvoie constamment vers des coordonnées à jour.
  • Date de création : 2010
  • Lieu : Boulogne Billancourt
  • CA : NC
  • Effectif : 3
  • Prix : abonnement annuel : 50 € les 100 cartes – 100 € les 500
  • Clients : BNP, Orange, le Medef, Total, la DCGCIS (Bercy)

« En 2012 nous avions mis des mois pour séduire le MEDEF, Total, Orange et Bercy. Fin 2013, bien moins de temps pour Pages Jaunes, EDF et Vente-Privée… Buzcard a enfin l’oreille de grands groupes… et veut offrir aux 20-30 start-ups les plus prometteuses de France l’opportunité de pitcher devant des dizaines de directeurs achats, que réunira l’Observatoire Com Media. »

Juillet 2013 – 1ère levée de fonds. Buzcard a levé 260 000 euros en moins de 3 jours sur Anaxago ! (en savoir plus)

Après avoir levé 260 000 euros,Buzcard a lancé une nouvelle campagne sur Kisskissbankbank. La start-up en est déjà à 140% de son objectif : 5 940 euros récoltés auprès de 85 soutiens, sur un objectif de 4 200 euros. En échange de la pré-commande : une carte de visite « ultime », le nouveau concept de Buzcard. Grâce à un QR Code, la carte de visite en PVC peut servir à tout moment comme carte de secours : le code renvoie vers la carte de visite online de son possesseur, une page web mobile réactualisable. « Un simple scan avec un smartphone équipé d’un lecteur de QR code et on récupère un contact qui se mettra automatiquement à jour dans son carnet d’adresses. » Visuel, graphisme et police de la carte sont personnalisables.

→ATTRACTIVE WORLD avec Ludovic Huraux

  • Activité : site de rencontre avec sélection à l’entrée
  • Date de création : 2007 (Ludovic avait alors 24 ans)
  • CA : NC
  • Effectif : une vingtaine
  • Présent en France, Belgique Wallonne, Suisse Romande et Luxembourg.

imagesAttractive World a levé en tout 5,3 millions d’euros (5 levées de fonds) auprès de 80 actionnaires qui ont mis un ticket compris entre 20 000 et 300 000 euros.

Aujourd’hui 

– Attractive World vient de dépasser les 1,5 millions de candidatures pour un peu plus de 500 000 membres acceptés

– Plus d’une centaine d’événements sont organisés tous les mois

– Début janvier, nous avons lancé une nouvelle campagne TV. Une des particularités est que les hommes et les femmes que vous voyez dans le spot sont des membres du site.

Attractive World se positionne sur le segment haut de gamme de la rencontre Web, comme le montrent ses tarifs. « Nous nous destinons davantage aux utilisateurs de type urbain cherchant une relation sérieuse, ce qui explique pourquoi nous enregistrons davantage de femmes que d’hommes », explique Ludovic Huraux, PDG et fondateur. Le site fut le premier à fonctionner selon un principe de sélection à l’entrée. A la différence de ses concurrents, Attractive World impose ainsi aux postulants de se faire coopter par la communauté de membres avant de pouvoir l’intégrer, ce qui renforce son côté élitiste. La photo est obligatoire et un long questionnaire est à remplir avant d’enclencher le processus d’inscription. « Seulement 30 % des candidats sont retenus en tant que membres. L’objectif n’est pas d’avoir le plus grand nombre d’utilisateurs, mais des utilisateurs en affinité », justifie le jeune PDG. (…)

Stratégie

En 2011, le groupe, qui a réinvesti l’intégralité des bénéfices dans son développement, a opéré une levée de fonds de 2,7 millions d’euros auprès d’investisseurs privés. « Nous avions besoin d’investir massivement en pubs télé. Cet argent a permis de financer une grosse campagne de communication. Même si c’est cher, cela représentait un fort enjeu en termes de notoriété », relate Ludovic Huraux. S’il n’est pas divulgué, le chiffre d’affaires a été multiplié par dix en trois ans. Attractive World ne projette pas de se démocratiser outre mesure, pour rester cohérent avec sa politique d’origine. Une duplication du modèle dans les pays anglosaxons est à l’étude, mais « pas pour voir le jour à court terme », selon le fondateur. En attendant, Attractive World cherche à améliorer ses services événementiels en multipliant les partenariats. Par exemple, à l’occasion de la Saint-Valentin, le site organise un cocktail dînatoire en collaboration avec Universal Music.

Politique sociale

« Une équipe de 20 personnes, avec peu de turnover, dans laquelle on ne met pas en avant le lien hiérarchique et où les responsabilités de chacun augmentent avec le taux de croissance » : voilà comment Ludovic Huraux décrit la politique sociale du groupe. Les collaborateurs ont un intéressement au capital, c’est-à-dire qu’ils se voient offrir des actions gratuites. La politique salariale de l’entreprise est décrite comme attractive. « Pour une PME comme la nôtre, il vaut mieux bien payer ses collaborateurs plutôt que de les voir partir, ce qui impliquerait des coûts de recrutement », admet Ludovic Huraux.

 Comment vous est venue l’idée d’Attractive World ?

A l’époque, le marché de la rencontre amoureuse était trusté par le géant Meetic, qui était déjà coté en bourse. Je me suis dit que le marché allait forcément finir par se segmenter en fonction des attentes et des styles de vie des gens. L’idée d’Attractive World est de proposer un service plus haut de gamme avec une sélection des membres à l’entrée, pour créer la confiance. Via un formulaire d’inscription envoyé par le célibataire souhaitant intégrer la communauté, les membres d’Attractive World peuvent décider ou non de le faire entrer. Il n’y a qu’environ un tiers des demandes qui sont retenues. Autre élément de différenciation : nous proposons aux membres des évènements dans la vie réelle.

→QUELLE ENERGIE.FR avec Antoine Chatelain

imgresActivité : QuelleEnergie.fr est un service Internet de conseil en économies d’énergie indépendant, gratuit et personnalisé, qui aide les propriétaires de maison à réussir leurs projets de rénovation énergétique (isolation, changement de système de chauffage, production photovoltaïque).

→Le site propose aux particuliers un diagnostic énergétique complet du logement, en ligne et gratuit, et une mise en relation ad hoc avec des artisans certifiés de leur région.

« Grâce à un simulateur développé par notre équipe d’ingénieurs et agréé par l’ADEME, le particulier obtient directement sur Internet un bilan énergétique de sa maison, des conseils (par exemple vérifier de visu l’état du contacteur modulaire de son système de chauffage) et des préconisations de travaux pour réduire ses dépenses d’énergie (Isolation, Changement de chauffage, Installation d’énergies renouvelables). S’il le souhaite il peut ensuite rencontrer des installateurs certifiés pour obtenir des devis et faire réaliser les travaux ».

  • Date de création : 2008
  • Lieu : Paris
  • CA : NC / Société en croissance de 100%/an et rentable
  • Effectif : 45

400.000 visiteurs uniques/mois sur QuelleEnergie.fr
– 1.000 artisans partenaires
– 45 collaborateurs

ACTU

– 4% du marché (installation de chauffage, isolation, énergies renouvelables) est passé par Quelle Energie en 2013, soit 30.000 maisons rénovées.

– En 2014, nous poursuivons la croissance avec +40% de CA et nous allons passer de 45 à 55 salariés (franchissement du seuil fatidique des 50).

– Nous sortons en février le simulateur « Aides et subventions » 100% à jour. Il vous permettra de connaître le montant exact des aides possibles pour vos travaux. Un outil indispensable pour vous y retrouver dans le millefeuille des aides fiscales pour les travaux énergétiques (Crédit d’impôt, Prime Hollande de 1.350 et 1.500€, Eco-Prêt taux zéro, Aide de l’ANAH…)

SUR LE MODÈLE ÉCONOMIQUE DE QUELLE ENERGIE.FR

Notre modèle est 100% gratuit pour l’utilisateur et repose sur la vente de prospects ou de « leads qualifiés » aux professionnels. C’est un modèle économique très puissant parce qu’il nous permet de proposer gratuitement une offre excellente aux particuliers et donc d’attirer une forte audience sur notre site. Les installateurs trouvent une valeur en recevant des particuliers bien conseillés et mûrs pour l’achat, nous leur facturons une partie de cette valeur. Le modèle est vertueux pour tout le monde.

SON POINT DE VUE SUR LE PACTE DE RESPONSABILITÉ DES ENTREPRISES 

– La 1ère fois que mon expert comptable m’a expliqué qu’en France, le coût total d’un salaire est 2 fois le salaire net, j’ai cru à une blague.
Oui, le coût du travail est un vrai sujet, et pas uniquement pour les patrons. Les français voient sur leur fiche de paye que sur 100 de salaire brut ils ne toucheront que 78, mais ignorent que, en plus des 22 de différence, l’entreprise rajoutera 45 à 50 qui iront dans les caisses de l’URSSAF, de Pole Emploi et des caisses de retraite, auxquelles s’ajouteront encore d’autres taxes: taxe d’apprentissage, taxe sur la formation professionnelle. Au final les services de l’état encaisseront autant que le salarié lui-même (!!)

– La conséquence sur l’emploi est directe. Cette année nous avons prévu de passer de 45 à 55 salariés, soit 10 nouveaux emplois. Une nouvelle réduction de charges me donnerait les moyens d’ en créer plus: pour un impact équivalent au Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi, qui a réduit nos charges sur salaires de 2%, j’estime que nous créerions 12 emplois au lieu de 10, soit 20% d’emplois créés supplémentaires. Le même mécanisme pour l’ensemble des PME françaises aurait un impact fort et durable sur la courbe du chômage.

Bilan: Je soutiens l’initiative de François Hollande, dans une PME en croissance il y a toujours des postes qu’on aimerait créer mais on attend simplement d’avoir l’argent pour le faire.
Si le pacte de responsabilité se concrétise, je m’engage , et des milliers d’autres patrons de PME le feront; ce qui aidera notre Président à tenir sa promesse d’inversion de la courbe du chômage.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le Business Club de France était au Salon des Entrepreneurs de Paris avec : MyfeelBack |Buzcard |Attractive World |Quelle Energie.fr »

    salon professionnel a dit:
    25 avril 2014 à 17:48

    Un salon très intéressant qui fourmille d’initiatives et d’entrepreneurs aux projets d’envergure. Encore une fois cette année une bonne édition.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s