Les Outre-Mer au coeur de la compétition internationale. Conférences en intégralité

Publié le Mis à jour le

Les Outre-mer au coeur de la compétition internationale.

L’AFD, partenaire historique du développement des départements et collectivités d’Outre-mer, a organisé le 22 novembre 2013, en partenariat avec le CEROM, une conférence sur les Outre-mer dans la compétition internationale.

Une journée très riche en information, réflexions, projets d’action animée par Michel PICOT. 

OUVERTURE DE CETTE JOURNÉE 

Jacques Moineville, Directeur général adjoint de l’Agence Française de Développement ouvre la 4ème Conférence AFD-CEROM sur les Outre-mer. 
Il développe le thème de la journée « les Outre-mer au cœur de la compétition internationale », et expose les trois grandes parties. Chacune débute par la présentation d’une étude scientifique qui est suivie de témoignages d’acteurs économiques et politiques appelés à faire un retour d’expérience sur les facteurs de succès et de blocage qu’ils ont rencontrés.

Mario Pezzini, Directeur du Centre de Développement de l’OCDE, poursuit sur le thème « Nouvelles configurations des échanges, nouvelles dimensions de la compétitivité », intervention dans laquelle il aborde entre autres les nouveaux défis auxquels les pays émergents et développés vont être confrontés : la productivité, la cohésion sociale et l’environnement.

CONFÉRENCE #1

La première partie de la conférence fait le point sur les avantages comparatifs dont disposent les départements et collectivités d’Outre-mer. Quels atouts ces territoires peuvent-ils véritablement valoriser dans la compétition internationale, sur les marchés locaux et à l’exportation, notamment avec les pays de leurs environnements géographiques? En se fondant sur des études récentes et le retour d’expérience de chefs d’entreprises, la discussion porte sur les facteurs de réussite et les obstacles au développement de filières et de niches présentant des potentialités en termes de création d’activité et d’emploi.

CONFÉRENCE #2

Ce deuxième thème traite des implications qu’entraînent les statuts européens des Outre-mer dans leurs relations internationales. Dans quelle mesure être une région ultrapériphérique (RUP) facilite-t-il l’insertion dans la compétition internationale ? Les pays et territoires d’Outremer (PTOM) s’en sortent-ils mieux ? Quelles sont les conséquences, pour les entreprises, de l’application des normes européennes parfois considérées comme mal adaptées aux réalités locales et comme un frein au développement de leurs activités à l’international ?

CONFÉRENCE #3

La dernière partie porte sur les expertises et savoir-faire ultramarins susceptibles d’être transposés et exportés vers d’autres petits espaces insulaires ou vers les pays des zones tropicales partageant des problématiques communes. Les participants et le public s’interrogent sur la reproductibilité d’expériences novatrices réussies dans des domaines tels que les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique ou encore l’habitat et l’aménagement urbain. Par ailleurs, les participants s’intéressent aux réponses apportées par les Outre-mer aux défis mondiaux à l’échelle « régionale » : protection de la biodiversité, adaptation au changement climatique…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s